background preloader

Prix

Facebook Twitter

Exemple d'entente. YouTube. FIXATION PRIX DE VENTE. Fixation du prix. Consommateur, parlons prix ! Parlons consommateur, parlons prix !

Consommateur, parlons prix !

Quelle importance le consommateur accorde-t-il au prix ? Quelles techniques les marques peuvent-elles mettre en œuvre afin de faire correspondre leur politique de prix aux usages et attitudes du consommateur en la matière ? Pistes avec notre interviewé, Matthias Berahya-Lazarus, Président de Bonial France. La chasse aux prix, sport national ? On remarque effectivement que dans de nombreux secteurs, le client est de plus en plus attentif au prix. Ce phénomène est bien sûr alimenté par les enseignes où la pression promotionnelle, déjà à un niveau élevé l’an passé, ne cesse de s’accentuer depuis le début de l’année (+1,3 pts en Hypermarchés, +6,6 pts en Supermarchés, source Retail Explorer).

Outre l’alimentaire, où cette guerre des prix entre les enseignes donne même lieu à un phénomène de déflation avéré, c’est également le cas dans des domaines plus spécialisés comme le bricolage. Matthias Berahya-Lazarus, Président de Bonial France (c) ill. Baisse des prix: même Danone ne résiste pas au chantage de Carrefour. La réalité de l'image prix. Selon l’étude du cabinet OC&C Strategy Consultants, « 2011 est l'année du resserrement des écarts entre les images prix des enseignes ».

La réalité de l'image prix

On assiste à une dégradation de l'image prix de nombreux leaders sectoriels comme Ikea, Brico Dépôt, Décathlon ou Cdiscount et l'amélioration des "poursuivants". « Le prix reste néanmoins un critère majeur de décision d'achat mais il est moins différenciant année après année. Les français champions de la perception de "l'image-prix" des enseignes.

Il en va des prix comme des températures.

Les français champions de la perception de "l'image-prix" des enseignes

Il y a les prix réels et les prix "ressentis". Autrement dit, il y a ce que le consommateur pressent en terme de prix (c'est l'image) et la réalité du prix (c'est le positionnement). On pense par exemple qu'Ikea n'est pas une enseigne chère. Mais l'enseigne est en réalité encore moins chère que ce que les consommateurs pensent (-3,4 points). Ce différentiel c'est ce que mesure l'étude "image prix" d'OC&C Strategy Consultants (1).

Les points saillants de l'étude. Trop de prix bas tue le prix bas ! Les distributeurs se trouvent mis au défi de toutes parts : par des consommateurs plus pragmatiques, dont le budget est plus serré, et par les enseignes qui intensifient leur discours "prix" et multiplient les publicités comparatives.

Trop de prix bas tue le prix bas !

Les grandes enseignes tentent donc plus que jamais de se distinguer, d'émerger en prouvant aux consommateurs un engagement toujours plus fort sur les prix bas. Les premiers mois de 2013 sont marqués par de nouveaux " affrontements " des enseignes à coups de nouvelles publicités comparatives et de nouveaux arguments marketing différenciant (Kantar Media analyse avec Retail AdSight les stratégies publicitaires des distributeurs généralistes aussi bien sur les médias traditionnels (TV, presse, radio, affichage) que digitaux (display, social, vidéos virales, évènementiel) afin d'apporter une vision globale des nouvelles stratégies publicitaires du secteur). Les exemples en campagnes Auchan élargit sa gamme de " produits à 1€ " aux rayons frais. Carricano_Trinquecoste.

QDG 4 le produit a t il un prix?

Les enfants font le succès d'Ouigo, le TGV à bas coût. La SNCF vient de dresser un premier bilan un mois après le lancement du TGV low-cost : 20 % des voyageurs ont moins de 12 ans.

Les enfants font le succès d'Ouigo, le TGV à bas coût

Un mois après son lancement, Ouigo, le TGV low-cost rose et bleu, devient le TGV des enfants. «Alors que sur un TGV classique, nous comptons 7 % d'enfants de moins de 12 ans en moyenne, sur Ouigo, ils représentent 20 % des voyageurs», observe Valérie Dehlinger, directrice d'Ouigo à la SNCF. Avec un tarif unique à 5 euros pour les enfants quels que soient le jour et l'heure, Ouigo a créé un véritable appel d'air pour les petits et leurs proches. «La clientèle est majori­tairement familiale avec des familles complètes mais aussi des enfants voyageant avec un parent seul et des grands-parents les ­accompagnant. Notre cible est donc atteinte», résume la directrice d'Ouigo. Le premier TGV à bas coût est un succès si l'on se fie au nombre de billets vendus: 300.000 depuis l'ouverture des ventes le 19 février dernier.

Le prix, premier déclencheur d'infidélité. Le low cost dans tous ses états, Dossier. Prix. - Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub. > Retour au sommaire navigation contenu 19 novembre 2010 Peut-on conjuguer qualité et low cost ?

- Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub

Pour Hélène Abraham, Vice-président commercial et marketing de Transavia France, le modèle low cost ne sacrifie pas la qualité mais simplifie l’offre. Elle nous explique comment Transavia, compagnie low cost "nouvelle génération", illustre cette nouvelle conception de la valeur. Elisabeth Billiemaz, Directeur général de l’agence H, détaille la stratégie de communication qui a permis à Transavia d’émerger comme une marque revisitant les fondamentaux du modèle low cost.