background preloader

Sites internet

Facebook Twitter

L’environnement de la Terre primitive : l’Archéen et l’Hadéen | Société Française d'Exobiologie - French Astrobiology Society. Par Hervé Martin .1. Introdution .Classiquement l’histoire de la Terre est subdivisée en 4 grandes périodes géologiques (Fig. 1) : l’Hadéen qui s’étend depuis la fin de l’accrétion de la planète ( 4,568 Ga ; Ga = Giga annum = milliard d’années) jusqu’à environ 4,0 Ga, âge des plus anciennes roches connues à ce jour. Vient ensuite l’Archéen dont la limite avec le Protérozoïque ( 2,5 Ga) est marquée par un changement fondamental dans le mode de fonctionnement de notre planète, c’est au Protérozoïque que la dynamique terrestre est devenue semblable à celle que nous connaissons aujourd’hui.

Figure 1 : Echelle synthétique des temps géologiques.. Cet exposé consistera en deux parties, la première s’intéressera aux terrains archéens dont notre connaissance est étayée par de très nombreux affleurements âgés de 4,0 à 2,5 Ga, la seconde, remontera le temps à partir de 4,0 Ga et s’intéressera à la période hadéenne.. 2. 2.1. Figure 2 : Répartition géographique des grandes provinces archéennes. 2.2. . Fabriquer un nuage dans une bouteille grâce à la pression. Objectifs Les expériences suivantes ont pour objectif de mettre en évidence le rôle de la variation de pression atmosphérique dans la formation des nuages. Des expériences complémentaires peuvent illustrer les ascendances ou les subsidences liées aux dépressions ou aux anticyclones. Ci-dessus : nuages en forme d'enclume. (Photo Yves Corboz) Matériel nécessaire Bouteilles en plastique (lisses, si possible), rincées au détergent (produit à vaisselle, par exemple), puis séchées, bouchons, allumettes, encens, thermomètre électronique, bouchon à un trou (calibré pour la sonde du thermomètre), bouchon à un trou dans lequel a été montée une valve de chambre à air (ce qui en facilitera le raccord avec la pompe), pompe à bicyclette (mais une pompe à pied est préférable).

La structure de l'atmosphère. La composition de l'atmosphère C'est quoi, l'atmosphère ? On appelle « atmosphère » l'enveloppe gazeuse qui entoure certains corps célestes comme, par exemple, la Terre, Vénus ou Mars. Les gaz sont maintenus autour de ces corps célestes par la force gravitationnelle qui les retient et les empêche de s'échapper vers l'espace. L'épaisseur de l'atmosphère est fluctuante, entre 350 et 800 km ; elle dépend en particulier de l'activité solaire ; l'épaisseur moyenne est d'environ 600 km. Au-delà de cette altitude, on est dans l'exosphère : ce n'est pas le vide qui y règne, on y rencontre encore quelques très rares particules, d'hydrogène et d'hélium essentiellement, mais si rares que l'on peut considérer qu'il n'y a jamais de collision entre elles.

Ces particules ne sont plus retenues par la gravité terrestre et peuvent s'échapper vers l'espace. Les molécules des gaz atmosphériques sont donc essentiellement concentrées près du sol. La composition chimique de l'atmosphère terrestre. Comment s’est formée l’atmosphère terrestre ? | Univers mystère. L’évolution de la vie a pu se poursuivre grâce à notre atmosphère. Sans elle, l’espèce humaine et toute vie n’auraient pas eu le même sort.

L’atmosphère a façonné la vie au fil du temps. Cette couche protectrice et bienfaitrice fait environ 500 kms jusqu’à la thermosphère. Sa densité diminue avec l’altitude et il y a plusieurs couches: – La Troposphère: environ 10 kms. c’est ici que nous vivons et c’est dans cette zone que les évènements météorologiques se déroulent. La température peut y atteindre -56°C et la pression 264 Hpa. – La Stratosphère: c’est la seconde partie de l’atmosphère terrestre. . – La Mésosphère: dont la partie haute est a environ 85 kms d’altitude (mésopause) . – La Thermosphère: Elle se dilue graduellement dans l’espace et c’est dans cette zone que se forment les aurores boréales ou australes (prés des pôles) . – L’exosphère: c’est la dernière couche, sa partie basse se situe entre 350 et 800 km d’altitude (exobase) et sa partie supérieure peut atteindre les 50 000 kms.

D’où vient l’oxygène de l’air que nous respirons. « Sans oxygène, pas de vie. » Voilà une affirmation qui semble être frappée au coin du bon sens. Et pourtant, vous êtes vous déjà demandés d’où vient cet oxygène qui nous est si précieux ? Eh bien vous allez découvrir qu’il n’a pas toujours été présent sur Terre, loin de là, et qu’il faudrait même renverser l’affirmation initiale : sans vie, pas d’oxygène ! L’atmosphère primordiale Aujourd’hui, notre atmosphère est composée d’environ 21 % d’oxygène, 78% d’azote, et 1% de faibles quantités de divers gaz. Mais il n’en a pas toujours été ainsi ! On estime que l’atmosphère primordiale de la Terre – il y a environ 4,5 milliards d’années – était plutôt composée en majorité d’hydrogène, d’azote, de dioxyde de carbone (CO2), d’ammoniac (NH3) et de méthane (CH4).

Attention, il faut faire une clarification à ce stade. La photosynthèse Mais tout cela a changé avec l’apparition de la vie il y a environ 3,5 milliards d’années. La grande oxydation La grande oxydation II, le retour Billets reliés Références. L'air, un mélange de molécules. L'air : un mélange de molécules 1) La composition de l'air → L'air est un mélange homogène de plusieurs gaz. Sa composition en volume est la suivante : - 78 % de diazote - 21 % de dioxygène - 1 % d'autres gaz (argon, dihydrogène, dioxyde de carbone, hélium, néon, ... ) → La composition de l'air en molécules est la même que la composition en volume. Pour simplifier, on peut dire que l'air contient 20 % (soit 1/5) de dioxygène et 80 % (soit 4/5) de diazote. 2) Le dioxygène, un gaz indispensable → Pour distinguer le dioxygène des autres gaz, on utilise le test de la bûchette. . → La plupart des êtres vivants utilise le dioxygène de l'air pour la respiration. → Les combustions qui se produisent dans l'air consomment aussi du dioxygène. 3) Compressibilité de l'air → L'air emprisonné dans la seringue a une pression que l'on mesure avec un manomètre.

La pression d'un gaz est due aux chocs des molécules sur les parois de flacon qui le contient. 4) Masse d'un litre d'air. Papa ... Pourquoi il est bleu le ciel ? Hummmmffff! Demande à ta mère ! Pourquoi le ciel est bleu? Le bleu du ciel est le résultat de la diffusion de la lumière solaire par l'atmosphère. Si celle-ci n'existait pas, on verrait une voûte céleste toute noire et les étoiles seraient visibles en plein jour. La lumière blanche du Soleil est un mélange de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. La lumière voyage sous forme d'ondes de différentes longueurs. Différentes nuances du bleu Les différentes nuances de bleu que prend le ciel dépendent de la quantité de vapeur d'eau et de poussières présentes dans l'air. Différences saisonnières du bleu: Le bleu est normalement plus intense dans les hautes pressions du printemps et de l'automne que pendant celles des mois d'été.

Prévisions en fonction du bleu du ciel: Voici 3 règles fondamentales valables dans les plaines: Le bleu très foncé, lié à une bonne visibilité, indique un temps instable. Horizon bleu et brume bleue? Quelquefois aussi, on parle de phénomène de brume bleue. Et la Lune?... L'histoire de l'atmosphère, par Jeff - Géologie et géo-tourisme. Texte écrit en Août 2006 pour f.s.g. Mise à jour (Janvier 2007) J’ai finalement pris le temps de re-formatter cet article proprement et de l’illustrer.

Il se trouve ici, dans la rubrique polys. Il y a plusieurs problèmes connexes dans cette histoire, et plusieurs angles d’approche : Des bilans de masse planétaires, basées sur les compositions des météorites et des corps du système solaire, qui nous renseignent sur les concentrations en volatils (H, C, N ...) de la Terre, sans vraiment nous dire ou ils se trouvent dans la planète. On est souvent amené à discuter de l’ensemble du résservoir de volatils, atmosphère + océan, sans être capable de les différencier ; Des données sur l’atmosphère (enregistrées surtout dans des roches formées près de la surface) ou sur l’océan (roches sédimentaires) ; Des données sur le climat (enregistrées elles aussi dans les roches), qui contraignent quelque peu la composition atmosphérique (effet de serre. (2) Que sait-on sur l’atmopshère ancienne ?

50 outils de recherche pour l'information scientifique. Cette liste est issue de notre veille sur Diigo : Liste Diigo "Moteurs scientifiques (link is external)" Liste d'outils de recherche Moteurs multidisciplinaires En Sciences de l'ingénieur, Informatique, Mathématiques Science Accelerator, Office of Scientific and Technical Information, OSTI, U.S. Department of Energy, DOE (link is external) (link is external) "Science Accelerator is a gateway to science, including R&D results, project descriptions, accomplishments, and more, via resources from the Office of Scientific and Technical Information (OSTI), U.S. Department of Energy. IEEE - The world's largest professional association for the advancement of technology (link is external) (link is external) Portail de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers.

BioMed Central (link is external) (link is external) Recherche de thèses Recherche d'événements scientifiques.