background preloader

F2 - Revue de presse

Facebook Twitter

Mexique / Etats-Unis : les déclarations de Trump "détériorent" les relations bilatérales. "Je les condamne évidemment et je suis contre ce type de prises de positions.

Mexique / Etats-Unis : les déclarations de Trump "détériorent" les relations bilatérales

Il me semble qu'elles détériorent une relation que le Mexique a recherché avec les Etats-Unis, faite de ponts, de dialogue, de rapprochement, de recherche de solutions à des problèmes communs", a déclaré Enrique Peña Nieto dans un entretien au quotidien El Universal. "J'ai l'impression (que de telles déclarations) proviennent d'une méconnaissance du Mexique (...) " et "de l'importante contribution de millions de Mexicains qui ont décidé de rechercher une opportunité de vie dans un autre pays, comme c'est le cas aux Etats-Unis", a-t-il ajouté. Depuis son entrée en campagne, Donald Trump a multiplié les déclarations à l'emporte-pièce contre les immigrants illégaux, notamment les Mexicains. Le désormais favori à l'investiture du parti républicain à la présidentielle de novembre a accusé le Mexique d'envoyer aux Etats-Unis des personnes "qui posent problème".

Le président mexicain confiant au sujet des relations avec les USA. Enrique Pena Nieto, le président mexicain, s'est dit confiant dans l'évolution des relations entre les Etats-Unis et son pays, après la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle.

Le président mexicain confiant au sujet des relations avec les USA

Le président mexicain Enrique Pena Nieto a dit jeudi être optimiste au sujet de la possibilité pour le Mexique de nouer une nouvelle et positive relation bilatérale avec les États-Unis après la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine. « Je suis réellement optimiste quant à notre capacité à mettre en place un nouveau fonctionnement dans nos relations bilatérales, qui aurait des conséquences positives. Le Mexique face à "l'ouragan Trump" Le président mexicain se veut rassurant quant aux relations futures avec les USA de Trump. Le gouvernement du Mexique a été clair et a réitéré son point de vue en réaffirmant, après les résultats de l’élection présidentielle aux Etats-Unis qui ont sacré le républicain Donald Trump à la barbe des sondeurs et des spécialistes politiques, qu’il était hors de question de financer la construction d’un mur frontalier.

Le président mexicain se veut rassurant quant aux relations futures avec les USA de Trump

La ministre des Affaires étrangères du Mexique, Claudia Ruiz Massieu, a rappelé la position du gouvernement : « Le Mexique ne payera pas pour un mur, mais cherchera un espace pour le dialogue », a-t-elle déclaré. « Notre pays va chercher des terrains d’entente avec le nouveau gouvernement des États-Unis afin de créer des opportunités pour le bénéfice des Mexicains », a déclaré Ruiz Massieu à travers son compte officiel sur le réseau social Twitter, réitérant la «volonté et la promptitude » des autorités mexicaines à travailler de façon constructive avec Donald Trump. Réactions internationales à la victoire de Donald Trump, entre inquiétude, liesse et stupéfaction. La Russie et plusieurs dirigeants de partis d’extrême droite européens ont félicité le candidat républicain.

Réactions internationales à la victoire de Donald Trump, entre inquiétude, liesse et stupéfaction

L’Iran est inquiet quant aux accords conclus sur son nucléaire. La communauté internationale a commencé à réagir à l’annonce de la victoire du candidat républicain Donald Trump à l’élection présidentielle américaine, mercredi 9 novembre. Stupéfiés par cette nouvelle, certains saluent la victoire alors que d’autres s’inquiètent des conséquences de ce résultat sur les dossiers internationaux. "MEXIQUE - ETATS-UNIS : une relation mouvementée" - Observatoire européen des think tanks. Anciennement ennemis, puis voisinage oblige, les deux Etats limitrophes développent depuis une vingtaine d’années des zones de partenariat visant à un rapprochement économique, politique, sécuritaire, confinant parfois même à une véritable interdépendance.

"MEXIQUE - ETATS-UNIS : une relation mouvementée" - Observatoire européen des think tanks

Mais des décisions de politique publique intérieure prise unilatéralement par l’un ou l’autre affectent de fait le voisin, freinent et détériorent ces tentatives de rapprochement. Les relations historiquement distantes, parfois même tendues, entre le Mexique et les Etats-Unis ont connu les deux dernières décennies une évolution positive jalonnée d’évènements majeurs : L’« Immigration Reform and Control Act » appliquée par Ronald Reagan (1986) qui régularise la situation des immigres illégaux à l’époque, avec l’appui d’une très large majorité de la population. Relations entre les États-Unis et le Mexique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Relations entre les États-Unis et le Mexique

Les relations entre les États-Unis et le Mexique sont des relations internationales s'exerçant entre deux pays d'Amérique du Nord, les États-Unis d'Amérique et les États-Unis mexicains. Les deux pays partagent une frontière commune et plusieurs accords ont été signés, bilatéralement (par exemple l'achat Gadsden) ou multilatéralement, tels que l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA). Les États-Unis et le Mexique sont par ailleurs membres de l'Organisation des Nations unies (ONU), de l'Organisation des États américains (OEA) et du Groupe des vingt (G20). Tableau comparatif[modifier | modifier le code] « Jamais les Mexicains n’avaient suivi d’aussi près une élection aux Etats-Unis » Ancien ministre mexicain des relations extérieures (2000-2003), Jorge Castañeda, 63 ans, enseigne à l’Université de New York.

« Jamais les Mexicains n’avaient suivi d’aussi près une élection aux Etats-Unis »

Politologue et intellectuel réputé, il écrit souvent dans la presse, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Amérique latine. Parmi sa quinzaine d’ouvrages, deux ont été traduits en français aux éditions Grasset : L’Utopie désarmée – L’Amérique latine après la guerre froide (1996) et Compañero, vie et mort de Che Guevara (1998). Donald Trump président des Etats-Unis : quelles conséquences ? Donald Trump pourrait ainsi mettre en place des propositions parfois surréalistes, avec des conséquences incertaines pour les Etats-Unis et le monde.

Donald Trump président des Etats-Unis : quelles conséquences ?

Alors que des élus démocrates ont remis en cause sa santé mentale, à quoi pourrait ressembler le premier mandat du président Donald Trump ? Voici ses principales propositions à l'épreuve de la réalité. A lire aussi : Suivre la présidentielle américaine en direct : Trump probable vainqueur. Mexique - Etats-Unis : frontière, immigration et inégalités sociales. Rappels historiques sur l'évolution de la frontière L'histoire de cette partie du monde est particulièrement ancienne.

Mexique - Etats-Unis : frontière, immigration et inégalités sociales

Sans entrer dans les détails, car ce n'est pas ce qui nous occupe ici, il me faut rappeler qu'avant l’arrivée des espagnols, le nord du Mexique n’appartenait pas à l’ensemble mésoaméricain. C’était un espace peuplé par les indiens Chichimèques, peuples nomades qui s’opposaient aux paysans sédentaires du sud du Mexique actuel. Les relations géopolitiques et économiques entre États-Unis et Amérique Latine. Introduction Les principes sur lesquels reposent la relation géopolitique entre les États-Unis et l’Amérique latine sont ambigus.

Les relations géopolitiques et économiques entre États-Unis et Amérique Latine

La coopération interaméricaine anti-coloniale cède la place à une relation hégémonique souvent violente imposée par les États-Unis. En dépit des efforts pour s’émanciper et du rôle que continue à jouer l’Europe les États-Unis y maintiennent une influence considérable. Elle passe notamment par une domination économique longtemps marquée. L'immigration au cœur de la relation Mexique – États-Unis. Les relations entre le Mexique et les États-Unis sont actuellement à un point critique. Alors que la priorité est donnée à la sécurité, de vieux problèmes s’aggravent, comme l’immigration croissante qui, depuis les années 1990, devait être endiguée par la construction d’un mur à l’extrémité ouest de la frontière entre les deux pays.

Craignant de nouvelles attaques terroristes depuis le 11 septembre 2001, les États-Unis n’ont eu de cesse de sécuriser leur frontière avec le Mexique, ce qui a provoqué une augmentation des contrôles de l’entrée des personnes, des biens et marchandises dans l’Union américaine ainsi qu’une coopération à la sécurité de régions et d’installations au Mexique considérées comme stratégiques [1] Olga Pellicer, México y el mundo : cambios y continuidades,... [1] .

Le tableau suivant indique les cinq pays d’où est originaire la majorité de la population née à l’étranger et résidant aux États-Unis. Source : CONAPO, La nouvelle ère des migrations, Mexique, 2004. Au Mexique, la victoire de Donald Trump reçue comme une douche froide. Douze millions de Mexicains vivent aux Etats-Unis, dont plus de la moitié sont clandestins. Selon certains économistes, la baisse du peso pourrait atteindre 25 %. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Frédéric Saliba (Mexico, correspondance) Sur la chaîne télévisée mexicaine Forotv, les visages des commentateurs politiques se sont peu à peu figés, mardi 8 novembre au soir, à l’annonce des Etats américains remportés par Donald Trump. Le matin même, le quotidien de gauche La Jornada titrait pourtant en « une » sur « Le triomphe d’Hillary presque assuré ». La surprise d’une possible victoire du candidat républicain représente une douche froide pour les Mexicains, qui craignent des conséquences migratoires et économiques dramatiques.