background preloader

Débats sur le numérique

Facebook Twitter

Comment Internet pollue (vraiment) la planète. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Comment Internet pollue (vraiment) la planète

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... averses éparses Vent : 15km/h - UV : 4 Clôture veille : 5137.83 Ouverture : 5137.02 Replay Emissions La digitalisation de l'économie contribue à réduire les émissions de CO2? Si Internet était un pays, il serait le cinquième grand pollueur dans le monde. 100 emails envoyés équivaut à 13 Aller-Retour Paris New York Par exemple: > Un mail simple avec une pièce-joint envoyé représente l’éclairage d’une ampoule basse consommation de forte puissance pendant 1 heure soit 24 Wh (watt/heure). Ne dites plus "digital native"… Dites "enfant du numérique" ! Dans un avis paru le 24 mai 2015 au Journal officiel, la Commission générale de terminologie et de néologie a publié une liste de sept mots anglais et leur équivalence française.

Ne dites plus "digital native"… Dites "enfant du numérique" !

Parmi des termes comme « gap-fill exercice » (exercice à trou) ou encore « equating » (mise en équivalence des notes), on retrouve l’expression « digital native » dont l’équivalent français est désormais « enfant du numérique ». Dans l’avis paru au Journal Officiel, la Commission définit un « enfant du numérique » comme une « personne qui, ayant toujours vécu dans un environnement numérique, est présumée familière des outils et des usages des nouvelles techniques d’information et de communication ». Chacun est libre d’employer l’expression anglaise ou son équivalent français. En revanche, les services de l’Etat et les établissements placés sous sa tutelle, ont désormais l’obligation d’employer l’expression « enfant du numérique », traduction officielle de « digital native ». Les No Wifi Zones de Kit Kat - ÐišPLUG. S'informer à l'ère de l'imprimé. La recherche d’information dans le monde de l’imprimé, la galaxie Gutenberg chère à Mc Luhan – ou, si l’on préfère, dans la graphosphère (milieu technique dominé par l’imprimerie, période qui commence au XV° siècle et s’achève dans la seconde partie du XX° avec le triomphe de l’audiovisuel ) est une expérience familière pour la plupart d’entre nous.

S'informer à l'ère de l'imprimé

Nous avons passé des années d’école à apprendre à lire, à choisir et interpréter un livre ou un article, à l’évaluer, à en discuter avec d’autres lecteurs. DataHarvest 2015 : quelques exemples de projets de datajournalisme. Données librement accessibles ou cachées et agrégées peu à peu par les journalistes ; révélations de fraude fiscale, de détournement de fonds ou bien recherche d'informations sur la guerre contre l'Etat islamique ; collaboration internationale ou travail en petite équipe...

DataHarvest 2015 : quelques exemples de projets de datajournalisme

Le « DataHarvest », la conférence européenne de datajournalisme qui s'est tenue les 8, 9 et 10 mai, a été l'occasion de présenter la diversité des acteurs et des thématiques abordées par ce genre journalistique qui connaît un engouement croissant. Voici quelques exemples de projets récents abordés lors des conférences. Enquête sur la Banque mondiale... en utilisant ses propres données Le Huffington Post a révélé à la mi-avril que 3,4 millions de personnes dans le monde ont été déplacées sans solution de relogement ou de compensation, à cause de projets soutenus par la Banque mondiale entre 2004 et 2014. Immanquablement, la Banque mondiale n'a pas accueilli cette enquête à bras ouverts. Les entrepreneurs du Web créent aussi de la culture. « Cette année, un Golden Globe.

Les entrepreneurs du Web créent aussi de la culture

L’année prochaine, un Oscar ? » : voici comment le site d’information Bloomberg Businessweek concluait un récent article sur la progression fracassante d’Amazon dans le secteur de la production de contenus audiovisuels. Jugeons un peu : le 11 janvier, sa série « Transparent » a été récompensée par deux Golden Globes – le prix le plus significatif pour la télévision américaine. Le maître Woody Allen vient d’annoncer qu’il avait choisi Amazon pour assurer la production de sa toute première série télévisée.

Et, pour ne pas en rester au petit écran, Amazon Studios lance un nouveau volet stratégique tourné vers les salles obscures, promettant la production d’une douzaine de longs-métrages par an ! La culture semble s’imposer en ce début de XXIe siècle comme un réservoir inépuisable de croissance. Surveillance: pour une autre politique des algorithmes. « Lorsque les algorithmes sont devenus capables de détecter des comportements d’achat en ligne, je n’ai rien dit car je n’achetais que très peu en ligne.

Surveillance: pour une autre politique des algorithmes

Lorsqu’ils ont détecté des comportements terroristes, je n’ai rien dit car je n’étais pas terroriste. Des 15-25 ans expliquent leur obsession pour Snapchat et comment ils l'utilisent - JDN. L'application sociale au petit fantôme blanc est devenue la coqueluche des jeunes de 15-25 ans.

Des 15-25 ans expliquent leur obsession pour Snapchat et comment ils l'utilisent - JDN

Voici quelques pistes de réflexion sur les raisons de ce succès. En février, Business Insider a réalisé un guide d'utilisation de Snapchat, une application plus subtile et complexe qu'il n'y paraît. Beaucoup de lecteurs ont voulu savoir pourquoi les gens, et en particulier les jeunes, utilisent réellement Snapchat. En août, Snapchat a été classé à la troisième place des applications sociales les plus populaires parmi les jeunes, devancé seulement par Facebook et Instagram. Canopé Créteil - Identité numérique : ce que dit la recherche. Identité numérique : ce que dit la recherche Partager cette page Écrit par Franck Bodin.

Canopé Créteil - Identité numérique : ce que dit la recherche

Référentiel de compétences Web mis à jour (par Mozilla) La Fondation Mozilla a mis à jour son référentiel de compétences Web / Carte de littératie Web (en anglais, le « Web Literacy Map » spécifications) dans sa version 1.1.

Référentiel de compétences Web mis à jour (par Mozilla)

Ce cadre liste les compétences et aptitudes que la fondation considèrent essentielles pour s’améliorer à lire, écrire et participer sur le Web… offrant ainsi une définition renouvelée de la culture numérique (ou Littératie Web). Bref, Mozilla considère l’internaute et le mobinaute d’aujourd’hui comme un utilisateur actif et acteur de l’Internet : il agit non seulement par le choix de sites visités mais aussi par ses contributions au Web. Tous les chiffres clés sur Google : société, produits et services. Par Olivier Duffez, le 15 février 2017 Google est devenu gigantesque !

Tous les chiffres clés sur Google : société, produits et services

Voici toute une série de chiffres qui permettent de se rendre compte de la progression fulgurante de Google depuis son lancement en 1998... Article mis à jour le 15/02/2017, publié initialement le 14/11/2007 Tout l'univers Google, un dossier compilé par WebRankInfo Remarque : vous devriez apprécier aussi ces articles : Les 18 ans de Google en septembre 2016. L’info gratuite sur internet, c’est fini. Affordance.info. Dans le grand débat sur les Fake News et autres biais racistes ou antisémites proposés dans les résultats des moteurs de recherche, il y a un paramètre que je n'ai pas encore traité et qui est, pourtant, presque le plus évident. Il s'agit de la manière de poser la question. Dans le dernier exemple qui défraya la chronique ("l'holocauste a-t-il vraiment existé ?

"), le fait que Google propose des sites négationnistes dans ses résultats de recherche est évidemment "cohérent" au regard de la question posée : les sites négationnistes sont en effet les seuls à poser ce genre de questions. MesInfos. La vie privée se porte bien, merci pour elle. A l’occasion de la sortie du 7e forum thématique du Digital Society Forum consacré à la vie privée et aux données personnelles (la première édition était consacrée aux nouvelles relations, la seconde à la famille connectée, la troisième aux nouvelles formes d’apprentissage, la quatrième au migrant connecté, la cinquième au travail et la sixième à la consommation collaborative), nous republions l’introduction de ce dossier réalisée par le sociologue Dominique Cardon.

Les inquiétudes que suscite le traitement des données numériques personnelles n’ont jamais été aussi fortes. Le spectre d’une surveillance omnisciente s’exerçant sur une société transparente hante désormais les discours publics et les représentations des utilisateurs à un point tel que l’imaginaire de liberté et de réinvention de soi qui a accompagné le développement d’Internet apparaît à certains comme une farce cruelle.

D’instrument de libération, le web serait devenu l’outil d’un nouvel asservissement. Sortir de l’étau ? La prédictivité, un fantasme de SF ? La France rit de se voir si open en son miroir. Notre beau pays va présider le Partenariat pour un gouvernement ouvert, noué entre 65 pays, qui promeut l’ouverture des données et des gouvernements. Mais l’a-t-il vraiment mérité ? En anglais, l’expression est hideuse. Sa traduction française ne vaut guère mieux. « Open data » ou « données ouvertes ». Six profils de pratiques sur Facebook. Le premier résultat original de l’enquête Algopol invite à relativiser l’idée que sur Facebook, les utilisateurs se préocuppent principalement de construire leur réputation sur leur page personnelle.

En fait, beaucoup d’inscrits sur Facebook ne publient pas grand chose sur leur propre page et un nombre important d’entre eux consacre plus de temps à écrire et converser sur la page des autres que sur la leur. Il en ressort trois grands types de comportements de la part des usagers. Certains publient des informations en privilégiant leur page de profil ; d’autres publient beaucoup de conversations directement sur les pages de leurs amis ; enfin, une partie des utilisateurs publient très peu de choses tant sur leur propre page que sur la page des autres. Publier chez soi Le premier groupe de profils distingue deux types d’utilisateurs qui ont pour caractéristique de publier d’abord, et principalement, sur leur propre page. Les trois grands profils d’utilisateurs sur Facebook.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par David Larousserie On l’imaginait soucieux de parler de lui sur sa page Facebook, d’y poster ses photos, de partager à outrance des liens, d’augmenter le nombre de ses amis, de « liker » à tout va. Pourtant, la figure de l’internaute égocentré a vécu. Des sociologues et des informaticiens révèlent en effet que ce n’est vraiment pas l’usage dominant du réseau social aujourd’hui. Facebook sert plus à la conversation, en écrivant sur la page de ses amis, et à la veille passive, pour rester en contact avec son réseau, qu’à l’activité tous azimuts.

Diffusion de l’information : le consommateur mobile devient roi. Les mobiles et les réseaux sociaux sont deux facteurs qui bouleversent totalement la consommation d'information. Données, traces et algorithmes. L’utilisation généralisée des technologies numériques et d’internet produit un volume considérable de données. Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ? Naissance d’une nouvelle pathologie : l’algorithmophobia. Le meilleur des deux mondes : allions droits d'auteur et culture 2.0.

Le paradoxe de la file d’attente. Des députés UMP plagient Wikipédia dans leur proposition de loi. Données personnelles : le sujet polémique du futur projet de loi Numérique. "Oui, un Internet européen souverain est possible" Louis Pouzin, co-inventeur d'Internet. Des logiciels pour déconstruire la rhétorique du Front national et des Le Pen. Marine Le Pen et ses mots. Marc L*** Mis en ligne le mercredi 7 janvier 2009 ; mis à jour le mardi 28 avril 2009. Journée de Libération des Documents.

Vint Cerf s'inquiète d'un âge noir du numérique. Souriez, vous êtes cybersurveillés ! Facebook aimerait enregistrer vos données de carte bleue. Le mot de passe, espèce en voie de disparition. ENJ_318_YELPGOOGLEP44.jpg (JPEG Image, 1000 × 896 pixels) Le revenu universel, rémunération du bien commun. Le Net sera neutre aux Etats-Unis. Michel Serres : «La question est de savoir qui sera le dépositaire de nos données» Des médias veulent nous mettre au régime contre « l’infobésité »

Programmer est une activité humaine, les machines exécutent. Défi : préserver les logiciels et leur vision du monde pour les siècles futurs. Le « campus 3.0 » de la Singularity University. Climat, harcèlement et nuggets de poulet... un jour au festival SXSW. Tristan Nitot, navigateur du logiciel libre. Wikipedia porte plainte contre la NSA. Des chercheurs de Toulouse étudient l’influence des articles de Wikipédia. Ecole des Données. The Library of Utopia. Wikipédia cherche encore la définition de l'égalité. L’image, nouveau langage des ados. Web 4.0 : l'internet de l'ADN et le web généticiel. Le sommeil des collégiens est de plus en plus altéré par les appareils électroniques.

Des scientifiques américains s'inquiètent de l'évolution de l'intelligence artificielle. Mark Bishop : « L’ordinateur ne peut avoir de conscience » Pour Facebook, les noms des Amérindiens ne respectent pas ses règles. Danger, nos émotions prennent le pouvoir ! De la face au profil : l’aventure numérique des visages. Etape décisive pour la neutralité du Net aux Etats-Unis.

Youtube Kids : Google lance une version de Youtube destinée aux enfants. Wikipedia ou le mythe de la neutralité - observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irra. Santé : de très nombreuses erreurs sur Wikipédia. Les « Digital Natives » n’existent pas.

« Surveiller, tout en se cachant, est la forme la plus haute du pouvoir » « La technologie possède les qualités que nous cherchons dans la religion » Le code c'est la loi. Et les plateformes sont des états. Sur le Web, la nouvelle police de la pensée. Très Grande Infrastructure de Recherche dédiée aux humanités numériques. IN LIMBO - voyage dans notre mémoire connectée. Un moteur de recherche pour explorer la face cachée du web. Un moteur de recherche pour explorer la face cachée du Web. Pour améliorer Wikipédia, les robots logiciels triment en coulisse. La contre-révolution numérique : une histoire méchante d’Internet. Pour Google, les femmes pleurnichent et les hommes mentent.

Google supprime les suggestions de recherche « comment rejoindre Daech » Quelle protection de la vie privée face aux attaques contre nos libertés numériques ? The Hague Declaration. La transition numérique, un paradigme pour aider à comprendre les enjeux de. Julien Nocetti : au fait, qui gouverne l’Internet ? - Rue89 - L'Obs. Antonio Casilli : peut-on encore aimer Internet ? - Rue89 - L'Obs.

Encyclopaedia Universalis, faillite annoncée. Digital Labor : comment répondre à l’exploitation croissante du moindre de nos comportements. Ils cèdent leur premier-né pour du wifi gratuit... - Rue89 - L'Obs. Albertine, une artiste dadaïste qui taquine Google. Le top des tops 2014 des Internets. Droit d'auteur : l'OMPI, terrain miné pour bibliothécaires et éditeurs. Etude des perceptions et usages du livre numérique. Chers parents, vous ne pouvez pas maîtriser à coup sûr l'empreinte numérique de vos enfants. Papa c’est quoi #google. « Les Google Glass préparent l’accaparement de notre attention par les publicitaires » Web90 - Patrimoine, Mémoires et Histoire du Web dans les années 1990. Manifeste pour la culture numérique.

Pourquoi l'Education nationale patine sur le numérique. « Perdre son temps sur Internet », nouveau cours d'une fac américaine. "Bientôt, vous sauvegarderez votre mémoire cérébrale sur un support électronique" « L'interview numérique » : Axelle Le Maire évoque le droit à l'oubli et Netflix. Les États-Unis déjà dans l'après-Mooc. Louise Merzeau. Climat il pleut des data.