background preloader

Villes et bande-dessinée

Facebook Twitter

EXPO Archi & BD. Exposition Archi & BD. Archi & BD. Benoît Peeters. Carnet du laboratoire junior Sciences Dessinées. Comptes-rendus de la journée du 18 septembre 2013 : Ville et bande dessinée. On trouvera ici les comptes rendus de deux membres du laboratoire, Solenn Huitric et Thomas Crespo, sur la journée d’étude du 18 septembre 2013.

Comptes-rendus de la journée du 18 septembre 2013 : Ville et bande dessinée

Les podcasts de cette journée d’études sont également disponibles sur notre site. Voir également nos billets « Villes et Bandes dessinées« . VILLE ET BANDE DESSINÉE. IMAGINER, REPRÉSENTER ET PENSER LA VILLE Compte-rendu de la matinée du 18 septembre 2013 Pour sa deuxième journée d’études, le laboratoire junior de l’ENS de Lyon « Sciences dessinées » interroge les liens entre ville et bande dessinée en présence de quatre intervenants d’horizons disciplinaires variés [1].

Trois cadres sont proposés pour la réflexion. La BD peut-elle ainsi devenir un matériau pour les études urbaines ? Cette relation ambigüe se retrouve, enfin, dans les liens que la ville réelle tisse avec ses représentations. La parole est ensuite laissée à Henri Garric (ENS Lyon) pour aborder villes et BD sous l’angle « Marches et Cartes ». Bibliographie M. Jimmy Corrigan Tintin. VILLE ET BANDE DESSINÉE - Représenter l'espace urbain dans la bande dessinée.pdf. Représenter l’espace urbain dans la bande dessinée. Voici le support de l’introduction de la journée d’études “Ville et Bande dessinée” organisée par le laboratoire junior Sciences dessinées (ENS-Lyon) le 18 septembre 2013.

Représenter l’espace urbain dans la bande dessinée

Cette introduction n’avait pour autre objectif que de proposer des pistes de réflexion sur les liens entre ville et bande dessinée, tout particulièrement par le prisme de la géographie. Le lien entre ville et bande dessinée est ancien. Il s’exprime dès l’apparition des suppléments du dimanche publiés dans les grands quotidiens étatsuniens au début du XXe siècle – le tout premier a inauguré cette “formule” étant le New York herald, un journal dont le nom évoque déjà la ville ! Ces publications s’inscrivent dans une période de fascination de la métropole. Par exemple, les comics apparaissent comme une bande dessinée urbaine “par essence” : les superhéros qui naissent à la fin des années 1930 (tels que Batman ou Superman) veillent sur leur ville (respectivement Gotham City et Metropolis).

Archi & BD. Imprimer ce billet. De Ligne en ligne n°10 - Janvier à avril 2013 / 24. Quand la BD croque la ville. L'auteur de bandes dessinées a la réputation d'être un ermite, reclus dans son atelier.

Quand la BD croque la ville

Et ce n'est pas Nicolas de Crécy qui contredira le cliché. Pendant vingt ans, le Français a imaginé New York sans y avoir jamais mis les pieds. Son "New York sur Loire" est une cité néogothique inventée, influencée par les photos de Berenice Abbott et les toiles d'Edward Hopper. "Dessiner une ville me procure un immense plaisir car elle offre un vocabulaire graphique très riche", explique-t-il. François Schuiten et Marc-Antoine Mathieu, brillants auteurs tous les deux, sont du même avis. "Les auteurs et les dessinateurs sont des sismographes, explique Jean-Marc Thévenet, commissaire de La Ville dessinée. Années 1930. Tardi et Paris, c'est une longue histoire d'amour. Dans les années 1970, au moment où sortent Les Aventures d'Adèle Blanc-Sec, Druillet, Mézières ou encore Moebius arpentent la ville sur le versant de la science-fiction. Cela dit, les auteurs de BD continuent de voyager.

Archi & BD, la ville sur les planches.