background preloader

L'évolution du segment dessert ultra frais

Facebook Twitter

Suivez les news des rayons Ultra frais sur le site lsa-conso.fr. Marché Yaourts et desserts frais lactés en France - Etude de Marché. Etat des lieux du marché français des produits laitiers (ultrafrais) qui a légèrement progressé de 0,9% en volume à 2,7 milliards d'unités vendues, et de 2,5% en valeur, à 4,9 milliards d'euros de CA, cumul annuel mobile au 1er janvier 2012.

Marché Yaourts et desserts frais lactés en France - Etude de Marché

Si le marché est plutôt stable, ses performances se sont nettement amoindries ces dernières années. Pour redynamiser les ventes, les industriels misent sur l'émergence de nouvelles tendances : l'allégé et le plaisir gourmand (desserts lactés). La crémerie s'ouvre de nouvelles perspectives - Frais LS et produits surgelés. Le marché de la crémerie : un poids lourd des produits de grande consommation, qui pèse plus de 16,5 milliards d’euros en 2014, en progression de 0,9% par rapport à 2013.

La crémerie s'ouvre de nouvelles perspectives - Frais LS et produits surgelés

Mais un secteur difficile à appréhender dans sa globalité tant il comprend de nombreux marchés aux réalités bien différentes. Prenons, tout d’abord, l’ultrafrais. Cette catégorie, dont les performances générales sont stables ou légèrement en baisse, doit faire face à des évolutions disparates en fonction des segments. Aussi, si les desserts gourmands, les produits alternatifs au lait de vache (soja, chèvre et brebis) et les concentrés ont le vent en poupe, les autres catégories accusent le coup. Autre secteur, autre destinée : les corps gras, ou petite crémerie (beurres, crèmes et margarines), affichent, eux, une très belle dynamique globale (+ 22% de hausse en volume sur les neuf dernières années), ce qui n’empêche pas, là aussi, d’enregistrer des évolutions différentes. « La crème et le beurre sont en croissance.

La pénétration, maître mot du succès - Gaëlle Le Floch. Revue des marques : numéro 84 - octobre 2013 Le contexte économique difficile auquel sont confrontées les marques les conduit à exiger une analyse plus approfondie de leurs points de contacts avec leurs consommateurs, ainsi qu'une analyse de toutes les poches de croissance qui existent dans le monde entier.

La pénétration, maître mot du succès - Gaëlle Le Floch

Gaëlle Le Floch* Gaëlle Le Floch Kantar Worldpanel a lancé en mai dernier Brand Footprint, son premier classement des marques globales en PGC-FLS les plus choisies dans trentedeux pays, qui révèle les marques achetées par le plus grand nombre de consommateurs, le plus souvent. L'originalité de cette approche, qui a donné lieu à la création d'un nouvel indicateur, le Consumer Reach Point (CRP), est de croiser la pénétration des marques (combien de foyers les achètent ?)

Dossier IAA XERFI. Mamie Nova spécialiste de l'ultra-frais : yaourts, crèmes fraîches, fromages blancs. La Laitière revisite les mousses - E-marketing. En 2009, La Laitière mise sur deux mousses innovantes.

La Laitière revisite les mousses - E-marketing

Si l'argumentaire santé est en vogue dans l'alimentaire, le plaisir reste déterminant dans le choix de desserts. Selon l'étude quantitative Shopper LNUF - Action Plus menée en 2008: pour l'ultra frais, 51% des consommateurs le plébiscitent contre 12% seulement pour l'argument santé. En partant de ce constat que La Laitière vient de lancer deux innovations sur le segment des mousses, en perte de vitesse (- 3,5%). «Nous irons plus loin dans les sensations en proposant des recettes traditionnelles réinventées, explique Catherine Legorgeux, directrice marketing de La Laitière. La mousse est le dessert sensoriel par excellence.»