background preloader

2eme cerveau

Facebook Twitter

Contrôlez votre stress par la détente du 2ème cerveau. Il produit également de 70 à 85 % des cellules immunitaires de l'organisme.

Contrôlez votre stress par la détente du 2ème cerveau

La greffe fécale : une nouvelle forme de thérapie ? Clostridium difficile, une bactérie intestinale anaérobie, est le principal agent responsable de la diarrhée chez les patients sous antibiothérapie.

La greffe fécale : une nouvelle forme de thérapie ?

La greffe fécale serait une alternative de traitement prometteuse. © AJC1, Flickr, cc by nc sa 2.0 La greffe fécale : une nouvelle forme de thérapie ? - 2 Photos L’histoire semble se répéter. Transplantation de microbiote fécal. Se soigner avec la flore intestinale d'un autre ? LesProbiotiques.info - Pour tout savoir sur les probiotiques. Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont apportés en quantité adéquate1, contribuent à l'équilibre et au bon fonctionnement de la flore intestinale. Ils sont le plus souvent bien tolérés, mais sont-ils réellement sans danger ? Oui, la plupart du temps, même si plusieurs types d'effets indésirables potentiels, directement liés à leurs propriétés, ont été recherchés et étudiées2-9.

Des effets insésirables sur la digestion et l'assimilation ? Les probiotiques ont montré des effets bénéfiques sur la sphère digestive. Cependant, chez certaines personnes, leur consommation en quantité importante peut modifier brutalement la flore intestinale et provoquer une augmentation transitoire des gaz intestinaux, des ballonnements, voire des diarrhées. Un risque toxique ou infectieux potentiel ? Une stimulation immunitaire inadaptée ? Choisir un supplément de probiotiques (bactéries, souches, capsules, yogourt. Cette question m’est souvent posée, j’ai donc pensé en faire un article.

Choisir un supplément de probiotiques (bactéries, souches, capsules, yogourt

Tout d’abord, pour ceux qui ne l’ont pas déjà lu, allez voir Probiotiques, prébiotiques et synbiotiques. Vous y trouverez entre autres les définitions de ces trois termes et une comparaison des bactéries lyophilisées aux bactéries vivantes. Probiotiques - Les probiotiques, des bactéries qui nous veulent du bien. Les bactéries amies de l’homme… Depuis des millénaires, l’homme sait instinctivement que les aliments transformés sous l’action de microorganismes ont des effets sur sa santé.

Probiotiques - Les probiotiques, des bactéries qui nous veulent du bien

En Europe de l'Est, en Russie et au Moyen-Orient où l’on consomme des produits fermentés depuis des centaines d'années, on a toujours considéré ces aliments comme des sources de santé et de longévité. Ce n’est pourtant que depuis quarante ans que les scientifiques s’intéressent de près aux bactéries et aux levures qu’ils contiennent. Et particulièrement à celles qui ont des effets sur la santé que l’on appelle probiotiques. C’est quoi les probiotiques ? Les « probiotiques » sont des bactéries vivantes ou des levures apportées par l’alimentation qui, selon la définition officielle, « ingérées en quantités adéquates, rééquilibrent notre flore intestinale et exercent un effet positif sur la santé ». C’est quoi la flore intestinale ? Comment les bactéries de la flore intestinale sont-elles arrivées dans l’intestin ?

Probiotiques: quoi de neuf? (intestin irritable, eczéma, fatigue chronique, intestin perméable. Cliquez ici pour écouter ma chronique du 13 décembre à L’après-midi porte conseil.

Probiotiques: quoi de neuf? (intestin irritable, eczéma, fatigue chronique, intestin perméable

Tous ces articles traitent aussi des probiotiques: · La vengeance de Montezuma · La santé par les probiotiques. Probiotiques et prébiotiques, l'exemple parfait de la symbiose. Environ 60 % des cellules des défenses naturelles de notre organisme proviennent des parois intestinales.

Probiotiques et prébiotiques, l'exemple parfait de la symbiose

C’est également à ce niveau que siège une microflore imposante de plus ou moins 100 000 milliards de microorganismes bénéfiques. L'exposition quotidienne aux produits chimiques toxiques, aux impuretés de l'eau de consommation, aux résidus de substances chimiques dans la nourriture, la consommation de produits raffinés, combinés à une alimentation appauvrie en nutriments, à un taux de stress élevé, à certains soucis de santé et à la consommation souvent abusive de produits pour les résoudre, autant de facteurs pouvant provoquer une diminution du nombre de ces microorganismes alliés et qui favorisent la prolifération de microorganismes néfastes, pouvant eux-mêmes à leur tour engendrer des troubles de la santé.

Les probiotiques, antidépresseurs de demain ? Un tel sujet est une rare occasion de rassembler dans une même pièce neurobiologistes, experts du comportement, microbiologistes, gastroentérologues, mais aussi experts en nutrition et comportement animal.

Les probiotiques, antidépresseurs de demain ?

En effet, comme on a pu l’apprendre à Chantilly, la communication entre le cerveau et l’intestin, appelé aussi parfois notre second cerveau, est un dialogue à double sens qui permet de coordonner les fonctions digestives et cérébrales. Si aujourd’hui de nombreuses études, notamment chez les animaux, viennent étayer des hypothèses à propos de pathologies digestives et de l’implication du microbiote dans l’axe cerveau-intestin, le Dr Theodorou reconnaît que les mécanismes d’action impliqués demeurent encore une ‘boîte noire’ qui nécessite de plus amples recherches. Des résultats très prometteurs furent présentés par différents chercheurs montrant le potentiel des probiotiques pour moduler l’axe cerveau-intestin et ainsi, par exemple, moduler notre réponse au stress et à l’anxiété.

Favoriser la flore intestinale avec la diététique chinoise. Le guide des probiotiques. Intro Statement: Avec tant de produits probiotiques sur le marché, comment choisir le bon?

Le guide des probiotiques

Découvrez ce que vous devez rechercher dans un produit de probiotiques dans le guide qui suit! Du caca de bébé pour rendre le saucisson plus sain. Un ingrédient miracle découvert dans le caca des bébés.

Du caca de bébé pour rendre le saucisson plus sain

La saucisse au caca de bébé, c’est bon pour la santé. Quand la nouvelle est sortie, les unes en Australie et en Nouvelle-Zélande s’en sont donné à cœur joie.

La saucisse au caca de bébé, c’est bon pour la santé

«La saucisse au caca: trop tendance» a sifflé Stuff. «Les scientifiques mettent les mains dans la merde à notre santé», s’est esclaffé WA Today. «SELON MEAT SCIENCE, RIEN NE VAUT LE CACA DE BÉBÉ!» , a ironisé le blogueur Cameron Slater. L’inspiration de ces irrésistibles appâts à clics est une étude récemment publiée par le journal de recherche carnivore Meat Science, dans laquelle des chercheurs espagnols ont fabriqué des saucissons en utilisant trois souches bactériennes isolées à partir de selles de bébés (si cette histoire est d’abord sortie en Australie, c’est parce qu’un scientifique australien expert en manipulation médiatique, au nom étonnamment de circonstance puisqu’il s’appelle Hani Al-Salami, a accordé à WA Today une interview au sujet de cette étude alors même qu’il n’avait pas été personnellement impliqué dans les recherches). publicité.

Les bactéries intestinales régulent les taux de l’hormone de l’humeur. Escherichia coli, ici à l'image, est la bactérie la plus célèbre de la flore intestinale. Gravement malade, elle est sauvée par un don de… selles. À Plérin (Côtes-d’Armor), une femme de 86 ans a eu recours à une opération de la dernière chance, extrêmement rare, pour soigner une infection intestinale. Une transplantation fécale dans son tube digestif, pour un résultat miraculeux. Récit. L’infusion de matière fécale: c’est bon pour la santé ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet de recherche qui peut vous paraître ignoble et donc qui a gagné sa place dans ma sélection 2013 pour les IgNobel. Le titre de l’article scientifique, dont je vais vous parler, publié dans le New England Journal of Medicine (LE magazine scientifique médical de référence), est le suivant : « Duodenal Infusion of Donor Feces for recurrent Clostridium Difficile ».

Une traduction en français et en langage vulgarisé donnerait : « Infusion de matière fécale de donneur pour soigner la diarrhée ». Oui oui, vous avez bien compris, le don de matière fécale risque de se développer dans les prochaines années. Explications. Guérir des maladies mentales en soignant l’intestin, ce « deuxième cerveau » ? Des enfants jouent dans une maquette géante d'intestin installée sur une place du centre-ville de Lyon, en 2010. (AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK) Nul hôpital psychiatrique ni médicament ne parvenaient à guérir Mary de ses troubles obsessionnels compulsifs et de ses troubles du déficit de l'attention avec hyperactivité – qui se manifestaient par des pensées effrayantes et des comportements répétitifs. L'ANSM encadre la transplantation de matières fécales - 21 mars 2014.

La transplantation de microbiote fécal consiste en l’introduction des selles d’un donneur sain dans le tube digestif d’un patient receveur afin de rééquilibrer la flore intestinale altérée de l’hôte. Un rapport de l’ANSM publié le 20 mars (l’agence nationale de sécurité du médicament) énonce les règles pour encadrer cette pratique dans les essais cliniques. Le cerveau du ventre. La flore intestinale joue avec notre mental. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Marc Gozlan Chaque être humain héberge dans son intestin un écosystème composé de dix fois plus de bactéries que notre corps ne contient de cellules. L'intestin, notre second cerveau.

Guérir des maladies mentales en soignant l’intestin, ce « deuxième cerveau » ? Le ventre, notre deuxième cerveau. Il y a quelques années, les scientifiques ont découvert en nous l’existence d’un deuxième cerveau. Notre ventre contient en effet deux cents millions de neurones qui veillent à notre digestion et échangent des informations avec notre "tête". Les chercheurs commencent à peine à décrypter cette conversation secrète. Le ventre, notre deuxième cerveau. Des bactéries prennent le contrôle de notre cerveau ! Les bactéries intestinales peuvent modifier l'activité cérébrale. © DR Des bactéries prennent le contrôle de notre cerveau !