background preloader

Lavim2

Facebook Twitter

Lavim

Cloud Computing : quel impact en matière de sécurité réseau ? Une étude menée à l'occasion de la conférence Infosecurity à Londres, cet été (*) a confirmé que 85% d'entre eux avaient toujours des doutes sur la collecte et l'hébergement des données sur le Cloud.

Cloud Computing : quel impact en matière de sécurité réseau ?

Le plus étonnant, rapportent les analystes de cette enquête, est que ces responsables constataient cet état de fait, avec résignation, comme par fatalisme, sans mentionner de solutions possibles, sans évoquer, ou à peine, les réponses apportées par les fournisseurs d'offres Cloud… Ceci est d'autant plus surprenant que 91% de ces responsables IT ont précisé que leur organisation recueillait des données « sensibles ou très sensibles » - certaines de ces données étant soumises aux exigences PCI (confidentialité des cartes bancaires) ou PII (informations personnelles confidentielles). Pour 74% des managers de sécurité interrogés, la collecte de ces données sensibles s'effectue via un navigateur Web et, pour 27%, à partir de la lecture des cartes bancaires. Classer la criticité des données.

Cloud computing : le marché français décolle enfin. Le marché du Cloud computing n'est plus tout négligeable en France : il pèse près de 5 milliards d'euros (4.875 millions précisément), estime le cabinet d'études Markess dans une étude rendue publique lors de la Cloud Week à Paris en juillet dernier (enquête auprès de 130 prestataires).

Cloud computing : le marché français décolle enfin

C'est une progression de +19,5% par rapport à 2014. Pour 60%, il s'agit de solutions ou services SaaS (Software as a Service) et pour 40% de services. Evolution du marché du Cloud Computing, France (Source : Markess) De cette enquête, il ressort 5 tendances-clés : Le marché des solutions de Cloud computing et des services associés maintient sa dynamique de croissance. La prédominance du SaaS se confirme Pour le cabinet d'étude PAC, 2015 serait l’année du Cloud Computing en France. Toujours selon PAC, les entreprises qui hésitent encore à passer au Cloud Computing émettent des doutes à 48 % sur des questions relatives à la sécurité. La France dans la "moyenne basse" 5 workloads à migrer dans le cloud en priorité. HomePlug AV2 : du Gigabit sur votre installation électrique. 5 workloads à migrer dans le cloud en priorité. Quel est le meilleur moment pour mettre un serveur à la retraite ?

Mise à jour 18/11/2015 : Suite à une salutaire remarque de lecteur, voici deux définitions des abréviations OpEx et CapEx, de manière à mieux éclairer le propos de l'article.

Quel est le meilleur moment pour mettre un serveur à la retraite ?

Les dépenses d'exploitation, abrégées en OpEx, sont les coûts d'exploitation d'un produit ou d'un système. Il s'agira par exemple des budgets de maintenance d'un centre de données. Les dépenses d'investissement de capital, dites CaPeX, sont calculées à partir des achats de matériel effectué pour faire fonctionner, par exemple, un datacenter. Il s'agira dans ce contexte des serveurs, des outils logiciels, ou encore des câbles. Amir Michael, l'auteur du post, a passé cinq années en tant qu'ingénieur matériel chez Google, et quatre ans dans les datacenters de Facebook. Les budgets serrés et la difficulté de prévoir l'évolution des besoins font que bien souvent les entreprises attendent trop longtemps pour remplacer des installations vieillissantes.

Plus c'est récent, meilleur c'est. Cloud Computing : quel impact en matière de sécurité réseau ? Etude : l'optimisation du datacenter privilégiée sur la migration. Que faire quand son datacenter sature à 75% ?

Etude : l'optimisation du datacenter privilégiée sur la migration

De nombreux DSI basculent dans le cloud ou cherchent des opportunités de colocation affirme un rapport de 451 Research cité par Datacenter Journal. Seul 25% des répondants de l’enquête considèrent l’option consistant à agrandir leur datacenter. Cette tendance s’explique selon Dan Harrington, directeur de recherche chez 451 Research, par la nécessité d’agilité des infrastructures IT. La modernisation de l’infrastructure existante est la première solution privilégiée.par les DSI à court de ressource dans leur datacenter. Suivent la migration vers le cloud, et la colocation. L’étude montre également que le cloud n’est pas la première solution privilégiée. Par ailleurs, le rapport mentionne que 87% des opérateurs de datacenter maintiennent ou augmentent leurs investissements dans les datacenters. 25% d’entre eux affirment qu’ils vont augmenter leurs dépenses dans le trimestre à venir.

10 façons de tirer parti des capacités de Cloud en 2016. En 2015, une étude évaluait à 88% la part d'entreprises ayant recours à une forme de technologie Cloud.

10 façons de tirer parti des capacités de Cloud en 2016

Malgré ce bilan, de multiples façons d'utiliser le Cloud demeurent relativement inexploitées par une majorité de sociétés. Voici une sélection de 10 cas d'usage possibles. 1. Développement d'application et test En externalisant sur le Cloud leur développement applicatif et leurs activités de test, certaines grandes entreprises ont été en mesure de reporter ou même de supprimer des mises à jour coûteuses de leur équipement dans leurs propres datacenters. 2- Une option de sauvegarde pour la récupération sur incident Grâce à leurs ressources, les grandes entreprises peuvent disposer de centres de données multiples à travers le monde pour la récupération sur incident et la reprise. 3. Pour les systèmes complexes comme les ERP, cela peut prendre des mois d'intégrer totalement une société nouvellement acquise et utilisant un progiciel différent de celui exploité par l'acquéreur.