background preloader

Auteurs

Facebook Twitter

Robert Mundell et Les Fondements Théoriques de l'Union Monétaire Européenne. English Robert Mundell et les Fondements Théoriques de l'Union Monétaire Européenne* By Alexandre Swoboda Senior Policy Adviser and Resident Scholar, IMF Professeur à l'IUHEI et à l `Université de Genève (en congé) 13 décembre 1999 C'est le 10 décembre que Robert Mundell, professeur d'économie internationale à l'Université Columbia à New York reçoit à Stockholm le prix Nobel d'économie.

Robert Mundell et Les Fondements Théoriques de l'Union Monétaire Européenne

Cet économiste canadien a de solides attaches en Europe: en Angleterre où il a effectué une partie de ses études; dans notre pays où, entre 1965 et 1975, il a donné chaque année un enseignement au semestre d'été à l'Institut universitaire de hautes études internationales; en Italie où il a enseigné au centre Johns Hopkins de Bologne entre 1959 et 1961 et où, à Sienne. il restaure depuis une vingtaine d'années une merveilleuse Villa, devenue lieu de rencontre pour ses amis et collègues. Gary Becker. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gary Becker

Pour les articles homonymes, voir Becker. Gary Stanley Becker, né le à Pottsville, en Pennsylvanie) et mort le à l'hôpital Northwestern (en) de Chicago[1],[2],[3], est un économiste américain. Il est connu pour ses travaux visant à élargir le champ de l'analyse microéconomique à de nombreux comportements humains. Il a obtenu en 1992 le Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel et en 2000 la National Medal of Science, haute distinction américaine.

Il était professeur à l'université de Chicago, dans le département de sociologie et d'économie. Il a notamment été parmi les premiers à modéliser la notion de capital humain. Biographie[modifier | modifier le code] John Hicks. Jean Tirole : l’économiste, le pédagogue et le militant. Douglass North. Robert Solow. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Robert Solow

Robert Merton Solow (né le ) est un économiste américain, surtout connu pour sa théorie sur la croissance économique : le modèle de Solow. Il reçut en 1987 le « prix Nobel » d'économie. Biographie[modifier | modifier le code] Né à New York, il grandit dans son arrondissement natal de New York. Robert Barro. Robert Joseph Barro (born September 28, 1944) is an American classical macroeconomist and the Paul M.

Robert Barro

Warburg Professor of Economics at Harvard University. The Research Papers in Economics project ranked him as the fifth most influential economist in the world, as of March 2016, based on his academic contributions.[1] Barro is considered one of the founders of new classical macroeconomics, along with Robert Lucas, Jr. and Thomas J. Sargent.[2] He is currently a senior fellow at Stanford University's Hoover Institution.

Academic career[edit] Barro graduated with a B.S. in physics from the California Institute of Technology in 1965, where he learned under Richard Feynman, but he realized he "wouldn't be close to the top in those fields Another often-cited work is a 1988 paper coauthored with Gary Becker, "A Reformulation of the Economic Theory of Fertility" published in the Quarterly Journal of Economics, which is influential in thinking about "infinite time horizon" modelling. Books[edit] Robert E. Lucas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Robert E. Lucas

Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en. Pour les articles homonymes, voir Lucas. Robert Emerson Lucas Junior. Paul Romer. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paul Romer

Paul Michael Romer, né en 1955, est un économiste américain et un professeur à l'université de New York. Avant d’entrer à New York University, il a enseigné l’économie à l'université de Stanford, à la University of California à Berkeley, à la University of Chicago et à la University of Rochester. Il est également le fondateur d’Aplia, qui élabore et propose des technologies permettant d’améliorer l’apprentissage des étudiants. Il est considéré comme un expert de la croissance économique et comme un lauréat futur potentiel du « Prix Nobel » d'économie[1]. Joseph Schumpeter. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Joseph Schumpeter

Il est l'auteur d'une Histoire de l'analyse économique, parue en 1954 et qui fait encore référence. Ni keynésien, ni néoclassique, on le rapproche parfois de l'École autrichienne d'économie, mais Ludwig von Mises considérait qu'il n'en faisait pas partie[1]. Il est considéré comme l'économiste de l'effervescence et on le qualifie d’économiste hétérodoxe pour ses théories sur l’évolution du capitalisme dans la démocratie, qu'il estime voué à disparaître pour des raisons sociales et politiques.

Biographie[modifier | modifier le code] En 1908, il publie son premier ouvrage, devenu très vite un classique de la statistique économique, Nature et essence de l'économie théorique, ce qui lui permet d'obtenir en 1909 un poste de professeur associé en économie politique à l'université de Czernowitz.