background preloader

Vision

Facebook Twitter

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! -La singularité de la perception du temps. L’état d’esprit modifie la perception du temps.

-La singularité de la perception du temps

Vous n’avez jamais remarqué comment vous attendez quelque chose, comme Noël, plus longtemps qu’il n’arrive, alors que les examens que vous craignez tant arrivent toujours trop rapidement ? Ceci vient de ce que notre perception du temps qui passe dépend de votre état d’esprit, affirme une étude de psychologues qui ont étudié la science derrière le fait d’être rivé sur l’horloge. Des chercheurs de l’École d’Économie de Paris ont trouvé que différents types d’anticipation pour un événement donné, affectaient la durée que les gens éprouvaient avant l’arrivée d’un événement, ce qui est techniquement appelé sa "durée anticipée". Le sentiment que vous "ne pouvez pas attendre quelque chose" le rend plus long à venir. Thesemartinroy.

Présentation. Bienvenue à tous sur notre site consacré au TEMPS.

Présentation

Bien que réalisés en première, les TPE (Travaux Personnels Encadrés) comptent pour le baccalauréat. Et pour donner un sens à ces cours s’étalant sur un semestre, nous avons choisi de nous intéresser à une notion fondamentale de la nature : le temps. II- La transmission de l'image au ceeau. Comme nous l'avons vu précédemment, la lumière est captée par l’œil.

II- La transmission de l'image au ceeau

Elle suit un trajet bien précis pour aboutir à la rétine. Mais que se passe t-il après ? Comment l'information est-elle transmise au cerveau ? Premièrement, quand la lumière vient « frapper » la rétine, elle va être transformée en signal électrochimique en trois étapes, en effet la rétine et composée de trois couches de cellules.

I/ Transmission de l'image au cerveau. - Le blog de illusions-optiques. Les travaux de Brodmann au début du XXe siècle, ont permis de démontrer que la vision résulte également d’une activité cérébrale.

I/ Transmission de l'image au cerveau. - Le blog de illusions-optiques

De plus, le scientifique Bach-y-Rita, un neurologue de l’université du Wisconsin a dit en 1972 que « Nous ne voyons pas avec les yeux, mais avec le cerveau ». Nous avons vu précédemment, dans le fonctionnement de l’œil, que la rétine convertit les signaux lumineux qu’elle reçoit en signaux électriques. Ces signaux électriques sont ensuite acheminés vers le cerveau. I/ Transmission du message au cerveau. La rétine, où se forme l’image, se prolonge par le nerf optique : le nerf optique de l’œil gauche et le nerf optique de l’œil droit se réunissent dans une zone appelée le chisma optique.

I- La perception de l'image par l'oeil. L’œil : de la réception de variations de lumière aux messages nerveux L’œil est un organe spécialisé dans la détection, la localisation et l’analyse de la lumière.

I- La perception de l'image par l'oeil

Comment l’organisation de l’œil permet-elle la formation d’images sur la rétine ? A. La structure de l'oeil Le système visuel de l’Homme commence avec l’œil, structure complexe dont seule une petite partie, la rétine, est consacrée à la réception de la lumière, c’est-à-dire à la photoréception. Tpe vision. Dossier SagaScience - Chimie et Beauté. Au fond de l’œil, de nombreux photorécepteurs permettent de capter la lumière.

Dossier SagaScience - Chimie et Beauté

Ils transforment cette information en signal électrique qui est ensuite décodé par le cerveau pour donner la couleur. La rétine est tapissée d’une mosaïque de photorécepteurs : les cônes et les bâtonnets. Les bâtonnets sont 25 à 100 fois plus sensibles à la lumière que les cônes. Ils nous permettent de voir dans la pénombre, mais pas de distinguer les couleurs, d’où le dicton "la nuit, tous les chats sont gris" ! Les cônes, moins nombreux et moins sensibles à la lumière, interviennent dans la vision des couleurs et la netteté.