background preloader

Simone de Beauvoir

Facebook Twitter

Les films documentaires et entretiens disponibles à la médiathèque !

Biographies et œuvres. Simone de Beauvoir, l’invention d’une vie. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Josyane Savigneau France Culture, du lundi 17 au vendredi 21 août à 9 h 10 Une passionnante traversée met à « mâle » bien des clichés et des contre-vérités. Dix heures pour en finir avec les clichés sur Simone de Beauvoir (1908-1986) : intellectuelle froide, hautaine, raisonneuse, voix péremptoire… Et pour contredire les propos d’un homme – on se demande pourquoi il n’est pas nommé – qui la « déteste ». C’est une mauvaise romancière, « le garde-chiourme de Sartre », et elle a écrit un livre « dégueulasse », La Cérémonie des adieux. Ou ceux d’un autre homme – on reconnaît la voix de Michel Onfray – pour qui Sartre et Beauvoir ne se sont jamais intéressés à qui que ce soit et n’avaient qu’un but : « laisser leur nom dans l’histoire ».

Construction de la liberté « Inventer sa vie », c’était devenir écrivaine, et, dans sa relation avec Sartre, échapper aux stéréotypes du couple marié. . « Grande traversée : Simone de Beauvoir, absolument », de Christine Lecerf. Simone de Beauvoir - France Culture. Simone de Beauvoir, absolument - Multidiffusion : podcast et réécoute sur France Culture. Simone de Beauvoir - 2000 ans d'histoire - France Inter. Simone de Beauvoir - Why I Am A Feminist.

Simone de Beauvoir, Le Deuxième sexe. Simone de Beauvoir, Le Deuxième sexe, tomes 1 et 2, Gallimard, [1949] 1964. Il serait difficile d’exagérer l’importance de cet ouvrage paru en 1949 et son influence sur la pensée féministe ainsi que dans l’élaboration du concept de genre. Il s’agit d’un classique parmi les classiques, et pourtant, il a été abondamment, parfois violemment critiqué par certaines féministes de la « deuxième vague » ; j’évoquerai quelques-unes de ces critiques. L’intérêt pour son œuvre ne s’est cependant pas démenti et une phrase, sur laquelle j’aurai également l’occasion de revenir, est restée particulièrement célèbre : « On ne naît pas femme, on le devient ». Je serai honnête : ne vous sentez pas obligé·e·s de lire l’intégralité du Deuxième sexe. Certains passages sont franchement datés et, disons-le, carrément ennuyeux.

Le projet féministe de Simone de Beauvoir Pour comprendre le projet du Deuxième sexe, il est utile de citer un passage de l’introduction, frappant par son actualité. Résumé Conclusion.