background preloader

Henry VI // revue de presse

Facebook Twitter

Œuvres de quantité supérieure. L’expérience montre que les spectacles brillent pendant deux à trois heures, puis commencent à baisser d’intensité. Quand on consulte alors sa montre pour savoir le temps qu’il reste, on s’aperçoit qu’on est dans la salle depuis seulement vingt minutes. Le choc encaissé, que faire ? Rester ? C’est encourager la médiocrité. Partir ? La maison d’Ibsen, ça déménage moyenFrançoise Pétrarque, ecce homo«Le Récital des postures», la raie sur imageLa crise portugaise, enjeu d’enfantVingt ans de «Sujets à vif» en un éclair de génie. Ouest France : Une pièce de Shakespeare qui dure... 17 h ! Ovationnée en 2014 au festival d'Avignon et désormais partout où elle passe, la fameuse pièce "Henri VI" du Rouennais et ancien Caennais Thomas Jolly est programmée du 14 au 22 novembre au théâtre de Caen.

Grande particularité de ce projet fou : la pièce dure 17 h ! Evidemment, compte tenu de sa dimension, elle ne pouvait être à l'affiche que sur deux week-ends. Elle est proposée ainsi : 17 h entractes compris, soit 2 cycles sur deux jours, indique le théâtre de Caen. Thomas Jolly a reçu le Molière de la mise en scène pour cet Henri VI. Il a choisi de monter Richard III pour donner suite à sa saga shakespearienne. Formation à Caen Natif de Rouen, Thomas Jolly a fait ses premières armes théâtrales à Caen. France 3 Basse-Normandie : Pourquoi faut-il aller voir Henry VI au théâtre de Caen ? Ce fut l'événement au festival d'Avignon en 2014. Après un an et demi de tournée, La Piccola Familia fait une dernière escale à Caen pour jouer l'intégrale d'Henry VI. Voici 10 bonnes raisons d'y aller. Par Pauline Latrouitte Publié le 19/11/2015 | 19:28, mis à jour le 20/11/2015 | 10:50 © La Piccola Familia Henry VI, mis en scène par le normand Thomas Jolly 1- Pour le texte de Shakespeare, résolument contemporain. 2- Pour le metteur en scène normand Thomas Jolly. 3- Pour sa mise en scène : rock, surprenante, moderne et vivifiante !

4- Une mise en scène saluée par un Molière cette année. 6- Pour TOUS les comédiens. 7- Car c'est un événement théâtral de 18 heures, réparti en deux jours : "la plus longue pièce de l'histoire mondiale" 8- Parce que "l'on ne voit pas le temps passer", dixit une spectatrice (si si ... regardez le sujet). 9- Parce que ce sont les dernières représentations de l'intégrale en France. Henry VI : petit aperçu ITV Thomas Jolly ITV Manon Thorel. Ouest France : Damien Avice vit son rêve en interprétant Shakespeare. Portrait Élève à l'école de la République, Damien Avice, jeune comédien né à Merville-Franceville, vit son rêve : fouler les planches. Il est ce week-end au théâtre de Caen dans la pièce Henry VI, de Shakespeare.

Son histoire est celle d'un petit bonhomme qui a tout mis en oeuvre pour obtenir son sésame : être comédien. Déterminé et obstiné Il avait 4 ans quand une enseignante de la maternelle met en place, avec l'aide de Franck Landerbal, jeune comédien amateur, un atelier théâtre dans l'école le mercredi après-midi. Damien, espiègle et remuant, certes, mais plein de volonté et de vivacité, révélera vite son potentiel. En famille, lors de son anniversaire, il « fait son numéro », sur la terrasse « comme au théâtre ». Bagages en poche, il rejoint en 2009, le théâtre de Rouen en compagnonnage pour les acteurs initiés.

. . . « J'ai eu beaucoup de chance » Il rencontre Bernard Rozet qui va l'intégrer dans La dame de chez Maxim, un succès. France 3 Basse-Normandie : le théâtre comme rempart, Henry VI pour résister. Voici l'intégralité du texte de Thomas Jolly : Normandie Actu : À Caen, Thomas Jolly présente Henry VI, la pièce la plus longue du monde. Les 14 et 15 novembre, puis les 21 et 22 novembre 2015, le Théâtre de Caen (Calvados) accueille l’intégrale d’Henry VI, la pièce la plus longue du monde (18 heures !). Quelques mois plus tard, les jeudi 25 et vendredi 26 mars 2016, vous pourrez aussi découvrir Richard III, la suite de la tétralogie de William Shakespeare, à la Comédie de Caen, à Hérouville Saint-Clair. Caen sera la seule ville française à offrir l’opportunité de voir ces deux créations lors d’une même saison. Entretien avec l’homme à l’origine de ce véritable phénomène théâtral, le metteur en scène normand, Thomas Jolly.

> Lire aussi : Le metteur en scène de Rouen, Thomas Jolly, récompensé aux Molières Henri VI, une aventure théâtrale hors du commun Normandie-actu : Cela fait près de trois ans que vous tournez avec Henry VI. Quel regard portez-vous sur cette extraordinaire aventure théâtrale ? Comment vivez-vous la notoriété qui accompagne ce succès ? La bande-annonce d’Henry VI : Revenons à l’origine du projet Henry VI. The Stage / International : War of the Roses run riot across Europe | Features. Shakespeare’s Henry VI and Richard III are enjoying renewed popularity on the continent.

Michael Coveney examines two companies’ contrasting approaches to the history plays. The Royal Shakespeare Company has often redefined itself by presenting Shakespeare’s history plays, and may do so again when the first tetralogy – Richard II, Henry IV Parts I and II, Henry V – is up and running at the Barbican next January. But for the moment, it’s the second tetralogy – the three parts of Henry VI and Richard III – that is engaging audiences’ attentions in Europe, with Trevor Nunn’s revival of the RSC’s landmark Wars of the Roses – John Barton’s compression of the Henry VI trilogy into two plays, Henry VI and Edward IV, plus Richard III – coming to the Rose Theatre in Kingston in October.

Why these plays, why now? I asked him this question when we met during the course of the performance of Henry VI in Rouen, his home town (where the British burned Joan of Arc, as re-enacted in the first play). WhatsOnStage.com : Do Shakespeare marathons echo box set binges ? Seine Maritime.fr : Une aventure humaine et théâtrale. A l’occasion de la représentation exceptionnelle du spectacle Henry VI de Thomas Jolly, des mineurs confiés à l’ASE et des adultes bénéficiaires du RSA vont vivre une expérience inoubliable. © Nicolas Joubard L’histoire commence par un événement hors normes.

Un spectacle de 18 heures (débuté à 10 heures le matin pour se terminer dans la nuit, le lendemain à 4 heures), 15 actes, 200 personnages et près de 10 000 vers qui racontent, d’après l’œuvre de Shakespeare, le règne chaotique du roi Henry VI. Un événement théâtral exceptionnel créé, l’été dernier au Festival “in” d’Avignon, par le Rouennais Thomas Jolly récompensé depuis par le Molière 2015 de metteur en scène. L’histoire se poursuit par l’idée qui a germé au sein des services culture et solidarités du Département de Seine-Maritime de permettre à différents publics de se rencontrer et de vivre ensemble une aventure humaine et théâtrale.

Színház.hu : Thomas Jolly 18 órás darabjáé a francia kritikusok nagydíja. PORT.hu Fidelio Szinhaz.hu PORT ticket Libri Shopline Színház.hu - Magyar Színházi Portál 2015. június 29., hétfő - születésnapok: Egri László, Galkó Balázs, Móricz Zsigmond, Sławomir Mrožek, Antoine de Saint-Exupéry Elfelejtett jelszó » Regisztráció » Címlap»Külföld»Thomas Jolly 18 órás darabjáé a francia kritikusok nagydíja Thomas Jolly 18 órás darabjáé a francia kritikusok nagydíja 2015. június 25. csütörtök, 18:41 A legjelentősebb francia színházi szakmai elismerés, a Moliere-díj után a francia kritikusok nagydíját is Thomas Jolly rendező érdemelte ki az idei évad végén Shakespeare VI. A négy évig tartó próbafolyamat után a tavalyi Avignoni Fesztiválon bemutatott és óriási szenzációt keltett produkciót Piccola Familia nevű társulatával egy évadon át játszotta a fiatal rendező-színész országszerte.

Thomas Jolly Az Anglia történelmének 1422 és 1471 közötti időszakát feldolgozó mű főhőse egy tisztességes, de gyenge uralkodó, aki körül folyamatos hatalmi harc folyik. A rendező már a III. Figyelem! RCF : Portrait de Thomas Jolly. Culture Box : une performance audacieuse et récompensée. C'est un pari fou lancé par un jeune metteur en scène de 32 ans, qui a eu l'audace de croire en ce projet hors norme. Un virtigineux spectacle sur la scène d'un théâtre, qui retrace le règne d'Henry VI, enfant proclamé roi de France et d'Angleterre à l'âge de 9 mois. Dix mille vers en quinze actes pour résumer 50 ans d'histoire, marqués par deux guerres et une révolution. 21 acteurs qui interprètent 150 personnages, 400 costumes dont certains confectionnés par les comédiens eux mêmes. Une épopée tragique, mais aussi comique et poétique.

Après un tour de France de son Henry VI, le jeune normand, qui a fondé sa propre compagnie de théâtre, La piccola familia, est de retour dans sa ville avec la pièce fleuve de Shakespeare. Reportage : Emilie Leconte- Patrice Cornily- Olivier Vincent- Pierre Cadinot Henry VI regroupe 3 pièces de William Shakespeare. Henri VI à l'Opéra de Rouen © Piccola familia Henry VI à l'Opéra de Rouen 7, rue du Dr Robert Rambert Tél. 02 35 98 74 78 © Piccola familia. Paris Normandie : La folle histoire du Henry VI de Thomas Jolly, spectacle de 18 heures joué à l’opéra ce week-end. France Bleu : Dix-huit heures de théâtre à Rouen avec Henry VI de Thomas Jolly.

Le Rouennais Thomas Jolly, qui vient de recevoir un Molière, met en scène la version intégrale de Henry VI de Shakespeare. Elle dure 18 heures à l'Opéra de Rouen. Rendez-vous ce samedi matin pour une plongée dans ce spectacle-ovni ! En avant-première, des images des répétitions. Le spectacle de Thomas Jolly dure 18h dans sa version intégrale Claire Briguet-Lamarre © Radio France. Paris Normandie : Opéra de Rouen, Henry VI, sacre théâtral à domicile.

Dix mille vers en quinze actes pour résumer cinquante ans d’histoire, avec deux guerres et une révolution. Vingt et un acteurs qui jouent cent cinquante personnages, quatre cents costumes, dont certains confectionnés par les acteurs... Et pour digérer le tout, sept entractes. C’est le pari fou du jeune Normand Thomas Jolly avec la pièce fleuve de Shakespeare. Il revenait hier dans sa ville après un tour de France de son Henry VI qui lui a valu le dernier Molière du metteur en scène. Samedi 21 juin, 10 h Affluence des grands soirs, mais le matin, à l’Opéra de Rouen. La cloche sonne. « Tans pis, donne-les comme ça ! 12 h « Un café, SVP » Les barmans du quartier voient débarquer des dizaines de clients aux bracelets bleus. « Je suis heureux ». Thomas Jolly, à peine apparu sur scène que son personnage était déjà mort, est décontracté : « Je ne joue plus qu’à dix heures ce soir ». 18 h 30 Quatrième pause. 21 h 30 Le retard est rattrapé.

Paris Normandie : La folle histoire du Henry VI de Thomas Jolly : épisode 1. Premier épisode d’une série de six articles sur le « Henry VI » de Thomas Jolly, vertigineux spectacle de 18 heures conçu par le jeune metteur en scène rouennais surdoué (Molière 2015) qui emprunte aux codes des séries télévisées pour rendre accessible le sublime « théâtre monde » du maître Shakespeare. Cette fois, on vous résume tout simplement l’histoire de ce monarque réinventée par l’immense auteur anglais. Qui est Henry VI Henry VI regroupe trois pièces de William Shakespeare, soit 15 actes avec 150 personnages, ce qui représente près de 10 000 vers retraçant les cinquante années de règne de cet homme proclamé monarque à l’âge de neuf mois.

Ce roi pieux, juste et sage connaît pourtant l’un des règnes les plus sanglants de l’histoire anglaise : assis sur le trône en 1422 dans le désordre de la guerre de cent ans, il sera ensuite emporté dans les luttes intestines de la guerre des Deux Roses jusqu’à son assassinat en 1471 par le futur Richard III. Époque charnière Vu par shakespeare. Paris Normandie : La folle histoire du Henry VI de Thomas Jolly : épisode 2. Episode deux de la série d’articles sur l’extraordinaire spectacle qui va se jouer, à guichets fermés, les 20 et 21 juin à l’opéra de Rouen, le Henry VI de Shakespeare mis en scène par le Rouennais Thomas Jolly (Molière 2015). Après le simple rappel de l’histoire samedi, voilà comment le jeune metteur en scène de 32 ans eut l’idée de ce projet il y a dix ans et surtout l’audace d’y croire il y en a cinq. « 24 heures chrono » Thomas Jolly pourrait se dire (lui aussi) que certaines déchirures servent d’élan créateur. « Il y a deux moments fondateurs dans cette histoire.

Le premier c’est en 2004 lorsque j’étais encore élève au Théâtre national de Bretagne : j’ai découvert les œuvres monumentales que le théâtre pouvait générer. C’était aussi le moment du début des grandes séries à la télé, comme 24 heures chrono. J’étais fasciné et c’est vrai que j’ai fait le pont entre les deux sur le moment, mais j’en suis resté là » raconte le fondateur de la Piccola Familia. Comme au cinéma Henry VI. Paris Normandie : La folle histoire du Henry VI de Thomas Jolly : épisode 3. Paris Normandie : La folle histoire du Henry VI de Thomas Jolly : épisode 5. Depuis samedi dernier, une série d’articles raconte sous différents aspects l’incroyable aventure du Henry VI de Thomas Jolly, pièce de Shakespeare et marathon théâtral de 18 heures présenté à l’opéra de Rouen ce week-end. Cette fois, deux comédiens parmi la vingtaine en scène décrivent cette épopée, une expérience qu’on ne vit qu’une fois dans sa vie de comédien.

Elle se fait remarquer car elle a une place très particulière dans le spectacle. C’est la Rhapsode, personnage ébouriffant joué par Manon Thorel, 32 ans, qui sans cesse interpelle le public au cours de la pièce fleuve. Pour plaisanter. Pour le tenir éveillé. . « Beaucoup s’échauffer » La jeune femme a rencontré Thomas Jolly aux ateliers théâtre de Nathalie Barrabé à Bihorel, quand ils étaient encore enfants. Manon vit l’aventure « Henry VI » comme une chance extraordinaire et comme tous ses camarades, elle en sort aussi émerveillée qu’exténuée. « Pour tenir cette durée en scène, il faut beaucoup s’échauffer la voix et le corps.

CultureBox : Thomas Jolly bientôt Richard III : "Un monstre politique à l'horizon de 2017" La Haine de Shakespeare. Télérama : “Henry VI”en version intégrale, un irrépressible torrent de théâtre. CultureBox : Rencontre avec Thomas Jolly. El Paìs : Shakespeare para ‘seriéfilos’ Le Figaro : Henry VI : nous avons fait un beau voyage. Les Échos : Comment « Henry VI » a conquis Paris en dix-huit heures chrono. L'Express : Le règne fleuve d'Henry VI. Toute la culture : Henry VI, une grande pièce, servie par une mise en scène prenante. La Provence : un Molière pour le morceau de bravoure du 68e Festival. France 3 HN : Thomas Jolly, récompensé d’un Molière, était l’invité du journal de France 3 Haute-Normandie. Paris Normandie : Le Rouennais Thomas Jolly Molière du metteur en scène pour son marathon shakespearien. France 3 : La Nuit des Molières : le rouennais Thomas Jolly récompensé ce lundi soir ?

France 3 HN : Thomas Jolly, remporte le Molière du metteur en scène d'un spectacle de théâtre public. Tendance Ouest : Un Molière pour Thomas Jolly : heureux et vivifié. Ouest France : Molières. Thomas Jolly, l'ancien élève du TNB à Rennes, primé. France 2 : Thomas Jolly reçoit le Molière du Metteur en scène d’un spectacle de Théâtre Public. Les Inrocks : Thomas Jolly : "Shakespeare a inventé le mainstream" Ouest France : Théâtre à Caen. Le Henry VI de Thomas Jolly accueilli en novembre.

Relikto : Thomas Jolly aux Molières : « Cela a été une surprise » Paris Normandie : Thomas Jolly, le metteur en scène rouennais de retour. Le Monde : les nominations pour la 27e Nuit des Molières. Le Point : La saga de "Henry VI" en 18 heures au Théâtre de l'Odéon en mai. CultureBox : "Henry VI", 18 heures de théâtre aux Ateliers Berthier de l'Odéon en mai. Nvelle République : Henry VI : le marathon théâtral de deux lycéens. France 3 Poitou-Charentes : Poitiers : Henry VI a ravagé le public du TAP. Nouvelle République : Henry VI : un marathon théâtral. France 3 Poitou-Charentes : Henry VI au Tap de Poitiers : 16 heures de théâtre total.

Nvelle République : Henry VI prend ses quartiers au Tap. L'Express : Le théâtre renoue avec le (bon vieux) feuilleton. Nouvel Obs : Quinze événements culturels à ne pas rater en 2015. Le Figaro : 2014, une bonne moisson de révélations. La Nouvelle République : Henry VI : 18 heures de scène pour un trône. La Voix du Nord : Henry VI, le roi qui valait huit heures trente de théâtre (pauses comprises!) La Rep.fr : Des lycéens à la rencontre du théâtre hors normes de Thomas Jolly.

Libération : Thomas Jolly. Lumineuse apparition. Manifesto XXI : Thomas Jolly, ni génie, ni fou mais homme de désir. Le Monde : « Shakespeare invite à s'essayer à tout » Philo Magasine : “Henry VI, un pivot de l'histoire de l'humanité” Les Inrocks : "Henry VI", Thomas Jolly électrise Avignon. La Libre Belgique : "Henry VI" à Avignon, un jour et une nuit étincelants. La Croix : « Henry VI », un jour et une nuit à Avignon.

Libération : «Henry VI», carnages au bout de la nuit. L'Humanité : Le tour d’un monde en dix-huit heures chrono. Le Figaro : Avignon, quinze heures d'immersion au pays d'Henry VI. Le Monde : « Henry VI », l'épopée de Thomas Jolly éclaire la nuit d'Avignon. L'OBS : "Avignon est un des rares endroits où le théâtre n'est pas formaté" Publico : Teatro para um reino em perigo: este em que vivemos. Descopera : „Henry VI”, «monstrul» de 18 ore care a uluit şi a stabilit un nou record la Festivalul Internaţional de Teatru Avignon 2014 (FOTO) Kiosko Teatral : Enrique VI, una obra de 13 horas.