background preloader

Lauryneduran

Facebook Twitter

La grève des pilotes plombe les résultats d'Air France-KLM. Air France-KLM a dévoilé mercredi des résultats en forte baisse au troisième trimestre, conséquence surtout de 14 jours de grève de ses pilotes français et d’un environnement atone.

La grève des pilotes plombe les résultats d'Air France-KLM

Le groupe s'est dit «résolu» à réduire encore ses coûts tout en adaptant ses investissements et actifs. L’impact du conflit social de septembre est estimé à 330 millions d’euros sur le résultat d’exploitation. Ce dernier s’élève à 247 millions contre 641 un an plus tôt. Le chiffre d’affaires a été réduit de 416 millions par la grève, à 6,69 milliards (-6,7%). Le résultat net a chuté de 32% à 100 millions, détaille le groupe aérien franco-néerlandais dans un communiqué. Air France-KLM, numéro 2 européen derrière l’allemand Lufthansa, souligne qu’à données comparables, c’est-à-dire à taux de change constants et hors impact de la grève, le chiffre d’affaires est quasiment stable (+0,2%) et le résultat d’exploitation ne diminue que de 18 millions. Grève Air France : ceux qui rient, ceux qui pleurent. L’ensemble de l’économie française a été touchée par les annulations de vols.

Grève Air France : ceux qui rient, ceux qui pleurent

Seuls les loueurs, les compagnies aériennes concurrentes et la SNCF ont enregistré une hausse d’activité. Air France devrait dévoiler l’impact de la grève sur son activité ce mercredi 8 octobre. Mais il est déjà possible de dresser un premier bilan des conséquences du mouvement social. Pour la compagnie aérienne, les pertes devraient dépasser 350 millions d’euros. Air France : la grève pourrait coûter jusqu'à 500 millions d'euros. INFOGRAPHIE - Le transporteur estime entre 320 et 350 millions d'euros l'impact direct du conflit sur ses résultats financiers.

Air France : la grève pourrait coûter jusqu'à 500 millions d'euros

Mais la chute des réservations qui se poursuit au-delà de la grève pourrait lui coûter beaucoup plus cher. La grève a coûté cher à Air France. Non seulement financièrement mais également en termes d'image de la compagnie. C'est pourquoi, bien que le conflit ait pris fin, celle-ci table sur une chute des réservations jusqu'à la fin de l'année, voire jusqu'au début de l'année prochaine. Les deux semaines de mobilisation des pilotes du transporteur se sont traduites par une chute de 15,9% du trafic passagers et de 17,7% du trafic cargo d'Air France-KLM en septembre, a annoncé mercredi le groupe franco-néerlandais. Il évalue en outre, «à ce jour, entre 320 et 350 millions d'euros» l'impact du conflit sur son résultat d'exploitation du troisième trimestre. Ce qu'a finalement coûté la grève d'Air France... à ses salariés.

500 millions d’euros, c’est la somme qu’Air France impute aux 14 jours de grève de ses pilotes dans ses résultats trimestriels.

Ce qu'a finalement coûté la grève d'Air France... à ses salariés

De quoi donner le vertige. Surtout lorsqu’on rapporte la facture au nombre de salariés de l’entreprise. Selon le rapport annuel du groupe Air France-KLM, la compagnie tricolore et ses filiales emploient 65.324 personnes. Air France: qui risque quoi dans la grève? "Il faut arrêter cette grève qui pèse lourdement sur Air France, qui pèse aussi sur ses finances, qui pèse sur l'attractivité et l'image de notre pays", a déclaré ce matin Manuel Valls sur France Inter.

Air France: qui risque quoi dans la grève?

Après trois jours d'un conflit largement suivi par les pilotes, la compagnie arrive à un moment charnière. Si le mouvement continu, elle risque de voir fondre ses maigres bénéfices engrangés l'année dernière. Mais si les pilotes cèdent, ces derniers craignent un glissement à marche forcée vers un modèle low-cost. Alors que la direction d'Air France annonce ce mercredi que 58% des vols ne seront toujours pas assurés jeudi, que risquent les différents protagonistes de cette affaire? Que risquent les pilotes et les autres salariés d'Air France? Pour les pilotes d'Air France, la menace est réelle. Mais si le conflit dure, c'est surtout l'isolement qui guette les pilotes. Pourtant, lundi dernier, l'intersyndicale PNC a écrit à ses adhérents. 1STMG3.