En vrac : on apprend aussi par l’échec, ce qu’on refuse en France. On ne peut pas tout prévoir. La compétition c’est nul. La sérendipité c’est bien. Les nudges, ou le paternalisme bienveillant. Les monnaies locales, de l’underground à l’outil de cohésion sociale. Enfin, une tribune qui nous dit que pour isoler nos bâtiments, il faudra autre chose que des techniques. Dec 17

© DB Dominique Bidou, Président du Centre d’information et de documentation sur le bruit, ancien directeur au ministère de l’environnement et président d’honneur de l’association HQE Pour Dominique Bidou, Président du Centre d’information et de documentation sur le bruit, ancien directeur au ministère de l’environnement et président d’honneur de l’association HQE , les aides financières à la rénovation sont indispensables mais l’argent ne suffit pas. Il faut aussi un puissant investissement humain pour accompagner les propriétaires. Des « Hussards », comme ceux qui ont permis à la République de s’imposer. Les dossiers qui sont retenus dans les grands programmes d'intervention ne sont pas les plus importants. Qui seront les « hussards » de la rénovation ? - Management Qui seront les « hussards » de la rénovation ? - Management
La richesse des monnaies locales Est-on riche quand on a deux fois plus d’emplois que d’actifs sur son territoire ? Quand on compte un million de mètres carrés de bureaux dont plusieurs sièges d’entreprises nationales et internationales ? Quand l’ensemble des entreprises installées sur le territoire dégagent un chiffre d’affaires de 29 milliards d’euros ? La richesse des monnaies locales
Comment influencer les citoyens sans en avoir l’air… Comment influencer les citoyens sans en avoir l’air… Écrit par un économiste féru de psychologie et un juriste proche de Barack Obama, le livre fait un tabac aux États-Unis : Nudge , ou comment aider les citoyens à prendre de meilleures décisions en les influençant par un simple petit coup de coude (la traduction littérale du mot nudge en français). Le Premier ministre britannique, David Cameron, convaincu par les analyses et propositions contenues dans l’ouvrage, a créé au sein de ses services une équipe spéciale dédiée au nudge . Sa vogue atteint désormais la France : le Centre d’analyse stratégique a publié au mois de mars une note d’information affirmant l’intérêt de cette approche, notamment pour favoriser les comportements écologiquement responsables.
serendipiteMAP.pdf (Objet application/pdf)
L’esprit de compétition est-il si bon ? Pascale Senk (lefigaro.fr, le 27/06/2011). Une étude montre qu’à l’école, « l’apprentissage coopératif », c’est-à-dire consistant à faire travailler les élèves ensemble au sein de petits groupes, se révèle très bénéfique. Longtemps louée comme un puissant moteur de progression, la rivalité est de plus en plus remise en question. L’esprit de compétition est-il si bon ?
Cygnes noirs : Indiscipline intellectuelle Cygnes noirs : Indiscipline intellectuelle J’ai déjà évoqué ce livre de Nassim Nicholas Taleb que tout stratège devrait avoir lu car il parle de ce que tout stratège redoute : l’imprévu. Son auteur, en 2007, avait été invité au séminaire de direction d’une grande banque française. Cela se passait sur l’île de Serendip – Sri Lanka si vous préférez – qui aurait dû inspirer les participants puisque la sérendipité consiste à faire des trouvailles imprévues. Que nenni ! Un silence courtois ensevelit l’exposé de notre trader philosophe. Mais le hasard est parfois ironique.
Les leçons collectives de l’échec entrepreneurial Les leçons collectives de l’échec entrepreneurial J’ai bien apprécié cette “version 0” de la Fail Conference organisée par Kahn&Associés, TechCrunch France et Silicon Sentier, et animée conjointement par Blaise Vignon (Microsoft France), Julien Codorniou (Microsoft… et bientôt Facebook) et Roxanne Varza (TechCrunch France). C’était une première du genre, suggérée par Loic Lemeur lors de son intervention le 16 novembre 2010 dans le TechCrunch Remix de Paris. La conférence avait lieu dans la salle de conférence du siège de Microsoft France à Issy les Moulineaux. Voici les pointeurs sur la vidéo de la conférence en un seul morceau, sur le flux Twitter associé ainsi que sur mes photos de l’événement sur Darqroom. Positiver et relativiser l’échec Cette première édition était une sorte de mise en bouche : faire comprendre l’intérêt de positiver l’échec, de savoir le valoriser par l’apprentissage, et de sortir des tabous français qui le concernent.