background preloader

Régime paléo (généralités)

Facebook Twitter

Interviews - Mark Sisson : «On peut vivre Paléo sans renoncer à une existence confortable.» La Nutrition.fr : Mark, comment résumeriez-vous votre livre en quelques mots ? Mark Sisson : Nous avons en nous des gènes de chasseurs-cueilleurs qui ont été sélectionnés pour un certain type d’environnement : des aliments non transformés, de l’air pur, du soleil, peu de stress chronique, un bon réseau social. Recréez cet environnement et vos gènes vous donneront une excellente santé. Pour cela, faut-il retourner à la vie des hommes des cavernes ? Bien sûr que non. On n’a pas besoin de se vêtir de peaux de bêtes pour bénéficier du mode de vie auquel vous vous référez, c’est ce que vous voulez dire !

Absolument. Dans Le Modèle Paléo, vous expliquez que vous avez longtemps suivi les préceptes de l'opinion majoritaire aussi bien en ce qui concerne votre entraînement de sportif de haut niveau que votre alimentation. Tout a commencé par une blessure très sérieuse suite à un entraînement trop intensif. Concrètement quel type d'exercice préconisez-vous ? Oui. Pourquoi grossit-on ? Comprendre le mécanisme de la prise de poids. Aimez-vous et ne comptez plus! Vous faites un régime pour perdre du poids, pour perdre de la graisse, du muscle, de l’eau en fait peu importe pourvu que votre balance vous donne un bon chiffre.

Le problème avec les régimes c’est qu’ils restreignent votre consommation de calories. Car c’est bien connu que le corps humain est une machine thermodynamique qui fait que chaque calories ingérées doit être soit dépensée, soit stockée en gras. Du coup vous avez rapidement faim. Et le moment où vous allez craquer pour des sucreries n’est plus très loin. Si je vous disais qu’il existe une solution à ce problème. Ne comptez plus les calories 500g de graisse représente un peu plus de 3900 calories. Imaginez qu’à partir de maintenant, vous mangez 43 calories par jour supplémentaires. Avec cette théorie, au bout d’un an vous avez gagné 2 kilos de graisse juste en mangeant 10g de croissant en plus de votre alimentation normale. Oui mais un croissant n’est pas équivalent à du poulet car il y a du gras. Quand on aime on ne compte pas. Comment Manger Paléo dans la Vraie Vie. Juin292012 Paléo, vous avez dit Paléo ?

Diète paléolithique ou préhistorique, on entend de plus en plus parler d’un régime extrêmement bon pour la santé, celui qu’auraient suivis nos lointains ancêtres chasseurs-cueilleurs. L’idée du régime préhistorique est d’intégrer tous les aliments que nous mangions durant l’ère du paléolithique, avant l’ère laitière et céréalière. Il convient de supprimer un large éventail de produits de notre société moderne (surtout les produits transformés).

Et finalement, le régime « chasseur cueilleur » redéfinit les proportions de glucides, lipides et protides des rations quotidiennes. ! Bon pour la santé ? Le régime paléolithique se distingue de tous les autres régimes de par la restriction draconienne qu’il nécessite. En gros, vous ne pouvez manger que ce qui existait durant le paléolithique, c’est-à-dire entre -2.5 millions d’années et -10.000 ans. Des aliments autorisés, d’autres interdits Quels « crans paléo » allez-vous choisir ? “L’initié Paléo” ! Eaton, S. 10 idées reçues et stéréotypes sur le Régime Paléo - BMoove. Il est important pour nous de rectifier cela en 1er lieu. Le « Régime Paléo » n’est pas un régime mais bel et bien d’un mode de vie ! Le « Paléo » c’est une façon d’appréhender la vie, de la concevoir, en s’approchant le plus possible du style de vie de nos ancêtres du Paléolithique.

Basée sur 3 piliers : l’alimentationle mouvementl’état d’esprit ! L’alimentation Paléo n’est pas issue de l’esprit tordu d’un expert avide de kilos en moins, non elle correspond à ce que les premiers humains mangeaient spontanément, de façon naturelle. Et bien, pas tant que ça ! Si nous ne vivons plus au Paléolithique, nos organismes eux, n’ont pas muté assez (0,02%) pour digérer convenablement l’alimentation industrielle. De nombreux anthropologues suggèrent que l’espèce humaine aurait atteint son apogée (en termes de masse musculaire moyenne, de densité osseuse et de taille du cerveau) il y a environ 10 000 ans. Effectivement ! Une simple plaie pouvait être mortelle si elle s’infectait !

Plutôt pas mal, non ?! Le Paleo, bien plus qu’un regime sans gluten, une alimentation sans grains !Salle de sport A.WAY | A.WAY Dijon CrossFit Black Owl. Suite à la création de mon groupe privé A.WAY COOK, je reçois de nombreux messages concernant l’alimentation au sens large du terme. Aujourd’hui, nous allons parlé d’intolérance et notamment de gluten. Article écrit par Sophie Mercuzot, Le gluten est une protéine présente dans la plupart des céréales. Celle-ci apporte l’élasticité, le moelleux aux aliments et une facilité de préparation et de cuisson des aliments. C’est dans cette optique là que les industries alimentaires l’utilisent à outrance… Le gluten est très difficile à digérer et peut irriter la paroi de votre intestin.

Présentez-vous régulièrement un ou plusieurs de ces symptômes sans raisons apparentes ? Beaucoup d’autres maux qui affectent différentes parties du corps, tels que : Ce n’est pas un phénomène de « mode », c’est une réalité en constante augmentation. 1 personne sur 3 est concernée par l’intolérance au gluten et la plupart l’ignore. Ingrédients ajoutés contenant du gluten à éliminer : Attention au préjuger !

Les 10 commandements du régime paléo. Rassurez-vous, je ne me prends pas pour Moïse, mais les 10 commandements du régime paléo sont aussi importants sinon plus que ceux de la version originale. Pourquoi? Parce que cela concerne votre santé. Retrouvez le droit chemin (de la santé) avec ces dix commandements (cliquez pour zoomer) Les céréales contiennent des protéines qui peuvent pirater votre système immunitaire. Que ce soit les glucides au goût sucré (comme le sucre) ou non (patate), réduisez votre consommation de glucides.

Les produits industriels subissent des traitements à hautes températures pour répondre à des normes d’hygiène ou pour rendre un produit plus stable (et augmenter sa conservation). Autre produit hautement industrialisé : le lait de vache et ses dérivés. Le gras est la source d’énergie ancestrale. Ce n’est pas parce que vous mangez paléo que vous ne pouvez plus vous faire plaisir. Sauf si vous êtes un fana du marathon, ne courez pas des heures pour perdre vos kilos ou pour votre santé. Pas assez de féculents ? - Vivre Paléo. Je tient à le dire, je fais rarement d’articles en réaction à l’actualité. La plupart des articles sur mon site sont des articles de fond, qui parlent d’un point précis du style de vie Paléo. Et pourtant, je ne pouvais que réagir face à une actualité que je vois en ce moment sur pratiquement tout les médias en France : sur France Info, RFM, 20minutes, Le Parisien et de nombreux autres … Et vous l’avez deviné, c’est bien de l’actualité autour des féculents dont je veux parler dans cet article.

Apparemment, d’après cette fameuse étude publiée le 23 mai 2013, on ne mange pas assez féculents. Qu’en est-il vraiment ? Les informations de cette étude sont-elles valables ? A-t-on vraiment besoin de féculents ? Déjà, il y a un problème fondamental avec cette étude. Une autre affirmation qui est fausse : il faut manger des féculents pour avoir de l’énergie tout au long de la journée.

Acide phytique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Déminéralisation[modifier | modifier le code] Le pain[modifier | modifier le code] Cet effet de déminéralisation s’observe plus chez les consommateurs de pains à base de farines complètes (l'acide phytique étant très majoritairement présent dans les enveloppes des céréales) n'ayant pas subi une fermentation à base de levure / levain traditionnel(le).

La fermentation au levain naturel (sans levure de boulanger, ni levure chimique) est lente et produit une acidité (pH<5.5) qui active des enzymes, appelées phytases, présentes dans la farine. Ces phytases dégradent l'acide phytique en inositol et phosphore minéral. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une vitamine à proprement parler pour l'espèce humaine (capacité de synthèse par l'organisme), l'inositol appartient au groupe des vitamines B (vitamine B7). Environ 80 % du phosphore contenu dans les céréales est sous forme d'acide phytique. Minéraux[modifier | modifier le code]

Manger Paléo en 300 mots | Manger Paleo. Manger paléo en 300 mots Les mauvaises habitudes alimentaires de notre société moderne sont une des principales raisons de la constante croissance de cas d’obésité, de problèmes cardiaques, de diabète et de plusieurs autres problèmes de santé. Ça et le manque d’activité physique. Manger Paléo c’est un retour aux sources. C’est faire nos choix alimentaires en se basant sur ce que nos ancêtres mangeaient, et ce, pour optimiser notre santé. Ce n’est pas répliquer leur diète et style de vie à la lettre, c’est plutôt s’en inspirer pour faire des choix éclairés tout en tenant compte des changements sociaux et avancements technologiques d’aujourd’hui. Manger Paléo c’est manger : LégumesPoissonsViandesVolaillesOeufsNoix Fruits Manger Paléo c’est éviter : Grains Légumineuses Sucres ajoutés La plupart des huiles végétales et toutes les huiles hydrogénées La zone grise: Il existe quelques aliments qui peuvent être inclus dans la diète selon vos objectifs, besoins et prédispositions à bien les tolérer.

Le régime préhistorique - Le régime paléo à l’assaut des maladies de civilisation. Le régime Paléo est l'objet de nombreux livres et publications (Lire l'entretien avec Mark Sisson, l'auteur du Modèle Paléo, EXTRAIT ICI >>). Il s'agit d'un mode alimentaire qui consiste à consommer les aliments à disposition de nos ancêtres pendant plusieurs millions d'années, jusqu'au néolithique, c'est-à-dire jusqu'au développement de l'agriculture, en éliminant ou réduisant fortement laitages, céréales, sucre, sel, produits raffinés (sucres, huiles) apparus au néolithique et après.

Dans un article récent, le Dr Staffan Lindeberg, de l'université Lund en Suède, examine les données scientifiques ayant trait à l'alimentation paléolithique et à la nutrition préventive actuelle. Son but : déterminer si le régime de nos ancêtres peut aider à prévenir les maladies de civilisation, précisément celles qui sont apparues avec l'agriculture et la sédentarité. Focus sur les aliments paléo Les fruits Les tubercules, racines et autres sources d'amidon La viande, le poisson, les coquillages Les graines. Les régimes à la loupe - Le régime paléolithique. Un régime de type Paléolithique (paléo ou ancestral) pourrait aider à prévenir des maladies de civilisation comme l'obésité et le diabète.

De quoi s'agit-il ? Comment ça marche ? En 1985, le Dr S. Boyd Eaton (université Emory, Atlanta, Géorgie), anthropologue médical, publie un article dans lequel il émet l’hypothèse que l’alimentation idéale pour la ligne et pour la santé serait celle de nos ancêtres du Paléolithique. « La fréquence des mutations spontanées de l'ADN du noyau cellulaire est de l'ordre de 0,5 % par million d'années, plaide-t-il. Nos gènes sont donc très proches de ceux de nos ancêtres du Paléolithique, il y a 40 000 ans. Ce qui a changé, c'est notre alimentation, avec l'avènement de l'agriculture il y a 10 000 ans, et surtout la révolution industrielle. Nous ne sommes plus adaptés génétiquement au mode alimentaire actuel. Les différences avec l'alimentation moderne Plus de protéines. Autant de graisses, mais différentes.

Moins de glucides. Les principes En résumé.