background preloader

Doc imprimé

Facebook Twitter

Le covoiturage, un secteur en plein boom. Alors que les prix des transports ne cessent de croître et que l'économie du partage investit de plus en plus notre quotidien, le covoiturage devient un nouveau mode de transport en commun.

Le covoiturage, un secteur en plein boom

À l'occasion du prochain grand chassé-croisé sur les routes des vacances, certains circuleront en famille tandis que d'autres ont prévu de partager leur véhicule avec des inconnus. Grâce au Web, remplir les voitures entre voyageurs pour partager les frais de transport est en effet devenu un jeu d'enfant! Le covoiturage qui répond à des exigences écologiques, de convivialité et surtout de pragmatisme économique est ainsi devenu un véritable phénomène de société.

De fait, face à l'envolée des prix du gasoil et du TGV et grâce à une évolution des modes de consommation, les voyageurs et propriétaires de véhicules souhaitant partager les frais de transports ont trouvé dans le covoiturage une solution fiable et économique. Covoiturage : IDVRoom, la réponse de la SNCF à Blablacar. La SNCF donne un nouveau souffle à 123envoiture.com, racheté en septembre 2013, en dévoilant son propre service de covoiturage entre particuliers en ligne, baptisé iDVRoom.com.

Covoiturage : IDVRoom, la réponse de la SNCF à Blablacar

Cette plate-forme permet aux internautes, sur le modèle du site à succès Blablacar, de proposer ou de réserver un trajet à partager en voiture. iDVRoom s’oriente autour deux types de trajet en mode covoiturage : le trajet unique ou un trajet régulier domicile-travail, soit les courtes distances. Avant de rechercher un trajet ou proposer un covoiturage à partir de son véhicule, l’internaute doit créer son compte. Covoiturage : iDVRoom délivre un badge de télépéage spécial pour ses clients. iDVroom, le service en ligne de covoiturage quotidien de la SNCF, s’est associé au groupe français de gestionnaire d’autoroutes SANEF et du groupe autoroutier APRR, filiale d’Eiffage, pour mettre en avant auprès de ses usager le premier badge de télépéage 100% covoiturage.

Covoiturage : iDVRoom délivre un badge de télépéage spécial pour ses clients

Cette nouvelle formule de télépéage, disponible à compter du 1er février prochain et utilisable sur l’ensemble du réseau autoroutier en France, permet aux automobilistes particuliers qui partagent leur véhicule d’engranger une économie pouvant aller jusqu’à 33,80 euros pendant la première année d’utilisation. Pour souscrire à cette offre de télépéage dédiée au covoiturage, il faut disposer d’un compte client iDVroom dans le cadre de ses trajets quotidiens (domicile-travail, trajets universitaires,…).

Cette nouvelle formule permet à iDVRoom de fidéliser ses clients et d’en attirer de nouveaux afi,n de simplifier au maximum leurs trajets automobiles. Les avantages. Comuto équipe les entreprises, collectivités et événements souhaitant déployer un service de covoiturage pour leurs employés, clients ou visiteurs.

Les avantages

Grâce à BlaBlaCar qui permet de ressentir les besoins du terrain et de faire évoluer le concept, Comuto apporte aux entreprises une solution clef en main éprouvée. [Découvrez nos partenaires] StartupMatch : SNCF vs BlaBlaCar. Il y a encore deux ou trois ans, ce combat aurait été déséquilibré.

StartupMatch : SNCF vs BlaBlaCar.

Pourtant la croissance exponentielle de Blablacar, feu coivoiturage.net, est devenue une obsession pour la SNCF. Logique, car la startup a fait perdre presque 1 million d’utilisateurs à notre bonne vielle Société Nationale des Chemins de Fer, ce qui représente un manque à gagner de presque 80 millions d’euros. La SNCF se fait peu à peu disrupter et aujourd’hui, elle met tout en oeuvre pour contrer le site n°1 du covoiturage en Europe. Mais la SNCF semble aussi efficace dans ce combat que nos ministres du travail face au chômage. Analyse de cette guerre qui fait un heureux, l’usager. SNCF vs BlaBlaCar: Train vs Voiture Il est vrai que la concurrence entre le train et la voiture ne saute pas aux yeux. Ce changement dans nos habitudes explique à lui seul la guerre SNCF/Blablacar.

La guerre du trajet longue distance C’est un article de TechCrunch qui lâche la bombe début septembre. La guerre de communication. SNCF VS Blablacar : le match ! 1 Share Share Tweet Email Pendant bien longtemps, les français ont pris le train pour voyager à travers la France, mais aujourd’hui, un nouveau moyen de transport se développe de plus en plus : le covoiturage.

SNCF VS Blablacar : le match !

Simple effet de mode ou tendance qui s’ancrera plus profondément dans les pratiques? Qui sont-ils? La SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer français) a vu le jour en 1938. Rapport temps de trajet / prix Rien n’est plus parlant que des exemples, alors utilisons-les. Maintenant, petit exemple auquel je suis souvent confrontée : Grenoble – Guéret (et oui, étudiante à Grenoble, mais originaire du trou du c** du monde!). Covoiturage, la SNCF lance son site pour affronter BlaBlaCar. La concurrence du covoiturage pèse de plus en plus sur l'activité grandes lignes de la SNCF, notamment les TGV.

Covoiturage, la SNCF lance son site pour affronter BlaBlaCar

Avec des prix très bas et un système de mise en relation efficace, des sites comme BlaBlaCar voient leurs activités exploser, surtout pendant les vacances d'été. BlaBlaCar fait ainsi voyager 600.000 personnes par mois en Europe. Auto-concurrence Cette menace est prise très au sérieux par la SNCF qui a lancé plusieurs contre-attaques. La société nationale a d'abord lancé un service de liaisons internationales par car (IDbus), puis une offre train/avion avec Air France (TGV Air) et a racheté deux acteurs du covoiturage à savoir Easycovoiturage.com et 123envoiture.com.

Aujourd'hui, la SNCF entend aller plus loin en fusionnant ces deux sites au sein d'une nouvelle plate-forme baptisée IDvroom, révèle MobilCités. L'utilisateur peut donc trouver un automobiliste pour ses trajets domicile-travail (coeur de l'offre) mais aussi pour des trajets sur toute la France. Prix du covoiturage. Calcul du prix par trajet Calculez le prix conseillé par passager qui correspond à (essence + péage) / 3.

Prix du covoiturage

Le prix se calcule sur la base de trois passagers (conducteur exclus) dans la voiture. Le boom du covoiturage en trois chiffres-clés. Depuis la crise mondiale de 2008, l'économie collaborative a connu un développement exponentiel.

Le boom du covoiturage en trois chiffres-clés

De nombreuses entreprises ont surfé sur ce nouveau mode de consommation qui met en avant le partage, à l'image d'Airbnb qui fait un tabac sur le marché de la location de vacances entre particuliers. Aujourd'hui, l'un des exemples les plus répandus d'économie collaborative est le covoiturage, qui consiste à partager une voiture avec de parfaits inconnus le temps d'un trajet. Il répond notamment au problème de l'augmentation constante du coût des transports, mais également aux préoccupations écologiques liées aux transports individuels. Le marché du covoiturage a déjà séduit de nombreux publics, et les acteurs se multiplient sur ce nouveau créneau.

En septembre, la SNCF a ainsi lancé sa plateforme de covoiturage baptisée IDVROOM, avant que PSA ne prenne, le 14 octobre dernier, 20% du capital de l'application de covoiturage Wedrive. BlaBlaCar : le covoiturage qui concurrence le TGV. Qui eût cru que le succès du leader du covoiturage BlaBlaCar serait une des explications au déclin du TGV !

BlaBlaCar : le covoiturage qui concurrence le TGV

C’est Guillaume Pepy, lui-même (PDG de la SNCF), qui parle ainsi des 600.000 voyageurs par mois de BlaBlaCar, représentant ainsi plus de 5% des ventes de voyages-sncf.com. BlaBlaCar c’est quoi ? BlaBlaCar est le nouveau nom du site Covoiturage.fr qui propose, comme son nom l’indiquait, de mettre en relation conducteur et voyageur afin de partager les frais sur des trajets; généralement sur des longues distances, d’où l’inquiétude de la SNCF. Ainsi vous pouvez faire Paris-Lyon pour 22€, Paris-Lille pour 12€ … Un système de notation et de commentaires permet de rassurer conducteurs et passagers, chacun pouvant s’évaluer mutuellement après chaque voyage.

L’inscription est très simple (via email ou Facebook) et totalement gratuite. Une solution « écologique » La SNCF lance le covoiturage courte distance pour les Franciliens. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Philippe Jacqué. Airbnb vs AccorHotels, SNCF vs BlaBlacar : échanges courtois entre "disrupteurs"

On pouvait s’attendre à quelques pics entre les « invités disrupteurs » mais les échanges ont été finalement plutôt convenus. Mardi matin (10 novembre), dans le cadre des Rencontres de la Direction générale des entreprises (DGE) spécial numérique, une table ronde a réuni des managers d’Airbnb, d’AccorHotels, de BlaBlaCar et de SNCF Voyageurs. Les frictions sont évidentes entre certains protagonistes mais le débat est resté courtois, pontué de réactions quelques fois un peu plus incisives.

SNCF: le covoiturage gagne du terrain. La SNCF investit un peu plus dans le covoiturage. La compagnie ferroviaire nationale, qui détenait déjà 20% du site depuis 2009, a pris le contrôle de Greencove "cet été", d'après le quotidien économique Les Echos, qui ne révèle pas le montant de l'opération. Le covoiturage, concurrent du train Rappelons que la SNCF contrôlait déjà Ecolutis, une société de covoiturage en entreprise, rappelle le journal. TGVpop: l'arme de la SNCF contre le covoiturage.

VIDÉO - Pour lutter contre le covoiturage, la SNCF testera en juillet et en août une nouvelle offre commerciale à petits prix, avec des trains mis en circulation après le vote des internautes. Le 5 juillet, la SNCF lancera «TGVpop», offre destinée à ramener les jeunes dans les TGV. «En 2014, environ un million de voyageurs en train est parti vers le covoiturage, ce n'est plus anecdotique», résume Rachel Picard, directrice générale de SNCF Voyages. Ses équipes ont donc bâti une offre dont la commercialisation repose sur l'efficacité des réseaux communautaires. Pour que le train parte, un nombre suffisant d'internautes doit avoir «voté» en ligne deux semaines avant le départ. 100.000 places pendant deux mois.

Covoiturage : un business prometteur qui aiguise les appétits. Quelques acteurs se partagent aujourd'hui le juteux marché du covoiturage. ©David Lefevre - BlaBlaCar L'autostop est mort, vive le covoiturage ! Le succès de Blablacar bouscule la SNCF.