background preloader

Marché de la décoration

Facebook Twitter

Tendances papiers peints et revêtements muraux 2015/16 : Effets de styles & jeux de matières - Au fil des Matières. Accessoire décoratif incontournable, le papier peint ou revêtement mural s'inscrit parfaitement dans la tendance et (re)devient un véritable must-have pour notre décoration intérieure.

Tendances papiers peints et revêtements muraux 2015/16 : Effets de styles & jeux de matières - Au fil des Matières

Exit les vieilles tapisseries ternes et difficiles à appliquer, place à des motifs innovants et textures sublimées pour des collections riches et variées, à la hauteur de véritables prouesses techniques ! Les nouvelles tendances font ainsi la part belle aux effets trompe-l'œil, aux molletonnés et designs plus que soignés... Une nouvelle ère est en marche. Si d'origine le papier peint ou revêtement mural est voué à habiller nos murs, il est aujourd'hui également plébiscité pour insuffler du contraste sur des meubles de caractère, têtes de lit et autres objets de notre intérieur. Potentiels de dépenses 2015 : Que dépensent les ménages ? Mon Emplacement Commercial. Le brico-jardin cherche une troisième voie - Bricolage, jardinage.

Les enjeux Trouver des relais de croissance en termes de chiffre d’affaires, comme la décoration pour le bricolage.

Le brico-jardin cherche une troisième voie - Bricolage, jardinage

Les jardineries ne sont pas en reste. Prendre le virage de l’e-commerce pour les deux secteurs, encore peu représentés sur le web. Décoration : plus de 83 % des Français fans de déco - Retail. Les Français aiment la déco, recherchent activement sur le Net, sont fans des émissions sur le sujet et continuent pour leurs achats à être fidèle aux marques référentes que sont Ikéa, Leroy Merlin et Deco.fr.

Décoration : plus de 83 % des Français fans de déco - Retail

Focus sur la seconde édition de l'étude DECO. LAB. Plus de 8 Français sur 10 trouvent leur source d'inspiration pour leur déco à la télévision selon l'étude DECO. LAB, 1er observatoire consacré aux comportements et affinités déco-média des Français, réalisée par Harris Interactive et M6 Publicité Digital. Classement LSA : Les 100 premières enseignes... Les champions de la distribution en France sont passés à deux doigts de la correctionnelle en 2013.

Classement LSA : Les 100 premières enseignes...

D’après notre classement exclusif, les ventes brutes (TTC) des 100 premières enseignes de France ont progressé de seulement 0,7% l’an dernier, à 290 milliards d’euros, frôlant leur plus mauvais score historique, celui de 2009 et sa baisse de 0,9%, quand la consommation – notamment alimentaire – subissait de plein fouet la première vague d’une crise qui n’a guère cessé depuis. Et encore, un nombre inhabituel de distributeurs n’ayant pas souhaité communiquer de chiffres ou au moins vérifier nos évaluations cette année, ce chiffre très légèrement positif pourrait être corrigé… à la baisse. Concrètement, trois des quatre grands secteurs qui dominent le commerce de détail en France n’ont pas joué leur rôle de locomotive. Top 100 LSA des principales enseignes du commerce en France Chiffres clés des principales enseignes du commerce en France classées en fonction du CA TTC 2013.

Bricolage : Leroy Merlin souvent meilleur conseiller que Castorama. Près de 80 magasins mobilisés, plusieurs milliers de clichés réalisés...

Bricolage : Leroy Merlin souvent meilleur conseiller que Castorama

Pour sa dernière pub, Leroy Merlin s'est offert un casting géant dans toute la France. Objectif ? Trouver des binômes client-vendeur photogéniques pour illustrer la qualité de sa relation client. Étude sectorielle – GSS de bricolage. S’il était besoin de se confirmer du caractère saisonnier de la distribution d’articles de bricolage, l’examen des volumes de recherches Google autour des 5 enseignes leaders (Leroy Merlin, Castorama, Brico Dépôt, Mr.

Étude sectorielle – GSS de bricolage

Bricolage et Bricomarché, soit 84% du marché ; source LSA) suffirait à s’en persuader : celui-ci a crû de 31% entre décembre 2014 / février 2015 et mars 2015 / mai 2015), soit une moyenne quotidienne supérieure à 30 000 requêtes quotidiennes au cours de la seconde période. De même, le nombre de visites enregistrées sur les sites des cinq enseignes a progressé dans le même temps de 20%. A noter toutefois que le déploiement des différentes enseignes dans les différents environnements numériques reste limité : Leroy Merlin est le seul à être présent sur Instagram, Brico dépôt et Bricomarché sont absents de Twitter, la seule appli renvoyant à Brico Dépôt a été publiée en mars 2015, et elle est référencée par les appstore comme un jeu… Si Mr. DFR5 S. Le marché de la distribution d’articles de décoration à la peine - Vente et achat en ligne d'objets de décoration sur Viadeo.com.

Le marché de la distribution d’articles de décoration est durablement à la peine.

Le marché de la distribution d’articles de décoration à la peine - Vente et achat en ligne d'objets de décoration sur Viadeo.com

C’est le constat dressé par les résultats croisés de l’étude « La distribution d’articles de décoration à l’horizon 2012 (linge de maison, luminaires, petits articles de décoration) – Attitudes et comportements d’achat des consommateurs, dynamique des circuits de distribution » par Xerfi-Precepta et de l’étude « Les consommateurs d’objets de décoration » par L’ObSoCo.Un repli conjoncturel et structurel « Le marché des articles de décoration a reculé de 1 % en 2011 pour s’établir à 7,5 milliards d’euros » constate Xerfi qui explique : « Ce repli est le résultat d’une baisse de 2,3 % de la demande en volume et d’une hausse de 1,4 % des prix ». DFR1 S. Le marche de la decoration interieure. La décoration, l'arme anti-crise de la distribution. Accessible et ludique, la déco reste l'une des dépenses préférées des Français, quel que soit l'état de leurs finances.

La décoration, l'arme anti-crise de la distribution

Elle remplit les caisses des distributeurs sans pour autant vider le portefeuille des clients. La décoration est devenue l'un des secteurs qui résiste le mieux à la crise grâce aux petites dépenses réalisées sur un coup de tête, ces cadeaux accessibles qui font autant plaisir à offrir qu'à recevoir. Le marché de la décoration devrait repartir, grâce à Internet. Le marché des articles de décoration devrait profiter d'une reprise progressive de la demande en 2015 et 2016.

Le marché de la décoration devrait repartir, grâce à Internet

"En phase avec l'amélioration du pouvoir d'achat et de la consommation, il atteindra ainsi 11,7 milliards d'euros en 2016, soit une hausse de 1,7 % par rapport à 2013", prédisent les experts de Precepta, qui vient de publier une étude sur "la distribution d'articles de décoration-E-commerce, cross canal, digitalisation des points de vente, consommation collaborative...quelles stratégies de croissance ? ". Reprise en vue sur le marché de la décoration. Dans son étude « La distribution d’articles de décoration – E-commerce, cross canal, digitalisation des points de vente, consommation collaborative… quelles stratégies de croissance ?

Reprise en vue sur le marché de la décoration

», le cabinet Xerfi dresse le portrait d'un secteur resté dynamique malgré la crise. « En phase avec l’amélioration du pouvoir d’achat et de la consommation » selon Xerfi, le marché de la décoration profitera d'une reprise progressive de la demande en 2015 et en 2016, pour atteindre « 11,7 milliards d’euros en 2016, soit une hausse de 1,7% par rapport à 2013 ».

Seul bémol : cette bonne nouvelle sera essentiellement portée par le e-commerce. Le e-commerce prend du volume Selon Xerfi, deux explications peuvent être avancées. La première tient à l'évolution des comportements des consommateurs et à la spécificité du marché. Le futur du marché de la décoration passe par le e-commerce – Magazine MAISON&OBJET – MAISON&OBJET. Bonne nouvelle. Selon la dernière étude sectorielle réalisée par le cabinet d’analyses économiques Precepta (groupe Xerfi), « le marché des articles de décoration profitera d’une reprise progressive de la demande en 2015 et en 2016 pour atteindre 11,7 milliards d’euros, soit une hausse de 1,7% par rapport à 2013. » Mais attention, la prophétie de l’embellie repose sur les potentialités du commerce en ligne qui « bondira de 27% entre 2013 et 2016 à plus de 2 milliards d’euros ». Delphine David, auteur de l’étude, remarque la montée en puissance des grandes surfaces de bricolage et des enseignes discount d’équipement de la maison qui activent leur stratégie digitale.

Les pure players, comme Amazon et Cdiscount, développent des plateformes consacrées à l’univers de la décoration. Le marché de la décoration en France et ses modèles de distribution. Une étude pour: • Disposer de l’ensemble des chiffres clés, par segment de produits et par circuit de distribution • Comprendre la dynamique du marché français face à des consommateurs qui priorisent leurs achats • Comparer les stratégies de développement des enseignes et identifi er les concepts émergents.