background preloader

Lahillelupis

Facebook Twitter

Plein sud. Daimler suicidaire ! Une Mercedes à Diesel Renault - Automobile. Daimler aurait-il perdu la tête ? Le constructeur allemand a retenu le Diesel 1.5 dCi Renault pour sa toute nouvelle Classe A. Déjà passablement écornée, l'image d'indestructibilité des voitures à l'Etoile ne s'en relèvera pas. A moins que… Devant l'aéroport de Berlin, la longue colonne de taxis de couleur ivoire compte moins de Mercedes-Benz que naguère. Des problèmes à répétition au début des années 2000, dus autant à des économies mal placées qu'à la fiabilité aléatoire de l'électronique en échaudèrent beaucoup. Ceux demeurés fidèles à la marque craignent aujourd'hui que l'annonce du partenariat avec Renault ne soit le signe d'une nouvelle période d'égarement, lorsque la firme de Stuttgart oublie ce qui a fait sa réputation et cède à la tentation d'une réduction des coûts.

En France aussi, on s'alarme. "Une Mercedes à moteur Renault ? Vox populi vox dei. D'autres voient la chose avec moins d'humour encore : il y aurait là carrément tromperie sur la marchandise. Erreur funeste ! Daimler : Mercedes-Benz étend un partenariat à Shanghai. Daimler : nouveaux chiffres records pour Mercedes-Benz. Awards de l’innovation 2016 – Voiture de l’année : Mercedes Classe E - Automoto, magazine auto et moto. C’est la Mercedes la plus vendue au monde, la grande routière allemande par excellence, apparue en 1947 et se fait appeler Classe E depuis l’évolution de la génération W124, en 1993. Un modèle phare au sein d’une gamme tentaculaire qui, depuis ses débuts, fait office de vitrine technologique. Dévoilée en janvier dernier, au salon de Detroit, la nouvelle mouture conserve les arguments qui ont fait la réputation des crus précédents tout en franchissant un pas de géant vers la conduite autonome.

Il n’est désormais plus question de science-fiction… Abandonnant les traits anguleux et les double-optiques de sa devancière, elle s’identifie à ses sœurs de gamme Classe C et Classe S, s’allonge de 4 cm pour atteindre 4,92 m, tout en affichant 70 kg de moins sur la balance, à équipement équivalent. Ce régime n’empêche pas la berline de Stuttgart de soigner la présentation et l’habitabilité, en progrès, ni d’habiller son habitacle d’élégants placages de boiserie et de cuir épais. Le classement :

L’innovation chez Daimler devient participative. Les blouses blanches autour des chaînes de montage automobile appartiennent-elles au passé ? Fini les laboratoires acoustiques, les bancs d’essai de moteur ou les tests de résistance pour de nouveaux matériaux de carrosserie ? Au contraire. En 2009, le constructeur automobile allemand Daimler avait préservé ses budgets réservés à la recherche et développement (R&D). Mieux, le groupe avait augmenté ses investissements de 1 milliards d’euros, portant l’enveloppe totale à 4,4 millards d’euros…. « Sans de nouveaux produits, un constructeur automobile n’est rien », rappelait alors Thomas Weber, le directeur développement de Daimler.

Une nouvelle démarche d’innovation basée sur l’ouverture et la participation C’est parce que le robinet de la nouveauté nécessite aujourd’hui un débit plus abondant que la firme de Stuttgart a élargi son modèle d’innovation afin de pourvoir intégrer des inputs différents que ceux issus de ses labos. Résulats, trois ans plus tard : De fait. Mercedes double BMW au sommet mondial du haut de gamme. Mercedes a vendu 2,08 millions de véhicules en 2016, contre 2 millions pour BMW, qui occupait la première place mondiale dans le haut de gamme depuis 2005.

Après plus d'une décennie de règne, BMW vient de se faire supplanter au sommet du marché mondial du haut de gamme par Mercedes. En 2016, la marquer à l'étoile a écoulé 2,08 millions de véhicules, en croissance de 11,3% sur un an. De son côté, BMW a dû se contenter d'un peu plus de deux millions d'unités, marquant tout de même une progression de 5,2%. Le constructeur de Munich occupait la première place parmi les constructeurs haut de gamme depuis 2005. Il avait alors délogé de cette place… Mercedes. La marque à l'étoile avait fixé comme objectif de reprendre cette première position mondiale. Pour y parvenir, elle a bénéficié d'une série de facteurs positifs. Pour autant, la perte de cette première place ne signifie pas que l'année soit marquée par une contre-performance de la part de BMW. Mercedes est revenu dans la course.