background preloader

Election - portaits

Facebook Twitter

La «papamania» bat son plein. Boom des pèlerinages à Rome, livres réédités en milliers d'exemplaires, opinion unanime sur sa personnalité... un véritable culte est voué à François qui, non «papabile» hier, fait aujourd'hui l'objet d'une «papamania».

La «papamania» bat son plein

De gauche ou de droite, jeunes ou plus âgés, classes populaires ou aisées, croyants et athées... La personnalité et la spiritualité du nouveau Pape ont accordé tant de cœurs dissonnants en quelques semaines seulement que l'on parle déjà de «Françoismania» ou «papamania» pour décrire l'unanimité dont le Souverain Pontife fait l'objet. Un engouement qui ne semble pas qu'une posture d'opinion puisqu'elle s'incarne aussi très concrètement: de nombreuses personnes s'apprêtent à faire le chemin jusqu'à Rome pour célébrer Pâques en compagnie du pape François.

Un afflux que mesurent les voyagistes de manière très tangible ces dernières semaines. Pèlerinages et demandes d'audiences. Intervention du cardinal Jorge Mario Bergoglio lors des congrégations générales précédant le conclave. « On fait référence à l’évangélisation.

Intervention du cardinal Jorge Mario Bergoglio lors des congrégations générales précédant le conclave

C’est la raison d’être de l’Église “La douce et réconfortante joie d’évangéliser” (Paul VI) C’est le même Jésus-Christ qui, de l’intérieur, nous pousse. 1 – Évangéliser suppose un zèle apostolique. Évangéliser suppose que l’Église ait la liberté de sortir d’elle-même. 2 – Quand l’Église ne sort pas d’elle-même pour évangéliser, elle devient son propre référentiel et donc tombe malade (cf. la femme courbée sur elle-même dans l’Évangile). Dans l’Apocalypse, Jésus dit qu’il est à la porte et qu’il frappe à la porte. Les fioretti du pape François - La Matinale. L'agence Associated Press reprend les grandes lignes d'une interview du cardinal Jaime Ortega, archevêque de La Havane, dans l'hebdomadaire catholique cubain Nueva Palabra.

Les fioretti du pape François - La Matinale

Selon le journal, le cardinal électeur au conclave a expliqué que, durant les congrégations générales, le futur pape a appelé le Vatican à sortir de son "narcissisme théologique". "Il a exhorté l'Église à recentrer son énergie sur les «périphéries», non seulement géographiques, mais existentielles: le péché, la souffrance, l'injustice et l'ignorance", dit notamment le prélat. Cette anecdote constitue un exemple parmi une foule d'autres de ce que l'on pourrait appeler les "fioretti" du pape François. L'intervention du card. Bergoglio avant le conclave. Des notes que la charité du pape a transformées en texte écrit Rome, (Zenit.org) | 3693 clics.

L'intervention du card. Bergoglio avant le conclave

A Villa 21, barrio de Buenos Aires, on célèbre le "pape des bidonvilles" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Christine Legrand Il y avait foule à la messe du dimanche 17 mars dans l'église Notre-Dame de Caacupé, au cœur du bidonville Villa 21, dans le quartier de Barracas, au sud de Buenos Aires.

A Villa 21, barrio de Buenos Aires, on célèbre le "pape des bidonvilles"

Jorge Mario Bergoglio, le pape François, y venait régulièrement. L'archevêque de Buenos Aires et primat d'Argentine voyageait en autobus, qui le déposait à plusieurs pâtés de maison. Il continuait à pied jusqu'à l'entrée du bidonville. La Villa 21 est non seulement le plus grand campement précaire de la capitale argentine, le plus peuplé avec 45 000 habitants, mais surtout le plus dangereux. Il était habituel pour les habitants, en majorité d'origine paraguayenne, de croiser dans les ruelles en terre Mgr Bergoglio, pantalon noir et chemise blanche.

Lidia Valdiviesa pleure en montrant une photo en sa compagnie: "Bergoglio sait ce qu'est la pauvreté. "

Allégations Dictature

« François peut faire revenir dans l’Eglise ceux qui s’en sont éloignés sous Benoît XVI  Rome, envoyée spéciale Alors que la messe d’installation du pape François, élu le 13 mars, se tient mardi 19, à Rome, Philippe Chenaux, enseignant à l’université du Latran, historien spécialiste de l’Eglise catholique et du concile Vatican II, analyse les premiers jours du nouveau pontificat.

« François peut faire revenir dans l’Eglise ceux qui s’en sont éloignés sous Benoît XVI 

Il souligne les similitudes et les différences du nouveau pape avec ses prédécesseurs. Les premiers pas de François 1er, qui s'affiche comme un pape humble. Pope greets Cardinals in a relaxed and at ease meeting. Pape François : "Je suis un pécheur, mais puisqu’on me donne cette charge je l’accepte" - Catholicisme. Après la surprise, les explications.

Pape François : "Je suis un pécheur, mais puisqu’on me donne cette charge je l’accepte" - Catholicisme

L’annonce mercredi soir sur la place Saint-Pierre de l’élection de Jorge Mario Bergoglio, jusque-là archevêque de Buenos Aires, comme successeur de Benoît XVI sous le nom de François a pris de court la très grande majorité des observateurs. Au lendemain de la fin du conclave, les cardinaux André Vingt-Trois, Philippe Barbarin et Jean-Pierre Ricard ont fait le point sur le vote et les premiers signes du nouveau pontificat. Dans la limite de ce que le secret du conclave leur permettait de révéler...

Comment a émergé le nom de Bergoglio ? Quasiment cité dans aucune liste de papabili, c’est "progressivement, surtout à cause de sa personnalité" que Jorge Mario Bergoglio a fini par s’imposer aux cardinaux, souligne l’archevêque de Bordeaux Jean-Pierre Ricard. France : Le pape François veut demeurer simple et normal. VIDÉO - Le pape François a déjà rompu avec tous les codes et usages passés.

France : Le pape François veut demeurer simple et normal

Il est simple, humble, modeste, proche des gens et entend le rester. Les 10 premiers signes du pape François - Catholicisme. François Elu comme successeur de Pierre, Jorge Mario Bergoglio a eu l’audace de choisir un prénom encore jamais porté avant lui, ce qui ne s’était plus fait depuis le pape Landon en 913 (si on excepte Jean-Paul Ier, dont le nom était en réalité une double reprise).

Les 10 premiers signes du pape François - Catholicisme

Et pour le premier pape d’Amérique du Sud, le nom de François a la force de parler directement au coeur des Italiens : la foule réunie place Saint-Pierre a d’ailleurs exulté en entendant l’annonce de son nom, presque plus qu’en apprenant qui était le cardinal élu, alors peu connu des fidèles réunis à Rome. Pierre François, c’est bien sûr le poverello d’Assise, mais c’est aussi le saint qui a entendu l’appel du Christ à "rebâtir l’Eglise en ruines". Dans sa première homélie dans la chapelle Sixtine jeudi 14 mars, le nouveau pape a d’ailleurs insisté sur l’importance de cette dimension de bâtir et édifier.

Chemin Proximité. Le pape François poursuit « la révolution des petits gestes » Rien n’échappe à l’œil des Romains.

Le pape François poursuit « la révolution des petits gestes »

Attentifs à la « révolution des petits gestes », ils ont bien noté que le pape François a d’abord demandé à son peuple de le bénir, en silence, qu’il ne porte ni la mozette pontificale rouge, ni la croix d’or, ni les chaussures rouges et qu’il a conservé sa mitre épiscopale. Tous ont eu des échos de son dialogue surréaliste, jeudi, avec le réceptionniste de la Maison du Clergé, où il avait logé jusqu’au conclave : « Saint-Père, vous plaisantez. Vous voulez payer votre note ? Le pape François, un jésuite au Vatican - Pape François - Vie chrétienne. " Sans Jésus-Christ, nous ne serions pas l´Egllise du Seigneur. Nous deviendrions une simple ONG... "

De Buenos Aires à Rome, un veilleur qui parle d’espérance. En 2008, dans une Argentine redevenue prospère après la crise de 2001-2002 mais qui accueillait difficilement de nouvelles populations venues des voisins latino-américains, le cardinal Jorge Mario Bergoglio devait rappeler dans une homélie la dette de son pays aux immigrés. « Ils sont venus. Quelle surprise ! Comme le père ou la mère de nous tous ici. Comme mon père », insistait-il. Car le nouveau pape est d’abord un enfant d’immigrés italiens.

PLAYER FIGARO ARTICLE. CHEMINER, EDIFIER ET CONFESSER SOUS LA CROIX. Cité du Vatican, 14 mars 2013 (VIS). Les 114 Cardinaux électeurs, ainsi que les conclavistes, se sont rassemblés à 17 h dans la Chapelle Sixtine où sous la présidence du Pape François a été concélébrée par messe Pro Ecclesia. A la fin des temps, la maison de Yahvé se dressera au sommet des montagnes. Et arbitre de nombreuses nations, Yahvé jugera tous les peuples. Ceux-ci briseront leurs épées pour en faire des socs de charrue, et de leurs lances des serpes. Plus aucune nation ne lèvera les armes contre une autre, et nul n'apprendra plus l'art de la guerre.

"Ces trois lectures ont en commun le mouvement. Le passage de l'Evangile proposé dans la liturgie se poursuit avec une situation particulière. Le cardinal Jorge Mario Bergoglio est le pape François Ier. Premier pape latino-américain, il portera la voix du Sud. L’archevêque de Buenos Aires est un ascète, qui a toujours fait du combat pour les pauvres sa priorité. Selon une information, jamais confirmée ni démentie par l’intéressé, le cardinal Jorge Maria Bergoglio aurait recueilli une quarantaine de voix lors du conclave de 2005, suffisamment pour bloquer l’élection de Joseph Ratzinger, avant de finalement laisser entendre qu’il ne voulait pas être élu. Huit ans plus tard, tout est différent : Jorge Mario Bergoglio est devenu le premier pape latino-américain et le premier jésuite. Et c’est tout naturellement que sa proximité avec les pauvres lui a fait choisir le nom de François. Un « homme discret et très efficace, fidèle à l’Église » Après son ordination en 1969, ses études le conduisent au Chili et en Espagne où il prononce sa profession perpétuelle en 1973, avant de revenir en Argentine comme maître des novices puis comme provincial.

Un sens pastoral affirmé. Revue de presse : Habemus Papam ! Copie d’écran du site www.vatican.va Dieu qui as choisi ton serviteur François Ier pour succéder au chef des Apôtres à la tête de ton peuple et représenter le Christ en ce temps, aide-le à soutenir tous ses frères : Qu’il assure l’unité, l’amour et la paix, que toute Eglise soit en communion avec lui, et tous pourront trouver chez toi, notre Père, la vérité et la vie. Par Jésus-Christ. Le blog de Jean MERCIER. Mgr Barbarin : "Le Pape François n'est pas un enfant de chœur !" International : Buenos Aires en liesse après l'élection du pape François. REPORTAGE - Les fidèles de la capitale argentine se sont rués vers la cathédrale dès l'annonce du sacre de «leur» pape, ne prêtant qu'une oreille distraite aux polémiques liées au rôle du cardinal Bergoglio sous la dictature.

France : L'élection de François, une révolution pour l'Église. François. L'Élection du Pape François. Quiet thunder in Argentina. Koztoujours : Et voilà notre nouveau pape. Pope Francis: 13 key facts about the new pontiff. What we know about Pope Francis • He likes to travel by bus. • He has lived for more than 50 years with one functioning lung. He had the other removed as a young man because of infection. • He is the son of an Italian railway worker and a housewife. • He trained as a chemist. • He is the first non-European pope in the modern era. • He claims that adoption by homosexuals is a form of discrimination against children but believes that condoms "can be permissible" to prevent infection. • In 2001 he washed and kissed the feet of Aids patients in a hospice. • He speaks fluent Italian, as well as Spanish and German. • Until now he has been living in a small flat, eschewing a formal bishop's residence. • He told Argentinians not to travel to Rome to celebrate if he was appointed but to give their money to the poor instead. • He is believed to have been the runner-up in the last papal conclave in 2005.

Election du pape François : la presse (argentine) est unanime - La Matinale. La presse argentine a bien entendu mis à la une sur tous les quotidiens la nouvelle historique dès hier soir: "PAPA ARGENTINO" s'étale en une de Cronica; "Bergoglio es el nuevo papa" s'inscrit en lettres énormes sur une photo du nouveau pape chez Diario Uno; "Historico", titre El Cronista; "Bergoglio, el papa argentino" chez El Liberal, et ainsi de suite. "Allô ? C'est le père Bergoglio au téléphone !" Le nouveau Pape Jorge Mario Bergoglio. 2013-03-14 L’Osservatore Romano.