background preloader

Sciences sociales

Facebook Twitter

Sciences sociales

Le regret d’être mère, ultime tabou. La ville à l'épreuve du genre. Collection Sur Les Lieux De Un documentaire de Nedjma Bouakra et Christine Diger Preneur de son : Yves Le Hors Street art Annelise Signoret © Radio France Etre une femme « insouciante » à la campagne comme à la ville, se sentir libre de ses mouvements dans l’espace public, ce sentiment ne court pas les rues.

La ville à l'épreuve du genre

Le territoire fonctionne comme un miroir grossissant des assignations des rôles de sexe. C’est ennuyeux mais... la ville écolo est sexiste. Yves Raibaud est spécialiste de la géographie du genre, chargé de mission Egalité femmes-hommes.

C’est ennuyeux mais... la ville écolo est sexiste

Il est chercheur au laboratoire Aménagement, développement, environnement, santé et sociétés (Adess), à Pessac, en Gironde. Yves Raibaud. « À quoi ressemblera la ville de demain ? Etude-jeux-iphone-pour-enfants-des. En janvier dernier, j’avais épinglé sur le blog une application Iphone destinée aux enfants de 9 ans et plus intitulée «Chirurgie esthétique et chirurgien esthétique et clinique version Barbie».

etude-jeux-iphone-pour-enfants-des

Ce jeu proposait aux petites filles de s’entrainer à pratiquer la liposuccion avant d’être retiré par l’App Store suite au buzz suscité sur les réseaux sociaux. Pour autant, les jeux pour enfants que l’on trouve aujourd’hui sur cette plateforme sont-ils tous exempts de stéréotypes ? En jetant un œil sur les applications téléchargées par ma fille de 7 ans, comme je le fais régulièrement, j’ai été surprise par le nombre de jeux portant sur l’apparence (comment se maquiller, se coiffer, s’habiller) ou tournant autour du « care »(s’occuper d’un bébé ou d’un animal, le soigner). Pour en avoir le cœur net, j’ai donc décidé de mener l’étude suivante : comparer les 100 premiers jeux proposés par Apple en tant que « Jeux de filles » et « Jeux de garçons » et disponibles sur Iphone. - Action/Rapidité/Adresse. Le revenu de base comme levier émancipateur : critique du point de vue feministe. Ados : le partage du rien sur Internet.

M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Guillemette Faure Photos d'une banalité confondante, vidéos sans intérêt...

Ados : le partage du rien sur Internet

Pour meubler le vide, les jeunes produisent sur les réseaux sociaux un flot de néant qui a déjà un nom : le « borecore ». Les parents s'inquiètent souvent de la façon dont les ados peuvent montrer leurs corps sur les réseaux sociaux. Mais le plus caractéristique de l'adolescence n'est-il pas la mise en scène du rien ? Sur Instagram, on trouve ainsi de nombreuses perles : une vidéo d'une éponge nettoyant un lavabo, des photos d'un placard à chaussures... Dans le New York Times Magazine, Jenna Wortham a récemment trouvé un nom à ce flot de rien : le « borecore ». Colère Militante — À propos de la toxicité et des abus en milieu... Pourquoi Facebook et Instagram font-ils de nous des losers? Sur Facebook et Instagram, on ne montre que les bons côtés de la vie, des morceaux choisis par nos soins.

Pourquoi Facebook et Instagram font-ils de nous des losers?

À quel point cette mise en scène peut-elle impacter négativement ceux qui en sont à la fois les spectateurs et les acteurs? Plages paradisiaques, hamburgers alléchants et soirées déjantées, voilà que ce l’on voit passer en quasi-permanence sur nos timelines Facebook et Instagram. Et pour cause, sur les réseaux sociaux, armes fatales du personal branding, on ne dévoile que ce l’on veut bien et en particulier ce qui est susceptible de faire saliver nos voisins virtuels. Ces mises en scène incessantes, celles des autres mais aussi les nôtres, peuvent-elles nous impacter négativement et nous rendre, au final, malheureux?

“Face à des gens qui ont plein d’amis, plein d’activités, on dévalorise son propre capital social alors même qu’il était satisfaisant.” Hashtag et militantisme, entre existence en ligne et hors-ligne. Dans le cadre de mes recherches sur les polémiques autour du genre, je m’intéresse aux réseaux sociaux numériques, plus particulièrement à Twitter et aux hashtags.

Hashtag et militantisme, entre existence en ligne et hors-ligne

Je considère que ces derniers peuvent revêtir le rôle de “mots-arguments”, terme que j’utilise pour désigner des mots (ou séquences) à contenu métadiscursif dense qui demande en quelque sorte à être déplié pour comprendre l’utilisation argumentative du mot. La formule “théorie du genre” constitue l’exemple principal, dans mon corpus, d’un tel type de mots, et une partie de ce corpus est composée d’occurrences du hashtag #théoriedugenre sur Twitter entre 2011 et 2014. Au-delà de l’analyse des métadiscours, je m’intéresse aussi aux emplois militants de certains hashtags; c’est ce qui motive l’écriture de ce billet. J’essaie d’y montrer qu’on ne peut pas penser de façon binaire le “online” et le “offline” comme deux sphères hermétiquement séparées. Origine du hashtag. Les très grandes gares sont elles des non-lieux ou des lieux de vie? Libération.fr – Facebook, profils d'outre-tombe – Peut-on faire son deuil à l'heure des réseaux sociaux ?

Le cinéma est politique - Les Nouvelles NEWS. Livres pour enfants : les clichés sexistes n'ont jamais été aussi présents. The New Frontier of Rape Porn in Animal Rights. Trigger Warning: Graphic descriptions of rape and violence against women.

The New Frontier of Rape Porn in Animal Rights

On a public walkway, women are gathered around. One woman cradles her baby. Suddenly a gang of men dressed in black with ski masks grab her. They pull her child away, place the baby in a crate, and she screams and cries for her child. The assailants rip open her blouse, exposing her breasts. This assault (what Nonhuman Animal rights organization 269 Life describes as a “performance”) is currently hosted on Youtube (not linked to here because it basically amounts to rape porn). Les militantes anarchistes individualistes : des femmes libres à la Belle Époque. 1Dans les travaux qui retracent la genèse du mouvement féministe, les figures des femmes anarchistes individualistes du début du xxe siècle ne sont guère citées.

Les militantes anarchistes individualistes : des femmes libres à la Belle Époque

Peut-être parce que, étant hostiles au régime parlementaire comme au salariat, elles se sont tenues à l’écart des combats menés par les féministes de la Belle Époque pour l’obtention du droit de vote et pour l’amélioration des conditions de travail des femmes, peut-être aussi parce que, à l’exception des articles publiés dans la presse libertaire et de quelques brochures aujourd’hui oubliées, elles ont laissé peu de traces écrites. Le rejet de l’ouvriérisme. Les femmes et la Grande Guerre 3/4. Des sorcières comme les autres, Fabienne Dumont. Dans cet ouvrage issu de sa thèse Femmes, art et féminismes dans les années 1970 en France, soutenue en 2014, l’historienne de l’art Fabienne Dumont propose une défense et illustration de l’art des femmes de la décennie, mettant en évidence à la fois son intérêt, sa richesse, sa spécificité et sa sous-représentation dans les histoires de l’art et les espaces d’exposition.

Des sorcières comme les autres, Fabienne Dumont

C’est à cette sous-représentation que s’attache d’abord la chercheuse. Du sang et des femmes. Histoire médicale de la menstruation à la Belle Époque. 1 « La menstruation est un sujet aussi vieux que le monde »1.

Du sang et des femmes. Histoire médicale de la menstruation à la Belle Époque

Les premiers mots de la thèse d’Aimé Schwob sur les psychoses menstruelles attestent de l’intérêt des productions médicales pour ce phénomène récurrent et régulier inévitablement lié à celui de la conception. L’étude du mystère du flux menstruel ramène évidemment à celle du plus grand mystère féminin et donc à la « mission spéciale »2 de la femme. Les féminismes 1/4 - Lundi actualité : Camille Froidevaux et Marie Dejoux. Les femmes à la conquête des Sciences.

M.Moncade, P. Bret, A. Luneau Catherine Donné © Radio France Depuis l'Antiquité, les femmes ont investi le terrain des sciences, mais les traces de leur présence en ce domaine échappent souvent aux historiens et restent très lacunaires. La mémoire et les oeuvres de ces femmes ont même, généralement, disparu de cette histoire des sciences. Mais depuis quelques années, des travaux menés par des historiens des sciences et des chercheurs en littérature battent en brèche l'idée selon laquelle les femmes seraient moins faites que les hommes pour les sciences, réhabilitent leur place réelle et restituent le rôle qu'elles remplirent au fil des siècles.

La gêne face aux règles, naturelle ou sexiste ? Il y a eu la photo, la suppression, la polémique, le retour de la photo et, finalement, une question qui reste : pourquoi les règles nous gênent-elles tant ? Fin mars, l’étudiante canadienne Rupi Kaur postait sur son blog et sur Instagram une photo sur laquelle on la voit allongée, de dos, le pyjama et le matelas tachés du sang de ses règles. Un travail universitaire extrait d’une série réalisée avec sa sœur et tout bêtement intitulée Period («règles», en anglais), accompagnée d’un texte dénonçant notamment le fait que «certains sont plus à l’aise avec la "pornification" [l’intrusion du porno dans la société, ndlr] des femmes, la sexualisation des femmes, la violence et la dégradation des femmes» qu’avec les règles.

Cette photo, Instagram l’a supprimée, arguant qu’elle contrevenait aux conditions générales d’utilisation. Le sexe sans coït. L’auteure étant une femme cisgenre hétéra, et dans un souci de laisser la parole aux concerné-es, cet article s’intéresse uniquement à la sexualité dans les couples hétérosexuels cisgenres (une femme avec un vagin + un homme avec un pénis).

Il interroge la norme du coït dans ces couples et les différentes alternatives qui peuvent exister. «Nous, femmes journalistes en politique…» Nous ne sommes pas la Génération Giroud. Au tournant des années 70, la cofondatrice et rédactrice en chef de l’Express, première femme à diriger un grand hebdomadaire généraliste, avait mis le pied à l’étrier d’une flopée de ses jeunes et belles congénères. Entre cliché machiste et efficacité éditoriale, Françoise Giroud était alors persuadée que les hommes politiques se dévoileraient plus facilement face à des femmes. Quarante ans plus tard, nous, la génération de femmes journalistes chargées de couvrir la politique française sous les présidences Sarkozy et Hollande, vivons au quotidien cette ambiguïté, souvent entretenue par les hommes politiques.

Aux «Quatre-Colonnes», la petite salle où circulent députés et bons mots au cœur de l’Assemblée nationale, c’est un député qui nous accueille par un sonore : «Ah mais vous faites le tapin, vous attendez le client.» Une société de solos. Feminist Fiction. JE M'INTERROGE, TU T'INTERROGES, INTERROGEZ-VOUS. Stérilisation contraceptive, un tabou français. Soldes : le sexisme en promo tous les six mois. Pourquoi cette campagne ? Ressources pour une littérature jeunesse antisexiste. Mettre au féminin - 

Langue française Actu Visibiliser les femmes qui occupent des postes autrefois majoritairement occupés par des hommes est une évolution sociale majeure. Olympe de Gouges, une femme au XXIème. Etude_la_representation_des_femmes_dans_les_manuels_histoire_de_2nde_et_cap_cha.pdf. Centre francilien de ressources pour l'égalité femmes-hommes.