background preloader

La réification

Facebook Twitter

Psychologie du développement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Psychologie du développement

La psychologie du développement est l'étude scientifique des changements dans le fonctionnement psychologique (fonctions cognitives, langagières, affectives et sociales) de l'individu humain au cours de sa vie. Domaine[modifier | modifier le code] Même si l'accent est souvent mis sur l'étude du développement de l'enfant (par exemple sur l'acquisition du langage), le champ s'intéresse aussi à l'évolution psychologique du nouveau-né, du nourrisson, de l'adolescent et dans une certaine mesure de l'adulte, notamment lors du vieillissement. La psychologie traite donc de questions portant sur l'existence et l'étendue des facultés mentales présentes aux différents âges, sur les processus d'apprentissage ou l'influence du milieu social et éducatif sur le développement, particulièrement en lien avec les caractéristiques propres de chaque individu.

Michael Tomasello. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. - La comparaison de la cognition humaine avec celle des grands singes, - L'évolution des capacités culturelles chez l'homme, - L'acquisition des capacités culturelles dans la psychogenèse, - Le langage comme capacité culturelle fondamentale, c'est-à-dire la psycholinguistique du langage enfantin.

Michael Tomasello

La variété de ces recherches en font l'un des psychologues actuels les plus influents, et un des plus lus, notamment par les anthropologues. Travaux[modifier | modifier le code] La thèse fondamentale de l'ensemble de ces recherches peut être conçue comme une critique radicale de l'innéisme psychologique tel qu'il est formulé par Chomsky en particulier. Tomasello tente par ailleurs de démontrer que l'attention conjointe est une capacité dont la psychogenèse est réalisée aux alentours de 10 mois à un an chez l'individu moyen, et que cette capacité est le seul universel anthropologique recevable. Theodor W. Adorno. Stanley Cavell. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stanley Cavell

Pour les articles homonymes, voir Cavell. Stanley Louis Cavell est un écrivain et un philosophe américain né le . Il est depuis 1997 professeur émérite d'esthétique et de théorie générale de la valeur (qu'il enseigne depuis 1963) à l'université Harvard. Son travail philosophique se situe à la croisée de la philosophie continentale et de la philosophie analytique américaine[1],[2]. Il est connu pour ses travaux de philosophie sur le cinéma notamment avec ses ouvrages La Projection du monde, À la recherche du bonheur, Le cinéma nous rend-il meilleurs ? Biographie[modifier | modifier le code] Stanley Cavell est né dans une famille juive d'Atlanta (Géorgie), une ville qui lui rappellera toujours à quel point le cours de l'histoire américaine fut depuis le départ marqué par l'esclavage.

John Dewey. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

John Dewey

Pour les articles homonymes, voir Dewey. John Dewey XIXe siècle-XXe siècle John Dewey en 1902. K. Marx - Le Capital Livre I : I.4. Le Capital - Livre premier Le développement de la production capitaliste I° section : la marchandise et la monnaie Chapitre premier : La marchandise.

K. Marx - Le Capital Livre I : I.4

Fétichisme de la marchandise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fétichisme de la marchandise

Fétichisme de la marchandise : dans les marchés, les producteurs et consommateurs sont perçus par l'argent qu'ils échangent. Le fétichisme de la marchandise est le phénomène social par lequel, dans la production capitaliste, la marchandise sert de support aux relations entre les êtres de sorte que cette marchandise façonne leur production et les facteurs de distribution, donnant ainsi l'apparence que ces rapports sociaux de production et de distribution des biens finalisent des rapports entre les choses.

En relation immédiate avec le fétichisme, la marchandise attribuera à un objet une relation sociale supérieure à celle dont les êtres sont directement capables. Le fétichisme de la marchandise décrit la confusion relative au mode de production capitaliste des biens, entre les relations sociales et les marchandises. Cette théorie fut introduite par Karl Marx. Karl Marx. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Karl Marx

Pour les articles homonymes, voir Marx. Karl Marx Philosophe occidental Époque contemporaine Karl Marx en 1875 Il est connu pour sa conception matérialiste de l'histoire, sa description des rouages du capitalisme, et pour son activité révolutionnaire au sein du mouvement ouvrier. Biographie[modifier | modifier le code] Maison natale à Trèves, devenue le musée Karl Marx. Études[modifier | modifier le code] Engagement[modifier | modifier le code] À Berlin, il appartient au cercle des « hégéliens de gauche », dénommés aussi « jeunes hégéliens » (avec Bruno Bauer et d'autres) qui cherchent à tirer des conclusions athées et révolutionnaires de la philosophie de Hegel.

Le journal d'opposition Rheinische Zeitung[modifier | modifier le code] Au début de 1842, certains bourgeois libéraux de Rhénanie, en contact avec les hégéliens de gauche, créent à Cologne un journal d'opposition au clergé catholique, la Rheinische Zeitung (« Gazette rhénane »). Georg Lukács. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Georg Lukács

Pour les articles homonymes, voir Lukács. Georg Lukács. Axel Honneth. George Herbert Mead. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

George Herbert Mead

Pour les articles homonymes, voir Mead. George Herbert Mead, né le à South Hadley au Massachusetts et mort le à Chicago, est un sociologue, sociopsychologue et philosophe américain. Béhaviorisme et psychologie sociale[modifier | modifier le code] La psychologie sociale développée par Mead s'appuie sur un fondement béhavioriste afin d'élaborer une explication scientifique de l'esprit. Inspiré par le béhaviorisme, Mead prend pour objet la conduite des individus en accordant une importance particulière à la détermination principale occupée par la composante sociale.

Georg Simmel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Georg Simmel

Georg Simmel Georg Simmel, né le à Berlin en Allemagne et mort le à Strasbourg, est un philosophe et sociologue allemand.