background preloader

Surenchère

Facebook Twitter

6ème étage ou 6ème avenue ? En Grèce, depuis l’arrivée de la Troïka nous devenons tous une… atmosphère.

6ème étage ou 6ème avenue ?

Dans des conditions de laboratoire et sous pression. Par modélisation exemplaire et accélération des particules, élémentaires si l’on préfère. Les Don Quichotte de Bruxelles. Les mesures adoptées lors du sommet du 30 janvier — le traité de stabilité et le plan de croissance économique — servent au mieux à réparer les erreurs commises depuis un an et demi.

Les Don Quichotte de Bruxelles

Au pire, elles relèvent de l’imposture, estime l'éditorialiste Xavier Vidal-Folch. Greek Parliament Approves Austerity Plan. Democracy vs Mythology: The Battle in Syntagma Square. I have never been more desperate to explain and more hopeful for your understanding of any single fact than this: The protests in Greece concern all of you directly.

Democracy vs Mythology: The Battle in Syntagma Square

What is going on in Athens at the moment is resistance against an invasion; an invasion as brutal as that against Poland in 1939. The invading army wears suits instead of uniforms and holds laptops instead of guns, but make no mistake – the attack on our sovereignty is as violent and thorough. Private wealth interests are dictating policy to a sovereign nation, which is expressly and directly against its national interest.

Ignore it at your peril. Say to yourselves, if you wish, that perhaps it will stop there. The powers that be have suggested that there is plenty to sell. China has waded in, because it holds vast currency reserves and more than a third are in Euros. It is vital to understand that I do not wish to excuse my compatriots of all blame. I did not see a pair of sunglasses not emblazoned with Diesel or Prada. GEAB N°56-Spécial Eté 2011 est disponible! Crise systémique globale - Dernière alerte avant le choc de l'Automne 2011 : Quand 15.000 milliards USD d'actifs financiers partiront en fumée.

Grèce: Bruxelles "ne partage pas l'évaluation" de Standard and Poor's - Flash actualité - Economie - 30/03/2011. Le FMI épaulé par la Commission européenne organise le pillage de la Grèce, par Jérôme Duval. Comment les médias accroissent la panique des marchés. Greece debt fears hit fever pitch. Les épargnants grecs commencent à vider leurs comptes bancaires. Selon la Banque centrale de Grèce, citée ce jeudi dans le Financial Times, les épargnants grecs commencent à s'inquiéter de la situation financière du pays et retirent progressivement leurs économies de leurs comptes bancaires.

Les épargnants grecs commencent à vider leurs comptes bancaires

Ils auraient retiré 5 milliards d'euros en janvier et encore 3 milliards en février pour les transférer dans des banques étrangères. Le Financial Times parle même d'un total de 10 milliards d'euros retirés. Arrivée des équipes du FMI en Grèce. Grèce : ça va très mal finir. Ce texte est un « article presslib’ » (*) On en est revenu au même climat que celui qu’on avait connu en 2008, durant les derniers jours de Bear Stearns d’abord, de Lehman Brothers ensuite : une lente érosion, confirmée de jour en jour, ponctuée de commentaires lénifiants que la fin attendue est hors de question car des mesures importantes « prises en haut lieu » interviendront aussitôt que cela s’avèrera réellement nécessaire.

Grèce : ça va très mal finir

Personne n’y croit bien entendu car ce qu’on sait des mesures en question suggère qu’elles visent un problème différent : du même nom sans doute, mais d’un tout autre ordre de grandeur, soulignant que le ou les chevaliers blancs en puissance n’ont pas compris grand-chose au drame en train de se dérouler. Grèce : le plan de sauvetage européen a fait « pschiiiiiiiittttt. Les marchés financiers doutent de la volonté réelle de la zone euro de voler au secours de la Grèce.

Grèce : le plan de sauvetage européen a fait « pschiiiiiiiittttt

Et ils le font savoir en exigeant des taux d’intérêt de plus en plus élevés pour prêter de l’argent à Athènes, des taux sans aucun rapport avec la situation réelle des comptes publics grecs, la Grèce étant très loin d’une cessation de paiement. Ainsi, le taux sur le papier à dix ans a atteint, jeudi, le niveau sans précédent de 7,51 %, soit plus de 430 points de base par rapport au bund allemand, un « spread » qui s’est heureusement quelque peu détendu aujourd’hui.

L’euro a aussi été chahuté par les marchés, chutant jusqu’à 1,32 dollar avant de se redresser. Berlin doit faire des concessions à Athènes, juge George Soros - Combien coûtera le sauvetage de la Grèce ? - Coulisses de Bruxel. En 2010, la Grèce a besoin d’emprunter sur les marchés 53 milliards d’euros.

Combien coûtera le sauvetage de la Grèce ? - Coulisses de Bruxel

Le bug grec s’avance. D epuis la publication de ma note à propos de la situation de la Grèce, un accord est intervenu entre les puissances européennes pour « aider » la Grèce.

Le bug grec s’avance

En fait ce plan est une honteuse démonstration de la cupidité prédatrice qui tient lieu de solidarité européenne. Avis au peuple : en plus de vos problèmes l’Union Européenne est là pour vous enfoncer en cas de malheurs. « L’Europe qui protège » est plus cruelle et couteuse quand elle met la main à la poche que le FMI lui-même. Elle est une simple structure de maintien de l’ordre libéral qui se paie sur le dos des punis. Les derniers chiffres du déficit grec affolent les marchés et fo. G20 plots post-crisis path; Greece dampens hopes. CHARTS OF THE WEEK: This Is What The Greece Endgame Looks Like. La Grèce promet une nouvelle purge, les Européens font taire leu. Une ornière qui mène dans le décor. Grèce : le scénario de la panique. Si l'Europe et le FMI s'avèrent incapables de venir rapidement au secours de la Grèce, la panique risque de l'emporter sur la raison. Les marchés financiers et les agences de notation croient désormais que la Grèce pourrait se révéler incapable de rembourser sa dette extérieure.

La panique gagne les investisseurs, et le scénario catastrophe d'une crise financière européenne se profile. La faute à l'incapacité de l'Europe, nourrie par l'égoïsme allemand, d'aider l'un de ses membres. La Grèce inquiète et c'est normal : sa situation économique est catastrophique. Alors, quand les autorités grecques annoncent que le déficit budgétaire pour 2009 représente 14 % du produit intérieur brut (PIB) − au lieu des 13,6 % annoncés jusqu'à présent − et la dette publique 150 % du PIB, ça craque.

Oulala.net. Nos amis sauriens du capitalisme financier ont décidé il y a plusieurs mois de relancer la création de montagnes virtuelles d’argent, via les Bourses, après le revers "subprime".

Oulala.net

Il faut, comme toujours, un cochon de payant au bout de l’arnaque pour que les spéculateurs ramassent ce bon argent qu’il génèrent uniquement en manipulant les actions à coups de logiciels de marché. Naturellement, avec les innombrables manoeuvres spéculatives depuis le développement planétaire des Bourses par R.Reagan, autre bienfaiteur reconnu dans les salons du CAC, les cochons étaient déjà mal en points. Les dernières attaques des spéculateurs vont laisser raides morts des contingents plus importants. Des Etats, en fait. Ainsi les grecs, qui sont en train d’être passé au fil de l’épée par les terroristes financiers. Revu de détail d’un massacre en cours. Si elle veut emprunter sur les marchés financiers, la Grèce devra payer 9,8% sur 10 ans et 15,35% sur 2 ans. La Grèce invente le pilori fiscal. Jeudi, le ministère des finances grec a publié les noms de 57 médecins de Kolonaki, le quartier chic d’Athènes, ayant fraudé le fisc.

La Grèce invente le pilori fiscal

Une première, le gouvernement ayant manifestement décidé de frapper les esprits afin de montrer que les temps ont changé (lire mon enquête sur le sujet). On imagine la bonne ambiance dans les cabinets en question... Dans un communiqué, le ministère annonce par ailleurs que 11 médecins, sur les 57 dont le nom est cloué au pilori, ont été sanctionnés par une amende de 4,5 millions d’euros en sus du redressement fiscal et que les enquêtes continuent.