background preloader

Economie numérique

Facebook Twitter

Comprendre les bouleversements à l'oeuvre dans la numérisation de l'économie.

Les cinq étapes du déni — Welcome to TheFamily. La transition numérique affecte moins les entreprises que les filières.

Les cinq étapes du déni — Welcome to TheFamily

Une filière, rappelons-le, est un ensemble d’entreprises qui travaillent ensemble tout au long d’une chaîne de valeur. Elles sont comme des engrenages qui s’engrènent parfaitement, liées par une culture et des procédures installées et optimisées pendant plusieurs décennies. Chaque maillon d’une filière correspond à un secteur : des entreprises qui exercent la même activité et se partagent les parts d’un même marché (B2B en amont, B2C en aval).

L’édition est un secteur, la librairie est un secteur : toutes les deux appartiennent à la filière du livre. Eric Sadin: «Il est impératif de contenir la puissance du technopouvoir» L'open source, véritable "booster" de la croissance du numérique d'ici 2020... L’open source, véritable "booster" de la croissance du numérique d’ici 2020...

L'open source, véritable "booster" de la croissance du numérique d'ici 2020...

Une étude de marché prospective sur le logiciel libre d’ici 2020, réalisée par le cabinet Pierre Audoin Conseil pour le compte du Conseil National du Logiciel Libre et du Syntec Numérique, avec le support de Systematic Paris-Region, a été divulguée ce matin au cours de la Keynote d’ouverture du Paris Open Source Summit. Cette étude met en évidence la pénétration croissante du Libre sur le marché informatique en France et confirme ses retombées en termes d’emplois. Un panel de plus de 100 entreprises, TPE, PME,ETI et grands groupes, membres du CNLL et du Syntec Numérique, a répondu à l’enquête, permettant d’évaluer le poids du logiciel libre dans le paysage numérique français, son écosystème et ses enjeux en termes d’emplois, de profils recherchés, d’innovation.

Les points clés à retenir : L’open source moteur de l’innovation. Vive la France! Vive la Tech!… But do these two great tastes taste great together? The Web’s Creator Looks to Reinvent It. Nicolas Colin : «La peur du numérique envahit encore bien trop le discours de nos élites» INTERVIEW - Nicolas Colin, haut fonctionnaire et co-fondateur d'une société d'investissement, décortique une à une les idées reçues à propos du numérique dans un nouveau livre.

Nicolas Colin : «La peur du numérique envahit encore bien trop le discours de nos élites»

Précarisation de l'emploi, automatisation du travail, fin de la vie privée, surveillance de masse... Les craintes suscitées par le numérique sont nombreuses. Qu’est-ce qu’un écosystème entrepreneurial ? — Welcome to TheFamily. Comment dominer une filière en transition numérique ? — Welcome to TheFamily. La transition numérique, cette longue phase de déploiement de l’économie numérique, affecte les entreprises parce qu’elle déforme les filières.

Comment dominer une filière en transition numérique ? — Welcome to TheFamily

L’enjeu, pour ces entreprises, n’est pas tant leur transformation interne que les positions qu’elles vont réussir à prendre dans des filières en transition. Le terme de “filière” évoque la politique industrielle sous Pompidou. Au premier abord, ça n’a plus de sens de l’employer aujourd’hui. Frédéric Bardeau - Simplon, l'empowerment par le numérique. Frédéric Bardeau dirige Simplon, une jeune entreprise de formation au développement web, ouverte et proactive, que nous vous présentons dans ce portrait.

Frédéric Bardeau - Simplon, l'empowerment par le numérique

Créée officiellement en Mai 2013, Simplon est une entreprise sociale numérique née dans la tête d’une bande de copains qui ont décidé, par un beau jour de printemps dans un studio parisien situé en face du métro Simplon, de créer une entreprise qui permettrait de « démocratiser le code ». Erwann, Andréi et Victor sont allés chercher Frédéric, leur ancien professeur de communication au Celsa et par ailleurs « serial entrepreneur » pour lui parler de leur projet d’entreprise sociale. Simplon était née autour de l’idée centrale de faire du numérique un levier social. Le projet est basé sur le concept anglo-saxon d’empowerment : apporter aux gens des compétences pour qu’ils puissent donner vie à leurs projets. La « French Tech » : coup de com’ ou virage numérique ?

Il n’y a pas d’argent à la clé, pour les collectivités, et pourtant elles n’ont pas hésité à déposer leurs candidatures au label French Tech courant 2013.

La « French Tech » : coup de com’ ou virage numérique ?

Matignon versera toutefois 15 millions pour le marketing de la marque French Tech à l’international… « Le label, c’est aujourd’hui un raccourci pour que les gens se disent : « Et bien, tiens, là il se passe des choses ! » » explique Akim Oural, conseiller délégué de la Métropole européenne de Lille, spécialisé dans le numérique. Il se passe en effet quelque chose dans treize « métropoles French Tech » (1), quatorze avec Paris. L'État et SFR sortent de Numergy, nouvel échec du cloud à la française. L’État est sur le point de retirer ses intérêts placés dans l’opérateur de cloud Numergy.

L'État et SFR sortent de Numergy, nouvel échec du cloud à la française

Le cloud souverain, piloté par la puissance publique, est donc en train de vivre un nouvel échec, après celui de Cloudwatt, revendu début 2015. Ces intermédiaires indispensables à l’#OpenInnovation. L’innovation ouverte nécessite un encadrement.

Ces intermédiaires indispensables à l’#OpenInnovation

Accélérateurs, incubateurs, fonds de financement se multiplient pour aider au rapprochement de deux univers encore très différents : celui des start-up et celui des grandes entreprises. La France bénéficie d’un contexte dynamique. L’emedia en propose une illustration avec quelques espaces de matching entre jeunes pousses, organisations traditionnelles et/ou investisseurs. Big data et objets connectés. Faire de la France un champion de la révolution numérique. La transformation numérique de l’entreprise et de ses mythes.

Ces dernières années, les entreprises ont été fortement touchées par ce qu’elles appellent « la transformation digitale » ou « transformation numérique ».

La transformation numérique de l’entreprise et de ses mythes

Si certains phénomènes sont concomitants de l’apparition de ce terme, comme notamment la généralisation de l’usage des smartphones, des tablettes et de l’univers applicatif et matériel qui leur est associé (développement et intégration dans les pratiques de travail et quotidiennes des technologies de travail collaboratif, apps, cloud computing, big data, etc.), les tenants et les aboutissants de cette transformation numérique sont encore assez mal définis. La transformation numérique est vue comme un processus global de transformation qui va conduire l’entreprise à revoir ses modalités de collaboration avec les clients, ses processus de travail internes (organisation digitale) et parfois même son business model. Redonner du sens en période d’incertitude Les mythes font partie de notre quotidien.

La fin du travail? Non: le numérique détruit mais crée aussi des emplois. Avec ses anciens abattoirs et boucheries de gros, ses rues pavées et ses maisons en briques, le Meatpacking District est un quartier industriel situé à l’ouest de Chelsea à New York.

La fin du travail? Non: le numérique détruit mais crée aussi des emplois

Il y a quelques années, lorsque je m’y rendais, ce quartier était moyennement sûr. Rapport_Mettling_-Transformation_numerique_et_vie_au_travail.pdf. Le numérique révolutionne le travail (et voilà pourquoi vous devez vous en soucier) "Je t’aime, moi non plus ! " Le sentiment des salariés sur la numérisation de l’économie traduit tout le paradoxe de ce phénomène.

S’il détruit les emplois d’hier, le numérique ne remplace pas le travail. Il le remodèle. Le management à l’épreuve du numérique. Sur le fond des transformations plus profondes du monde du travail, l’essor du numérique est un facteur supplémentaire qui vient mettre le travail à l’épreuve. Ce point est au cœur des réflexions de la Semaine pour la Qualité au travail qui se déroule du 13 au 17 juin. Cet article s’intéressera en particulier à deux aspects de la complexification des modes de management due au numérique, l’un concernant le chevauchement des différentes formes de coordination et l’autre, le travail à distance. Depuis les années 1980, la recherche d’efficacité économique et l’amélioration de la qualité de service ont continué à nourrir des évolutions organisationnelles structurées autour de la « lean production » (polyvalence, gestion de la qualité totale, « juste-à-temps ») et des « formes apprenantes » (autonomie dans le travail, fort contenu cognitif).

Complexification des modes de management : coordination et outils collaboratifs Complexification, numérique et nouveaux enjeux pour le management. Trois start-up qui veulent rendre le travail indépendant aussi sûr que le salariat. Les coûts énergétiques cachés du cloud computing sans fil. La consommation électrique des data centers n’est qu’une petite partie du problème: les réseaux mobiles deviennent les plus gros consommateurs d’énergie du cloud, estime une étude australienne. Ces dernières années, des groupes environnementaux comme Greenpeace ont fait pression sur des géants de la technologie comme Apple, Amazon et Microsoft pour qu’ils nettoient le cloud computing en mettant l’accent sur l’utilisation d’énergies renouvelables pour alimenter les data centers qui abritent les serveurs sur lesquels résident la plupart de nos informations numériques.

Or, un nouveau livre blanc affirme que les centres de traitements de données sont loin d’être le consommateur d’énergie le plus préoccupant en ce qui concerne « l’écosystème du cloud computing sans fil ». Des chercheurs de l’université de Melbourne ont calculé (PDF) la consommation d’énergie des différents composants utilisés pour prendre en charge les services de cloud computing accessibles via les réseaux sans fil.

Hausse du CO2. Quand le Web pollue autant que le trafic aérien.