background preloader

Jeux d'animation

Facebook Twitter

Jouons à : « la constellation d’étoiles » Nous aimons expérimenter ce jeu avec un grand nombre de participants en atelier.

Jouons à : « la constellation d’étoiles »

Il permet une réflexion collective sur le fonctionnement d’une équipe, d’un collectif … tout en s’amusant ! Description du jeuLes participants sont dispersés dans l’espace de jeu. Chacun choisit mentalement parmi le groupe un joueur qui sera son pôle + et un joueur qui sera son pôle – (le moins n’ayant aucune notion négative). Au signal, chacun cherche à se trouver à équidistance de son pôle + et de son pôle – .

Le jeu se termine lorsque le groupe atteint l’immobilité. Qu’observe-t-on ? Après quelques minutes, l’animateur précise que chacun a le droit de prendre de la distance par rapport à ses deux pôles de référence. Ainsi, on constate que le groupe s’écarte, ralentit et tout doucement le mouvement se stabilise jusqu’à s’arrêter totalement en formant une constellation d’étoiles. Puis une dernière consigne est énoncée. Une troisième observation à relever : le comédien intervenant anime et prend part au jeu. Cet icebreaker : Ce sera un succès si...

Allez une fois n’est pas coutume, ça faisait bien longtemps que nous n’avions pas partagé avec vous une pratique de facilitation.

Cet icebreaker : Ce sera un succès si...

Alors back to the roots ! En effet, revenons aux basiques de LIFE IS A SERIOUS GAME celui de vous faire connaitre les pratiques collaboratives que nous utilisons régulièrement au sein du WORKLAB. Cette technique ne fait pas partie de celles que nous vous avons souhaité vous apprendre dans la formation « Tirez le meilleur du collectif », c’est donc une petite exclue que nous partageons là ! Celle-là est à classer dans les icebreakers, vous savez ces petites pratiques qui minent de rien peuvent vous sauver votre atelier.

Eh oui, comme on vous l’explique dans cet article gare au claquage collaboratif, , une réunion collaborative en bon et due forme ça se commence avec un icebreaker et ça se termine idéalement avec une phase d’engagement. La pratique « ce sera un succès si » répond à ce dernier objectif : comprendre les attentes de chacun. Le jeu des prénoms. Dans de nombreux systèmes de formation en face-à-face (eh oui, il en existe encore !)

Le jeu des prénoms

Il est à la fois utile et sympathique de pouvoir s’interpeller entre participants, et ceci le plus tôt possible dans le déroulement de la session. Or, retenir le nom ou le prénom de tous et de chacun n’est pas chose aisée… La présence des « chevalets » (déjà évoquée ici) peut dans certains cas y remédier, mais cela contribue souvent à donner une tournure par trop « formelle » à l’action de formation en cours. Dans certains cas cela s’y prête parfaitement… et dans d’autres, nettement moins. Voici donc un petit jeu, très rapide à mettre en oeuvre, ne réclamant aucune préparation ni aucun matériel (ah… je vois déjà des yeux qui s’écarquillent, dans le fond de la salle…) et qui permet de retenir très rapidement les prénoms de tout le monde. Supposons que cet ordre donne ceci (dans cet exemple, les prénoms commencent dans l’ordre alphabétique) : AliceBertrandCarolineDavidÉléonoreFélixGaëlle[…] Zoé. Le jeu de la carte postale (ressource pédagogique)

Ce petit jeu, dit « de la carte postale » (ou « Comment naissent les malentendus ») est une ressource pédagogique qui nous montre que la communication orale est trop souvent perçue comme un processus où les choses vont pour ainsi dire de soi, alors que dans la réalité il en va tout autrement.

Le jeu de la carte postale (ressource pédagogique)

Et même si nous nous en doutions plus ou moins, cette activité toute simple permet à chacun de nous de le vivre, ce qui fait toute la différence. Matériel : Une cinquantaine de cartes postales (on peut les choisir neuves, ou même puiser dans son stock perso de cartes postales reçues, c’est selon…). Durée : Compter 10 minutes pour le jeu proprement dit, et autant pour le débriefing en groupe (6 à 50 personnes). Déroulement du jeu Dans chaque groupe, le premier participant regarde (pour lui seul) la photo ou l’image de sa carte postale, puis, sans la montrer à l’autre, se met à la lui décrire de son mieux. Ensuite on échange les rôles, on repart pour 5 autres minutes. Chapeau la rétro ! Coach agile, on vous sollicite souvent pour un exercice de rétrospective efficace et sympa ?

Chapeau la rétro !

Lors de ma dernière mission de coaching, j’ai pu conseiller au Scrum master en place d’animer une rétrospective en se basant sur la méthode des six chapeaux. Je vous conseille vivement la lecture de l’article de Jean-Claude Grosjean sur le sujet ainsi que celui de Guillaume ci-dessous que je vous laisse découvrir : Avec les méthodes agiles, il est très important pour la mise en place du principe d’amélioration continue de se réunir régulièrement avec l’équipe pour faire une rétrospective sur le travail effectué. Cet exercice doit permettre de faire émerger un ou plusieurs axes d’amélioration d’où découlent des actions à mettre en place sur la prochaine itération. Au départ, il est assez simple de mettre en place ces réunions.

Pour que les rétrospectives restent efficaces il est important de changer régulièrement de format. La rétrospective est une discipline difficile. Product Owner.