Godard

Facebook Twitter

I Introduction : why watching Godard's films

II. Childhood and introduction to 'Cinéma' : Godard's influence & the rise of a Giant

III. Riding the wave (1959-1965)

IV. Questioning the legacy (1965-1967)

V.

The DZIGA VERTOV group : experiencing a marxist approach. (1968-1972)

VI. Back to the world : a steady revolution & deceptions (1980-1990s)

VII. Histoire(s) du Cinéma : <<Le tombeau du cinéma>> (1990s-1998)

History(ies) of Cinema

VIII. Godard's legacy. Delon et Godard - rts.ch - archives - télévision - culture - spécial cinéma.

Débuts. Période classique (1959 - 1965) Du cinéma autrement (1965 - 1968)

Le groupe DZIGA VERTOV (1968 - 1972)

Les années vidéos (1972 - 1979) Le retour au cinéma (1979 - 90s) Histoire(s) du cinéma (1990s) Le tombeau du cinéma (2000s) ‪Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963) - Part 3‬‏ Jean-luc Godard. "L'œuvre de Jean-Luc Godard est un torrent d'idées, d'inventions, de liberté, de puissance émancipatrice, de dévouement idéaliste, d'exigence, de mélancolie, d'amour fou pour l'intelligence.

Jean-luc Godard

Avec Godard, le cinéma devient un levier critique, un atelier où l'on peut observer les découpages des phénomènes, un chantier où l'on travaille à déplacer les limites du symbolique (…) Chez Godard, tout geste, toute pratique, toute phase dans la création, depuis sa création jusqu'à sa diffusion dans l'espace public, se transforme en proposition sur l'art. Mais le terme "art", ici ne renvoie pas à des idéaux constitués et à des circuits symboliques institués, il indique une recherche permanente, critique et parfois violente, concernant l'ensemble des croyances et des règles relatives à la représentation - ses paramètres, ses outils, ses formes, ses fonctions et ses mythes.

Avec Godard "art" reste le nom usuel d'une pratique inédite de l'insoumission créatrice. Jean-Luc Godard.

Interview

Influences croisées.


  1. ldp Jul 20 2011
    trop cool : on est dans la newsletter !