background preloader

Afrique du Sahel au Sahara à la Méditerranée

Facebook Twitter

Le Nil, axe de développement économique et de tensions géopolitiques. Si l’Egypte tire sa force du Nil, c’est du fleuve que vient potentiellement sa faiblesse : située à l’aval, elle dépend des prélèvements réalisés par les autres Etats africains, du Burundi et de l’Ethiopie jusqu’au Soudan. Après une présentation générale de la géographie du fleuve (I), nous verrons que le Nil a été et reste le centre des politiques de développement égyptiennes (II). Cependant, face à l’exploitation croissante du Nil par les Etats en amont (III), les tensions interétatiques risquent de s’accroitre (IV).

I – Un fleuve dans le désert La vallée du Nil est en bonne partie située dans une zone sèche et aride. L’isohyète (ligne imaginaire reliant des points d’égales précipitations) des 200 mm/an traverse le Soudan d’Est en Ouest en passant par Khartoum. Au-dessus de cette ligne, il tombe moins de 200 mm de pluie par an. La vallée du Nil située en zone aride est une région fortement peuplée. II – le Nil, fleuve vital pour l’Egypte Les défis actuels posés à l’Egypte Le Soudan. DJIHADISME – Le Sahel, où se rencontrent terrorisme et criminalité | The Maghreb and Orient Courier.

Au Sahel, les groupes armés ont proliféré depuis les années 1980 et ont accru leur capacité de nuisance, souvent létale. Ils se sont diversifiés en terroristes, insurgés, criminels et milices, selon des variables comme leur vision, leur mission ou les moyens mis en œuvre. Désormais, une coopération et une convergence rassemblent ces groupes… L’exemple le plus évident de ce type de coopération-convergence, c’est le narco-terrorisme, explique James Stavridis, ancien commandant-en-chef des forces alliées en Europe (2009-2013) et de l’US Southern Command (2006-2009). L’aspect le plus troublant de la connexion semble être la façon dont le commerce de la drogue illégale sape les efforts pour poursuivre les réformes politiques et le développement nécessaires pour endiguer la radicalisation et la montée des groupes terroristes dans plusieurs régions du monde déjà fragiles.

Plus signifiant est le flirt entre criminalité et terrorisme… Évolution de la relation criminalité-terrorisme Le cas du Sahel. HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société - Les cités du désert : Des villes sahariennes aux saharatowns. Analyse de la dynamique spatiale du port de Dakar de 1900 à 2009 : enjeux multi-scalaires et aménagements. 1L’inscription de Dakar dans le paysage maritime est déterminée par sa position géographique favorable, à mi-chemin entre l’Europe, l’Amérique et l’Afrique du Sud, et par le développement des voies de communication, notamment le chemin de fer, qui en 1923 ouvrit son horizon à l’hinterland sahélo-soudanais jusqu’au Moyen Niger. 2L’histoire du port de Dakar reste intimement liée à celle de l’île de Gorée, dont la baie fut utilisée par les navigants Dieppois dès 1354, et où une activité commerciale intense régna jusqu’en 1857, date à laquelle on songea à l’installation d’une escale maritime à Dakar sur la grande terre.

Pour m. Ndao (1998, 2009), les difficultés de ravitaillement et d’avitaillement, ainsi que la volonté de l’autorité coloniale de maintenir une position stratégique, furent autant de facteurs décisifs dans l’occupation du site de Dakar. 4Cette concurrence sub-régionale a supplanté celle de ports locaux comme Saint-Louis, Rufisque ou Kaolack, déjà évoquée par C. 12C. 6 A. 9 M. Dossier / Urbanités africaines. Posted by urbanites on lundi, octobre 22, 2018 · Leave a Comment Dossier coordonné par Flaminia Paddeu et Charlotte Ruggeri. La revue Urbanités saisit l’occasion fournie par les programmes des concours de l’enseignement en géographie sur « L’Afrique du Sahel et du Sahara à la Méditerranée » pour accueillir, prolonger et diffuser les réflexions qui animent la recherche urbaine sur les villes africaines.

Articles Le projet de reconversion du port de Tanger : entre urbanisme standardisé et jeux d’alliances locales ? Le programme d’appui à la reconstruction de la Fédération Sénégalaise des Habitants – vers un urbanisme participatif et solidaire, par Lionel Chabot, Pape Ameth Keita et Bea Varnai Lagos, immensité et urbanité d’une ville d’Afrique subsaharienne fantasme dans les séries télévisées, par Pierre Denmat Les programmes de logement public à Yaoundé : entre laboratoire libéral et manifestations urbaines du clientélisme dans un Cameroun post-austérité, par Mathilde Jourdam-Boutin Portfolios. Urbanisation et urbanité au Sahara. Le Sahara entre ses deux rives. Éléments de délimitation par la géohistoire d’un espace de contraintes.

Bibliographie | citer cet article Prendre en considération cette moitié d’Afrique comprise entre le Sahel et la Méditerranée conduit à redonner au grand désert (al-Ṣaḥrāʾ en arabe) une position centrale qu’il a probablement toujours occupée. Un espace désertique aussi immense, qui a succédé dans le temps long à une mer intérieure et une forêt humide presque aussi vastes, ne peut qu’attirer l’attention, surtout lorsque son territoire semble constituer une barrière continue d’est en ouest entre l’Afrique méditerranéenne et l’Afrique subsaharienne. Mais est-ce vraiment une barrière ? Le Sahara, milieu contraignant s’il en est, a longtemps interdit toute sédentarisation durable des hommes, et ceux-ci n’ont eu d’autre choix que d’être mobiles en empruntant des pistes nord-sud qui assuraient les échanges entre la rive nord du grand désert et la rive sud, fort opportunément nommée sah’l en arabe (le rivage, le bord). 1.

L’aridité et la contrainte dans le grand désert saharien 2. 3. 4. Conclusion. « L’Afrique en villes », notre série d’été en 28 épisodes, 15 reporters et 10 000 km. Pour raconter un continent qui s’urbanise à grande vitesse, « Le Monde Afrique » vous embarque pour un voyage de Kinshasa, au cœur du continent, à Tanger, aux portes de l’Europe.

Retenez bien ce chiffre : 2035. C’est l’année où, en Afrique, il y aura autant de citadins que de gens vivant dans les zones rurales. Une étape symbolique que le continent franchira quatre-vingt-cinq ans après la France, mais avec des paramètres bien différents. Et d’abord celui-ci : l’Afrique s’urbanise à grands pas, du fait de sa croissance démographique et d’un certain exode rural, mais sans que les campagnes ne se vident : elles vont, elles aussi, augmenter en population.

Une vitesse inconnue dans l’Histoire Bien sûr, les pays les plus développés du continent – Afrique du Sud, Maroc ou Côte d’Ivoire – ont déjà franchi ce seuil, et le Nigeria est sur le point de le faire. Sont-elles prêtes pour ce boom ? Episode 1 Un milliard de citadins dans vingt ans : l’Afrique est-elle prête ? Dubaï dans la tête.

Agadez, carrefour migratoire sahélo-magh... Migrations transsahariennes: le cas de Tamanrasset. Migrants (subsahariens) en transit à Tamanrasset: du passage à l'impasse? Dossier Sahara et Sahel, territoires pluriels Mots clés: Aventure • Ethnographie • Inertie • Migrants • Sahara • Ville L'intensification de la lutte contre les migrations irrégulières dans les États maghrébins, induite par la pression de l'Union européenne, contrarie la circulation des migrants subsahariens et généralise la migration par étapes entre le Sahara et la rive sud de la Méditerranée. Ce dispositif migratoire confère à Tamanrasset (Sud Algérien) la fonction d'escale majeure pour notamment des ressortissants de l'Afrique forestière.

Comme d’autres villes du Sahara, Tamanrasset, petite bourgade de 3 000 habitants au moment de l’indépendance de l’Algérie (1962), n’échappe pas au processus généralisé de croissance et d’étalement urbains: sa population a été multipliée par 30 entre 1962 et 2008 (chiffres du recensement). Éléments méthodologiques Les «aventuriers» de l’Alouette Les débats sont souvent passionnés. Combats sur le Nil : la guerre de l’eau ? 1En 2011, L’Éthiopie a lancé l’édification sur le Nil bleu du Grand Barrage de la Renaissance éthiopienne — la 2e retenue en Afrique — et déclenché la colère du président Morsi. Au nom des « droits historiques » de l’Égypte, il a menacé de bombarder le chantier et de soutenir des fronts adversaires d’Addis Abäba. L’ancien ministre égyptien Boutros-Ghali — alors secrétaire général de l’ONU — n’avait-il pas prédit que « la prochaine guerre dans la région [se déroulerait] sur les eaux du Nil » [Ayeb 1998]. Alors que douze États se partagent le bassin de 3 M de km2 (le 4e au monde) du Nil bleu (Bahr el-Azraq) et du Nil blanc (Bahr el-Abiad), seules l’Égypte et l’Éthiopie s’affrontent pour le partage de leurs eaux.

L’Égypte n’a toutefois pas protesté lorsqu’en 2009, le Soudan a édifié la retenue de Méroé, ni quand l’Ouganda avait agrandi en 1990 le barrage des Owen Falls, construit sous protectorat britannique. 1.1. Des traités inégaux : l’exclusion de l’Éthiopie 1.2. 2.1. 2.2. 2.3. Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil. L’amplification de la désertification par les pratiques agro-sylvo-pastorales dans les hautes plaines steppiques algériennes : les modes d’habiter de la Wilaya de Djelfa. Abaab A., Bédrani S., Bourbouze A., Chiche J., 1995,"Les politiques agricoles et la dynamique des systèmes agropastoraux au Maghreb", Options Méditerranéennes, Vol.14, 139-165.

Abahussain A.A., Abdu A.S., Al-Zubari W.K., El-Deen N.A., Abdul-Raheem M., 2002, "Desertification in the Arab Region: analysis of current status and trends". Journal of arid environments, Vol.51, No.4, 521-545. Abdelkrim B., Hafidha B., Okkacha H., Khalladi M., Abdelkrim S., 2013, "Rehabilitation of the steppe Lygeum spartum in the region of Naama (western Algeria)". Energy Procedia, Vol.36, 349-357. Adair P., 1983," Rétrospective de la réforme agraire en Algérie (1972-1982)". Revue Tiers Monde, P.153-168. Addi L., 2005. Ahmed A A., 2011, “La législation foncière agricole en Algérie et les formes d'accès à la terre“.

Ahmed Z., 2015, "Determination and Analysis of Desertification Process with Satelite Data Asat-1 and Landsat in the Algerian Steppe", Engineering Geology for Society and Territory, Vol.2, 1847-1852. 95-2 | 2018 L'Afrique, du Sahel et du Sahara à la Méditerranée : intégrations, circulations et fragmentations. Sous la direction de Catherine Fournet-Guérin et Géraud Magrin Catherine Fournet-Guérin et Géraud Magrin Africa, from the Sahel and the Sahara to the Mediterranean Sea.

Urbanités africaines / Le projet de reconversion du port de Tanger : entre urbanisme standardisé et jeux d’alliances locales ? Posted by urbanites on lundi, octobre 22, 2018 · Leave a Comment Brendan Blayac L’article de B. Blayac au format PDF La ville de Tanger connaît depuis la fin des années 2000 un regain d’intérêt d’abord de la part du roi Mohammed VI et ensuite de la part des acteurs économiques qui composent la finance internationale, que ce soient des grandes entreprises ou des fonds d’investissements.

De nombreuses études rapportent l’importance exponentielle de la finance internationale dans la production urbaine (Lorrain, 2011 ; Theurillat et Crevoisier, 2012). Cette logique générale trouve un écho particulier au Maghreb et notamment au Maroc qui, après la Tunisie dans les années 1980-1990, se positionne comme une référence dans l’urbanisme de projet au Maghreb depuis le « tournant financier » des années 2000 (Cattedra, 2011). Nous postulons que les standards internationaux ne s’imposent pas intégralement aux standards régionaux et locaux, malgré les discours marocains. Tanger, une ville en marge ?

1.