background preloader

La motivation à l'école

Facebook Twitter

Problem loading page. Dossier sur la Motivation scolaire. Principe 1: La motivation a besoin de sécurité et d'espace de liberté Principe 2: La motivation s'installe si le thème étudié a un rapport plus ou moins direct avec certains des intérêts de l'élève.

Dossier sur la Motivation scolaire

Le métier d'enseignant ne consiste pas à appliquer de "bonnes pratiques" définies une fois pour toutes mais relève davantage d'un art qui se travaille et se cultive, d'une capacité d'écoute du groupe et des élèves qui permet, par expérience, de poser l'hypothèse que pour cet élève ou cette classe il est préférable de pratiquer ainsi. Les temps où la parole est libre ( ...dans un cadre défini) sont précieux pour entrevoir les fantasmes du groupe, les intérêts des uns et des autres et pour essayer ensuite d'en tenir compte dans la structuration de sa classe et de son programme, sans être obnubilé par ce dernier (Voir: Notre attitude par rapport au temps) Principe 3: La motivation peut être aidée par la mise en place d'un cadre construit autour d' un "objectif commun"

Le secret de la motivation. Lors des discussions sur les problèmes du système éducatif actuel, celui qui revient le plus souvent est le manque de motivation des élèves.

Le secret de la motivation

Rien de surprenant quand on sait qu’une grande partie de l’enseignement est déconnecté de tout contexte : les élèves doivent savoir résoudre des problèmes abstraits et mémoriser des informations souvent sans pertinence avec leur vie présente ou future. Pas étonnant qu’ils n’y trouvent aucun intérêt. Un élève en plein épanouissement ?

La carotte ou le baton ? Dans la vie de tous les jours, on ne se met pas à apprendre sans une bonne raison. Il faut donc faire passer les élèves du mode “je dois connaitre ça pour avoir mon bac” au mode “j’apprends parce que c’est intéressant”. “Courage, c’est pour ton bien.” “Pourtant il est motivé, quand il veut…” Pensez au succès des jeux vidéos. Un héro en action Et ce n’est pas un problème de génération, les jeunes d’aujourd’hui ne sont pas démotivés par nature. Rendre l’école ludique. L'intelligence de l'enfant : les théories actuelles. Le bébé est plus précoce qu'on ne le croit.

L'intelligence de l'enfant : les théories actuelles

Son intelligence évolue de façon irrégulière, dans une dynamique où interfèrent la mémoire, les émotions, les interactions sociales. Il y a trente ans, à la question de savoir comment se développe l'intelligence de l'enfant, était invariablement associé un nom, et souvent un seul, celui de Jean Piaget. Celui-ci a été le premier à considérer le bébé comme un sujet de recherche et à lui attribuer une intelligence. On lui doit d'avoir élaboré ce qui restera longtemps la théorie du développement de l'intelligence. Un monument. De nouvelles théories du développement Aujourd'hui, la question de savoir comment se développe l'intelligence suscite plutôt l'embarras. Pour J.

C'est au début des années 1980 qu'apparaissent les premières alternatives sérieuses à la théorie du développement cognitif de J. Comment concilier cette approche de l'intelligence avec la théorie du développement de J. Comment ce changement se produit-il ? LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! La diversité des personnalités et des comportements humains est le produit de la singularité du cerveau de chaque individu.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

Celle-ci se constitue d’abord à travers les premières étapes de la construction des circuits cérébraux, où des mécanismes intrinsèques mettent en place les circuits nerveux à l’origine d’une vaste palette de comportements instinctifs, que ce soit pour trouver de la nourriture, pour se défendre ou pour s’accoupler. Mais la construction du système nerveux des animaux, et donc aussi de l’être humain, est également influencée par l’expérience. Les interactions avec l’environnement produisent certains patterns d’activité nerveuse qui vont façonner les circuits cérébraux. Les influences du monde extérieur ont une importance tout particulière au début de la vie pendant certaines périodes limitées dans le temps qu’on appelle périodes critiques. Les périodes critiques sont un phénomène général que l’on retrouve dans plusieurs systèmes sensoriels.

Développement cognitif. La période de la vie qui se situe entre la naissance et l’âge de deux ans est qualifiée de première ou petite enfance par les psychologues francophones et « d'infancy » par les psychologues anglo-saxons en référence au mot latin infant qui signifie « qui ne peut parler ».

Développement cognitif

Cette période qui peut paraître bien courte si on compare sa durée à celle de la vie de l’être humain définit cette tranche de vie durant laquelle « s'acquiert la plus grande part des aptitudes humaines ». A la fin de la deuxième année, l’enfant a appris à marcher et a appris à parler. Il a acquis de nombreux savoir-faire pour jouer à faire semblant, imiter, et entre autres, utiliser de manière fonctionnelle des objets. Il sait communiquer ses envies par le langage et les gestes, se montrer curieux avec les objets et les mots nouveaux. Ses comportements sont intentionnels, motivés par un but à atteindre.