background preloader

Mars 2015

Facebook Twitter

Cette nuit en Asie : haro sur les compagnies aériennes thaïlandaises, Asie - Pacifique. Tokyo a décidé de limiter les liaisons des compagnies immatriculées en Thaïlande, dont la sécurité est pointée du doigt par l’aviation civile internationale. Les autorités japonaises viennent officiellement d’informer les compagnies aériennes immatriculées en Thaïlande qu’elles ne seraient plus autorisées à ouvrir de nouvelles liaisons vers l’Archipel ou à augmenter la fréquence de leurs vols. Les vols déjà validés ne seront toutefois pas remis en cause. Tokyo est ainsi l’un des premiers pays à réagir aux dernières inquiétudes de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) qui s’est officiellement émue, la semaine dernière, de la légèreté de certains standards de sécurité imposés par Bangkok aux compagnies du Royaume.

L’économie japonaise continue de décevoir Nouvelle douche froide pour les analystes qui espéraient une reprise soutenue de l’activité au Japon, après une année 2014 en récession. La Chine, le nouveau démon de Prada. World watches Japan and waits for outcome of Abenomics experiment. ©Reuters The results of Abenomics will determine what kind of country Japan is to be We live in an era of radical economic policy experiments. The US Federal Reserve has bought trillions of dollars in assets. Europe’s single currency is suffering a trial by fire. When Shinzo Abe, Japan’s prime minister, came to power in 2012 he launched a stimulus aimed at ending 20 years of entrenched deflation. His so-called “Abenomics” policies will therefore provide a road map — good or bad — to European countries where similar problems are brewing. It will have big effects on Japan’s material prosperity and on global financial markets. Success in reigniting growth and dealing with Japan’s public debt would allow a happier, more optimistic country to emerge — one with the confidence to handle an unstable region.

So far, the results of Mr Abe’s policies have encouraged the sceptics. The issue is Japanese people have been robbed of their confidence Mr Volcker did it with a big recession. Splits emerge between BOJ and Japan’s policy makers. ©Yuya Shino/Reuters Street scene: pedestrians walk past a stock market board in Tokyo, where the Nikkei Stock Average is now close to 20,000 This article is published by the FT as part of a collaboration with Nikkei that started in 2013 to provide added insight to our readerships.

Since he returned to power more than two years ago, Prime Minister Shinzo Abe has been tackling the challenge of re-energising Japan’s deflationary economy more vigorously and effectively than during his first, one-year tenure as prime minister, which ended in September 2007. Judging by the sharp rise in the Nikkei Stock Average since the start of his second government, many corporate executives and market participants in Japan share that opinion. The benchmark index is now close to 20,000, surpassing its peak during his first stint in office.

But while the economy has become healthier, there is still much to be done. Mr Abe’s quest to pull the economy out of its deflationary hole can be divided into three stages. Japan Industrial Output Falls. Au Japon, la déflation menace à nouveau. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Philippe Mesmer (Tokyo, correspondance) Les craintes des autorités japonaises semblent se confirmer. Vendredi 27 mars, le ministère de la gestion publique a annoncé une hausse des prix à 2 % en février. Hors impact de la hausse de la TVA, de 5 % à 8 % le 1er avril 2014, les prix ont stagné, une première depuis mai 2013. Depuis sept mois, la hausse des prix ralentit dans l’Archipel, une tendance qui confirme les inquiétudes formulées le 17 mars par le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), Haruhiko Kuroda. « Un retour en territoire négatif ne peut être exclu », avait-il déclaré, en attribuant la faible inflation à la forte chute des prix du pétrole, tout en considérant que « la tendance à long terme restait inchangée ».

L’évolution menace les « Abenomics », ces mesures adoptées par le gouvernement du premier ministre, Shinzo Abe, pour favoriser une croissance durable dans l’Archipel. GESTION-Sorties nettes sur les fonds actions US et émergentes. NEW YORK, 27 mars (Reuters) - Le mouvement de décollecte sur les fonds spécialisés sur les actions américaines et émergentes s'est poursuivi au cours de la semaine se terminant au 25 mars mais ceux investis en actions européennes et japonaises ont continué de bénéficier d'importantes entrées nettes, montre une étude de Bank of America Merrill Lynch Global Research publiée vendredi.

Dans le même temps et à l'approche de la fin du premier trimestre, les fonds monétaires ont collecté 6,9 milliards de dollars, selon cette étude qui cite des données d'EPFR Global, un cabinet spécialisé dans le suivi des flux de collecte des sociétés de gestion internationales. Les fonds spécialisés sur les actions américaines ont enregistré des rachats nets sur cinq des six dernières semaines. Ils ont atteint 10,8 milliards de dollars sur la semaine au 25 mars. Les rachats nets sur les fonds investis en actions émergentes ont totalisé 2,3 milliards sur la même période. Inflation nulle au Japon: vers un retour de la déflation ?

Le Japon n'est peut-être pas sorti totalement du spectre de la déflation. L'indice d'inflation de base, qui inclut les prix du pétrole mais exclut les prix des produits alimentaires frais, est en hausse de 2% en rythme annuel. Mais en excluant l'impact du relèvement de la TVA intervenu l'an dernier, il reste inchangé par rapport à février 2014, s'éloignant donc de l'objectif prioritaire de la BoJ, à savoir une hausse de 2% par an des prix à la consommation. Il s'agit donc le premier mois sans hausse depuis mai 2013. "L'inflation de base pourrait reculer de jusqu'à 0,5% avant de toucher son point bas autour de juillet et de remonter en fin d'année", estime Junko Nishioka, chef économiste de Sumitomo Mitsui Banking. Une absence de remontée des prix pousserait la BoJ à agir La banque centrale japonaise avait prévenu que la chute des cours du pétrole devrait peser sur l'inflation durant la majeure partie de cette année.

La consommation des ménages inquiète. Le Japon confronté à une croissance nulle des prix. Le Japon a renoué avec une inflation nulle en février, pour la première fois depuis mai 2013, dans un contexte de reprise timide. Les prix ont augmenté de 2 % sur un an, hors ceux des produits périssables, a annoncé, vendredi 27 mars, le ministère des affaires intérieures, mais ils ont stagné lorsque l’on exclut l'impact du relèvement en avril 2014 de la taxe sur la consommation (TVA). Les prix connaissaient un ralentissement depuis plusieurs mois, conséquence d'une économie fragilisée par ce relèvement de la TVA et par le plongeon des prix du pétrole observé depuis l'été 2014. La Banque centrale du japon (BoJ) pourrait être obligée, de l'avis de nombreux analystes, de procéder d'ici à la fin de l'année à une nouvelle extension de son programme de rachats d'actifs afin de parvenir à son objectif d’une progression des prix de 2 %, qu'elle était censée atteindre au cours du printemps. « L'état d'esprit déflationniste pas complètement éradiqué »

Japon: la consommation des ménages chute de 2,9% en février. Japon: la consommation des ménages chute de 2,9% en février Tokyo (awp/afp) - La consommation des ménages a reculé de 2,9% en février sur un an, ralentissant sa chute (-5,1% en janvier) même si elle souffre encore d'une base de comparaison défavorable du fait de la ruée dans les magasins début 2014 en amont d'une hausse de la TVA. Ces statistiques dévoilées vendredi par le ministère des Affaires intérieures sont meilleures que les attentes des économistes (-3,2%). Elles n'en marquent pas moins le 11e mois consécutif de baisse à la suite de ce changement fiscal qui a fortement ébranlé la troisième puissance économique mondiale, la plongeant même temporairement en récession. Le mois passé, les sommes déboursées par les foyers se sont établies en moyenne à 265.632 yens (2.043 euros au taux de change actuel). Les Japonais ont surtout mis un coup de frein sur les dépenses liées aux biens d'équipement pour la maison (-18,9%) et au logement (-7,4%).

Afp/rp. Japon: le taux de chômage rebaisse de 0,1 point en février, à 3,5% Japon: le taux de chômage rebaisse de 0,1 point en février, à 3,5% Tokyo (awp/afp) - Le taux de chômage au Japon est redescendu de 0,1 point en février, à 3,5% de la population active, grâce à un recul conjugué de la proportion d'hommes et de femmes à la recherche d'un emploi, dans un contexte des plus favorables, selon des statistiques officielles publiées vendredi. Le ratio de chômage masculin est revenu à 3,7% (-0,1 point) et celui des femmes a baissé de la même façon, à 3,2%, selon les statistiques publiées par le ministère des Affaires intérieures.

Le mois dernier étaient recensés quelque 2,3 millions de chômeurs, pour une population au travail de plus de 63 millions d'individus, selon la même source. Ce taux de chômage est dit "intégral" car il ne prend en compte que les personnes n'ayant pas du tout travaillé dans le mois considéré. Il évolue ces derniers mois à ses plus bas niveaux en 17 ans. afp/rp. Japon: la consommation des ménages chute. Japon: réduire les heures supplémentaires pour relancer la consommation. Une trop grande présence au travail, au détriment de la vie familiale et sociale. Alors que les salariés japonais ont la fâcheuse habitude de s'éterniser au bureau, le Premier ministre Shinzo Abe veut changer les choses. Le gouvernement va ainsi demander dès cet été aux fonctionnaires d'État d'avancer leur heure d'arrivée et de se sauver vite le soir.

Lors d'un point presse vendredi 27 mars, le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga explique cette décision : "Nous aimerions inciter les gens à modifier leurs habitudes" afin qu'ils "commencent à travailler tôt le matin et puissent passer leurs soirées avec leur famille et amis". Les salariés de l'administration centrale vont inaugurer de tels changements dès cet été, et ceux des entreprises et autorités locales seront incités à suivre leur exemple. Il n'a toutefois pas été expliqué comment le temps de travail serait effectivement réduit s'il est demandé aux employés d'arriver plus tôt. Pousser à la consommation. Japon: l’inflation à l’arrêt, la reprise reste fragile.

Loin de l’euphorie des débuts des «abenomics» qui avaient vu les prix frémir et la croissance s’accélérer, le Japon a renoué avec une inflation nulle en février, pour la première fois depuis mai 2013, dans un contexte de reprise bien timide. Les prix ont augmenté de 2,0% le mois dernier sur un an, hors ceux des produits périssables, a annoncé vendredi le ministère des Affaires intérieures, soit une stagnation en excluant l’impact du relèvement en avril 2014 de la taxe sur la consommation. Une telle statistique était redoutée: elle survient après plusieurs mois de ralentissement, conséquence d’une économie fragilisée par ce changement fiscal et du plongeon des prix du pétrole observé depuis l’été dernier. Son gouverneur, Haruhiko Kuroda, a souligné récemment combien il était difficile de s’extirper du phénomène pernicieux de la déflation, qui décourage les investissements et achats depuis une quinzaine d’années.

. - Signes 'positifs' - La Chine décidée à casser le monopole du FMI et de la Banque mondiale, Chine. Contre l’avis de Washington, quatre pays européens rejoignent une banque de financement multilatéral créée par Pékin. Un symbole de la nouvelle force de frappe financière de la Chine, qui remet en cause la domination occidentale. Le basculement du monde est en cours, et les Etats-Unis n’y peuvent rien. Au moment où le projet ­chinois d’une Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB) vient de rallier à lui quatre pays européens, les autorités chinoises peinent à cacher leur jubilation devant un mouvement qui illustre avec éclat l’émergence de la Chine en tant que puissance de premier plan –et le déclin corrélatif des Etats-Unis.

Le mécontentement de Washington n’y a rien fait : le Royaume-Uni d’abord , puis les gouvernements allemand, italien et français ont décidé de s’ajouter à la liste des pays fondateurs de l’AIIB, une banque de développement dont l’acte de naissance a été signé, à Pékin, en octobre dernier, en présence d’une vingtaine de nations. Cette nuit en Asie : le piège chinois se referme sur Qualcomm - Les Echos. Crash de l’A320 : le copilote avait souffert d’une grave... Selon le journal allemand «? Bild?» , Andreas Lubitz a même été classé « inapte » pendant une... A320 de Germanwings : les 30 dernières minutes du vol L’analyse de la première boîte noire de l’avion qui s’est écrasé mardi livre des éléments... Départementales : les huit points chauds du second tour Corrèze, Nord, Vaucluse, Essonne, Val-de-Marne, Isère, Pyrénées-Orientales et Finistères...... Germanwings devra peut-être verser de fortes indemnités aux... Germanwings, dont l’Airbus s’est écrasé mardi avec 150 personnes à bord, pourrait faire face...

Le Nikkei s'approche des mythiques 20.000 points - Les Echos. Crash de l’A320 : le copilote avait souffert d’une grave... Selon le journal allemand «? Bild?» , Andreas Lubitz a même été classé « inapte » pendant une... A320 de Germanwings : les 30 dernières minutes du vol L’analyse de la première boîte noire de l’avion qui s’est écrasé mardi livre des éléments... Départementales : les huit points chauds du second tour Corrèze, Nord, Vaucluse, Essonne, Val-de-Marne, Isère, Pyrénées-Orientales et Finistères......

Germanwings devra peut-être verser de fortes indemnités aux... Germanwings, dont l’Airbus s’est écrasé mardi avec 150 personnes à bord, pourrait faire face... Cette nuit en Asie : le succès des armes « made in China », Asie - Pacifique. La Chine détrône l’Allemagne, pour devenir numéro trois mondial du marché de l’armement. La Chine est en train de se faire une place sur le marché mondial de l’armement. C’est la conclusion qui s’impose à la lecture du rapport annuel de l’Institut international de recherche pour la paix de Stockholm. Ce document qui fait référence constate ainsi qu’au cours des cinq années allant de 2010 à 2014, les exportations d’armes chinoises ont bondi de 143% par rapport aux cinq années précédentes.

Le pays a détrôné l’Allemagne pour devenir le numéro trois mondial du secteur. Un chiffre qui mérite toutefois d’être pris avec précaution, car avec 5% des exportations mondiales – un marché estimé à 300 milliards de dollars par an- , la deuxième économie mondiale ne joue pas dans la même catégorie que les numéro un et deux mondiaux, Etats-Unis et Russie, qui s’arrogent à eux seuls, respectivement, 31% et 27%. Chine : la lutte contre la corruption s’attaque au monde de l’automobile. Japan’s Zero Inflation a Setback for Abenomics. Why Japan Inc doesn’t believe in Abenomics. David Ignatius’s full interview with Japanese Prime Minister Shinzo Abe. Nikkei tumbles as semi-conductor shares take hit. Abenomics And The J-Curve. La croissance du secteur manufacturier au Japon ralentit. Japon: les grands patrons optimistes, la population plutôt sceptique (sondages) [// 2 peuples de W Streeck] Le Japon  renoue avec la hausse des salaires - Les Echos.

About 30% see Japan economy heading toward deterioration: poll. Déflation : le Japon met en garde l'Europe. France-BoJ et BCE permettent aux fonds d'accroître leurs gains. Access Denied. La Banque du Japon manque sa cible, mais ne s’avoue pas vaincue. Le Japon reconnaît ne pas être vraiment sorti de la déflation. Japon : Hausse de 2,4% des exportations en février, Infos marchés. Japon: net creusement du déficit commercial en février. Japon: déficit commercial divisé par deux. Japon: Sharp va réduire ses effectifs de 10% Japon: hausse des exportations en février. Japon : La BoJ manque sa cible, mais ne s'avoue pas vaincue Internationnal. Abenomics Pays It Forward for Japanese Workers -- Heard on the Street.

Abenomics Beyond the Nikkei | SNA Japan. Le Japon va revoir à la hausse son évaluation de l'économie-presse, Infos marchés. Japon-Trois autres fonds de pension publics vont investir en actions. Tokyo : Japon: difficile de vaincre la déflation selon la banque centrale - L'Express L'Expansion. Faut-il angliciser les cursus universitaires ? Les leçons du modèle japonais | Chroniques de diplomatie universitaire. Flushdoc.