background preloader

Abenomics - Novembre 2014

Facebook Twitter

Mes excuses au Japon - RTBF Chroniques Paul Krugman. Je faisais partie de ces critiques ; Ben Bernanke, qui est devenu le président de la Réserve Fédérale également. Et aujourd’hui, je me dis souvent que nous devrions nous excuser. Ceci dit, cela ne veut pas dire que notre analyse économique était erronée. L’article que j’ai publié en 1998 à propos du "piège des liquidités" du Japon, ou l’article que Bernanke a publié en 2000 enjoignant les politiciens japonais à faire la preuve de leurs "résolutions à la Roosevelt" et ainsi d’affronter leurs problèmes ont plutôt bien vieilli. En fait, sur certains points ils paraissent plus pertinents que jamais maintenant que la majeure partie de l’Occident est plongée dans une crise prolongée similaire à celle dont le Japon a fait l’expérience. Cependant, ce qu’il faut savoir c’est qu’il est vrai que l’Occident a sombré dans une crise identique à celle du Japon – mais en pire.

Et ce n’était pas censé se produire. Mais ça n’a pas été le cas, même si nous avions l’expérience du Japon pour nous guider. Les affaires contre l'économie - RTBF Chroniques Paul Krugman. Comme vous pouvez l’imaginer, je soutiens tout à fait cette décision, bien que l’idée que cette mesure n’échoue à cause d’erreurs fiscales me préoccupe. (J’y reviendrai dans un moment). Même si la banque a fait ce qu’il fallait, elle l’a fait, par contre, alors que des dissensions internes substantielles ont lieu. En fait, le nouveau plan de relance a été approuvé par seulement cinq des neuf dirigeants de la banque, et ceux qui sont les plus proches du monde des affaires ont voté contre.

Ce qui m’amène au sujet de cette chronique : la sagesse économique, ou plutôt le manque de sagesse des dirigeants d’entreprises. Certaines des personnes à qui j’ai parlé ici défendent l’idée que l’opposition d’un grand nombre de chef d’entreprises japonais aux actions de la Banque du Japon démontre qu’elle est sur la mauvaise voie. Eh bien, en réalité, non. A l’évidence, il y a des chefs d’entreprises qui ont compris l’analyse économique et beaucoup d’autres qui se trompent. Paul Krugman. Pourquoi la croissance dans la Zone Euro n'est pas prête de revenir.

La zone euro est devenue un trou noir économique incapable de retrouver son niveau d’avant crise. Certains journalistes et autres commentateurs autorisés plus ou moins avertis, ainsi que les ravis du monde économique, annoncent régulièrement que la sortie de crise est au coin de la rue (comme le président américain Hoover dans les années 30 ) à la moindre lueur fugace. C’est ne rien comprendre aux mécanismes économiques.

En effet, la zone euro s’embourbe dans la désinflation et peut-être même la déflation (ce qui est déjà le cas en Italie). La baisse de l’inflation peut avoir des effets bénéfiques à courts termes: les salaires nominaux (ceux inscrits sur les bulletins de paie) étant rigides (puisque négociés annuellement…), ils diminuent peu. L’inflation, elle, baisse, et pouvoir d’achat stagne alors qu’il baissait jusqu’à présent, voire augmente temporairement. Cependant, à long terme, les effets d’une inflation durablement faible ou négative sont délétères. L’Alter Economiste. La descente aux enfers du Japon : des leçons pour l'Europe.

Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions d'Alexandre Mirlicourtois Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie Accéder à Precepta Stratégiques Accéder à Xerfi Business TV Les nouvelles émissions Xerfi Canal TV Toutes les dernières émissions Xerfi Canal TV Les incontournables. » Miscellanées du mercredi (Delamarche, Sapir, Béchade) I. Olivier Delamarche Un grand classique : La minute d’Olivier Delamarche : “Le yen va valoir 0!” – 17/11 Olivier Delamarche VS Jean-Luc Hivert (1/2) – Intégrale Placements sur BFM Business – 17/11/2014 Olivier Delamarche VS Jean-Luc Hivert (2/2): L’échec du QE au Japon va-t-elle dissuader la BCE ? – 17/11 II. Philippe Béchade: Wall Street : y aura-t-il de nouveaux records ? III. La minute de Jacques Sapir : L’Italie bientôt hors de l’UE ? Jacques Sapir VS Cyrille Collet (1/2): L’Europe peut-elle apprendre de l’échec du quantitative easing au Japon ?

Jacques Sapir VS Cyrille Collet (2/2): Retour en récession de l’économie japonaise: Quelles leçons l’Europe doit-elle en tirer ? Images sous Copyright des auteurs. Guerres monétaires... et connivences. Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions d'Olivier Passet Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie Accéder à Precepta Stratégiques Accéder à Xerfi Business TV Les nouvelles émissions Xerfi Canal TV Toutes les dernières émissions Xerfi Canal TV Les incontournables. Le Japon plonge en récession contre toute attente. La chute était inattendue, ce qui la rend d'autant plus brutale!

Le Japon est tombé en récession au troisième trimestre, selon des données publiées lundi qui ouvrent pour le Premier ministre Shinzo Abe la voie au report d'une nouvelle hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et à la convocation d'élections anticipées à mi-parcours de son mandat. En rythme annualisé, le produit intérieur brut (PIB) a reculé de 1,6%, un repli qui vient après la contraction (révisée) de 7,3% enregistrée au deuxième trimestre, dans la foulée d'une hausse de la TVA entrée en vigueur le 1er avril.

Une récession se définit techniquement comme deux trimestres consécutifs de baisse du PIB. Très loin du consensus Les économistes avaient anticipé une hausse de 2,1% du PIB de la troisième puissance économique mondiale, mais la consommation et les exportations sont restées atones, lestant les entreprises de stocks importants. Des annonces imminentes du Premier ministre Poursuivre les "Abenomics" Un essoufflement. Japon: Shinzo Abe reporte la hausse de la TVA et dissout la chambre basse. Adieu hausse de la TVA, bonjour élections anticipées. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé mardi 18 novembre sa décision.

La veille, la publication de données a montré que la troisième puissance économique mondiale est entrée en récession, avec un recul du PIB de 1,6% sur un an. Le chef du gouvernement a annoncé à la presse son intention de dissoudre le parlement le 21 novembre. Son mandat courait jusqu'en 2016, mais il souhaite obtenir une nouvelle légitimité avant de mettre en œuvre des mesures impopulaires. "Il n'y aura pas de deuxième report", a-t-il insisté. À l'issue d'une réunion avec ses conseillers économiques, le chef du gouvernement, qui a fait son retour aux affaires en décembre 2012, devrait officialiser le report, vraisemblablement pour 18 mois, de la hausse de la TVA, qui devait être portée à 10% en octobre, et la tenue de législatives anticipées le 14 décembre, selon la presse et des élus de son parti. Japon: Abe dissout officiellement la chambre basse du Parlement. Il l'avait annoncé à la presse mardi 18 novembre, c'est désormais officiel.

Le Premier ministre Shinzo Abe a dissout la chambre basse du Parlement japonais vendredi. Le chef du gouvernement explique avoir jugé nécessaire de faire usage de ce droit de rompre à mi-parcours le mandat confié aux 480 députés en prenant "la décision lourde" de revenir sur une loi votée en 2012 sur l'évolution de la "TVA nippone". Il a en effet tranché pour l'ajournement à avril 2017 d'une deuxième augmentation de la TVA, prévue initialement pour octobre 2015? Il a constaté que la hausse intervenue en avril dernier -la première depuis 17 ans- avait plombé la reprise amorcée un peu plus d'un an auparavant. En faisant dissoudre la chambre basse du Parlement, le Premier ministre espère obtenir une nouvelle légitimité avant de mettre en œuvre des mesures impopulaires, dont une nouvelle hausse de la TVA fait partie. De nouvelles élections générales devraient avoir lieu le 14 décembre.

Cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=80131. Image uploaded by @HS_UserImages (Hootsuite User Image) "Il existe des raisons d'être optimiste pour la croissance japonaise en 2015" La Tribune : Comment analysez-vous les chiffres du PIB japonais publiés lundi 17 novembre et qui ont surpris tous les économistes ? Paul Chollet : La consommation privée est inférieure aux attentes. Elle était attendue à un niveau plus élevé après la forte contraction du second trimestre.

Le problème est que les salaires ne suivent pas le rythme de l'inflation. Tant que les salaires réels n'augmentent pas, la consommation restera atone. Il existe un autre facteur qui explique pour beaucoup ce résultat, c'est le déstockage des entreprises, qui a amputé la croissance de 0,6 point de pourcentage au 3ème trimestre. Toutes ces raisons devraient nous conduire à réviser légèrement à la baisse notre prévision de croissance pour le Japon en 2014 que nous estimions à 0,8% jusqu'ici.

L'inflation est trop forte ? Certes, l'inflation est forte (supérieure à 3% depuis avril), mais c'est l'effet mécanique du relèvement du taux de la TVA (passé de 6 à 8% en avril). Japon: Shinzo Abe reporte la hausse de la TVA et dissout la chambre basse. Japon: le déficit commercial persiste mais se réduit de 35% Presqu'un an et demi. Cela fait 28 mois consécutifs que le Japon enregistre un déficit commercial. En octobre, il s'établissait à 709,9 milliards de yens (4,8 milliards d'euros au taux de change actuel), a annoncé jeudi 20 novembre le ministère des Finances.

>>Au Japon, le déficit commercial se creuse depuis deux ans et atteint un niveau historique Ce chiffre marque toutefois un résultat bien meilleur que les prévisions des économistes ainsi qu'une nette amélioration par rapport au passé. Cette réduction du déficit, dans un pays autrefois habitué à de larges excédents, apparaît comme un signe positif alors que le Japon est retombé en récession. >>Le Japon plonge en récession contre toute attente Les exportations croissent de 9,6% La diminution du déficit commercial est essentiellement due à un rebond des exportations.

Les exportations en direction de l'Asie (+10,5%), dont la Chine (+7,2%), ont été particulièrement dynamiques, tout comme vers les Etats-Unis (+8,9%). En récession, le Japon s’apprête à reporter la hausse de la TVA. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Philippe Mesmer (Tokyo, correspondance) La baisse du produit intérieur brut (PIB) du Japon au troisième trimestre, annoncée lundi 17 novembre (-1,6 % en glissement annuel), qui plonge le pays dans la récession, après un deuxième trimestre déjà négatif, devrait contraindre le gouvernement japonais à repousser son projet d’augmentation de la TVA.

Dans cette situation, plus grave que prévu, le premier ministre, Shinzo Abe, qui rentrait lundi d’une tournée d’une semaine l’ayant mené en Chine, au Myanmar et en Australie, pourrait annoncer, dès mardi 18 novembre, le report à avril 2017 de la hausse de 8 % à 10 % de la TVA. Celle-ci était initialement prévue pour octobre 2015. « Une nouvelle augmentation n’aurait aucun sens si elle provoquait une détérioration de l’économie et par conséquent une baisse des recettes fiscales », a prévenu M. La première hausse de la TVA a pesé au troisième trimestre Une seconde hausse de TVA n’est pas possible en l’état.

IRES sur Twitter : "Japon? Ce qui manque aux Abenomics. L'analyse de Violaine DELTEIL... Shinzo Abe pourrait bien déclencher une tempête politique au Japon. Matsushita, l'école qui veut former les hommes politiques du renouveau japonais. Promotions réduites, discipline stricte, valeurs morales ambitieuses: cette école créée par le fondateur de Panasonic ambitionne de façonner des politiques de «haute valeur morale». Elle a formé un Premier ministre, Yoshihiko Noda, et a accueilli quelques rares Français. L'accession au poste de Premier ministre du Japon de Yoshihiko Noda en septembre 2011 ne marquera sans doute pas l'histoire politique de l'archipel. Succédant à la hâte à un prédécesseur, Naoto Kan, laminé par les suites de l'accident nucléaire de Fukushima, ce dernier a clôturé une séquence d'instabilité politique du Japon qui a vu se succéder six chefs de gouvernement en six ans (dont un premier passage raté –qui semble oublié de tous– de l'actuel Premier ministre Shinzô Abe).

Accessoirement, l'institut n'est pas seulement un centre de formation mais aussi... un pensionnat. Kônosuke Matsushita, tycoon à tendance rigoriste Ouverture légère à l'international Pas vraiment une «ENA japonaise» Damien Durand Partagez cet article. Japon : des élections anticipées et un statu quo sur la TVA ? (Boursier.com) — Au Japon, les "Abenomics" pourraient bientôt passer dans une nouvelle phase.

Ce matin, la presse nippone bruissait ainsi de rumeurs sur la tenue d'élections législatives anticipées, dès le mois de décembre, qui pourraient préfigurer de nouvelles mesures favorables aux marchés financiers. Fort de sa popularité actuelle, le Premier ministre Shinzo Abe, au pouvoir depuis deux ans, pourrait susciter de nouvelles élections avant la fin de l'année afin de consolider sa légitimité et se donner une législature complète (4 ans) pour mener à bien les réformes entre entreprises depuis deux ans. La hausse de la TVA pourrait attendre 2017 afin de soutenir la croissance M. Abe se préparerait en outre à reporter la nouvelle hausse de la TVA prévue courant 2015 et à prendre certaines décisions impopulaires, comme le redémarrage des centrales nucléaires japonaises, à l'arrêt depuis la catastrophe de Fukushima en mars 2011.

Une amplification des mesures de soutien de la BoJ. DIPLOMATIE • Un "nouveau départ” entre la Chine et le Japon. La première rencontre entre Shinzo Abe et Xi Jinping a finalement eu lieu au bout de deux ans, en marge du sommet de l'Apec. Un événement qui marque un tournant dans les relations tendues entre les deux géants asiatiques. 10 novembre 2014 | Partager : Les dirigeants chinois et japonais se sont finalement rencontrés en marge du sommet de la coopération économique Asie-Pacifique (Apec), qui se tient à Pékin les 10 et 11 novembre, pour la première fois depuis leur entrée en fonction respectives en 2012.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe et le président chinois Xi Jinping se sont serré la main, après la publication d'un accord sur la nécessité d'améliorer les relations et de rouvrir le dialogue sur les sujets qui opposent les deux voisins, rappelle l'agence officielle chinoise Xinhua. Ces deux dernières années, les tensions au sujet de la souveraineté sur les îles Senkaku/Diaoyu avaient grandi. Sens du devoir. Rumeurs d'élections anticipées au Japon. La Bourse de Tokyo au plus haut depuis sept ans. Sommes-nous condamnés à la croissance faible ? Le Japon s'oriente vers le redémarrage de deux réacteurs nucléaires - L'Usine de l'Energie.

"Il n'y a aucune limite aux outils que nous pouvons utiliser" (gouverneur de Banque du Japon) Olivier Delamarche : le Japon bien parti pour s'effondrer, des marchés en route vers l'apocalypse... merci le QE ! - 524277 - Actualités. Bienvenue dans le monde sans méfiance, ni contrôle… au Japon.