background preloader

Lapaillade34

Facebook Twitter

Vardy

Fc barçelone

Les 4 règles du responsable RH de Google pour recruter des employés exceptionnels. Google a instauré un processus d'embauche précis afin de pourvoir les postes de façon optimale et ne pas perdre de temps avec la montagne de CV qu'il reçoit.

Les 4 règles du responsable RH de Google pour recruter des employés exceptionnels

Google reçoit tous les ans plus de deux millions de candidatures du monde entier, et recrute plusieurs milliers d'employés. Le processus d'embauche peut prendre six mois, et chaque candidat est passé au crible par son supérieur potentiel, par ses collègues, par un comité indépendant et, finalement, par le PDG Larry Page. "Vous vous demandez si ce processus prend beaucoup de temps aux Googler ? Eh bien oui," affirme le DRH de Google Laszlo Bock dans son nouveau livre, "Work Rules! ". Il explique également que le processus d'embauche est maintenant plus efficace et que le temps consacré au recrutement a été considérablement réduit. Au début, un manager pouvait consacrer quatre à dix heures par semaine au recrutement d'un nouvel employé, les cadres supérieurs y passant un jour entier.

Fixez un standard élevé non négociable. Le recrutement selon Google. Afin de conserver sa capacité à innover, Google veille à attirer et fidéliser les meilleurs, d’où la question, stratégique, du recrutement.

Le recrutement selon Google

Mais comment faire le tri parmi les 8192 candidatures, internes et externes, qui transitent tous les jours par les services RH du groupe ? Comment gérer la mobilité de collaborateurs choisis pour leur agilité intellectuelle, mais aussi susceptibles de s’ennuyer très rapidement ? Cédric Lamargot, recruiting Lead SEEMEA chez Google France (550 salariés), était l’invité de la soirée organisée par le Club Agora du Développement RH*, le 3 mars dernier. L’occasion de dévoiler à un public de DRH, RRH et responsables formation les quatre commandements du recrutement selon Google. « Quand on recrute, on ne s’attache pas à un statut »

Travailler chez Google : 11 faits et chiffres étonnants. Google est devenu l’employeur de référence dans le monde.

Travailler chez Google : 11 faits et chiffres étonnants

La firme de Mountain view soigne ses employés et se soucie de leur bien-être en leur offrant de nombreux avantages. Ses méthodes de management inspirent beaucoup de start-up et d’entreprises. Fin octobre, la société Google a été classée par l’Institut Great Place to work comme la meilleure multinationale où il fait bon travailler dans le monde. Avantages - Google Carrières. Cinq techniques de Google pour recruter les meilleurs. La vie chez Google - Google Carrières. Alertes aux catastrophes : Raquel et l'équipe Google Crisis Response veillent Lors de catastrophes naturelles, Raquel Romano, Software Engineer, et l'équipe Google Crisis Response passent à… Plus d'informations Concevoir la simplicité : comment Noah a amélioré l'application Recherche Google pour iOS Après seulement trois mois chez Google, Noah Levin, Interaction Designer, a pris l'initiative de changer…

La vie chez Google - Google Carrières

Google : L'actualité de l'entreprise, ses produits et services. Une ex-employée révèle les différences salariales chez Google. Erica Baker a travaillé pendant neuf ans chez Google.

Une ex-employée révèle les différences salariales chez Google

Dans une série de 34 messages postés vendredi dernier sur son compte Twitter, elle témoigne des différences salariales qu'elle y a découvert. «Quelque chose hier m'a dérangée, et cela me dérange encore. Je vais donc vous raconter une histoire.» C'est ainsi qu'Erica Baker commence la série de tweets qui met son ex-employeur, Google, dans l'embarras depuis vendredi. Pendant neuf ans, l'ingénieure était employée dans les locaux de Mountain View. Être embauché chez Google : pour “happy few” seulement. Travailler chez google n'offre pas que des avantages. Entreprise à part qui entretient le mythe sur son recrutement hors-norme de talents aussi divers que complémentaires, Google fait rêver.

Travailler chez google n'offre pas que des avantages

Liberté de travailler sur ses projets personnels, locaux fastueux et agréables, doux sentiment d'appartenir à une forme d'élite : un poste chez le géant américain relèverait donc de l'idéal. Pourtant, à en croire la quarantaine de témoignages d'anciens et actuels salariés publiés sur le site américain de discussion Quora, tout ne serait pas si rose dans l'une des sociétés les plus célèbres du monde.

Privilégiés et souvent conscients de l'être, ces salariés ont peut-être des "problèmes de riches" mais leurs critiques sont révélatrices de failles d'organisation, dans lesquelles nombre d'entreprises (et d'employés) pourront se reconnaitre. Voici les cinq griefs principaux recensés sur le site, repris par le site Business Insider récemment. . Une somme de ressentis plus qu'une véritable attaque sur le front managérial. 1. Les managers ? 2. 3. 4. 5. Google. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Google

Google s'est donné comme mission « d'organiser l'information à l'échelle mondiale et de la rendre universellement accessible et utile »[7]. Eric Schmidt en a été le CEO jusqu'au et est désormais remplacé par Larry Page[8]. Google est devenu l'une des premières entreprises américaines et mondiales par sa valorisation boursière, quelques années après une entrée en bourse originale.

Début 2008, elle valait 176 milliards de dollars à Wall Street[9]. En 2014, le classement Best Global Brands d'Interbrand positionne Google comme la 2e entreprise mondiale en termes de valeur avec une valorisation de 107,43 milliards de dollars (+15 % par rapport à 2013), dépassant avec Apple pour la première fois depuis la création de ce classement en 1974 la barre des cent milliards de dollars[10]. Origine du nom Par ailleurs, la similitude avec le mot anglais goggles signifiant « lunettes », rappelle les deux [O] de la marque.

Histoire Naissance. Travailler chez google n'offre pas que des avantages.

Etude de Gestion ,