background preloader

Arts, espace, temps

Facebook Twitter

La Montre, poème de Théophile Gautier. L'horloge, poème de Charles Baudelaire. Elasticité temporelle, poème de Sybille Rembard. La machine à explorer le temps (H.G. Wells ) - Critique. Type : Roman,Auteur : H.G.

La machine à explorer le temps (H.G. Wells ) - Critique

Paradoxe du grand-père. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paradoxe du grand-père

Le paradoxe du grand-père est un paradoxe temporel dont le but est de rendre compte du caractère problématique ou improbable du voyage dans le temps rétrograde : un être humain retourne dans le passé et tue son grand-père avant même que ce dernier ait eu des enfants. Le voyageur temporel n'a donc jamais pu venir au monde. Mais, dans ce cas, comment a-t-il pu effectuer son voyage et tuer son grand-père ?

Cette question a stimulé l'imagination d'auteurs de science-fiction et de philosophes tentant d'apporter une réponse plausible à l'un des grands mystères modernes, à la limite de l'entendement humain. Qu'advient-il donc du chrononaute ? Historique[modifier | modifier le code] Ce paradoxe semble apparaître pour la première fois sous cette forme exacte dans un ouvrage de René Barjavel, Le Voyageur imprudent, en 1944. Barjavel laisse le lecteur en suspens dans cette twilight zone avant la lettre sur laquelle il termine son livre.

Le Voyageur imprudent. Roman de science-fiction Titre original : Le Voyageur imprudent © Éd.

Le Voyageur imprudent

Denoël, 1944 { Meilleure vue de la première de couverture } ( Voir les autres éditions ) Dédicace : À Robert Denoël Trois Parties : L'apprentissage Le voyage entomologique L'imprudence Quelques curiosités ou anecdotes : Pierre Saint-Menoux, mathématicien mobilisé dans la « drôle de guerre », est invité par un mystérieux infirme, Noël Essaillon, à prendre part à ses travaux secrets.

Lorsque Saint-Menoux rencontre le savant Essaillon, l'ambiance romanesque et de science-fiction qui va orchestrer la suite de l'histoire s'installe dans une gradation qui ne donne préséance ni à l'intrigue amoureuse balbutiante, ni à l'aventure prodigieuse qui se dessine. "Le voyageur imprudent" de René BARJAVEL. 1940, la France est en pleine guerre, et tous les hommes valides sont réquisitionnés.

Parmi eux, un professeur de mathématiques, Pierre Saint-Menoux arrive par hasard devant une jeune fille brune au teint d’albâtre qui le menera vers son destin. Elle le fait entrer dans une salle où se trouve Essaillon, un homme handicapé sous les genoux et père de Annette, qui l’avait guidé. Il se présente comme la personne qui s’était intéressé aux travaux de Saint-Menoux juste avant la guerre et lui annonce avec un grand sourire qu’il savait que ce dernier arriverait à cet endroit, à cet instant. Pour le convaincre, il le fait revenir 2 heures dans le passé. Conquit, Pierre prend une pilule lui permettant de se retrouver 2 ans plus tard et de commencer l’etude et l’exploration du temps...

Aaah ! Un rêve que les hommes ont toujours voulu concrétiser, mais faute de pouvoir construire une théorie mathématique y menant, c’est toujours resté un rêve. Un classique. Les yeux avides. OPALKA 1965/1 - ∞ : Une éthique de l’art et de la vie - revue art contemporain - revue art contemporain. À partir d’un entretien que j’ai réalisé avec Roman Opalka le premier août 2006, je voulais défendre un point de vue singulier sur son œuvre.

OPALKA 1965/1 - ∞ : Une éthique de l’art et de la vie - revue art contemporain - revue art contemporain

À mon avis, l’immense série des autoportraits se manifeste comme une expérience paradoxale du visage, entre présence et absence, temporalité et immobilité, différence et ressemblance. L’expérience de ces autoportraits tient d’une expérience esthétique, mais révélerait également une signification éthique du visage.

C’est en 1965 que l’artiste français d’origine polonaise Roman Opalka eut une véritable révélation qui lui permit d’assouvir son désir de visualiser le phénomène du temps. COLLEGE MARCILLAC VALLON - Roman Opalka. Roman Opalka Opalka 1965, de 1 à l'infini, photographies, 31x24 cm chacune "Pour appréhender le temps, il faut prendre la mort comme réelle dimension de la vie.

COLLEGE MARCILLAC VALLON - Roman Opalka

" Roman Opalka. Depuis 1965, Roman Opalka (artiste français d'origine polonaise né en 1931) se consacre à une œuvre unique. Il nomme ses toiles (196x135cm) des détails. Roman Opałka - Site Officiel - Statement. Programme de la démarche: OPALKA 1965/1-∞ Ma proposition fondamentale, programme de toute ma vie, se traduit dans un processus de travail enregistrant une progression qui est à la fois un document sur le temps et sa définition.

Roman Opałka - Site Officiel - Statement

Une seule date, 1965, celle à laquelle j’ai entrepris mon premier Détail. Chaque Détail appartient à une totalité désignée par cette date, qui ouvre le signe de l’infini, et par le premier et le dernier nombre portés sur la toile. J’inscris la progression numérique élémentaire de 1 à l’infini sur des toiles de même dimensions, 196 sur 135 centimètres (hormis les "cartes de voyage"), à la main, au pinceau, en blanc, sur un fond recevant depuis 1972 chaque fois environ 1 % de blanc supplémentaire. Arrivera donc le moment où je peindrai en blanc sur blanc.

Depuis 2008, je peins en blanc sur fond blanc, c’est ce que j’appelle le "blanc mérité". Boltanski - Personnes - MONUMENTA 2010 - nef du Grand Palais. Christian Boltanski présente Personnes pour la troisième édition de « Monumenta » par Werner Spies Christian Boltanski : Personnes - Monumenta 2010 Il y a quelques jours se sont ouvertes à Paris, au Grand Palais, les portes de la troisième édition de « Monumenta », un des grands événements les plus ambitieux de la politique culturelle de la métropole.

Boltanski - Personnes - MONUMENTA 2010 - nef du Grand Palais

Pour la première fois, après Anselm Kiefer et Richard Serra, c'est un Français, Christian Boltanski, qui occupe aujourd'hui l'immense espace sous la coupole de verre des Champs-Élysées. Quel autre artiste français — exception faite de Daniel Buren — aurait pu affronter un tel lieu sinon lui ? Christian Boltanski représente une génération qui, dans le sillage et l'« imitatio » de Duchamp, a définitivement renoncé à la toile, à la peinture et au pinceau. Personnes, Christian Boltanski « dnbhistoiredesarts. Christian Boltanski Personnes.

Personnes, Christian Boltanski « dnbhistoiredesarts

Installation monumentale comprenant: Les cathédrales de Monet. 28 des 30 Cathédrales de Monet. Notice d'Oeuvre. Grande arche de la Défense (Paris-La Défense/Puteaux, 1989. L'Arche de la Défense : bien plus qu'un monument parisien, l'arche de la défense est à voir absolument. LA DEFENSE : UN MUSEE A CIEL OUVERT (Madame LAMAZOU - 3ème3) - Histoire des Arts 3ème Collège Guy de Maupassant Houilles. Histoire des Arts classe de 3eme3 Mme Lamazou La Défense Ce quartier commence sur la butte Chantecoq.

LA DEFENSE : UN MUSEE A CIEL OUVERT (Madame LAMAZOU - 3ème3) - Histoire des Arts 3ème Collège Guy de Maupassant Houilles

Oeuvres surréalistes - '' La persistance de la memoire " : Dali. Exposé sur la peinture surréaliste sujet : tableau de salvador dali qui nommé "la persistance de la memoire" 1) présentation de l’auteur : Salvador Domingo Felipe Jacinto Dali ( peintre et graveur espagnol) est né le 11 mai 1904 à Figueras et est mort le 23 janvier 1989.

Oeuvres surréalistes - '' La persistance de la memoire " : Dali

On disait de son père que c’était un homme sevère et qu’il avait causé la mort de du frère ainé de Dali apelé également Salvador né en 1901 et mort deux années plus tard . 2) présentation du tableau : PersisFranWeb. Dalí. Pourquoi les ‘montres’ de Dali sont-elles molles ? Le titre énigmatique de ce petit tableau (24 X 33 cm), La Persistance de la Mémoire (New York, MOMA, 1931), nous plonge instantanément dans l’univers surréaliste d’un des plus grands génies mais aussi des plus sulfureux de la peinture du XXème siècle. Plus connu du grand public sous le nom de “Montres Molles”, ce tableau, pour lequel Dali a donné peu d’explications, est devenu une des images les plus mémorables du siècle. Dans les années trente, Dali (Figueras 1904 – 1989) fait émerger sa véritable originalité et identité sous l’œil attentif de Gala, précédemment épouse de Paul Eluard et amante de Max Ernst.

Dali passait alors auprès de ses amis pour un malade mental proche de la folie. Gala, elle, est séduite par l’homme qui cherche à “scanDALIser”. En restant à ses côtés, elle aidera l’artiste excessif à canaliser ses pulsions pour entrer dans un registre hautement créatif. Salvador Dali - Les montres molles ou la persistance de la mémoire. MOMA, New-York, 1931 Die Beständigkeit der Erinnerung - The Persistence of Memory - La persistencia de la memoria - Los relojes blandos " La persistance de la mémoire", populairement connue comme "les montres molles ", a été peint par Salvador Dali en 1931 entre Cadaqués et Paris, où il a été achetée par un marchand de New York avant de tourner dans plusieurs musées puis d'intégrer le fonds permanent du MOMA.

Salvador Dalí a peint ce tableau en pleine époque surréaliste, lors d'une période de transitions personnelle et créatrice. _art_histoire_31840_Fiche-HDA-dali. Les montres molles ou la persistance de la mémoire - [lycée-collège Claude Bernard] Les montres molles ou la persistance de la mémoire Salvador Dali Article mis en ligne le 20 février 2011 par Than Thuy N’GUYEN 1ère proc. Dali-surr. La persistance de la mémoire, Salvador Dali. 2001, l’odyssée de l’espace. [7] Le raccord pourrait sembler normal : la séquence réitère, en l’inversant, le champ-contrechamp des plans 1 et 2. On retrouve en effet un cadre identique au plan 1 et la vision subjective de Bowman.

2001 l'odyssée de l'espace de Stanley Kubrick. 1- L'aube de l'humanité. Un groupe de singes végétariens, menacés par des voisins carnivores et luttant pour la possession d'un point d'eau, découvre en se réveillant un monolithe noir mystérieux. L'un d'eux apprend alors à se servir d'un os comme arme et tue pour se procurer de la viande.