background preloader

Cosmétiques info

Facebook Twitter

Google. Une histoire de cheveux : naissance du défrisage. Qui a inventé le défrisant ?

Une histoire de cheveux : naissance du défrisage

Est-ce un homme, une femme… ? Un(e) américain(e) sûrement ! Beaucoup de mythes entourent cette naissance, que l’on veut forcément dans la douleur… Lorsque je voyais ma mère se brûler le cuir chevelu avec sa crème-miracle, je lui posais aussi cette fameuse question.« Pendant l’esclavage, pour punir les esclaves rebelles, le maître leur plongeait la tête dans un seau rempli de soude. Voyant que les cheveux du rebelle étaient devenus lisses, les autres esclaves ont eut l’idée de se lisser les cheveux en mélangeant de la soude à des pommes de terre et de l’œuf. 9 Weirdest Beauty Routines & Treatments Throughout History — PHOTOS.

IMO, the world of beauty is inherently bizarre and has never shown any signs of becoming less strange (have you seen Kim K's vampire facial?).

9 Weirdest Beauty Routines & Treatments Throughout History — PHOTOS

Les silicones dans les cosmétiques : danger ou non ? Les silicones font peur en cosmétiques et avant d’aborder à proprement parler des silicones, en parlant de peur, je parie que vous ne le savez pas, mais vous ne me verrez jamais (ou rarement) à la mer.

Les silicones dans les cosmétiques : danger ou non ?

C’est pratiquement impossible et pour cause, comme beaucoup d’entre vous, j’ai vu un film qui m’a complètement traumatisé…. Une idée ? Si je vous dit.. En pleine mer… la musique de fond… tatatatata.. Le savon ancien. Le savon de ses débuts jusqu'au XVIIeme siècle L'histoire du savon de sa 1ere fabrication à l'époque gallo-romaine : Les tous premiers savons datent de 2500 ans avant notre ère, ils ont été créés au Proche Orient par les Sumériens.

Le savon ancien

Les ingrédients de cette pâte savonneuse sont étonnants, ce savon était fait à base de graisse animale et de carbonate de potassium souvent sous forme de cendre. Les graisses animales en saponification. Savon artisanaux © Nessie La saponification artisanale ouvre de multiples possibilités de design à travers les couleurs, les odeurs, les motifs, les formes… Mais un savon c’est avant tout de la mousse et de la douceur et pour cela il nous faut choisir les bonnes matières premières pour avoir LE savon qui nous enchantera.

Les graisses animales en saponification

Lorsque nous fabriquons nos savons nous abordons souvent les huiles végétales ou encore quelques beurres, parfois nous faisons des ajouts de cire. Historiquement, les savons étaient fabriqués à partir de cendres de bois, d’eau et de graisses animales comme le suif ou le saindoux. De nos jours les savons sont plus souvent réalisés avec des huiles végétales (plus d’affinité avec notre peau), cependant ces graisses animales restent encore un atout pour certaines savonnières. Bon à savoir : Le savon est donc le résultat d’une saponification, réaction chimique au cours de laquelle des corps gras (végétal ou animal) sont hydrolysés en présence de soude ou de potasse.

Sources : DENOVO » Quand la cosmétique naturelle pêche par excès de confiance ! Il y a encore quelques jours, je papotais sur Twitter à propos de la perception des cosmétiques naturels aujourd’hui.

DENOVO » Quand la cosmétique naturelle pêche par excès de confiance !

Il y avait d’abord le fait que bien souvent, une remarque revienne : « J’aimerais me tourner vers des produits plus sains, mais passer du temps à analyser les compositions me fatigue d’avance. » Je me suis spontanément demandée quel était ce paradoxe, étant donné que bien souvent, on ne passe pas beaucoup de temps (euphémisme) à analyser les compositions des produits conventionnels, alors pourquoi commencer à le faire de façon obsessionnelle avec des produits naturels ? Sans doute parce qu’on cherche alors à comprendre ce qu’on souhaite changer. Soit. Sans doute aussi parce qu’on est instinctivement bien plus exigeant quand on s’intéresse à des produits naturels. « Va t-il me convenir ? Sans doute encore parce que tant qu’à améliorer les choses, autant le faire de façon très pointue. Et c’est là, de mon point de vue, tout le départ des questions évoquées précédemment. DENOVO » Quand la cosmétique naturelle pêche par excès de confiance !

DENOVO » Hydrater ou nourrir la peau : la vraie question ! Ce doit être une des questions les plus posées quand on parle de soin de la peau et à raison.

DENOVO » Hydrater ou nourrir la peau : la vraie question !

On entend en effet beaucoup à ce sujet : faut-il hydrater ou nourrir ? Apporter de l’eau ou du gras ? Tout tourne autour de l’hydratation à vrai dire, car l’effet confortable ressenti quand on utilise un produit cosmétique est son effet hydratant avant tout. Peut importe qu’il soit noté « hydratant » ou « nourrissant. Le focus sera donc logiquement sur l’hydratation. L’hydratation de la peau, la base ! DENOVO » Ces paradoxes (in)sensés nous faire rêver… Les produits de beauté, ça nous envoie du rêve (je me crème donc je suis… belle)… ça nous donne envie (arrrrrgh !

DENOVO » Ces paradoxes (in)sensés nous faire rêver…

Vivement ma paie que je m’offre ce graaaaaaaaaaaal)… ça nous fait parfois légèrement délirer (ce produit, c’est d’la bombe, non mais j’te jure, c’est trop trop trop tip top, tu devrais essayer, honnêtement, en toute franchise, sincèrement, c’est canon !!!) DENOVO » Parabens-silicones-sulfates, la partie visible de l’iceberg…[part 1] Si vous suivez l’actualité des cosmétiques depuis quelque temps, vous n’avez pas pu passer à côté de certaines polémiques qui ont ébranlé ce secteur ces dernières années.

DENOVO » Parabens-silicones-sulfates, la partie visible de l’iceberg…[part 1]

Des ingrédients utilisés depuis des décennies faisant l’objet de sérieux doutes quant à leur innocuité et/ou leurs effets sur l’environnement. Brusquement mis en lumière dans les médias, sur les blogs, décriés avec force par le consommateur, le public a fait connaissance avec les parabens, les silicones et les « sulfates ». Des années plus tard et beaucoup d’encre après, on retrouve aujourd’hui chez toutes les marques -naturelles ou non- des produits estampillés « sans parabens« , « sans silicone » ou « sans sulfates« . Tout le monde est content, on a échappé au pire, des produits sains, enfin ! DENOVO » Cheveux et passage au naturel : la période de transition. Au secours !

DENOVO » Cheveux et passage au naturel : la période de transition.

J’ai arrêté les sulfates et les silicones, mes cheveux ressemblent à de la paille ! Le naturel c’est pas pour moi, j’ai essayé 4 mois, mes cheveux n’ont pas apprécié, j’ai laissé tomber ! J’ai essayé les shampoings bio, mes cheveux n’ont jamais été aussi ternes ! DENOVO » Qu’est-ce qui fait l’efficacité d’un produit capillaire conventionnel ? S’il est une chose qui est sûre, que ce soit en cosmétique naturelle ou en cosmétique conventionnelle, tout le monde parle le même langage quand il est question de présenter les actifs d’un produit cosmétique (comprenez « ceux qui sont sensés agir » et qui définiraient donc l’efficacité du produit).

Jugez-en plutôt : quelle que soit la tendance de la marque, quel que soit le circuit, quel que soit le produit concerné, les ingrédients mis en avant sont toujours des ingrédients naturels. Aloé véra, glycérine, huile d’abricot, beurre de karité, acides de fruits, protéines et extraits végétaux divers sont des ingrédients qui reviennent souvent et qui sont aujourd’hui bien connus du public. S’il est certain que ces ingrédients sont bien naturels et tout à fait recommandables, ce qui l’est moins, c’est d’une part leur présence effective dans le produit (à dose acceptable) et d’autre part, la vraie part de leur action dans le produit. Le shampoing. Santé Nature Innovation. Les pages santé des magazines grand public sont truffées de fausses bonnes idées, de conseils inutiles et parfois même dangereux pour votre santé.

Recevez GRATUITEMENT votre dossier sur les 10 gros mensonges de la nutrition conventionnelle, inscrivez votre adresse de messagerie ci-dessous et cliquez sur "je m'inscris". Vous commencerez à recevoir mes lettres de santé naturelle régulièrement et gratuitement. Bien sûr votre adresse de messagerie restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée ou louée.

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité ici. 59 % des Américaines traquent les ingrédients dangereux dans leurs cosmétiques. Les Artifices de toilette. L'artisan savonnier. Comment distinguer le vrai savon de Marseille du faux. Gel douche, peaux sensibles s'abstenir. Ma bibliothèque bôtay.

Salut la poiscaille, j'espère que tu vas bien ! Ici, j'ai décidé de te parler des livres que j'ai (ou ai eus) concernant la beauté, les cosmétiques et la médecine naturelle. Lorsque j'ai commencé à m'intéresser bizarrement à la beauté, j'y connaissais pas une quille. Mais alors rien de rien. Mon entourage a d'ailleurs été assez étonné de me voir causer crèmes et vernis alors que je suis du genre à préférer sortir de chez moi sans même mettre du fond de teint ou de la crème solaire.

J'avoue, la passion de décortiquer les listes INCI m'est venue un peu plus tard, ce qui explique pourquoi je me suis d'abord tartiné le chou avec des trucs chelous avant de privilégier des trucs plus sains pour mon mou. Layering, Secret de beauté des japonaises par Elodie-Joy JAUBERT Ce livre m'a scotchée. Mme Jaubert nous donne ici la base du MF, pour la face et pour les cheveux, avec quelques infos sur les différentes huiles et de petites recettes simples pour se faire sa tambouille beauté. Plus d'un produit cosmétique sur deux est à éviter. Produits cosmétiques © corbis - 2015 / Letizia Le Fur Une enquête de 60 millions de Consommateurs, publiée ce jeudi, confirme la présence de nombreux composants indésirables pour la santé dans les produits cosmétiques.

Grandes marques ou produits bon marché sont logés à la même enseigne. Les saponines. Les saponines (et non LA saponine, abus de langage) sont des tensioactifs naturels que l'on retrouve, en quantité variable, dans de très nombreuses plantes(soit dans les feuilles de telle plante, soit dans le tronc de telle autre ou encore les fruits et les graines, les coques des noix, les racines etc.), comme la saponaire, les arbres à savon, le lierre, le quinoa (c'est ce qui donne son goût amer), le soja etc. Je n'ai pas complètement terminé mes recherches sur le sujet (c'est peut-être le sujet le plus difficile de ce blog, les ressources pertinentes sont rares).

Sommaire : Le grand ménage dans l'armoire de la salle de bain, hygiène. Est ce que je suis vraiment contre la cosmétique naturelle et bio française ? Octobre 2014 Est ce que je suis vraiment contre la cosmétique naturelle et bio française ? J’ai reçu le message suivant dans mon livre d’or de la part de «Beth» le 16 septembre „On a l'impression que vous avez crée ce site pour casser les produits cosmétiques de France. Quel cahier de charges autorise quels conservateurs ?

Bioderma : Créaline/Sensibio H²O Solution Micellaire. Un mot pour commencer : le démaquillage avec ce produit se passe très bien ; il n'y a pas de traces huileuse. Mais, de mon point de vue, ce produit reste un scandale. Pourquoi ? Cures capillaires & Après-Shampooings : 4 exemples négatifs et 6 exemples positifs. Août 2014 «Sur quelle base se fait l’évaluation positive ou négative d’un composant ?» La cosmétique naturelle et bio est-elle en crise, parce que quelques marques disparaissent ? Non. Avril 2013 La cosmétique naturelle et bio est-elle en crise, parce que quelques marques disparaissent ? Les Cosmétiques de luxe - Apportent-ils vraiment une touche de luxe au quotidien ? Decembre 2012 Les Cosmétiques de luxe - Apportent-ils vraiment une touche de luxe au quotidien ? Behentrimonium chloride et Cetrimonium chloride : danger !

Association Santé Environnement France - L'actu vue par nos médecins.