background preloader

Safaris

Facebook Twitter

Afrique. «Tourism in most sub-Sahara African countries is hardly an industry since the tourism infrastructure is weak, tourism organization is poor, and net rescue is meagre. Almost all tourists arrivals consist of african nationals, resident abroad, returning to visit friends and relatives, business visitors, and those visiting expatriate residents.The primary vacation or leisure tourism sector is undeveloped “ TEYE V. B , 1991.- Prospects for Regional Tourism Cooperation in : MEDLIK S. (Edit.) , Managing Tourism, P.286-296, Oxford, Butterworth-Heinemann Ltd., p.288 ) L'Afrique subsaharienne est une immense réserve touristique encore en friche. Cette partie du Monde est encore sous - représentée en tant que destination dans les statistiques du Tourisme international; elle fait figure de parent pauvre.

Le tourisme dans cette partie du Monde présente de nombreux traits spécifique des pays sous-développés. La première destination touristique de l'Afrique subsaharienne est l'Afrique du sud. L’importance du tourisme en Afrique | AIRFRANCE-KLM. Selon les prévisions, environ 50 millions de personnes passeront leurs vacances en Afrique cette année. Cela représente à peine 4% du volume total des voyages internationaux. Mais les faibles chiffres sont loin de refléter le rôle énorme joué par le tourisme dans beaucoup d’économies de pays africains. Un emploi sur 20 en Afrique est occupé dans l’industrie du tourisme et des voyages. Le développement du tourisme En Afrique, l’industrie du tourisme croît à un taux honorable de 7,2%. L’aide apportée à ce secteur et les investissements réalisés profitent à un grand nombre de personnes et non exclusivement à celles qui y travaillent. Votre rôle en tant que touriste et/ou voyageur de commerce La meilleure façon d’apporter votre contribution à l’économie de l’Afrique, est de choisir d’y voyager pour vos affaires et/ou pour vos vacances.

Promouvoir une image positive de l’Afrique. Cinq mesures pour dynamiser le tourisme en Afrique de l’Ouest. Le tourisme constitue une opportunité pour la valorisation des ressources culturelles et naturelles d’un pays tout en dynamisant les activités économiques annexes (BTP, transports, services, agro-industrie et artisanat…). Conscients de ces enjeux, les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) et de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont adopté en 2010 une Politique commune du tourisme (PCT) et un Programme régional de développement du tourisme (PRDTOUR). Ce programme vise un objectif de 8,5 millions de visiteurs par an dans la région d’ici 2020, pour 4 070 milliards de F CFA (6,2 milliards d’euros) par an de recettes touristiques, contre 2 millions de visiteurs et 580 milliards de F CFA en 2014, selon le rapport Africa Monitor Tourism 2015 de la Banque africaine de développement (BAD).

De nombreuses difficultés plombent néanmoins le secteur touristique dans la région. Deux autres facteurs achèvent de compléter ce tableau. Un safari respectueux de la faune – Comptoir d'Afrique du Sud. Après la mort du lion Cecil en juillet 2015, le Zimbabwe a annoncé des restrictions pour le territoire de chasse, tandis que certaines compagnies aériennes cessent le transport de trophées. Tour d’horizon, en Afrique australe, des réserves cherchant à protéger la faune. Le mot safari, « long voyage » en swahili, a longtemps désigné un voyage de chasse au gros gibier en Afrique. L’objectif était clair. Aujourd’hui, ce terme décrit principalement des séjours dans les parcs nationaux de l’Afrique de l’Est ou de l’Afrique australe, dont l’Afrique du Sud.

Privilégier les parcs nationaux Tous sont engagés dans la protection de la nature et la préservation des espèces face à la réduction de leur habitat, l’empiètement humain et le braconnage. Partir en volontariat dans une réserve Respecter les animaux Dernier accident en date, fatal, en Afrique du Sud, le 1er juin : une Américaine tuée par un fauve au Lion Park, près de Johannesbourg. Safari en Afrique - Afrique Tourisme. Tout ce qu’on ne vous a jamais dit sur les safaris en Afrique – PARTIE 1 – L’histoire du mot safari | Ma vie nomade.

Cet article s’adresse à ceux qui aiment l’Histoire. Pour les autres, un peu de patience, la deuxième partie sera plus « pratique ». Dans le paysage internet, il reste des déserts. C’est le cas de l’histoire du mot safari. Car au-delà du sens étymologique du mot, on ne trouve pas grand-chose. Définition du mot safari Malgré mon grand respect pour Le Petit Robert qui est de loin mon dictionnaire favori, je suis obligée de contredire l’une de ses affirmations. Pour bon nombre d’entre nous, le mot safari désigne aujourd’hui une expédition organisée dans un parc national ou une réserve naturelle pour rechercher, observer – et éventuellement photographier – des animaux sauvages. Tant qu’on y est, et comme cela a été le cas pour moi, vous vous posez certainement la question de la différence entre un parc national et une réserve naturelle. Mais revenons à notre définition.

A partir de 1880, les explorations en Afrique deviennent franchement politiques. Les colons arrivent en masse. David P.B. C. Documentaire Animalier : En Afrique du Sud, l’élevage d’animaux sauvages aiguise les appétits. Safari sur un plateau. En préservant l'équilibre entre vie sauvage et agrément des visiteurs, le parc Madikwe en Afrique du Sud fait référence. Un lodge très chic y est ouvert. Excellent abri pour aller chercher les grands fauves. Il est le roi du bush. Cet immense tapis de broussailles, de figuiers sauvages et d'acacias tendu jusqu'à l'horizon n'a aucun secret pour lui. Dylan reprend le volant, déjà ravi du plaisir annoncé. . • Opération «Phoenix» En 1992, l'opération a été baptisée «Phoenix». La nature a vite imposé ses droits. Il est évidemment peu recommandé (mais pas interdit) de se lancer seul à la conquête de ce monde des merveilles.

La chambre avec climatisation est totalement vitrée sur trois côtés. . • Pause en pleine brousse La vie de ce lodge est rythmée presque à la minute, selon les lois de la jungle. En attendant, il est 6 heures, celle du safari matinal. Au milieu du safari matinal, pause en pleine brousse. Vers 9h30, retour au lodge. La Toyota reprend la piste. . • Marche arrière toute. Pourquoi le braconnage nuit aux safaris. Le tourisme est fragilisé par l'activité de braconnage. Pourtant, les professionnels du secteur restent faiblement engagés, tant dans la lutte contre les trafics que dans la sensibilisation des voyageurs. Les séjours d'observation de la faune et les safaris sont une manne importante pour l'Afrique. Mais ces voyages sont menacés par le braconnage, alors même qu'ils contribuent à la protection des écosystèmes et de certaines espèces menacées.

Une récente étude de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT)*, rappelle l'importance d'un tel segment. Les recettes annuelles des zones de conservation de 14 destinations étudiées sur un total 42, notamment l'Afrique du Sud, le Kenya, la Tanzanie, le Zimbabwe, l'Ouganda et l'Ethiopie, atteindraient 300 millions de dollars (274M€). 114 voyagistes ont également partagé leurs données : 144 000 séjours vendus par an, pour une moyenne de 10 jours à 433 dollars (395€), soit 624 millions de dollars de revenus. Des risques et des contraintes. PARTIR EN FAMILLE : Safari africain géant. Le plus grand bestiaire de la planète s’est adapté aux plus jeunes visiteurs. Départ immédiat pour le parc Kruger, en Afrique du Sud. « Vous les traces de la maman lion ?

Eh bien, à côté, moins profondes, ce sont celles de ses deux petits lionceaux. » Bastien, 15 ans, accroupi dans la poussière brune du Kruger, bob kaki en guise de couvre-chef, suit du bout des doigts le contour de l’empreinte. Sa sœur, Emeline, reste bouche bée. Les deux enfants sont levés depuis 5 heures du matin. La sécurité avant tout Le séjour en pleine nature adapté à tous les membres de la famille commence à voir le jour dans le parc Kruger. « Hélas, certains lodges refusent les enfants pour des questions de tranquillité. Pour les parents : vastes suites, sorties individuelles accompagnées sur les 15 000 hectares de la réserve privée, restaurant de qualité... La solution est séduisante, mais chère.

C’est l’occasion de visiter les trois centres de réhabilitation pour animaux du parc. Y ALLER BUDGET. Tanzania. D'après le WWF, la faune déserte le Massaï Mara. Selon un récent rapport, la faune a décliné dans la réserve kenyane entre 1989 et 2003. Les TO qui vendent la destination réagissent vivement. Dans la réserve Massaï Mara au Kenya, le nombre d'animaux sauvages a chuté entre 1989 et 2003. C'est la conclusion d'une étude réalisée par les chercheurs de l'Institut international de recherche sur le bétail (ILRI), financée par le Fonds mondial pour la nature (WWF), et publiée dans la revue britannique Journal of Zoology. Les chiffres donnent le vertige : 95 % des girafes, 80 % des phacochères, 76 % des antilopes et 67 % des impalas auraient disparu. Ces statistiques s'appuient sur des relevés mensuels réalisés pendant ces quinze ans. Interrogé par nos soins, Interface Tourism, qui représente le Kenya Tourist Board en France, tient à donner deux précisions.

ASF et NF s'inscrivent en faux TO mono-destination, African Safari Club programme le Kenya depuis 40 ans. Article espaces tourisme animalier. 3 questions à... Katy Lomba, chef de produit Tanzanie pour vacances Transat. Quelles sont les principales évolutions de la production ? K.L. : Il y aura des nouveautés en 2016, des petits plus dans les programmes afin d'équilibrer les découvertes animalières et les rencontres avec la population locale. Quelles sont les attentes des clients ? Ils vont en Tanzanie pour les safaris et découvrir les animaux dans leur environnement. La migration des gnous et des zèbres est une des plus grosses attentes. La découverte du cratère du Ngorongoro est également énormément appréciée. C'est une sorte d'arche de Noé, où les voyageurs peuvent découvrir toute la diversité animalière, sauf les girafes, et souvent participer à des scènes incroyables comme un lion dévorant une proie, elle-même attendue par les hyènes, les chacals et les vautours...Enfin, Zanzibar est un nom et une île qui fait encore beaucoup rêver.

Les problèmes de sécurité en Afrique, notamment au Kenya, ont-ils un impact sur vos ventes ? 53.000 euros pour tuer un éléphant, «trésor national» du Zimbabwe. C'est la somme qu'aurait versée un chasseur allemand pour s'offrir ce trophée au cours d'un safari organisé dans une réserve privée, située à proximité d'un parc national. Trois mois après la mort de l'emblématique lion Cecil, chassé par un dentiste américain, c'est au tour d'un éléphant d'être tué par un touriste. L'animal a été abattu lors d'une chasse privée organisée près du parc national Gonarezhoun, situé au sud-est du Zimbabwe. L'identité du chasseur reste inconnue, mais selon le Daily Mail, il s'agirait d'un Allemand qui aurait payé 53.000 euros pour avoir le «privilège» de chasser le pachyderme.

L'éléphant était considéré comme le plus vieux du continent. «Cet éléphant, qui avait plus de 50 ans, a été tué à l'extérieur du parc national de Gonarezhou par un touriste allemand», a confirmé le président de l'association des opérateurs de safari au Zimbabwe, Emmanuel Fundira. Kenya Guide : qui suis je ? André Brunsperger.

Je suis André Brunsperger, photographe animalier et chercheur d'ailleurs depuis 25 ans au Kenya, Tanzanie et Rwanda. Depuis le déclin de la photographie professionnelle en général, je me suis reconverti en concepteur de safaris et fournisseur de prospects pour des agences de voyages, mais je trace aussi des circuits et safaris pour des familles, groupes, amicales, classes etc.. et même pour des couples ou personnes seules. Le but est de toujours tracer le plus beau circuit pour chaque demande grâce à mon expérience du terrain depuis 1/4 de siècle. Téléphonez-moi, ou écrivez-moi, je trouverai toujours une solution pour vous, qui tiendra dans votre budget.

Je suis photographe animalier et je vous propose de vous aider gracieusement pour votre voyage au Kenya Mes exemples de circuits privés au Kenya, safari en véhicules privés sur www.kenya-safari.fr Mes exemples de circuits privés en Tanzanie, safari en véhicules privés sur www.tanzanie-safari.com. Le développement du tourisme en Afrique devrait stimuler la croissance, créer des emplois et rendre la région plus compétitive. WASHINGTON, 3 octobre 2013 – L’industrie du tourisme en Afrique subsaharienne est bien positionnée pour stimuler la croissance économique sur le continent et employer directement 6,7 millions de personnes d’ici 2021, révèle un nouveau rapport publié aujourd’hui par la Banque mondiale.

Le rapport, intitulé Tourism in Africa: Harnessing Tourism for Growth and Improved Livelihoods, constate qu’un emploi sur 20 était directement ou indirectement lié au tourisme en Afrique subsaharienne en 2011, et qu’il s’agit de l’un des rares secteurs où les femmes sont bien représentées parmi les salariés et occupent des postes de direction. L’Afrique subsaharienne est en train de devancer les autres régions en ce qui concerne la croissance du tourisme. Ce rapport examine les possibilités qu’ont les pays africains d’améliorer et de développer le secteur du tourisme. Au niveau mondial, en 2011, le tourisme a représenté 9,1 % du PIB, 5,9 % des exportations et 4,5 % des investissements.

Le tourisme en Afrique : une industrie en pleine expansion | Afrique Renouveau En Ligne. Visiteurs d'un festival culturel au Bénin : De nombreux touristes potentiels souhaitent découvrir les cultures africaines, et pas seulement les safaris d’animaux sauvages. Photo: Panos / George Osodi Arrivés avec un décalage horaire, 500 délégués venus du monde entier ont atterri en mai aux chutes Victoria, au Zimbabwe, afin de délibérer sur l’avenir du tourisme en Afrique. Pour leur permettre de se détendre, l’Office du tourisme du Zimbabwe, qui accueillait le congrès de l’Africa Travel Association (ATA), avait organisé de nombreux divertissements. Les délégués ont visité les chutes Victoria — l’une des sept merveilles du monde — où ils ont participé au saut à l’élastique, ont pratiqué la balançoire géante dans les gorges et la tyrolienne au dessus du fleuve Zambèze.

Ils sont ensuite allés en safari, à la rencontre des lions et des éléphants. L’intention de leur hôte était claire: voyez, sentez et croyez. Activités économiques vitales Les observateurs du tourisme sont optimistes. September 2013 Africa Tourism Monitor. Safari en Afrique : mode d'emploi. Photo: Jim Richardson/Getty Images Un safari en Afrique est souvent la réalisation d’un rêve. À condition de bien le planifier. Notre journaliste (qui en a fait quatre !) Nous dit comment en garantir le succès. La fiche voyage de Luc A passé 22 ans à l’extérieur du Québec (dont 15 en Europe) et a sillonné 4 continents.Le plus déroutant Le Rwanda.Un souvenir mémorable Le concert de Camarón de la Isla avec Paco de Lucía à la Plaza de Toros de la Maestranzá, à Séville, en 1984.Le plus sportif La couverture en direct de 12 Super Bowl.Le prochain L’île de Cythère, en Grèce, avec sa blonde, pour souligner ses 50 ans.La recette gagnante Ce qui est normal pour les uns ne l’est pas forcément pour les autres. « Je veux descendre », supplie Luce, qui tremble de tout son corps sur la banquette arrière. « J’ai peur de l’eau. 1.

Le mot safari, ce sont des images du Roi lion, de troupeaux de gazelles bondissant à travers la savane et de rivières grouillant de crocodiles. 2. 3. 4. 5. Le safari sort du circuit. L'écotourisme, un avenir pour l'Afrique. Article espaces observation de la faune. Article espaces l'avanture luxe ou privilège. Biodiversité : la faune africaine est fortement menacée. Tourisme animalier en Afrique (Le) Safari: Are too many tourists killing Africa's wildlife? GCSE Bitesize: Desertification. Effets positifs et pervers du tourisme de masse en Afrique.