background preloader

BIM - Building Information Modeling / Building Information Model

Facebook Twitter

"En un an, il y a une hausse de +130% de projets soumis en BIM", Finalcad - 09/01/17. FinalCAD : Changer la façon de construire. BIM, Informatique, Prestation de services : fabricants , équipement produits et matériaux 857. Quand le BIM marque des points dans les infrastructures sportives. L'Aren'Ice, devenu le Centre national de hockey-sur-glace, à Cergy-Pontoise (Val d'Oise), la future Maison du Hand de Créteil ou encore le centre aquatique de Saint-Nazaire… De nombreuses infrastructures sportives ou Aréna de dernier cri sont conçues entièrement en BIM.

La modélisation des données du bâtiment ou du Building Information Modeling (BIM) en pleine révolution se fraie sans aucun doute son chemin en France dans le secteur des infrastructures sportives. Un constat partagé, ce jeudi 8 décembre 2016, au cours d'une conférence organisée par la Fédération des acteurs des équipements de sports et de loisirs, (Fedairsport) en présence de Bertrand Delcambre, président du Plan transition numérique du bâtiment (PTNB) et de Christian Romon, secrétaire général de la Mission interministérielle pour la qualité des constructions publiques (MICQP).

"50 % des appels d'offres seront signés en BIM dans les prochaines années", Bertrand Delcambre L'exemple de la future Maison du Hand à Créteil. Renforcer le contrôle de l'information, une nécessité pour le BIM : 09/12/16. François Appéré, BIM Manager chez Arcadis. ©Arcadis Qu’appelez-vous la "désinformation" ?

François Appéré : Le cœur du BIM est vraiment l’information structurée qui transite à travers des maquettes numériques que l’on s’échange dans le cadre d’un projet. Or, j’ai remarqué dans mon travail que l’on réussit parfois à capter toute la valeur ajoutée du BIM en n’étant, justement, pas rigoureux sur la qualité de l’information renseignée dans nos maquettes. C’est de là que j’ai fait le parallèle avec la désinformation ou l’information non-vérifiée, qui peuvent avoir un impact important et négatif sur un projet BIM. Quelles sont les conséquences de ce phénomène vis-à-vis des professionnels utilisant le BIM ? F. Que préconisez-vous pour éviter cette désinformation ? F. Lancement du concours BIM 2017 - 08/12/16.

Qui pour succéder à Kévin Bailly et Ming Nguyen, les vainqueurs du Concours BIM 2016 de Polantis ? L'éditeur informatique vient de lancer son deuxième concours d'architectes et de maquette numérique pour le déterminer. Cette fois, les candidats s'attaqueront à la modélisation du nouveau centre-ville de Saint-Prix, en concevant la maquette de plusieurs bâtiments de logements et de commerces qui devront s'intégrer dans un projet plus large de réaménagement. Concrètement, les personnes souhaitant concourir devront présenter, au plus tard le 15 mars 2017, une maquette numérique d'une zone située au croisement de la route départementale 928, de l'avenue du général Leclerc et de la rue d'Ermont, un périmètre qui fait l'objet d'une opération d'aménagement et de programmation inscrite dans le PLU de la ville. Pour réaliser ce projet, ils pourront s'appuyer sur un cahier des charges établi par la municipalité, et devront respecter les réglementations en vigueur.

La FFB explique le BIM - 05/12/16. FFBIM (Video): BIM présenté par la FFB. BATIPORTAIL > Tout Sur Le BIM. Bien décidée à répondre aux enjeux de performances énergétiques actuels, la filière Bâtiment développe depuis quelques années un outil de travail collaboratif : le BIM-IFC. Les IFC ? Un langage informatique commun à l’ensemble des logiciels métiers de la filière.

Le BIM ? Un outil de structuration et d’échange de données techniques, un atout indéniable en termes de performances économiques et énergétiques. Le BIM-IFC ? La solution pour mieux construire ! « Tout sur le BIM » concrétise le souhait de la FFB d’aider les entreprises du Bâtiment à mieux s’approprier cette nouvelle méthode de travail aux multiples avantages. eXpertise, la newsletter du BIM Une source d’information pour tous les acteurs du Bâtiment qui s’intéressent à la maquette numérique S'inscrire à la newsletter Maquette numérique bâtiment : l’essentiel Coûts des défauts d’interopérabilité : enfin des chiffres pour la France L’économie numérique au service des entreprises.

Accueil Bimer. BIM : de la construction à la gestion de patrimoine, formez-vous avec AFNOR Compétences : 22-11-2016. « Vers une formation permanente au BIM pour les salariés du BTP», Jacques Lévy-Bencheton, architecte - 08/11/16. Jacques Lévy-Bencheton, architecte associé de l’agence Brunet Saunier Architecture et vice-président de Sightline Group, a participé à l’élaboration du programme de la nouvelle formation continue proposée par l’ESTP en association avec Sightline Group, « Le Projet en BIM ». Face aux enjeux liés à la montée en puissance du BIM et de la maquette numérique, il appelle à la multiplication d’offres de formation adaptées, et milite pour un droit à la formation permanente au BIM pendant toute la carrière du salarié.

Où en est le BTP en matière de formation continue à la maquette numérique ? Jacques Lévy-Bencheton : Un grand nombre de professionnels du secteur n’ont, à ce jour, aucune formation adaptée sur les processus BIM global (Building information modeling). Comment se présente l’offre de formation en matière de BIM ? J. L. Quelle sont les particularités de cette nouvelle formation ? J. Quel premier bilan tirez-vous de cette formation ? J. J. Un modèle économique "gagnant-gagnant" pour généraliser le BIM - 07/11/16. Qu'est-ce que la démarche FullBIM ? L'exemple du campus Thales à Bordeaux - 02/11/16. Doublement récompensé lors des Tekla Global BIM Awards 2016, le projet de campus Thales à Bordeaux a été distingué dans la catégorie "Meilleur projet Commercial" mais il a également décroché le très convoité titre de "Meilleur projet BIM 2016", la récompense suprême de ce concours. Quelles sont les caractéristiques qui ont réellement fait la différence ?

A propos du projet, le jury avait déclaré : "La construction s'est déroulée sur une période de 18 mois seulement, grâce à une communication performante et à des informations de qualité, disponibles au moment opportun". Un peu plus loin, il poursuivait : "Le contractant général, en charge de la conception, de la fabrication, et de la construction, a mis en place un processus très rationnalisé".

C'est le groupe GA lui-même qui a développé ce processus, nommé "FullBIM". Exploiter les bâtiments grâce au BIM : un kit pour aider les maîtres d’ouvrage - 28/10/16. Les maîtres d’ouvrage se penchent de plus en plus sur les avantages de la maquette numérique dans le cadre de l’exploitation des bâtiments, qui représente 75 % de leur coût global. Un kit vient tout juste d’être élaboré pour les y aider. Il y a à peine trois ans, la maquette numérique pour la conception était au centre des interrogations. « Aujourd’hui, le Building information modeling (BIM) en exploitation connaît hui une véritable explosion », constate Benoît Vervandier, directeur général d’Archimen, société d’ingénierie spécialisée dans la gestion de patrimoine en BIM.

Les maîtres d’ouvrage s’intéressent donc désormais à la sur la pertinence de ce processus. Quel est l’intérêt de recourir à la maquette numérique tout au long de la vie du bâtiment ? Utiliser le BIM est-il redondant avec une gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO) ? Quels sont les prérequis nécessaires pour utiliser le BIM en facility management ? Intégrer l’exploitant dans la définition des objectifs. Les acteurs du BTP face aux innovations technologiques - 14/10/16. Depuis 10 ans, KPMG interroge plus de 200 dirigeants du secteur de la construction et des infrastructures (donneurs d'ordres et grandes entreprises dans près de 30 pays). L'objectif de cette étude est de comprendre comment ils anticipent les bouleversements technologiques sur leur activité. Tout d'abord, l'enquête révèle que la plupart des dirigeants interrogés reconnaissent qu'ils sont face à des enjeux majeurs mais seulement 8% d'entre eux sont à la pointe de l'innovation et un tiers est "déjà en retard".

Et, ce sont les plus grandes entreprises interrogées qui sont les leaders de l'innovation" pour des "raisons de capacité financière". Xavier Fournet, associé KPMG, responsable du secteur infrastructure et construction, commente : "Notre enquête montre que les acteurs du BTP ont bien appréhendé le changement de paradigme qui s'impose à eux". Au-delà de la construction d'une infrastructure ou d'un bâtiment, ils doivent désormais en concevoir "un usage optimisé sur le long terme". Guide « Le BIM : 6 questions pour comprendre et agir » – Cercle Promodul - Juin 2016.

Qu’est-ce que le « BIM » ? Cet acronyme soulève à lui seul bien des réactions, des espoirs ou des craintes. Il génère tant de points de vue, de conférences, de salons, de publications, d’actions commerciales, de démarches et de démarchages qu’il est parfois difficile d’en avoir une vision claire. C’est la raison pour laquelle, les adhérents du Cercle Promodul ont exprimé, un désir fort d’avoir des informations fiables autour du BIM et savoir comment prendre le sujet, et être guidés dans les bons choix. La logique voulait, puisque nous en disposions en interne, de créer un groupe de travail dédié à ce sujet et composé d’experts « BIM », issus des adhérents du Cercle Promodul qui travaillaient déjà dans diverses instances autour de thématiques liées au BIM et à la maquette numérique. Ce document regroupe dans une première partie les informations utiles à connaitre sur le BIM et présentées sous forme de réponses à une série de questions.

Le BIM : 6 questions pour comprendre et agir - Juin 2016. Meeting BIM - 08-09/11/16 - Paris - Programme détaillé. Le BIM, une tendance qui monte mais… - 28/09/2016. 80 000, c’est le nombre de professionnels du bâtiment et des infrastructures à former si le BIM veut définitivement s’imposer. En effet, selon une étude KYU Lab et ACTH pour le compte de l’OPIIEC, réalisée avec les partenaires sociaux, 68% des ingénieries françaises se déclarent encore peu matures pour mettre en œuvre le BIM. Par ailleurs, si le marché du BIM a fortement augmenté (60%) en 2016, l’adoption de la technologie « entraine une perte de productivité de l’ordre de 15% durant la phase de montée en compétences », souligne l’étude.

Plus de coopération entre les filières Alors comment accélérer le déploiement du BIM et accompagner au mieux les entreprises dans la mutation du secteur ? Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle des sociétés d’ingénierie, estime qu'il faut une coopération accrue au sein des filières du bâtiment et des infrastructures. Pour faciliter les coopérations, l’organisme a publié le 13 septembre dernier la brochure « Réussir le BIM pour l’exploitation ». Pour réussir le BIM en phase exploitation, des syndicats proposent un kit - 13/09/16. La maquette numérique d'un bâtiment devrait être une réelle valeur ajoutée lors de la phase exploitation de celui-ci, la plus longue étape de tout son cycle de vie qui représente jusqu'à 75 % du coût global.

Pourtant, ce n'est pas encore une évidence, notamment pour les maîtres d'ouvrage qui choisissent les exploitants de leurs biens relativement tard dans leurs processus et ne les associent pas forcément à leurs démarches en amont. Ils s'interrogeraient encore sur l'apport de valeur lors des phases ultérieures d'un projet. Au point que la Fédération nationale des services énergie environnement (Fedene) et que Syntec-Ingénierie décident d'éditer un "kit" pour réussir le BIM en exploitation.

Le but : garantir la continuité des données, depuis la conception jusqu'à l'occupation des lieux. Maintenance facilitée et offre de nouveaux services Mais quels sont les éléments nécessaires à récupérer pour un exploitant ? Opposer la valeur de la donnée à son coût. 3D et BIM facilitent la gestion des bâtiments - freemium - 10/09/16. Mis au point par Stéréograph, Téia est un logiciel de supervision qui réunit sur un seul écran toutes les données de gestion d’un bâtiment. Son originalité : il utilise le Building information model (BIM) et la visualisation en 3D comme fond de plan. Spécialisée à l’origine dans les images en 3D pour l’architecture, la start-up Stéréograph a évolué vers l’édition de logiciels.

L’entreprise a ainsi développé le système de supervision des bâtiments Téia entre 2010 et 2013, « soit trois ans pour mettre au point une solution générique capable de se connecter à différents systèmes métiers, tels que gestion technique des bâtiments (GTB), gestion et maintenance assistées par ordinateur (GMAO), automates ou capteurs », assure Manuel Gomes, co-fondateur et directeur général de l’entreprise. La visualisation 3D en plus grâce au Building information model (BIM) ! Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu. Le BIM encore très sous-exploité par les pro - 23/08/16. La maquette numérique peine à s'imposer en France. C'est le constat que dresse le Plan Transition Numérique dans le Bâtiment dans son baromètre (*). Ainsi, le BIM resterait "encore largement inutilisé par les professionnels" : en effet, seuls 11 % d'entre eux déclarent l'utiliser régulièrement dans leur activité alors que 73 % ne l'utilisent jamais.

La marge de progression est donc énorme, surtout du côté des entreprises de la construction. Elles ne sont en effet que 3 % à remettre un modèle tridimensionnel couplé à des informations techniques, contre 12 % des architectes, les meilleurs élèves de la classe. Intéressant mais complexe et surtout coûteux Première cause évoquée à cette désaffection, la commande encore marginale de la maîtrise d'ouvrage. Un besoin d'information et de formation Le premier est celui du coût des matériels et logiciels à acquérir, un frein qui rebute 47 % des répondants. "Le BIM à 20 % de son potentiel", Nicolas Régnier, Green Soluce - 22/07/16. Batiactu : On parle beaucoup du Building Information Modeling (BIM) aujourd'hui, mais il semblerait que tout le monde ne soit pas très avancé dans cette démarche, qu'en pensez-vous ? Nicolas Régnier : Ça démarre mais très peu de monde fait vraiment du BIM. Les vrais sujets ne sont pas encore traités.

Il faut, par exemple, raisonner sur tout le cycle de vie d'un bâtiment, or c'est uniquement la maîtrise d'œuvre qui utilise le BIM aujourd'hui, car il est considéré comme un outil de conception. Or, dans la durée de vie d'une construction, c'est l'exploitation qui devrait être prioritaire. Le véritable BIM devrait être piloté et intégré par la maîtrise d'ouvrage ! Pour y parvenir, il faut rendre la donnée exploitable, structurée, en y mêlant des aspects 3D, car pour l'instant, la maquette numérique reste une juxtaposition de modèle tridimensionnel et de tableur. Batiactu : En quoi la maquette numérique pourrait-elle conduire à des bâtiments à impact environnemental réduit ?

Le BIM et le «ressenti» des architectes : un sondage - 20/07/16. Le Conseil national de l’Ordre des architectes (Cnoa) avait invité ses adhérents à répondre à un sondage sur le sujet… Le 4 mai dernier, le Conseil national de l’Ordre des architectes (Cnoa) invitait les architectes à répondre au sondage «Le BIM dans le secteur du BTP : le ressenti des architectes». Deux cent cinq agences, principalement composées de moins de dix salariés, ont répondu au questionnaire. Principales conclusions : le BIM connaît actuellement une forte montée en puissance au sein des petites agences mais l’investissement financier est perçu comme important… Près de 80% des agences sondées déclarent utiliser quotidiennement la maquette 3D pour concevoir leurs projets. Parmi elles, 45% ont recours à la 3D sous forme de maquette numérique BIM enrichie de données. La dynamique de passage au BIM est forte puisque 35% des agences déclarent être actuellement en train de se lancer et 15% l’utiliser depuis seulement un an.

BIM : pas compliqué mais encore trop cher pour les architectes - 20/07/16. Le BIM connaît une montée en puissance dans les petites agences - 20/07/2016. Plus les agences maîtrisent la maquette numérique, plus elles « démystifient » l’outil - CNOA : 22/07/2016. BIM et maquette numérique, le mystère enfin levé - 13/07/16.