2- Les arguments du débat

Facebook Twitter

Contre le régime. Concurrence aux pros du bâtiment. Notez cet article : le 12/07/2012 à 05:00 À la CAPEB-71 on assure n’avoir aucun problème avec les auto-entrepreneurs. Par contre leur statut, lui, reste toujours en travers de la gorge des ... Bienvenue dans l’édition abonnés ! Pour lire l'intégralité de cet article : Abonnez-vous au Journal de Saône et Loire en ligne : 7 éditions en pdf + contenus payants du site + 30 derniers jours d’archives consultables en pdf. Paiement Carte Bancaire sécurisé. Journal de Saône et Loire. Concurrence déloyale. Le président de la chambre des métiers du 47, Philippe Bazoli, prône la suppression du statut de l'auto-entrepreneur pour les métiers du bâtiment. Après l'assemblée générale des chambres de métiers et de l'artisanat d'Aquitaine la semaine dernière à Bayonne, c'était hier un compte rendu des grandes lignes de cette AG qu'a donné lors de la conférence territoriale de la chambre de métiers et l'artisanat du 47 son président Philippe Bazoli.

Avec en préalable un point presse du président Bazoli avec celui qui préside la fusion des chambres du Lot-et-Garonne, de la Dordogne et de la Gironde, Yves Petijean. La Dépêche. Concurrence aux artisans. La Montagne. Lelab Europe1. L'avis de la ministre. 1Une "évaluation", avant des "ajustements" : Sylva Pinel, la ministre des Artisans a annoncé, ce mardi 5 juin, que le régime de l’auto-entrepreneuriat allait connaître des modifications.Principal grief porté par la nouvelle ministre ?

L'avis de la ministre

La distortion de concurrence induit par le régime, comme elle l'a expliqué ce mardi, devant l'Assemblé permanente des chambres de métiers de l'artisanat :"Ce régime a conduit à créer dans certains secteurs, notamment le commerce et l'artisanat, une concurrence déloyale avec les professionnels qui sont soumis à des règles sociales et fiscales et des normes différentes. " Pour le régime. Regard sur le régime. Conjoints au travail et entrepreneurs. Bienfaits du régime. Tout jeune et déjà bien bousculé : voici comment apparaît aujourd’hui le régime de l’auto-entrepreneur, instauré il y a trois ans en France. Concurrence déloyale pour les uns, outil d’affaiblissement du code du travail pour d’autres, certaines rumeurs en font même une entité à abattre, depuis le changement de gouvernement en France. Autant d’éléments qui motivent le tour de France que Grégoire Leclercq, président de la Fédération des auto-entrepreneurs (Fedae) et son vice-président, Cyril Darrigade, ont entamé, il y a quelques semaines.

Ils faisaient étape hier matin à Dijon, avant de s’arrêter, l’après-midi, à Chalon-sur-Saône. Faire le ménage « L’auto-entreprise ne peut être un cache chômeur ou un moyen de détricoter le droit du travail, nous ne sommes pas là pour précariser les gens et nous chasserons les “moutons noirs” du régime », souligne Cyril Darrigade. Le Bien Public.

Projets fiscaux du gouvernement. Les Echos. La culture de l'esprit d'entreprise. La remise en cause de l’autoentreprise n’est pas justifiée.

La culture de l'esprit d'entreprise

Commençons plutôt par ne pas décourager l’esprit d’entreprise et tirons les leçons des erreurs du passé. Les experts admettent ainsi que les 35 heures ont crée un carcan de contraintes dont l’entrepreneur a encore aujourd’hui du mal à se libérer. C’est ainsi le bon sens qui a dicté la mise en place du statut d’autoentrepreneur. Ce statut a permis de rattraper le retard invraisemblable qu’avait pris la France en ce domaine. C’est encore le bon sens qui doit nous inciter à aller plus avant. Le Cercle Les Echos. Enjeux du régime.

Des changements à venir. Le changement c'est maintenant, et ça le vaut aussi pour le régime auto-entrepreneur. Fêtant sa 3ème année depuis sa création en 2009, le régime va connaitre un aménagement en profondeur dans les prochains mois. Tour d'horizon de ce qui attend les auto-entrepreneurs ! MyAE. Concurrence déloyale - 2009. 62 000 personnes se sont déjà inscrites, à la mi-février, pour profiter du statut d’auto-entrepreneur Hervé Novelli, le secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat et des PME, jubile : « Cet engouement démontre l’appétence des Français pour l’entreprise individuelle », a-t-il affirmé le 17 février.

concurrence déloyale - 2009

C’est un peu comme si, à lui seul, Hervé Novelli tenait lui-même les promesses du candidat Sarkozy en faveur du pouvoir d’achat. A ce rythme, l’objectif de 200 000 auto-entrepreneurs dans l’année devrait être dépassé. Depuis le temps que ce libéral convaincu piaffait pour faire partie de l’écurie présidentielle, le voilà qui creuse son sillon consciencieusement, alors que d’autres ministres ou secrétaires d’Etat s’embourbent dans la crise. Trublion classé très à droite dans l’hémicycle du temps où il siégeait comme député, le voilà devenu discret dans la réussite, si l’on en croit les chiffres. Pas de TVA, et pas de taxe professionnelle durant les trois premières années.

Rue89 Les blogs. Critique du régime. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’autoentrepreneur (ou auto-entrepreneur) est un régime français destiné à faciliter la création d'une activité entrepreneuriale. Ce dispositif a été créé dans le cadre de la loi de modernisation de l'économie (LME), promulguée le . Il a rencontré assez vite un net succès. Depuis 2009, la moitié des créations d'entreprises se font en utilisant ce régime. Quatre ans après, en septembre 2012, il fait pourtant l'objet de différentes critiques.

Enfin, les bilans statistiques dressés par l'INSEE en 2012, sur les premières années de fonctionnement, semblent montrer également que ce régime ne favorise pas le développement économique des microentreprises ainsi créées. Wikipédia. Avantages et inconvénients. · Ses principaux avantages ·Des obligations comptables réduites :·· - Tenue d'un livre journal détaillant les recettes·· - Conservation de l'ensemble des pièces comptables·· - Tenue d'un registre récapitulatif des achats, en cas d'activité relevant du seuil de 82 200 € ·Pas de TVA à facturer (franchise de TVA) et donc pas de déclarations de TVA à faire.

·Modalités de calcul et de règlement des cotisations sociales très simplifiées, ayant pour conséquence de ne pas avoir d'avance de cotisations à faire en l'absence d'encaissement·de chiffre d'affaires. ·Possibilité d'opter pour un système de·versement fiscal libératoire, APCE.