background preloader

Outreau

Facebook Twitter

Comprendre toute l’affaire d’Outreau. Comprendre l’affaire d’Outreau Historique de l’affaire Outreau : Cette histoire aura duré plus de 4 ans, débutant le 22 février 2001 et finissant le 1er décembre 2005.

Comprendre toute l’affaire d’Outreau

Ces 4 années auront été un véritable enfer pour les suspects, condamnés et acquittés. La gauche enterre les leçons de l’après-Outreau. C’est un enterrement discret qui s’est tenu en petit comité.

La gauche enterre les leçons de l’après-Outreau

Le 18 mai, lors des débats à l’Assemblée nationale sur le projet de loi de modernisation de la justice du XXIe siècle (J21), les députés ont adopté l’amendement à l’article 14 bis déposé par Dominique Raimbourg (PS), président de la commission des lois, fermant la porte à la collégialité de l’instruction. Jean-Jacques Urvoas, le garde des Sceaux, a lui-même soutenu cette proposition, réalisant une volte-face qui semble doublement surprenante. D’abord, parce que la collégialité de l’instruction, dans une version certes édulcorée, faisait partie du chantier de réorganisation des juridictions porté par le projet de loi J21 et défendu jusqu’à présent par Urvoas.

Ensuite, parce que cette mesure n’est pas anodine : elle est emblématique de la réflexion conduite lors de l’après-Outreau. «Maigret et Salomon» 20 heures le journal : [émission du 15 Novembre 2001] La presse et Outreau (2001-2006) Mis en ligne le vendredi 8 décembre 2006 ; mis à jour le mardi 4 mars 2008.

La presse et Outreau (2001-2006)

Quel a été le traitement par la presse de l’affaire d’Outreau, depuis ses débuts ? Alors que le juge Burgaud est devenu le bouc émissaire des dérives de l’institution judiciaire, qu’en est-il de ceux qui ont relayé son instruction ? Le Tigre a mis son museau dans cinq années d’articles parus dans la presse (en se limitant essentiellement à la presse écrite nationale) afin de faire le point. Moins pour accuser que pour se souvenir, rappeler ce qui a été dit, tout simplement. « Souvenons-nous : qui a inventé ces images hallucinantes, “le quartier de l’horreur”, “la cité de la honte”, “l’affaire Dutroux à la française”, “l’enfer des victimes de la Tour du Renard”, “le réseau des abuseurs d’enfants” ?

Novembre 2001 : le « réseau démantelé » Indicatif ou conditionnel ? Journalistes, qu'avons-nous fait à Outreau? Emmanuel Peuchot (AFP).

Journalistes, qu'avons-nous fait à Outreau?

Si je reprends le travail de l'AFP, on ne parle pas de l'affaire à son démarrage, en février 2001, quand Thierry et Myriam Delay sont arrêtés à la Tour du Renard à Outreau. Parce que les histoires d'inceste, de pédophilie, sont très nombreuses, car c'est aussi cela la réalité, et nous devons faire un choix dans leur traitement. Je ne stigmatise pas la région, mais à la cour d'assises de Saint-Omer, 80 % des affaires sont des crimes sexuels. Donc nous allons commencer à couvrir le sujet seulement au moment de la deuxième série d'interpellations, le 14 novembre 2001. Là, nous faisons deux dépêches dès le lendemain pour dire qu'un réseau a été démantelé, et puis une troisième, juste après, pour annoncer les mises en examen.

Corinne Péhau (France 3-Nord). Chrono. Outreau. Huis clos à Outreau Du 21 février au 13 novembre 2001.

Chrono. Outreau

Après l'arrestation de Myriam Badaoui et Thierry Delay, accusés par leurs quatre fils, l'affaire ne touche d'abord que le quartier de la Tour du Renard. Durant huit mois, un seul article, modeste, paraît dans l'édition de Boulogne-sur-Mer de la Voix du Nord (7 avril). Titré «Pédophilie : un couple écroué», il avertit : «Avant que les faits ne soient amplifiés et déformés, une mise au point est nécessaire [...]. Pédophilie : le quartier de l'horreur à Outreau. Outreau (Pas-de-Calais), envoyée spéciale A la tombée de la nuit, les habitants de la rue Lucien-Hénon à Outreau ont dû fermer leurs volets hier soir, sur ordre de la police.

Pédophilie : le quartier de l'horreur à Outreau

Leurs fenêtres donnent sur des jardins ouvriers du quartier de la Tour du Renard, là où une petite fille belge de 6 ans pourrait avoir été enterrée. Au pied de leur immeuble, on installait les projecteurs pour commencer à fouiller. Ageneau c. L'affaire d'Outreau et la responsabilité des médias - La Commission parlementaire dite “Commission Outreau” aura donc, pendant près de deux mois, “mis à plat” les responsabilités de chacun, dans ce qui est apparu comme un dysfonctionnement de la justice.

L'affaire d'Outreau et la responsabilité des médias -

Après les innocents, les juges et les avocats, la Commission s'est évidemment penchée sur le rôle que les médias ont joué – ou auraient dû jouer – dans la partition générale de cette affaire.Si certains des journalistes ont présenté un mea culpa, la grande majorité d'entre eux n'a pas eu à le faire. De fait, aucun d'eux ne fut poursuivi, ni a fortiori condamné pour avoir publié des informations délictuelles ou même fautives à l'encontre d'un des acteurs de ce procès, que ceux-ci aient été prévenus, parties civiles ou mêmes juges.

De l'audience publique et contradictoire. L’affaire d’Outreau : une spirale médiatique infernale toujours condamnable. Depuis l’affaire Dreyfus, on avait rarement connu un tel tourbillon médiatique.

L’affaire d’Outreau : une spirale médiatique infernale toujours condamnable

L’affaire d’Outreau a fait les choux gras de la presse, mettant en exergue son caractère excessif avec des conséquences dévastatrices. Ce qui aboutira sur un drame humain est désormais Inscrit dans l’inconscient collectif. Cependant, sans véritables nouvelles règles mises en place plus de dix ans après le début des faits, les journalistes ne semblent toujours pas s’être remis en question. Retour sur ce double fiasco judiciaire et médiatique... Outreau. Ce 7 novembre 2005 à Paris, le procès débute, présidé par Odile Mondineu-Hederer.

Outreau

L’audience, qui va s’étendre sur quatre semaines, aura cette particularité : du fait de l’absence d’appel général du parquet après le verdict de Saint-Omer, l’ensemble du dossier ne sera pas réexaminé. Les six condamnés qui ont fait appel sont donc les seuls concernés. Les quatre condamnés et les sept acquittés vont être entendus en tant que témoins. Seuls neuf enfants vont déposer. Outreau - Récit d'un naufrage judiciaire. Comprendre toute l’affaire d’Outreau. Comment l’affaire d’Outreau a ébranlé la justice française. Près de dix ans après son acquittement en appel par la cour d’assises de Paris, qui a mis un terme – partiel – à la très controversée affaire d’Outreau, Daniel Legrand fils, 33 ans, a de nouveau comparu devant la justice depuis le 19 mai, pour les mêmes accusations de viols et agressions sexuelles sur mineurs.

Comment l’affaire d’Outreau a ébranlé la justice française

Le verdict rendu vendredi 5 juin devrait clore cette affaire très médiatisée qui a mis en lumière les failles du système judiciaire français. Affaire Outreau: Chronologie d'un fiasco judiciaire en 10 dates. Du duel au procès. A la Une. Un webdoc qui vous met dans la peau d'un journaliste. « À la Une » est un webdocumentaire interactif produit par le Réseau Canopé en partenariat avec le Clemi qui va vous permettre de vous glisser dans les habits d’un journaliste du quotidien Libération. Idéal pour aborder la semaine de la presse à l’école 2016 qui a lieu cette semaine. Cette 27e édition comme les précédentes a pour ambition louable d’aider les élèves, de la maternelle aux classes préparatoires, à comprendre le système des médias, à former leur jugement critique, à développer leur goût pour l’actualité et à forger leur identité de citoyen.

Le WebDoc « À la Une » va les aider à mieux comprendre comment fonctionne un quotidien national et découvrir un métier menacé, celui de photojournaliste. Dans « À la Une », une caméra subjective va vous accompagner dans un stage au journal Libération. Affaire Outreau : que sont devenus les acquittés de 2005 ? - 19 mai 2015. Daniel Legrand, l’un des six accusés de l’affaire d’Outreau qui avaient été acquittés à l'issue du procès en appel, le 1er décembre 2005, comparaît à partir de ce mardi 19 mai devant la cour d’assises des mineurs, à Rennes. Il doit répondre d’accusations de viols commis avant sa majorité. Les débuts judiciaires de la très controversée affaire d'Outreau, en 2004, avaient entraîné la condamnation de Myriam Badaoui et Thierry Delay, les parents des victimes, à 15 et 20 ans de prison, pour viols. Deux voisins avaient également été reconnus coupables. Sur les 13 accusés restants, 7 ont été acquittés et 6 condamnés à des peines de prison ferme ou avec sursis.

Ils ont fait appel du jugement et ont été innocentés un an plus tard, lors du deuxième procès, à la cour d'assises d'appel de Paris. Survolez les points sur la photo pour faire apparaître les textes. Comment l’affaire d’Outreau a ébranlé la justice française. Memoire GRAVELLE BRICE. Outreau3 2. Une journaux affaire outreau.

Le traitement médiatique de l’affaire d’Outreau. 1 « Commission d’enquête chargée de rechercher les causes des dysfonctionnement de la justice dans l’ (...) 1Chacun sait aujourd’hui que l’appareil judiciaire a lourdement failli à Outreau. Les médias loin de constituer une alerte, un contre-pouvoir, n’ont fait, tout un temps, qu’abonder dans le même sens, amplifiant encore les atteintes aux personnes injustement mises en cause. C’est ce qui devait motiver l’audition d’autant de journalistes et responsables de rédaction devant la Commission d’enquête de l’Assemblée nationale1. Pour autant, l’expression de quelques regrets gênés ou la reconnaissance de quelques dysfonctionnements individuels, voire d’une rédaction ne doivent pas occulter que pour l’essentiel les médias et les journalistes ont traité l’affaire d’Outreau de la même manière qu’ils traitent la plupart des grosses affaires judiciaires, ni plus ni moins. 2 « Au nom du peuple français . 6 Cf. 7 Cf. 15 Cf. 20 Cf. 21 Avec Matthieu Aron, Le bûcher de Toulouse. 28 Cf.

Eduquer aux mėdias et à l'information #spme2015. Désinformation : de la médiatisation à l'éthique de l'information. Cette séquence est proposée par Florian Reynaud, professeur documentaliste au collège Arthur Rimbaud d'Aubergenville (académie de Versailles). Elle a pour objectif de développer chez les élèves des connaissances sur le phénomène de la désinformation, comprise comme une notion, avec une volonté de partir de ce phénomène pour aborder les notions de médiatisation et d'éthique de l'information. Rédaction : Florian Reynaud, Christine Bretton, Marie NallathambyPour le Bureau national de la FADBEN : contact[at]fadben.asso.fr Contexte Cette séquence est proposée en collège à des classes de 3ème, dans un établissement classé APV. Du duel au procès.