background preloader

Avril 2015

Facebook Twitter

Japan March core CPI rises 2.2% on-year, above expectations. Among other data released at the same time, household spending in March fell 10.6 percent from a year earlier, a narrower fall than the 12.1 percent forecast in a poll of analysts by Reuters. It fell 2.9 percent in February. Japan's jobless rate declined to 3.4 percent in March, compared with February's 3.5 percent, coming in slightly better than a 3.5 percent forecast from a Reuters poll. Market reaction to the data was relatively muted. The yen weakened slightly, with the U.S. dollar fetching 119.65 yen after the data, compared with around 119.41 prior to the release. The Nikkei 225 opened fairly flat after the release. Read More Japan's downgrade: Why no one seems to care The rise in inflation -- which Fujishiro attributed primarily to a recovery in oil prices -- marks only a slight improvement as the economy continues to waver.

Japan's real wages fell 2.6 percent on-year in March, declining for a 23rd straight month, data released after Yajima's comments showed. Le Japon reprend des couleurs. Actualité Le Japon fait depuis des années figure de cas dans l’économie. Avec une dette souveraine qui frôle les 200% du PIB et une situation persistante de déflation, on parle de « scénario à la japonaise ». Cependant, le ministre Shinzo Abe a pris des mesures en matière fiscale et monétaire appelées « Abenomics ».

Ces mesures portent leur fruit. « Depuis son plus bas de mars 2009, l’indice Nikkei 225 a progressé de 179% et atteint son plus haut niveau depuis 15 ans en mars de cette année. Cette progression a largement été favorisée par la politique monétaire de la Banque Centrale Japonaise (BoJ) depuis l’arrivée au pouvoir de Shinzo Abe puisque le programme d’assouplissements quantitatifs de la BoJ a entrainé une baisse du yen et des taux qui a permis de gonfler les revenus et les bénéfices des entreprises japonaises », explique Vincent Juvyns, stratégiste chez JP Morgan AM.

En avril 2015, on assiste à un regain de confiance au Japon grâce à une hausse des salaires. La Banque du Japon revoit sa copie dans un archipel hanté par la déflation. La Banque du Japon revoit sa copie dans un archipel hanté par la déflation (synthèse) Tokyo (awp/afp) - La banque centrale du Japon (BoJ) a été contrainte jeudi de revoir sa copie dans un archipel qui tutoie de nouveau la déflation, mais le gouverneur Kuroda ne se départit pas pour autant de son optimisme sur l'économie nippone. Dans son rapport semestriel, la BoJ parie désormais sur une inflation de 0,8% en 2015-2016, à comparer à sa précédente estimation de 1%, pour un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 2% (contre 2,1% auparavant). "L'évolution des prix va probablement se maintenir pour un certain temps aux alentours de 0%", sous l'effet de la chute des cours du pétrole, avant d'"accélérer vers 2%", objectif ultime qu'elle espère atteindre courant 2016, plus précisément entre avril et septembre.

Il a reconnu lors d'une conférence de presse avoir pris du "retard" sur le calendrier initial, mais la tendance est à ses yeux encourageante. - Statu quo... jusqu'à quand ? Afp/al. Japon: la Banque du Japon maintient en l'état sa politique monétaire. Japon: la Banque du Japon maintient en l'état sa politique monétaire Tokyo (awp/afp) - La banque centrale du Japon (BoJ) a reconduit jeudi à l'identique son programme de rachat d'actifs, malgré une inflation à l'arrêt qui pourrait l'amener à abaisser ses prévisions un peu plus tard dans la journée.

Dans un bref communiqué publié à l'issue d'une réunion de son comité de politique monétaire, la BoJ s'est contentée d'indiquer qu'elle allait continuer d'élever la base monétaire de 80.000 milliards de yens par an (620 milliards d'euros), sans livrer de diagnostic économique à ce stade. Une voix dissidente s'est de nouveau élevée pour réclamer un abaissement du rythme à 45.000 milliards de yens, mais sa proposition a été rejetée par les autres membres. Les regards sont désormais tournés vers le rapport semestriel de la BoJ sur l'économie et les prix, qui sera publié jeudi après la clôture de la Bourse de Tokyo.

Les entreprises restent elles aussi sur la réserve. Afp/rp. Japon: petit déclin de la production industrielle en mars (-0,3%) Japon: petit déclin de la production industrielle en mars (-0,3%) Tokyo (awp/afp) - La production industrielle au Japon a reculé de 0,3% sur un mois, après une chute de 3,1% en février, a annoncé jeudi le ministère de l'Industrie, jugeant que la production "montre des signes de progrès à un rythme modéré". Cette statistique est bien meilleure que ce qu'avaient prévu les économistes qui tablaient sur une chute de 2,3%, dans un archipel où la reprise reste fragile après une année 2014 difficile. En comparaison annuelle, la production a fléchi de 1,2%. Sur le mois passé en revue, elle a souffert d'une moindre fabrication de machines électriques, des produits dérivés du pétrole et du charbon ainsi que des produits métalliques. Les livraisons ont pour leur part cédé 0,3% sur un mois, tandis que les stocks ont augmenté d'autant.

Selon un sondage mené par le ministère, les industriels prévoient un rebond de la production en avril (+2,1%), avant une nouvelle petite baisse en mai (-0,3%). afp/rp. La Tribune - Edition Quotidienne du 28-04-2015 - Le Japon a-t-il intérêt à suivre les recommandations de Fitch ? Le Japon et son allié américain s'inquiètent des poussées chinoises en mer de Chine. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a entamé dimanche une visite américaine d'une semaine, qui lui permettra d'évoquer ce 28 avril, lors d'une rencontre avec Barack Obama, le renouveau des relations stratégiques avec les États-Unis. Dans la concurrence régionale qui oppose Tokyo à Pékin, les incidents sont permanents et le Japon compte sur les États-Unis pour l'assister en cas de conflit armé. Au centre des préoccupations japonaises, la question de la souveraineté sur une chaîne d'îlots en mer de Chine orientale. Dans cet archipel des Senkaku (que les Chinois appellent Diaoyu) et dont ils revendiquent la souveraineté depuis 1971, le Japon a acheté trois îles à leur propriétaire privé japonais, provoquant la colère de Pékin.

Feuilles de chou LIRE aussi notre article "L'étau chinois se resserre sur les îles Senkaku" Réponses militaires Personne ne prédit une dégradation rapide de la situation militaire, a fortiori l'ouverture d'un conflit armé entre la Chine et le Japon. Poudrière ? Japan Retail Sales Plunge Most Ever On Base Effect, Widespread Economic Weakness. Overnight we got the latest proof that there is nothing worse for an economy than to be run by a bunch of central planning academics who get "advice" from Paul Krugman.

The reason: Japan's retail sales which crashed by 9.7% Y/Y, the biggest annual drop in history. To be sure, the biggest reason for the annual drop was the base effect with the surge in demand last March ahead of the April 2014 consumption tax hike. ... but the drop was bigger than what consensus had expected, as expectations were for a -7.3% drop. And confirming that things are getting worse on a sequential basis as well, was the 1.9% drop in sales in March compared to a 0.7% increase in February. In fact, as Goldman breaks it down, the retail sales weakness was due to lack of purchasing across the board as Japan's shellshocked population no longer wishes to be part of the great Abenomics experiment: Auto sales decreased 6.0% mom (February: -2.1%), pushing down overall retail sales by 0.8 pp. Le Japon reprend goût à la puissance militaire. Le premier ministre nationaliste, Shinzo Abe, veut renforcer le rôle de l'armée japonaise pour rivaliser avec la Chine et avec la Russie.

Cet allié stratégique des États-Unis sera reçu par Barack Obama mardi. Le lendemain, il deviendra le premier chef de gouvernement nippon à prononcer un discours devant le Congrès. Pareils à des concombres de mer géants, ils sont enlacés dans les eaux sombres de la base de Yokosuka. Flanc contre flanc, noirs comme de l'ébène, les deux sous-marins japonais se baignent dans les mêmes eaux que les énormes bâtiments de guerre américains, croiseurs et autres destroyers. La mixité des bassins de mer, qui permet aux bateaux japonais d'utiliser la base navale américaine - et vice versa -, prouve la force des liens militaires qui unissent le Japon aux États-Unis. «C'est un message stratégique adressé aux voisins du Japon sur la force de notre alliance», prévient, en croisant les mains, un officier de renseignements américain. Sur l'immense ... Excédent commercial du Japon : nouveau succès des Abenomics ! Les Abenomics un échec, vraiment ? Après avoir atteint le plein-emploi, le Japon renoue avec son excédent commercial.

Le Japon retrouve l'excédent commercial après trois ans de vaches maigres. Pour la première fois depuis juin 2012, le Japon a affiché en mars un excédent commercial. Le solde positif s'est établi à 229,26 milliards de yens (1,76 milliard d'euros), contre un déficit de 1.450 milliards (11 milliards d'euros) un an plus tôt. Les économistes anticipaient un excédent de quelque 45 milliards de yens. Des importations en recul Dans le détail, les importations ont reculé de 14,5% en valeur sur la période, à 6.698 milliards de yens (51,5 milliards d'euros), alors qu'elles avaient été dopées en mars 2014 par un surcroît de demande en amont d'un relèvement de la taxe sur la consommation.

Les achats d'or noir ont plongé de 50,7% et ceux de produits pétroliers de 38,3%. Dans le même temps, les exportations ont progressé de 8,5% à 6.927 milliards de yens, portées par les machines diverses (+10,3%), les semi-conducteurs (+12,4%) et les automobiles (+10,5%). 32 mois de déficits d'affilée dû à l'accident de Fukushima (Avec AFP) Le Japon en excédent commercial pour la première fois en trois ans. L'économie japonaise a repris des couleurs en mars, a annoncé le ministère des finances, mercredi 22 avril. Pour la première fois depuis 2012, le pays a en effet enregistré un solde commercial positif, porté par la chute des prix du pétrole et la vigueur des exportations. En mars, les achats de pétrole ont plongé de 51 % et ceux de produits pétroliers de 38 %.

La facture de gaz naturel liquéfié s'est également réduite (– 12 %). Au total, les importations ont reculé de 14,5 % en valeur sur la période. Dans le même temps, les exportations ont progressé de 8,5 % à 6 927 milliards de yens, portées par les machines diverses, les semi-conducteurs et les automobiles. Elles ont également bénéficié de l'affaiblissement du yen, qui gonfle mécaniquement les recettes encaissées à l'étranger une fois converties en devise nippone. Bonne nouvelle pour Abe Lire (édition abonnés) : Au Japon, la déflation menace à nouveau. Japon : les images du train le plus rapide du monde. Le commerce Corée-Japon en chute de 13,9% au T1 | Agence de presse Yonhap. SEOUL, 21 avr. (Yonhap) -- Le commerce entre la Corée du Sud et le Japon a fortement diminué de 13,9% au premier trimestre de cette année par rapport à la même période de 2014 en raison principalement de l’appréciation du won vis-à-vis du yen qui a entraîné une baisse de la demande pour les produits coréens dans le pays voisin, a fait savoir ce mardi un rapport de l’Association coréenne du commerce international (KITA).

Le volume du commerce bilatéral pour les trois premiers mois de 2015 s’est élevé à 18,45 milliards de dollars, a détaillé la KITA. Durant cette période, les exportations de la Corée vers le Japon ont plongé de 22% sur un an pour retomber à 6,39 milliards de dollars, alors que les importations en provenance de l’archipel nippon ont été réduits de 8,8% à 12,05 milliards de dollars, a développé le rapport. «La variable la plus importante qui a affecté le commerce bilatéral est le taux de change», note Oh Se-hwan, chercheur à la KITA. Xb@yna.co.kr. Les épargnants face au quantitative easing : les gagnants et les perdants. L'"Izumo", symbole du renouveau militaire japonais. Au sein de la base navale de Yokosuka, à 70 km environ au sud de Tokyo, le dernier fleuron de la marine de guerre japonaise, le porte-hélicoptères Izumo, étale sa grande masse grise. Avec ses 248 mètres de longueur et ses 19 500 tonnes de déplacement à vide (contre respectivement 199 mètres et 16 000 tonnes pour son équivalent français le Mistral), c'est le plus gros navire de combat construit au pays du Soleil-Levant depuis la Seconde Guerre mondiale.

Dans l'archipel qui s'apprête tout juste à sortir de sa posture exclusive d'"autodéfense", il demeure difficile d'obtenir une définition précise du rôle de ce nouveau navire amiral. Notre visite du bord est rapide : dans des coursives qui n'ont visiblement pas encore été beaucoup fréquentées, les parois sont immaculées, les tuyauteries rutilantes et les odeurs de peinture tenaces. La réputation de propreté immaculée des navires japonais n'est plus à faire, mais tout de même... Direction le pont d'envol. Contribuer à la stabilité régionale. Le Japon lance une nouvelle stratégie militaire. Sur la scène militaire, c'est le grand retour du Japon.

Déjà supérieur à celui de la France, son budget de la défense augmente ; il modernise sa marine, symbolisée par le grand porte-hélicoptères Izumo, renforce son aviation et veut entrer de plain-pied dans les opérations internationales. Militairement parlant, on avait un peu oublié le Japon. Sur les ruines de sa défaite de 1945, l'empire du Soleil levant, écrasé par les bombes atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki, s'était doté en 1947 d'une Constitution pacifiste, le faisant "pour toujours renoncer à la guerre". Ses armées n'avaient pour vocation que de défendre le territoire national, prenant de ce fait le nom de "forces d'autodéfense".

Et le principe même d'une entrée en guerre était proscrit. Pour autant, le Japon a autorisé en 1992 l'envoi de forces non combattantes à l'étranger, ce qu'il a déjà fait au Cambodge et en Irak, entre autres. Légitime défense collective Protection de civils menacés Tractations en cours. Japanese supermarket sales show the cost of Abenomics - fastFT: Market-moving news and views, 24 hours a day. Abenomics: les progrès réalisés après deux ans d’application. Flushdoc. Facebook. Flushdoc. Cette nuit en Asie : Pékin donne un peu de répit aux géants étrangers de l'informatique - Les Echos. Europe Migrants : "Rétablissez Mare Nostrum" Le patron de l’Organisation internationale pour les migrations appelle à rétablir l’opération militaro-humanitaire italienne, au lendemain du naufrage...

Monde Migrants en Méditerranée : l'Europe sommée de réagir Un naufrage a fait plus de 700 morts ce week-end. Les ministres des Affaires étrangères de l’Union se réunissent en urgence à Luxembourg. Les ambiguïtés de la politique de surveillance européenne La montée des islamistes, les conflits et les conséquences du Printemps arabe expliquent les mouvements migratoires. Cette nuit en Asie : le Japon redevient le plus grand créancier des Etats-Unis - Les Echos. Accueil Le Japon détenait, en février, 1.224,4 milliards de dollars d'obligations du Trésor américain, quand la Chine (hors Hong Kong) n'en affichait, elle, officiellement que pour 1.223,7 milliards.(...) Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Europe Migrants : "Rétablissez Mare Nostrum" Le patron de l’Organisation internationale pour les migrations appelle à rétablir l’opération militaro-humanitaire italienne, au lendemain du naufrage...

Monde Migrants en Méditerranée : l'Europe sommée de réagir Un naufrage a fait plus de 700 morts ce week-end. Les ambiguïtés de la politique de surveillance européenne La montée des islamistes, les conflits et les conséquences du Printemps arabe expliquent les mouvements migratoires. à lire également sur les echos Recommandé par Les articles les plus lus François Hollande sur Canal + : les 5 points à retenir Le scénario du pire ne peut être exclu pour l’EPR d’Areva Le «? L'OCDE exhorte le Japon à favoriser le travail des femmes pour relancer l'activité - Les Echos. La Banque du Japon prête à raviver sa politique du yen faible - Les Echos. Cette nuit en Asie : le ralentissement de la croissance chinoise s'aggrave. La relance du nucléaire bloquée au Japon - Les Echos. TPP : la pression s'accentue sur le Japon - Les Echos. Japon: la production industrielle a chuté moins que prévu en février (-3,1%)

Au Japon, la justice freine les ambitions nucléaires du gouvernement. Cette nuit en Asie : le ralentissement de la croissance chinoise s'aggrave - Les Echos. OCDE: l'action des banques centrales a permis d'éviter une catastrophe mondiale. La Bourse de Tokyo dopée par la stratégie des fonds publics - Les Echos. Cette nuit en Asie : le Nikkei explose les 20.000 points - Les Echos. Cette nuit en Asie : Shinzo qui ? - Les Echos. La Banque du Japon optimiste, l'économie des régions s'améliore, devises forex.

«L'engrenage», un roman de politique-fiction sur les risques de guerre entre la Chine et le Japon. Le Japon adopte un budget record pour 2015-2016. Japon: le parti au pouvoir remporte des élections locales considérées comme un test. Japon: excédent courant plus que doublé en février. Japon: excédent courant plus que doublé en février. Le Japon maintient sa politique monétaire. Japon: la BoJ maintient sa politique monétaire inchangée. 'Abenomics' fails to get households spending. Le Japon toujours réticent à rejoindre l'AIIB - ministre, Infos marchés. + 0,5 % / DE SALAIRE MENSUEL SUR UN AN AU JAPON - Les Echos. Cette nuit en Asie : Olympus lâché par Sony - Les Echos. Positive sign for Abenomics: Bonuses up, real wage decline slows in Japan.

Japan bonuses up, real wage decline slows in positive sign for Abenomics. Sombre tableau pour la dette au Japon à l'horizon d'une décennie. Le ratio dette/PIB du Japon va s'aggraver dès 2023-sources. ANALYSE USD/JPY : L’enquête Tankan et les appels à un assouplissement monétaire en Avril par l’architecte des Abenomics plombent le Yen. Japanese traders bullish on Abenomics. 'Abenomics' architect Kozo Yamamoto says BOJ must ease monetary policy again at its rate review. Is Abenomics Firing at the Wrong Targets? U.S. Morning Links: ‘Abenomics’ Architect Calls For More Easing in Japan - MoneyBeat.

Abenomics : l’erreur d’interprétation que commettent ceux qui pensent que les derniers indicateurs économiques remettent en cause l’efficacité de la politique monétaire japonaise. Weak Japan business confidence highlights recovery doubts. Japan investors say weakening yen key to 'Abenomics' success.