background preloader

Revue de Presse de l'annonce des labellisations - nov 2014

Facebook Twitter

Les deux interventions d'Axelle Lemaire et tous les articles qui ont parlé de l'annonce

LeMonde : l’offensive « French Tech » d’Axelle Lemaire. Interview sur France Info. Interview sur BFM. Neuf villes françaises reçoivent le label «French Tech» VIDÉO - La secrétaire d'État au Numérique Axelle Lemaire a dévoilé les premières métropoles qui bénéficieront de ce label, conçu pour favoriser la création de start-up et le développement des talents dans le numérique.

Neuf villes françaises reçoivent le label «French Tech»

Un éléphant, un lion et même une fusée. Pour convaincre le gouvernement de leur attractivité dans le numérique, une quinzaine de villes françaises s'étaient parées de leur plus beau logo. Elles sont finalement neuf à recevoir le label French Tech, une initiative qui vise à favoriser la création de start-up dans le secteur du numérique en France.

Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Rennes et Toulouse seront ses premières figures de proue. Leur but: faire de la France un «vaste accélérateur de start-up». Le zoom éco de Magali Boissin : Do you speak French Tech? Avec 9 labels French Tech, Axelle Lemaire fait coup double - Challenges. Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du Numérique, a eu beau insister –"ce n’est pas un concours de beauté"–, une remise des prix a bien eu lieu mercredi 12 novembre.

Avec 9 labels French Tech, Axelle Lemaire fait coup double - Challenges

Sur quinze villes candidates au label French Tech, neuf l’ont obtenu : Lyon, Nantes, Rennes, Lille, Grenoble, Toulouse, Montpellier, Bordeaux et la métropole Aix-Marseille. Label crucial Si ces labellisations étaient très attendues par les entrepreneurs et les régions, elles sont aussi cruciales pour Axelle Lemaire, qui doit faire ses preuves après avoir repris le dossier French Tech des mains de Fleur Pellerin en avril 2014. Interview sur BFMTV. Un label "French Tech" pour les villes investies dans le high-tech. Europe 1Gabriel Vedrenne avec AFP Videos Financièrement, cela ne va rien changer pour elles mais il s'agit d'une consécration symbolique.

Un label "French Tech" pour les villes investies dans le high-tech

Neuf métropoles françaises se sont vues décernées mercredi par l'Etat le label "French Tech" : Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Nantes, Montpellier, Rennes et Toulouse. Les 9 premières métropoles #FrencTech. Neuf villes françaises reçoivent le label «French Tech» - Les Echos. Budget fiscalité Résidences secondaires : les 1.150 villes surtaxées Les communes situées en « zones tendues » pourront majorer la taxe d’habitation de 20% sur les résidences secondaires.

Neuf villes françaises reçoivent le label «French Tech» - Les Echos

Votre ville est-elle concernée ? Neuf métropoles labellisées French Tech. Lille, Lyon, Grenoble, Aix-Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Rennes : ce sont les neuf métropoles ayant obtenu le label French Tech, décerné aux écosystèmes de startups «les plus dynamiques et les plus prometteurs » en région, afin de les rendre « identifiables à l'international » et de constituer « l'équipe de France » des écosystèmes numériques autour de la locomotive et capitale de facto de la French Tech, Paris.

Neuf métropoles labellisées French Tech

Cette première promotion comporte peu de surprise. Au total, 15 territoires avaient formellement déposé leur candidature depuis février auprès de la mission French Tech, qui dépend de Bercy, dont les villes de Brest, Rouen, Saint-Etienne, Toulon, et des regroupements de communes sous la bannière Côte d'Azur (Nice-Sophia Antipolis- Cannes- Grasse) et Lor'n Tech (ex-"Sillon lorrain" Nancy-Metz-Epinal-Thionville).

Devenir une ville "French Tech", ça change quoi? Neuf métropoles reçoivent le label French Tech. Axelle Lemaire dévoile les métropoles labellisées « French Tech » Le gouvernement à la recherche du Google français.

Axelle Lemaire dévoile les métropoles labellisées « French Tech »

C’est aujourd’hui sur France Info que la Secrétaire d’État au numérique a dévoilé le nom des 9 sites labellisés "Métropole French Tech". Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier Nantes, Rennes, Toulouse, voilà la liste des métropoles labellisées "French Tech". Une liste non définitive qui pourra grandir avec le temps. Au fait, c'est quoi la "French Tech" ? « French tech », neufs métropoles sacrées championnes du numérique. L’enjeu est de créer un écosystème favorable au développement des entreprises à fort potentiel de croissance, en les rendant plus visibles à l’international.

« French tech », neufs métropoles sacrées championnes du numérique

La nouvelle était attendue impatiemment par les équipes des métropoles qui travaillent depuis des mois sur leurs dossiers de candidature. Sur les quinze villes prétendant au label « French Tech » depuis le lancement de l’appel à projet par Fleur Pellerin en janvier dernier, neuf ont été retenues, a annoncé mercredi 12 novembre l’actuelle secrétaire d’État au numérique Axelle Lemaire. « Le réseau des métropoles French Tech va s’étoffer » La Tribune.

« Le réseau des métropoles French Tech va s’étoffer »

La liste des neuf métropoles retenues vient d'être annoncée : quelle est l'étape suivante ? David Monteau. Nous venons d'annoncer une première vague significative de labellisations, neuf métropoles, car les projets sont vraiment bons. C'est aujourd'hui l'aboutissement de plusieurs mois de travail et d'itérations avec les métropoles candidates mais c'est aussi un nouveau départ. Le label French Tech espère fédérer les écosystèmes numériques. Economie Publié le 22/08/2014 • Par Sabine Blanc • dans : A la une, France © Flickr CC by jenny downing Une quinzaine de territoires ont déposé un dossier pour obtenir le label French Tech, qui vise à favoriser l’émergence de champions français du numérique.

Le label French Tech espère fédérer les écosystèmes numériques

Même en cas d’échec dès la phase de sélection, ce processus permet de rassembler des acteurs parfois épars. Bientôt des villes numériques. On parle de la transformation numérique comme de la troisième révolution industrielle.

Bientôt des villes numériques

Elle modifie des usages, transforme les modes de production, bouleverse les entreprises. Mais aujourd’hui, on parle de villes françaises numériques. Vous connaissez la French Touch, j’en suis sûr qui a beaucoup fait pour populariser nos DJ français. Et bien vous connaitrez bientôt, la « French Tech » : une trentaine de villes françaises, se battent pour obtenir ce nouveau label. Et aujourd’hui c’est la secrétaire d’Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire, qui va annoncer quelles sont les villes gagnantes.

Bordeaux

Rhône Alpes. Montpellier. Nantes. Rennes. Lille. Toulouse. Côte d'Azur. Aix-Marseille. L'Alsace manque le 1er train du French Tech - France 3 Alsace. Technologies. TourHebdo. Le label "French Tech" est attribué par la mission du même nom, chargée de promouvoir l'écosystème des start-up françaises. Le label "French Tech" prend son envol. Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat en charge du Numérique au ministère de l'Economie, a dévoilé les neuf métropoles qui se voient décerner le label désignant l'ensemble de l'écosystème des acteurs du numérique français.

#FrenchTech : la liste des 9 premières métropoles labellisées via. French Tech : les 9 premiers labels vont aux grandes villes. #Infographie : Annonce des 9 premières métropoles labellisées FrenchTech. Lille, Lyon, Grenoble, Aix-Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Rennes font partie des 9 premières métropoles (sur 15 dossiers reçus), labellisées « FrenchTech ». L’ambition de ce label ? Faire de la France le plus grand accélérateur de startups. Pour concrétiser cette ambition, 800 m2 locaux seront destinés au ralliement des écosystèmes régionaux. Pour la FrenchTech, l’écosystème numérique français, la rentrée a été porteuse d’une bonne nouvelle !

Proposée par Fleur Pellerin et reprise par Axelle Lemaire, actuelle secrétaire d’Etat au numérique, cette initiative aurait pu voir son volet communication à l’étranger amputé avant même de commencer. French Tech : 9 métropoles obtiennent le label. Axelle Lemaire, la secrétaire d’Etat à l’Economie numérique, vient d’annoncer les villes ayant obtenu le label French Tech : Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Rennes et Toulouse. Une quinzaine de candidatures avaient été déposées.

Le label, lancé sous Fleur Pellerin, est censé donner de la visibilité à l’international aux écosystème les plus compétitifs. Le projet est doté d’un budget de 215 millions d’euros, dont 15 millions sont dédiés à la promotion à l’international. Chaque ville devra maintenant s’organiser pour tirer profit de cette labellisation. L’objectif à présent est de « générer 10 000 emplois, accroître de 50% le nombre d’ETI, de 70% celui des TPE et des PME, susciter le développement d’entreprises championnes de dimension mondiale » fait par exemple savoir la Ville de Bordeaux. La deuxième phase de l’offensive « French Tech » est amorcée !

Depuis sa désignation au poste de secrétaire d’Etat au numérique en avril, Axelle Lemaire reste fidèle à une mission : mettre en valeur l’écosystème high-tech français et faire de son dynamisme un argument de visibilité à l’international. Cette initiative, au nom d’offensive « French Tech », entre désormais dans une seconde phase avec la sélection de métropoles françaises particulièrement favorables à l’entrepreneuriat. Explications avec un article du Monde. Les 9 premières métropoles labellisées #FrenchTech. Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique, a annoncé le nom des 9 premières villes a avoir obtenu leur label French tech. Initiée par Fleur Pellerin qui en avait fait son cheval de bataille et sa vitrine à l’international, la French tech est désormais bien lancée puisque 9 villes portent désormais son label. Mercredi 12 novembre, c’est Axelle Lemaire qui a énoncé la liste de ces métropoles numériques dans le journal Le Monde.

Que retenir du rapport Lemoine et du label French Tech sur la transformation digitale de l’économie française ? Il est paru il y a quelques jours seulement et était très attendu. Lors de l’annonce de la mise en place d’un comité en charge de remettre son rapport, je m’étais dit qu’on aurait des pistes intéressantes, riches et pragmatiques (cf : Préparer l’économie française à la transformation numérique : est-il trop tard ?). Découvrez les neuf premières métropoles labellisées "French Tech" Neuf villes décrochent le label ”French Tech” French Tech : Les premières métropoles dévoilées. French Tech : Neuf villes labellisées.

Label French Tech : qu’est ce que cela change concrètement ?