background preloader

Sites web

Facebook Twitter

Ined : 3.000 euthanasies par an en France. L'euthanasie - Partie 1 - 2- Conséquences des substances utilisées pour l'euthanasie. En premier lieu, on administre par voie orale ou intraveineuse un barbiturique, qui va permettre d'anesthésier le patient, (pentobarbitural de sodium ou thiopental sodique).

L'euthanasie - Partie 1 - 2- Conséquences des substances utilisées pour l'euthanasie

Cette étape va permettre au patient en fin de vie de basculer dans l’inconscience. Il déprime le système nerveux central (mise en veille du cerveau) entraîne une hypotonie musculaire (ralentissement des mouvements) et provoque une dépression respiratoire (ralentissement des mouvements respiratoires). Cette injection, peut, elle-même, conduire à la mort du patient. Néanmoins, si tel n'est pas le cas on procède à l'administration (par injection en général) d'un paralysant neuro-musculaire tel que le bromure de pancuronium. Méthode et produits utilisés pour l’euthanasie active – Travaux personnels encadrés. L’injection létale est la méthode utilisé pour pratiquer une euthanasie active.

Méthode et produits utilisés pour l’euthanasie active – Travaux personnels encadrés

Cette méthode consiste à injecter un ou plusieurs produits à une personne afin de lui ôter la vie. Dans un premier temps, le médecin doit prendre contact avec la pharmacie pour pouvoir se procurer les différents produits nécessaires à l’injection mortelle. Avantages, Inconvénients - L'euthanasie est-elle éthique? Cette page est un recensement des principaux arguments "pour" et "contre" l'euthanasie.

Avantages, Inconvénients - L'euthanasie est-elle éthique?

Arguments « En faveur de l’euthanasie » Les divers arguments en faveur de l’euthanasie sont tous d’abord, le respect de la vie. Le patient est avant tout maître de son corps et de son esprit. Il doit pouvoir décider de sa vie comme de sa mort et lorsqu’il est dépendant, à cause de raisons quelconques, de soins spécifiques utilisés pour maintenir en vie et retarder la mort, avoir le choix d’une mort digne choisie par le patient. M CONTRE N - Pour ou contre l'euthanasie ? Les religions le disent mais sans elles, on peut en avoir la conviction, la vie est un don.

M CONTRE N - Pour ou contre l'euthanasie ?

Si nous sommes vivants, nous ne savons pas pourquoi mais il y a probablement des raisons qui nous dépassent, il n’est donc pas de notre ressort d’y mettre fin. De même que nous ne décidons pas d’être vivant, nous n’avons à décider d’être mort. On peut penser que la maladie est une épreuve qu’un « Dieu » nous envoie afin de la surmonter pour devenir plus fort.Le patient doit décider s’il veut mourir ? Pour ou contre la légalisation de l'euthanasie ? Le débat fait rage depuis des années.

Pour ou contre la légalisation de l'euthanasie ?

Faut-il autoriser, sous forme de légalisation ou de dépénalisation, l'euthanasie ? Le rapport de la mission Sicard sur la fin de vie, qui doit être remis à François Hollande mardi 18 décembre, risque de relancer la polémique. Si le monde médical est en majorité opposé à l'autorisation de l'euthanasie, des voix s'élèvent contre ce qu'elles estiment être une privation de liberté. Francetv info a questionné séparément Bernard-Marie Dupont, médecin, et Nicole Boucheton, responsable associative, qui militent dans des voies différentes.

Bernard-Marie Dupont, généticien et diplômé de philosophie, a publié en 2011 l'essai D'un prétendu droit de mourir par humanité. L'euthanasie en Europe. Placée au carrefour des questions morales, religieuses et politiques, l'euthanasie divise les Européens.

L'euthanasie en Europe

Si des pays comme les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg ont légalisé l'euthanasie, la question demeure d'actualité en Europe alors que la Belgique a autorisé l'euthanasie des mineurs et que d'autres faits divers comme l'affaire française du docteur Bonnemaison relancent sans cesse le débat. L'Union européenne reste muette sur le sujet, même si certains Etats membres font pression sur le Parlement européen, le poussant à adopter une position politique. La Cour européenne de sauvegarde des droits de l'homme, saisie de la question, n'a pas non plus apporté de réponse. Arguments contre l’euthanasie – Vivre dans la Dignité. Euthanasie et internement : une logique perverse ? ADMD, Ne nous laissons pas voler notre Ultime Liberté. Tugdual Derville, invité de Sud Radio, pour un débat sur l’euthanasie.

Tugdual Derville était l’invité de Philippe David sur Sud Radio, le 13 septembre 2016, dans l’émission « Seul contre tous » avec Emmanuel Hirsch, Professeur d’éthique médicale, pour débattre de l’euthanasie.

Tugdual Derville, invité de Sud Radio, pour un débat sur l’euthanasie

Verbatim extraits de l’émission : « Nos vies sont reliées les unes aux autres. Les choix que je pose touchent mes proches. J’ai le droit de pleurer mes proches quand je les perds.» « Cette façon d’imaginer une liberté d’autonomie absolue par rapport à ma vie qui m’appartiendrait pousse à cette société éclatée, cet individualisme, qui laisse croire que nous serions autonomes les uns par rapport aux autres, alors que je suis extrêmement concerné par les plus vulnérables. » « Une mort par suicide est une grande violence, une grande violence aussi pour ceux qui restent, nos vies sont reliées les unes aux autres ». « Une société qui prend soin des plus faibles et des plus fragiles est une société digne de ce nom »

Affaire Vincent Lambert : la tutelle reste à son épouse Rachel, favorable à l'arrêt des soins. La Cour de cassation a rejeté, jeudi 8 décembre, le pourvoi des parents de Vincent Lambert contre la tutelle accordée à sa femme Rachel, favorable à un arrêt des soins, a appris franceinfo.

Affaire Vincent Lambert : la tutelle reste à son épouse Rachel, favorable à l'arrêt des soins

Celle-ci reste donc sa tutrice pour dix ans. Ses parents, en revanche, se battent pour son maintien en vie. Hospitalisé au CHU de Reims, Vincent Lambert, 40 ans, est dans un état végétatif depuis un accident de voiture en septembre 2008. La Cour de cassation a estimé que "contrairement aux allégations des consorts Lambert, [Rachel Lambert] a rempli ses devoirs d'épouse, s'est battue aux côtés de son mari et n'a pas failli dans sa mission de représentation" et que l'on ne pouvait lui reprocher de s'être éloignée de son mari "dès lors qu'il existait une pression médiatique importante dont elle a souhaité protéger son enfant".

C'est le CHU de Reims qui avait demandé la nomination d'une tutelle qui pourrait représenter légalement Vincent Lambert. La loi sur la fin de vie, rempart ou étape vers l’euthanasie ? - La Croix. L’Assemblée nationale et le Sénat ont définitivement adopté le nouveau texte sur la fin de vie, mercredi 27 janvier.

La loi sur la fin de vie, rempart ou étape vers l’euthanasie ? - La Croix

Le débat n’est toutefois pas éteint concernant le droit à la sédation « profonde et continue jusqu’au décès », dont certains redoutent qu’il ne favorise à terme des pratiques euthanasiques. La France s’est dotée d’une nouvelle législation sur la fin de vie. Les parlementaires ont définitivement voté en faveur de la proposition de loi commune Leonetti-Claeys, mercredi 27 janvier. Ce projet doit permettre « de nouveaux droits pour les personnes malades en fin de vie ».

Ce texte, cosigné par le PS et les Républicains, est le fruit d’un compromis en commission mixte paritaire après trois ans et demi de réflexions. Pro et anti-euthanasie se mobilisent contre le projet de loi sur la fin de vie - La Croix. Les associations favorables et opposées à l’euthanasie en France se mobilisent à nouveau pour protester contre la proposition de loi sur la fin de vie à l’occasion de son examen en deuxième lecture à partir du lundi 5 octobre à l’Assemblée nationale.

Pro et anti-euthanasie se mobilisent contre le projet de loi sur la fin de vie - La Croix

La proposition de loi sur la fin de vie, qui instaure le droit à l’endormissement pour les malades en phase terminale, a été élaboré par les députés d'Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (Les Républicains) et soutenu par le gouvernement. Il introduit un droit à une « sédation profonde et continue » jusqu’à la mort pour les malades conscients dont les traitements sont inefficaces et dont les jours sont comptés et pour ceux qui font l'objet de traitements qui les maintiennent artificiellement en vie. Les rassemblements se sont déroulés devant chacune des treize préfectures des nouvelles régions - dont Paris, Rennes, Bordeaux ou Strasbourg - où une fausse ambulance avec François Hollande au volant avait été installée. Euthanasie: huit Français sur 10 y sont favorables - LINFO.re - France, Société.

Alors que la législation concernant l’euthanasie est mal connue dans le pays, 80% des Français adhèrent au suicide assisté. Tel est le résultat d’un sondage publié mardi. Et si vous étiez confrontés à l’euthanasie ? Selon l’enquête de l’institut Ifop pour la Fondation Adréa, 80% des sondés sont "plutôt favorables" ou "tout à fait favorables" à l’euthanasie. Il s’agit pour un médecin de provoquer la mort d’un patient en lui administrant une substance létale. Par ailleurs, 76% adhèrent à la possibilité pour un patient, sous encadrement médical, de disposer d’une substance létale qu’il s’administrerait lui-même. Euthanasie : euthanasie définition - Dictionnaire juridique. L'euthanasie, qu'est-ce que c'est ? La loi ne donne aucune définition de l'euthanasie. De manière générale, l'euthanasie est définie comme l’acte qui consiste à donner la mort à un malade afin d’abréger ses souffrances.

Il en existe deux formes : > l'euthanasie active, qui résulte d’un geste positif qui cause la mort d’autrui. > l'euthanasie passive, quirésulte d'une abstention du médecin conduisant inévitablement à la mort du patient. Autrement dit, il s'agit des cas d'euthanasie où le médecin "laisse" mourir le patient. Santé publique France - Inpes.