background preloader

Travail femmes

Facebook Twitter

Pourquoi les femmes sont-elles plus petites que les hommes ? Partout dans le monde, les femmes sont en moyenne plus petites que les hommes.

Pourquoi les femmes sont-elles plus petites que les hommes ?

Même chez les Européens du Nord, qui sont actuellement les plus grands du monde, leur taille est inférieure à celle des hommes d’une quinzaine de centimètres environ. Le dimorphisme sexuel de taille, comme l’appellent les scientifiques, n’est cependant pas universel. Hommes-femmes: les trois pires inégalités dans le monde professionnel. Pour que les femmes et les hommes soient répartis de façon égale dans les différents métiers, il faudrait que plus d'une femme ou un homme sur deux change d'activité.

Hommes-femmes: les trois pires inégalités dans le monde professionnel

Il s'agit d'un des constats émanant d'une étude du ministère du Travail (Dares), publiée jeudi 5 mars. Voici les trois principales inégalités professionnelles que subissent les femmes, mises en avant par le rapport. 1) Plus de contrats à temps partiel subis Les femmes sont 30,6% à travailler à temps partiel, contre seulement 7,2% des hommes en 2013, note la Dares. La probabilité de travailler à temps partiel plutôt qu'à temps plein est ainsi près de six fois plus élevée pour une femme que pour un homme tous âges confondus et près de neuf fois plus élevée entre 30 et 54 ans. Au total, 80% des emplois à temps partiel sont occupés par des femmes. 2) Les écarts de salaires à 15,2% Les écarts de salaires moyens atteignent 15,2% en 2013 en France, selon un rapport publié par Eurostat jeudi 5 mars.

Mixité en entreprises. Les femmes moins entrepreneures que les hommes, vraiment ? - Les Echos. Accueil Selon une étude réalisée par l'APCE, seuls 4 % des Françaises ont créé leurs entreprises, contre 10 % des Américaines.

Les femmes moins entrepreneures que les hommes, vraiment ? - Les Echos

Pourtant, la France est au 4e rang mondial en termes de conditions favorisant l'entrepreneuriat. L'étude revient sur les raisons, et détaille les initiatives prises par le gouvernement pour augmenter ce nombre. Pourquoi si peu de femmes économistes dans les débats publics ! Pourquoi si peu de femmes économistes émergent dans le débat public.

Pourquoi si peu de femmes économistes dans les débats publics !

Je vois plusieurs raisons à cela. La première est simple : il y a moins de femmes économistes que d'hommes économistes. On est loin de la parité dans la discipline. En France, les maîtres de conférences en économie comptent 38% de femmes, les professeurs 18% seulement et, au tout dernier échelon de la classe exceptionnelle des professeurs, il n'en reste plus que 6%! Ces taux progressent mais lentement. La seconde raison, me semble-t-il, est que la profession valorise assez peu la participation au débat démocratique. La troisième raison tient au langage des économistes, souvent technique et jargonneux, pas seulement parce que la matière s'y prête mais surtout parce que cette technicité est une sorte de bunker qui met à l'abri de la remise en question et qui assoit le pouvoir de celui qui la maîtrise. Et si pour féminiser l'économie, nous commencions par féminiser le langage des économistes ? Femmes & Numérique : une réponse aux enjeux économiques mondiaux ?

Seulement 28% de femmes évoluent dans le secteur du numérique en France.

Femmes & Numérique : une réponse aux enjeux économiques mondiaux ?

Mais qu'en est-il à l'échelle internationale ? Le secteur est-il plus paritaire ailleurs ? Comment l'enjeu de la mixité est-il abordé aux quatre coins du monde ? Eléments d'analyse avec Social Builder, cabinet associatif développant des projets innovants en faveur de la mixité femmes-hommes dans le numérique et l'entrepreneuriat tel que le Forum Jeunes Femmes et Numérique du 17/4 à Arts et métiers ParisTech. Le numérique : une économie qui draine de gigantesques besoins de compétences partout dans le monde Le marché du numérique est en plein boum. Aux Etats-Unis, les emplois du secteur de l'information technology (IT) vont croître de 22% d'ici 2020.

L'OCDE estime que 60% des emplois du secteur de l'IT auront un niveau de croissance supérieur à la moyenne sur la période 2010-2020. Focus sur la retraite des femmes, Supplement. Avec des salaires souvent moins élevés et des carrières moins linéaires que celles des hommes, nombre de femmes doivent se contenter de maigres pensions de retraite.

Focus sur la retraite des femmes, Supplement

Une situation qu'il faut anticiper. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : tous régimes confondus, la pension de retraite moyenne de droits directs d'une femme (droits personnellement acquis au cours de sa vie professionnelle) en 2012 ne représentait que 57,5 % de celle d'un homme ! Une disparité - criante - qui en dit long sur la persistance des inégalités hommes-femmes, qui s'étend bien au-delà du seul salaire et du seul déroulé de carrière… Certes, cette différence devrait s'atténuer quelque peu dans les prochaines années, nombre de femmes ayant désormais une trajectoire professionnelle moins saccadée que celle de leurs aînées.

Voici ce qu'il faut savoir pour comprendre la façon dont elle est calculée et, le cas échéant, en anticiper les conséquences. Passer à temps partiel, est-ce pénalisant ? Roselyne Poznanski, Les Echos. Cadres : à poste égal, les femmes gagnent encore 8,5 % de moins - Les Echos. Conjoncture La croissance du PIB rebondit de 0,6 % au premier trimestre L’Insee va annoncer ce mercredi un net rebond de l’activité.

Cadres : à poste égal, les femmes gagnent encore 8,5 % de moins - Les Echos

La chute du pétrole a dopé la consommation des ménages et la production industrielle. La... Budget fiscalité Moins d’un ménage sur deux paie l’impôt sur le revenu Selon les derniers chiffres de l’administration fiscale, l’effet de la baisse d’impôt votée à l’été dernier a été massif. Médias Vivendi prêt à débourser 467 millions pour raffermir son emprise... Le groupe lance une OPA sur la Société éditrice de Canal+ Ces femmes qui s’imposent dans des "métiers d’hommes" « Elisabeth, pourquoi es-tu ici ?

Ces femmes qui s’imposent dans des "métiers d’hommes"

Pourquoi n’es-tu pas à la maison à élever des enfants ? » La question est lâchée au beau milieu d’une réunion technique. Elisabeth Lefort, chef de chantier chez Technip, explique calmement à son client sa passion pour son métier et son envie de s’épanouir autrement que par la maternité. « Il a écouté attentivement, m'a dit "ok, je comprends" et a poursuivi la réunion », raconte-t-elle. Cette ingénieure dans le secteur pétrolier et lauréate du prix « Femme de projets » des trophées des Femmes de l’industrie 2014 n'est pas du genre à se laisser impressionner par ce type de réflexion. À 40 ans, elle a déjà travaillé sur de nombreux chantiers et projets de raffinerie aux quatre coins du globe, de la Chine au Qatar, en passant par l'Inde. L'atout des femmes : leur motivation En dehors de ses compétences, Elisabeth Lefort dit miser sur la communication et le contact humain dans son métier.

Les femmes cherchent encore leur place dans le monde du travail - Les Echos. Accueil Malgré une pléiade de lois sur la parité hommes-femmes, les inégalités persistent sur le marché du travail.(...)

Les femmes cherchent encore leur place dans le monde du travail - Les Echos

Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Femmes au travail. Le plus grand frein à la carrière des femmes n'est pas d'avoir des enfants, c'est d'avoir un mari qui ne coopère pas. Plusieurs études récentes rappellent que contrairement aux hommes, les femmes sont pénalisées au travail (en termes de salaire et de progression de carrière) lorsqu'elles ont des enfants.

Le plus grand frein à la carrière des femmes n'est pas d'avoir des enfants, c'est d'avoir un mari qui ne coopère pas

Mais une étude à paraître dans la Harvard Business Review montre que plus encore qu'avoir des enfants, le facteur déterminant est de savoir si une femme est dans un couple où la carrière du mari passe systématiquement avant la sienne. Trois chercheuses en sociologie et en business, Robin Ely, Pamela Stone et Colleen Ammerman, ont interrogé plus de 25.000 diplômés de la prestigieuse Harvard Business School. Femmes cadres : à travail égal, salaire inférieur. "Les femmes doivent travailler 77 jours de plus pour gagner autant que les hommes"

Femmes dans le BTP