background preloader

Hoax

Facebook Twitter

La véritable histoire de la photo censée montrer Che Guevara exécutant des femmes. Le site Dreuz.info critique l’exposition parisienne en hommage à la figure de la révolution cubaine, et publie une photo complètement hors contexte. Le Monde | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs « Voilà l’image du Che qui devrait être sur les T-shirts » : une image en noir et blanc d’un militaire en béret et treillis, mettant en joue deux femmes sans défense, alors que deux autres sont déjà étendues par terre. Le blog Dreuz.info, qui apparaît peu fiable dans le Décodex, en a fait l’illustration de son article sur la cruauté d’Ernesto Guevara, dit « Le Che », qui fait l’objet d’une exposition à l’hôtel de ville de Paris. Mais cette photo ne représente pas le révolutionnaire cubain, puisqu’elle fut prise au Salvador bien après sa mort. Partagée dans le monde entier L’image circule depuis l’automne 2017 sur des comptes Twitter dans plusieurs pays (par exemple ici, ici ou ici). Un faux écriteau sur une plage australienne fait le tour du monde.

La photo d’un écriteau partagée massivement par l’extrême droite a voulu faire croire que l’alcool ou les bikinis étaient interdits sur les plages de la ville de Melbourne (qui n’en a pas sur sa commune). LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Breteau Un panneau venu d’Australie a affolé les nationalistes de la planète entière ces derniers jours. Ils étaient en effet très nombreux à relayer l’image d’une pancarte supposément plantée sur les pages de Melbourne, qui était en réalité un faux : Le 26 janvier est le jour de la Fête nationale en Australie. Comme les Français, les Australiens ont l’habitude de profiter de ce jour férié pour organiser des barbecues, passer du temps sur la plage, boire de la bière – janvier est le mois le plus chaud de l’année à Melbourne.

Des indices qui ne trompent pas En outre, avant le démenti de la ville de Melbourne, plusieurs éléments pouvaient déjà laisser penser à un faux : Est-il vrai que quand vous êtes flashé, la moitié du montant de l'amende est reversé à sous-traitants privés? Bonjour, Votre question fait référence à une vidéo vue plus de 50 000 fois, partagée par le compte Facebook «Insoumis France», intitulée «Mais où va l'argent des radars ?» C'est un extrait d'un reportage télévisé probablement diffusé entre fin 2005 et début 2006.

On entend en effet, au début de l'extrait, le journaliste dire que le 1000e radar automatique vient d'être installé. Cette installation remonte à la fin de l'année 2005, comme l'expliquait à l'époque la Sécurité routière, dans un communiqué depuis supprimé. Début 2006, donc, le journaliste explique «Vous ne le saviez sûrement pas, mais quand vous êtes flashé, la moitié du montant de l'amende est reversé à des sociétés privés.» Difficile de dire ce qu'il en était à l'époque, mais aujourd'hui, la transparence est de mise quant à l'argent des radars. Nous avons demandé des informations à ce sujet à la Sécurité routière, qui nous a communiqué plusieurs documents, concernant la répartition des amendes issues du «contrôle automatisé». Nantes: «Aidez Lucie, atteinte d'une leucémie rare», le retour du hoax dont est victime le CHU.

Depuis plusieurs années, et de nouveau ce week-end, de nombreux internautes ont relayé un appel au don du sang signé du CHU de Nantes Ce message est en fait mensonger, et «perturbe les services» de l'hôpital, explique la direction Edit : L'article a été mis à jour le 11 janvier 2018, pour ajouter la nouvelle mise en garde du CHU. De nombreux internautes y ont encore cru. Et même l’animateur télé Benjamin Castaldi, dont le message a été retweeté près de 9.000 fois depuis ce week-end. Un appel au don du sang signé du CHU de Nantes circule depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. Merci de relayer cette info une vie est en jeu je compte sur vous ‼️❤️ pic.twitter.com/b46dI1qhZf— Benjamin Castaldi (@B_Castaldi) May 6, 2017 Problème : la fillette n’existe pas et ce message mensonger, qui n’émane pas de l’hôpital nantais, est en fait relayé depuis de nombreuses années.

. « Ça fait trois semaines que c’est bien reparti, se désole-t-on à la communication du CHU de Nantes. Facebook, voyage au cœur de la machine à fausses informations. « Le Monde » a repéré près de 3 000 messages diffusant de fausses informations sur le réseau social, qui permettent de mieux comprendre ce phénomène. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien Sénécat « Protéger notre communauté est plus important que le fait de maximiser nos profits. » Souvent accusé de traiter avec dédain plusieurs problèmes affectant l’intégrité de sa plate-forme, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, s’efforce depuis plusieurs semaines de convaincre l’opinion publique du contraire.

Par exemple en publiant, le 1er novembre, un long message où il défend les efforts de son entreprise contre « les fausses informations », « les messages haineux » ou encore « le harcèlement ». Les données accumulées par Le Monde au cours des derniers mois montrent néanmoins que le milliardaire américain et ses équipes ont encore fort à faire en matière de lutte contre les contenus mensongers. Des messages partagés des millions de fois Situations très variées. Non, le kebab n’a pas été interdit dans l’Union européenne. Une information parue dans la presse britannique et annonçant l’interdiction du sandwich grec a suscité l’émoi de nombreux internautes. Ses jours ne sont pourtant pas en danger. Manger un kebab au retour d’une soirée sera-t-il bientôt un plaisir interdit ? C’est en tous cas ce qu’affirme une brochette de sites Internet s’alarmant ou se réjouissant de la disparition de l’emblématique sandwich turc en Europe. « Les kebabs pourraient peu à peu disparaître de la circulation, ce qui entraînerait à l’échelle de l’Europe la perte de pas moins de 200 000 emplois », alerte le site d’actualité destiné au public masculin Gentside.

De l’Allemagne au Royaume-Uni, l’intox est reprise à toutes les sauces, et tourne sur les réseaux sociaux, où de nombreux internautes s’inquiètent de la mort annoncée du kebab. Les amateurs de sandwich grec peuvent néanmoins respirer : le kebab n’est pas sur le gril, l’Union européenne n’ayant pas décidé de l’interdire. Attention aux messages alarmistes sur une « camionnette blanche à l’origine d’enlèvements » Une rumeur très partagée sur Facebook alerte sur des tentatives d’enlèvement liées à un véhicule, mais les autorités l’ont déjà démentie. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs « Je ne sais pas si c’est vrai, mais dans le doute je partage… » Comme Elodie, des milliers d’internautes ont diffusé ces derniers jours un message alertant sur une camionnette qui serait à l’origine d’enlèvements d’enfant.

Mais s’ils partent d’une bonne intention, ces partages contribuent à accréditer une rumeur pourtant infondée. Explications. Une page Facebook intitulée « J’aime et respecte notre Planète-I love and respect the World » (sic) a partagé le 30 novembre dernier un message affirmant qu’une camionnette qui « essaie d’enlever des enfants » aurait été aperçue « dans le Jura ». Il s’agit, en réalité, d’une rumeur qui a circulé sous diverses formes ces derniers mois. Non, la laïcité n’a pas tué les « vacances de Noël » Virginie Calmels, élue des Républicains et soutien de Laurent Wauquiez, a avancé que la dénomination « vacances de Noël » ne pouvait plus être utilisée. Les traditions françaises foulées au pied par les démons de la laïcité et du vivre-ensemble ? C’est ce que semble penser Virginie Calmels, première adjointe (Les Républicains) au maire de Bordeaux et soutien de Laurent Wauquiez. Dans un entretien accordé, mardi 5 décembre, à RTL, la femme politique affirmait que la dénomination officielle des congés de Noël serait désormais « congés de fin d’année » – la faute à la laïcité. « Je suis frappée : on ne peut plus dire “les vacances de Noël”, on ne peut plus dire “les vacances de Pâques”.

Faut dire “les vacances de fin d’année”. Arrêtons de pousser le trait. » Pourquoi c’est faux Un rapide coup d’œil sur le site de l’éducation nationale suffit pourtant à donner tort à Virginie Calmels. Ce n’est pas la première fois que cette fausse nouvelle vient à surgir. Donald Trump relaie des intox islamophobes. Le président des Etats-Unis a relayé sur son compte Twitter trois vidéos postées par la responsable d’une formation britannique d’extrême droite.

Deux d’entre elles sont trompeuses. Les vidéos, particulièrement celles qui présentent des scènes violentes, sont de longue date un outil de choix pour les militants d’extrême droite sur Internet. Mais jusqu’ici, elles restaient le plus souvent cantonnées aux réseaux sociaux. Mercredi 29 novembre, Donald Trump a changé ce paradigme. Mercredi après-midi, un porte-parole de la première ministre Theresa May a déclaré que le président américain avait commis « une erreur » en retweetant ces vidéos. Ces trois vidéos, dénuées de tout contexte, sont présentées comme « un musulman détruisant une statue de la Vierge Marie », « une foule islamiste poussant un adolescent d’un toit », puis l’agression d’un jeune homme par un « migrant musulman ». Deux vidéos sur trois n’ont rien à voir avec l’islam La troisième non plus n’est pas ce qu’on lui fait dire.

Non, le don du sang ne va pas inclure une catégorie «halal» Le ministère de la Santé voudrait créer une catégorie de sang « halal », récolté pendant les dons du sang, pour le transfuser à des musulmans, selon un courrier diffusé sur le site réseau libre. Ce courrier est un faux, indique le ministère de la Santé. Aucune modification des règles du don du sang n’est prévue en ce sens. Edit : La réaction de Jean-Paul Vernant a été ajoutée mercredi après-midi. Les fausses infos dans le domaine de la santé sont nombreuses. . « Il est avéré que ce document est un faux, souligne le cabinet d’Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, auprès de 20 Minutes.

La religion du donneur n'est jamais demandée lors d’un don du sang. >> A lire aussi : Cancer : Attention à cette citation anti chimio, qui date de... 50 ans Pour créer ce faux courrier, le ou les faussaire(s) se sont appuyés sur des éléments véridiques : le docteur Lionel Collet, le signataire de la lettre, est bien conseiller spécial de la ministre.

Cette image poignante a été utilisée à tort pour illustrer l’esclavage en Libye. Plusieurs autres clichés qui circulent sur les réseaux sociaux sont, en revanche, parfaitement authentiques. Le vrai du faux. Les images de la chaîne de télévision américaine CNN diffusées mi-novembre, montrant une vente aux enchères d’être humains en Libye, ont suscité une vague d’indignation mondiale. Les réactions politiques et de la société civile se sont multipliées ces derniers jours, ainsi que les articles s’indignant de l’existence d’un « marché aux esclaves » en 2017. Mais si cette situation est bien réelle et documentée par des vidéos et des clichés authentiques, l’une des images marquantes qui a beaucoup circulé sur réseaux sociaux a été dévoyée. Le vrai du faux. Plusieurs sites Internet ont illustré des articles dénonçant l’esclavage en Libye avec cette photographie, qui montre un homme noir maîtrisé par deux hommes armés, l’un d’entre eux posant son pistolet sur sa tempe : L’image en question n’a pourtant rien à voir avec l’existence d’un « marché aux esclaves » en Libye.

Non, l’Algérie n’a pas interdit aux Noirs l’accès aux bus et aux taxis. Une rumeur propagée par certains sites affirme que les personnes de couleur n’ont pas le droit de prendre les transports en commun en Algérie. L’affaire a fait grand bruit de part et d’autre de la Méditerranée : l’Algérie aurait interdit aux Noirs de prendre autobus et taxis. Si une circulaire ministérielle a effectivement enjoint aux conducteurs d’exclure de leurs habitacles les « migrants illégaux » avant d’être retirée, il n’a jamais été question d’exclure les Noirs des transports. Ce que dit la rumeur Dans un article publié le 1er octobre, le site Africa24.info – à ne pas confondre avec la chaîne de télévision Africa 24 – dénonce la supposée interdiction faite aux personnes noires de prendre les transports en bus et en taxi : « L’Algérie vient d’interdire aux Africains de prendre les transports en bus et taxi, une nouvelle expression du comportement raciste de l’Etat envers les migrants subsahariens.

Pourquoi c’est faux. Quand une campagne antivaccin fait passer un enfant vivant (et vacciné) pour un enfant mort. Une association antivaccin a eu recours à un montage morbide et mensonger pour illustrer une campagne de publicité internationale. Faire passer un bébé, aujourd’hui bien vivant et dûment vacciné, pour une victime des vaccins dans une campagne publicitaire ? Aucun problème pour l’association italienne antivaccination Corvelva, qui défend le « libre choix des vaccinations ». Le visuel de sa dernière opération de communication se décline de la République tchèque aux Etats-Unis, assorti du mot-dièse « Icantforget » (je ne peux pas oublier, en anglais). L’affiche se veut marquante : une photo en noir et blanc représentant un nouveau-né, dont le visage est flouté, et cette phrase : « Je suis décédé après un vaccin hexavalent.

Les rapports ont occulté ma mort. » Mais l’enfant présenté par cette campagne comme « décédé après un vaccin » et dont « les rapports ont occulté la mort » est bien vivant – il s’agit du fils du photographe australien Brayden Howdie. Oui, la future exonération de taxe d’habitation va profiter à une majorité de foyers. Une rumeur diffusée par plusieurs sites peu fiables affirme que 55 % des Français seraient déjà exonérés de taxe d’habitation.

C’est faux. L’exonération de taxe d’habitation pour 80 % des ménages promise par le gouvernement, de la « poudre aux yeux » parce que la majorité des foyers en seraient déjà exonérés ? C’est ce qu’affirme une rumeur partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux ces derniers jours. C’est pourtant faux. Le site lagauchematuer.fr, qui nous apparaît peu fiable dans le Décodex, dénonce la supposée « poudre aux yeux » que représenterait l’exonération de taxe d’habitation pour 80 % des foyers. Dans le détail, cet argumentaire repris du site temoignagefiscal.com, hostile à l’impôt, affirme que : 55 % des Français bénéficieraient déjà « peu ou prou en totalité ou presque de l’exonération de la taxe d’habitation » à cause de dispositifs déjà existants ;Le gouvernement mentirait en chiffrant le coût de la future exonération à 10 milliards d’euros. 1. 2. 3.

L’intox planétaire des voitures abandonnées en Allemagne. Une photo partagée plus d’un million de fois rapporte une supposée révolte des automobilistes en Allemagne… qui n’a jamais eu lieu. Des voitures, à perte de vue. Quatorze files d’automobiles à l’arrêt, quelques conducteurs entre chaque habitacle : cette photographie, partagée plus d’un million de fois sur les réseaux sociaux et supposément prise en Allemagne, a été la pierre angulaire d’une intox mondiale. C’était un faux. « En Allemagne, le gouvernement a augmenté le prix du carburant. En une heure seulement, les gens ont abandonné leurs véhicules », rapporte l’auteur de ce post, un Mozambicain suivi par plus de 30 000 personnes. « Après plus d’un million de voitures abandonnées, ils ont dû baisser le prix.

Quand le peuple est intelligent, les corrompus ne parviennent pas à réaliser leurs objectifs. » Pourquoi c’est faux Bien qu’elle soit amusante, cette histoire est une invention. Une vidéo aérienne de cet embouteillage historique a été mise en ligne par le gouvernement chinois. Cannibalisme et hallucinations : les intox de la « drogue zombie » «Appel à tuer des juifs» : le maire de Clichy et le poison de la rumeur. Non, l’Etat ne va pas « supprimer les tombes des poilus pour installer des carrés musulmans » La prétendue « interview de la princesse Al-Tawil dans Le Monde » n’a jamais existé.

Non, les voitures d'avant 1997 ne seront pas interdites de circulation en 2018. Quand M6 reprend une intox sur un texte de Booba au bac de français. Non, l’Etat ne prive pas les Français de « 82 % de leur salaire » Brigitte Macron : Une photo où elle apparaît voilée détournée sur internet. Intox et blagues racistes sur la page Facebook d’une cadre du FN en Isère. Paris a-t-il vraiment interdit le marché de Noël « pour ne pas déranger les musulmans » ? Wauquiez fait son festival d'intox. Non, le gouvernement ne va pas remettre en cause le droit de propriété. Drapeau franquiste, salut nazi : les images trompeuses de la manifestation contre l’indépendance en Catalogne.

Non, la réforme de l'ISF ne va pas faire économiser 550 millions d'euros à Arnault. Clichy : prière de rue musulmane appelant à tuer tous les chrétiens ! - Islam & Vérité. Forcé à dire "Allah akbar": le canular qui choque l'Algérie. Séisme au Mexique : Frida Sofia, la jeune fille sous les décombres qui n’existait pas. Fake news, lol et rumeurs : tour d'horizon des sites parodiques qui amusent le web. Non, l'Europe ne prévoit pas une interdiction des potagers privés. Des CRS contraints de quitter leur hôtel pour laisser la place à des migrants qu'ils avaient expulsés de Grande-Synthe !

Les intox du FN sur les « privilèges » des migrants face aux Français. Non, les demandeurs d'asile ne vont pas toucher le RSA. « Electroménager neuf pour des clandestins » ? Retour sur une intox récurrente. Les mensonges d’un message qui dénonce le coût des soins accordés aux sans-papiers. La fausse addition du dîner entre Macron et Trump. Vaccin contre l’hépatite B et sclérose en plaques : non, la justice européenne n’a pas reconnu le lien. Non, il n’est pas interdit de se maquiller ou de manger en voiture depuis le 1er juillet. L'extrême-droite lance la rumeur d'un « complot musulman » pour le bac. (20+) Non, Eric Ciotti, la justice n'a pas attendu les législatives pour enquêter sur les ministres. Non, le port du hijab ne sera pas bientôt autorisé dans la police nationale.

Champs-Élysées: CNN accusé de "fake news" après la tentative d'attentat. La fausse rumeur d’un candidat LREM en jet privé entre Le Touquet et Lille. Onze légendes urbaines sur le bac (et ce qu’il en est vraiment) La fausse histoire des « 9 000 bébés échangés par une infirmière » dans des maternités françaises. Apprendre à reconnaître les "fake news" Non, CNN n’a pas fabriqué une manifestation de musulmans anti-Daech à Londres. Non, l'Etat n'achète pas 62 hôtels Formule 1 «pour loger des migrants» Non, la télé n'est pas gratuite en prison. FAUSSES NOUVELLES - Textes. Non, l’Europe n’a pas interdit le camembert « fabriqué en Normandie » Présidentielle : les immigrés, les médias et Macron, cibles privilégiées des intox. Non, les tombes juives détruites au cimetière de Pantin n’ont pas été profanées.

Non, Najat Vallaud-Belkacem ne va pas annoncer son ralliement à Emmanuel Macron. Présidentielle : 15 intox qui ont pollué la campagne. VIDEO. Une infirmière française agressée par un étranger: L'intox de la fachosphère. Trois fausses informations récentes qui ont influencé l’opinion. Non, William Saurin ne finance pas l’islam avec son cassoulet 100 % volaille. Quand Marion Maréchal Le Pen relaie un fake sur Macron. « Révélations de Snowden » sur des humanoïdes vivant sous terre : du canular à la fausse info. Intox en série sur des pages Facebook d’extrême droite. L’intox du pompier « à l’œil crevé par la racaille » Des militants dénoncent l’omerta des médias sur l’agression d’un prêtre à Avignon… qui date de 2013. Non, cette « une » ne réagit pas au décret anti-immigration de Donald Trump. Venise prise dans la glace, c’est très beau... et faux.

L'increvable intox sur les millions de cartes Vitale en surnombre. Non, Jean-François Copé, il n’est pas interdit de parler de «vacances de Noël» Un maire opposé à la tenue de cours d'arabe dans une école envoie la police municipale. Les fausses informations ne sont pas nouvelles: elles ont conduit des juifs au bûcher au XVe siècle.

Non, les sans-papiers n'avaient pas droit qu'aux soins d'urgence vitale avant l'AME. "FF a organisé l'islam radical et a inauguré la mosquée d'Argenteuil. Non, le pic de pollution n’est pas venu des centrales à charbon allemandes. Data Gueule démolit le mythe de l'assistanat à coups de stats. Une citation faussement attribuée à Marine Le Pen sur François Hollande et Hitler. VIDEO. Non, les propriétaires occupants ne seront pas soumis à un nouvel impôt. Le constat d’un auteur de fausses infos sur Facebook : « Personne ne vérifie. C’est effrayant ! » Philippe de Villiers, le complotisme à grande audience.

Primaire à droite : 9 intox à (re)connaître avant le 3e débat des candidats. La fausse histoire du « sapin de Noël massacré par des musulmans » Breitbart News, le site réac et raciste du conseiller de Trump, vise la France. Est-il (vraiment) possible de gagner plus avec des aides sociales qu'en travaillant ? Le FN et le fantasme des cartes bleues distribuées aux migrants. Fausse rumeur sur des « cours d’arabe obligatoires » à l’école primaire. La fausse rumeur des « 7 millions d’Algériens en France » Actualite.co est un site qui permet à tout internaute de rédiger un canular et de le partager. RSA ou Smic : non, «Valeurs actuelles», on ne gagne pas autant sans travailler. Non, l’homme en slip n’était pas au Vélodrome avec sa pelle.

Non, on ne peut pas toucher le RSA en vivant à l'étranger. « En France, la moitié des éoliennes tourne dans le vide » : le « Canard » s’est emballé. Erreurs de raisonnement et illusions logiques.