background preloader

Collaboration

Facebook Twitter

Organisation du travail : ce que changent les portails collaboratifs RH - ERP/SIRH - Focus RH. La digitalisation des processus RH suppose pour l’entreprise de transformer ses modes de fonctionnement.

Organisation du travail : ce que changent les portails collaboratifs RH - ERP/SIRH - Focus RH

De la dématérialisation des documents aux annuaires d’entreprises, de la possibilité de gérer ses congés à l’animation des entretiens professionnels : la mise en place d’outils RH permet de gagner en agilité et de casser les silos. Des infos réellement disponibles La mise en place d’un portail collaboratif est forcément le résultat d’un travail en profondeur sur son information RH. Non seulement il s’agit de parfaitement la maîtriser mais également de « prendre conscience que la mise à disposition de ces données est complexe et sensible » souligne Morgan Argondicco, responsable d’offre RH chez Sigma Informatique. Généralement disponibles "on demand", les portails collaboratifs se composent comme des bouquets et on peut choisir ses services : comptabilité, paie, facturation, bourses d’emploi, gestion des absences… Le portail doit d'abord séduire le salarié Romain Giry.

Réseau social d’entreprise : comment ne pas faire partie des 90% de projets qui échouent. Les marchés en pleine mutation et la transformation numérique bouleversent les modèles actuels d’organisation et de management des entreprises.

Réseau social d’entreprise : comment ne pas faire partie des 90% de projets qui échouent

Celles-ci tendent ainsi lentement vers des organisations en réseau favorisant la transversalité, l’intelligence collective, l’agilité et l’innovation. L’enjeu ne réside donc pas à transformer l’organisation de l’entreprise mais à la mettre en mouvement. Pour outiller cette dynamique, près de 80% des entreprises du CAC 40 ont déjà lancé un projet de réseau social d’entreprise (RSE). Selon Gartner, 90% d’entre eux se soldent cependant par des échecs. On peut donc s’interroger : les RSE sont-ils véritablement des "catalyseurs de compétitivité et d’efficacité" ?

Le travail collaboratif, nouveau Graal des entreprises. Il y a chauffeur routier et chauffeur routier.

Le travail collaboratif, nouveau Graal des entreprises

Chez GT Location, une entreprise de 1.500 collaborateurs spécialisée dans la location de véhicules industriels avec conducteurs, ces derniers ne sont pas considérés comme de simples exécutants chargés de conduire les marchandises à bon port. Au contraire : eux, qui sont en contact direct avec le client et connaissent le terrain, ont leur mot à dire sur leur travail et la marche de l'entreprise. Depuis février 2013, ils peuvent se connecter à SeeMy, le réseau social interne, pour échanger entre eux et avec leurs responsables.

Concrètement, « tous les conducteurs peuvent se connecter au réseau social via leur smartphone ou leur ordinateur personnel pour faire part de conseils aux plus jeunes, débattre de la stratégie métier, du camion le mieux adapté pour tel type de marchandise, organiser leurs congés ou même se plaindre des notes de frais », explique Patrice Bonte, directeur de l'école de management du groupe. Pourquoi cet élan ? L’intergénérationnel, levier de croissance inexploité. Beaucoup d’entreprises ignorent encore la question de l’intergénérationnel.

L’intergénérationnel, levier de croissance inexploité

Ou ne l’abordent que sous l’angle des générations, juniors et seniors, pour se conformer à la loi dite du contrat de génération. Le management des âges est surtout évoqué comme un facteur de complexité supplémentaire alors que la connexion des générations, attendue des français, constitue un levier de croissance largement inexploité aujourd’hui. Facteur de cohésion sociale dans la société, le management intergénérationnel révèle des gisements de performance inattendus dans les organisations. Nous appelons management intergénérationnel l’art de faire travailler ensemble les différentes générations en tirant le meilleur parti de leurs forces. Le grand tournant générationnel Avec cinq millions de seniors qui vont quitter le marché du travail d’ici 2020 en France et six millions de jeunes qui vont y entrer (1), le remplacement des générations s’accélère à rythme qu’aucun DRH n’a jamais connu dans sa carrière.

Les 5 bonnes pratiques de la collaboration. Réseau social d’entreprise, agenda partagé, chat, partage de fichiers, visioconférence...

Les 5 bonnes pratiques de la collaboration

Les outils collaboratifs deviennent indispensables en entreprise. Ils permettent d’améliorer le travail d’équipe, augmenter les performances et doper l’innovation. Le point sur quelques bonnes pratiques. 1. Fournir un outil ergonomique Le but d’un outil collaboratif est de connecter ensemble les salariés de l’entreprise, pour leur permettre de réaliser leurs tâches quotidiennes plus facilement, de partager leurs compétences, et d’améliorer le travail d’équipe. 2. Mettre en place une solution collaborative dans une entreprise où la hiérarchie reste trop prononcée serait totalement contre-productif. 3. Installer un nouvel outil collaboratif n’est pas une simple affaire.