background preloader

Epuisement des ressources

Facebook Twitter

Planète Terre, Planète Désert ? Mr Mondialisation - Du "greenwashing" durable. Conflit coca cola en inde.avi. The Story Of Stuff part1 (Fr Sub) Sans Lendemain. Terres rares, La high-tech à quel prix? VERS UNE FAMINE PLANETAIRE ? L’épuisement du phosphore. (2013) Christiane Schwarz , Marcel Weingärtner. L'erreur Boréale 1. Capital Terre : Quelle eau buvons nous vraiment ? Le sable, enquête sur une disparition TORRENT. Le sable, enquête sur une disparition De Bombay à la Bretagne en passant par Dubaï, Tanger ou les Maldives, cette passionnante enquête en forme de thriller dévoile une urgence planétaire : la menace qui pèse sur le sable, ressource vitale dont le pillage s'accélère.

Réalisateur :Denis DelestracOrigine:FrançaisDurée : 74 min.Date de sortie : 2013 On le trouve dans le béton, qui alimente, au rythme de deux tonnes par an et par être humain, un boom immobilier ininterrompu. Mais aussi dans les puces électroniques, le papier, le plastique, les peintures, les détergents, les cosmétiques… Ce sable que nous aimons fouler du pied ou laisser filer entre nos doigts s’est glissé à notre insu dans tous les interstices de notre quotidien. L’industrie le consomme en quantités croissantes, plus encore que le pétrole. Peut-être parce que, contrairement à l’or noir, cette matière première perçue comme inépuisable est restée à ce jour pratiquement gratuite. La fin des minerais, une réalité qui fait peur. Dans le monde politique, il y a des choses dont on ne parle jamais, tout simplement, car on ne sait pas par quel bout commencer. L’épuisement des ressources fait partie de ce genre de sujet totalement inabordé par la classe politique.

Ils en ont sûrement déjà parlé concernant le pétrole, mais cela n’est rien comparé au sujet des minerais. Car il s’agit bien là d’un sujet brûlant, quand on prend conscience que sa gestion déterminera l’avenir de l’humanité, rien que ça ! On peut alors comprendre l’embarras d’un homme politique devant un tel problème. En quoi ce sujet est-il si important ? Tout simplement, car il s’agit de notre véritable économie. Tous les produits fabriqués et conçus par l’homme utilisent des ressources (bois, minerais, pétrole, gaz), ils sont l’essence même de notre développement. Donc, il s’agit de l’économie réelle ? Les ressources par contre ont une réalité physique et sont indispensables pour la fabrication de nos produits. En quantité limitée ? Stéphane Hairy. Raréfaction des métaux : demain, le « peak all »

Merci à la rédaction du magazine Science & Vie, qui propose ce mois-ci une enquête sur un sujet essentiel que je me désespérais de trouver le temps de traiter : le déclin des réserves mondiales de métaux (précieux ou pas). Hé oui, le pétrole n’est pas la seule matière première que menace le prurit de la société de consommation. Le cuivre, le zinc, l’or et l’uranium figurent parmi les principaux métaux dont les ressources mondiales semblent en voie d’épuisement. Une mine de cuivre moderne, aux Etats-Unis. Parmi les grands gisements épuisés, Science & Vie donne l'exemple de la "fabuleuse" mine suédoise de Stora Kopparberg, "qui alimenta toute l'Europe des XVIe et XVIIe siècle", fermée en 1992.

Le problème est similaire à celui du pic pétrolier. Philippe Bihouix et Benoît de Guillebon, auteurs de l’ouvrage français de référence sur la question (Quel futur pour les métaux ? En quoi pic pétrolier et pics des métaux sont-ils liés ? Il y a plus qu’un effarement dans cette analyse. Réchauffement: comment s'y adapter ? Des océans aux forêts en passant par le littoral, tous les systèmes naturels et humains sont concernés par le changement climatique. Les experts du Giec livrent aujourd'hui un état des lieux inquiétant, mais aussi des pistes pour s'adapter à ces bouleversements. En septembre 2013, le Giec publiait le 1er volet de son 5e rapport, confirmant la tendance au réchauffement climatique sur Terre et l’impact de l’activité humaine sur le climat. Aujourd’hui 31 mars, les experts du climat livrent le 2e volet, consacré cette fois aux impacts de ce changement climatique sur les systèmes naturels et humains et aux adaptations envisageables pour réduire la vulnérabilité de ces derniers.

Directeur de l’Institut Pierre-Simon-Laplace, Hervé Le Treut précise : « Le groupe I s’intéresse à l’impact global de l’augmentation de la concentration atmosphérique des gaz à effet de serre et en déduit des impératifs globaux en matière de stabilisation du climat. Anticiper... et s'adapter Les côtes en première ligne. Quand le monde manquera de métaux. L’humanité est accro aux métaux.

Câbles électriques et circuits électroniques, transports individuels ou collectifs, électroménager ou BTP... Les métaux sont partout. On en oublierait presque qu’ils constituent une ressource non renouvelable. Comme pour les hydrocarbures, il faut plusieurs millions d’années pour en renouveler les stocks. Moins de vingt métaux étaient exploités dans les années 1970. 500 Tours Eiffel par jour Environ 2 milliards de tonnes de métaux sont consommés chaque année, surtout du fer (1,7 milliard de tonnes [1]). Pourquoi s’inquiéter, rétorqueront certains, les métaux sont présents partout : dans la roche, dans chaque poignée de terre, dans l’eau de mer. Une pénurie de cuivre en 2040 ? Les véritables « réserves », elles, sont limitées. Trouvera-t-on de nouvelles réserves dans les décennies à venir ? Extraire les métaux à la petite cuillère ?

« Une mine d’or, en Afrique du Sud ou en Australie, produit à peine 5 grammes par tonne, contre 20 il y a un siècle. Photos : Statistiques des reserves minères sur Terre (ANG)