background preloader

Monde agricole

Facebook Twitter

Jules Méline. Enclosure. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Enclosure

Restes d'une enclosure ancienne, dans une forêt de résineux plantés (Royaume-Uni) Chaulage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Types de chaulage[modifier | modifier le code] Le chaulage des sols[modifier | modifier le code] Le chaulage a pour effet : d'améliorer la structure du sol en limitant les risques de formation d'une croûte de battance par amélioration de la stabilité structurale du sol et de ses propriétés physiques, notamment son « affinité pour l'eau ». Le calcium joue ainsi un rôle essentiel en sol instable (sols limoneux pauvres en matière organique et en argile) non pas en liant la matière organique avec les argiles mais en régulant la mobilité des métaux (chéluviation) dont celle du fer impliqué dans les liaisons organo-minérales. Marnage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : marnage, sur le Wiktionnaire Le marnage désigne : Moissonneuse-lieuse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Moissonneuse-lieuse

Moissonneuse-lieuse Fahr Les premières moissonneuses-lieuses étaient tractées par des chevaux et actionnées par un barbotin (sorte de roue dentée). Vaine pâture. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vaine pâture

Définition[modifier | modifier le code] Au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime la vaine pâture est un droit d'usage qui permet de faire paître gratuitement son bétail en dehors de ses terres, dans les bords des chemins, les friches, les terres nues de leurs cultures, les bois de haute futaie, les taillis de plus de 4 ou 5 ans et, aussi sur l'ensemble des terres, après la récolte.

Le parcours est également un droit de vaine pâture que s'accordent réciproquement deux paroisses voisines. Cette pratique a permis pendant longtemps aux plus pauvres de la communauté d'entretenir du bétail (une ou deux têtes maximum) même sans posséder de terre. Terroir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Terroir

Un terroir désigne une région naturelle considérée comme homogène à travers les ressources et productions qu'il est susceptible d’apporter, notamment - mais pas uniquement - par sa spécialisation agricole. Une terre et des hommes[modifier | modifier le code] Les terroirs résultent de l’exploitation par une société humaine des potentialités d’un espace physique. Leur définition dépend étroitement des caractères de la civilisation qui occupe les terres. Ainsi, dans un même espace, avec des potentialités et des contraintes physiques identiques, des sociétés humaines différentes sont susceptibles de développer des terroirs distincts.

Ces entités ont spontanément été reprises par les établissements religieux lors de la période de christianisation puis par différentes administrations. Une nouvelle notion administrative : les pays[modifier | modifier le code] Finage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Finage

Le finage correspond aux limites d'un territoire villageois. Très souvent le finage regroupe plusieurs terroirs permettant une diversification des ressources. En Europe, les limites des finages médiévaux se sont souvent transformées en limites de communes. Organisation[modifier | modifier le code] Le finage est divisé en trois grandes parties de distribution souvent centripète : Charrue. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charrue

La charrue est un instrument aratoire utilisé en agriculture pour labourer les champs. L'étude des noms que portent la charrue et l'araire dans les dialectes germaniques et slaves permet d'assurer que la charrue était suffisamment connue pour posséder son nom particulier en Europe Centrale entre le Ve et le Xe siècle[1]. Elle s'est plus largement répandue en Europe lors de la révolution agricole du Moyen Âge (Xe-XIIIe siècle), où son utilisation, conjointement à celle du fumier, a permis d'augmenter la productivité agricole.

La charrue se distingue de l'araire par le fait qu'elle est munie d'un versoir qui rejette la terre d'un seul côté (travail dissymétrique), et retourne ainsi la terre, au lieu de simplement la scarifier. Le labour permet d'ameublir la terre et de la préparer à recevoir le semis. Les charrues modernes, mues par des tracteurs de plus en plus puissants peuvent comporter de nombreux socs travaillant en parallèle. Araire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Araire

Araire utilisé en Roussillon au XXe siècle L’araire (de l'occitan, issu du latin aratrum) est un instrument aratoire à bâti symétrique sans versoir et muni d'un soc pointu (ou conique) qui fend la terre sans la retourner. Il est employé en Mésopotamie depuis le IVe millénaire av. Bocage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bocage

On appelle bocage la région où les champs et les prés sont enclos par des levées de terre portant des haies ou des rangées d'arbres qui marquent les limites de parcelles de tailles inégales et de formes différentes, et où l'habitat est dispersé généralement en fermes et en hameaux. Le bocage traditionnel (ici du Cotentin, en France, vers 1945) offrait un compromis intéressant entre protection et exploitation des sols et des agro- et éco-systèmes. Souvent associé à la culture de fruitiers et à l’élevage laitier, il permettait des systèmes polyculture-élevages autonomes et résilients, fonctionnant en boucle fermée, c’est-à-dire sans intrants, et sans déchets.

Bocage du Boulonnais, Nord de la France. Révolution agricole. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Révolution agricole

La révolution agricole désigne, dans une première acception, l'ensemble des innovations agricoles survenues aux XVIIIe et XIXe siècles. Des historiens comme Georges Duby montrent, au contraire, que la modernisation de l'agriculture débuta dès le Xe siècle. Elle concorde le plus souvent avec l'apparition du capitalisme agricole qui entraîne une recherche nouvelle de la productivité. Le processus de la Révolution agricole entretient par ailleurs des liens de causes à effet, réciproques et étroits, avec la révolution industrielle et la transition démographique[1]. Toutefois quelques auteurs en font un processus encore inachevé[2].

À l'aube du XVIIIe siècle, l'agriculture a assez peu évolué depuis le Moyen Âge. L'expression « révolution agricole » peut prêter à confusion, voire à polémique. Plan Freycinet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Caractéristiques[modifier | modifier le code] Le projet est inscrit dans la loi de Finances, et en janvier 1878, Freycinet, proche de Gambetta, organise entre celui-ci et Léon Say, ministre des Finances, une réunion afin de préparer le terrain politique.

Une première loi est votée le 18 mai 1878, créant un réseau d’État à travers le rachat de plusieurs compagnies. Le 8 juin, un rapport est rendu public. L’objectif majeur du plan Freycinet est de donner accès au chemin de fer à tous les Français, de façon à favoriser le développement économique du pays et à désenclaver les régions reculées. Lois Jules Ferry. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lois Jules Ferry

Pour les articles homonymes, voir Ferry. Lois Jules Ferry 1881-1882[modifier | modifier le code] Glanage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le glanage est un droit d'usage sur la production agricole, existant notamment en France, sous différentes formes depuis le Moyen Âge. Il subsiste encore au XXIe siècle[1]. Exode rural. Cadastre de France. Loi Falloux. Battage (agriculture) Exode rural en France. Openfield. Assolement. Faux (outil) Faucille.