background preloader

Primates

Facebook Twitter

Institut Jane Goodall France - Chimpanzé (Pan troglodytes) - Les chimpanzés sont l’une des quatre espèces de ‘singes anthropoïdes’. Ces singes sont : les chimpanzés, les bonobos, les gorilles et les orangs-outangs. - Les chimpanzés sauvages n’habitent qu’en Afrique. - Les humains et les chimpanzés partagent entre 95 et 98 % de leur ADN. Biologiquement, les chimpanzés sont plus proches des humains que des gorilles. - Les chimpanzés, comme d’autres espèces, y compris certains types d’oiseau, fabriquent et utilisent des outils.

. - En captivité, les chimpanzés peuvent apprendre des langues humaines comme la LSA (la langue des signes américaine) . - Les chimpanzés peuvent attraper ou être infectés par les maladies humaines. - Dans la nature, il est rare qu’un chimpanzé vive plus de 50 ans. . - Il arrive que les chimpanzés chassent et mangent de petits mammifères comme des petites antilopes ou des singes Ils mangent également des fruits, des noix, des graines, des fleurs, des feuilles et plusieurs espèces d’insectes - Les chimpanzés rient quand ils jouent. Chimpanzees, Chimpanzee Pictures, Chimpanzee Facts. Chimpanzees are our closest living relatives, sharing more than 98 percent of our genetic blueprint.

Humans and chimps are also thought to share a common ancestor who lived some four to eight million years ago. Chimpanzees live in social communities of several dozen animals, and can habituate themselves to African rain forests, woodlands, and grasslands. Although they normally walk on all fours (knuckle-walking), chimpanzees can stand and walk upright. By swinging from branch to branch they can also move quite efficiently in the trees, where they do most of their eating. Chimpanzees usually sleep in the trees as well, employing nests of leaves. Chimps are generally fruit and plant eaters, but they also consume insects, eggs, and meat, including carrion. Chimpanzees are one of the few animal species that employ tools.

Females can give birth at any time of year, typically to a single infant that clings to its mother's fur and later rides on her back until the age of two. Sharing: Chimp study reveals origins of human fair play. 14 January 2013Last updated at 21:04 ET By Victoria Gill BBC reporter Sharing plays an important role in a co-operative chimp society The human tendency to share may have more ancient evolutionary routes than previously thought. This is according to a study of the performance of chimpanzees in a test called the "ultimatum game". Traditionally, the game is employed as a test of economics; two people decide how to divide a sum of money. This modified game, in which two chimps decided how to divide a portion of banana slices, seems to have revealed the primates' generous side. The study, published in Proceedings of the National Academy of Sciences, was part of an effort to uncover the evolutionary routes of why we share, even when it does not make economic sense.

Scientists say this innate fairness is an important foundation of co-operative societies like ours. When the first chimp takes a token and passes it to its partner, this represents an "offer" Fair game Continue reading the main story. Quand les chimpanzettes jouent à la poupée. Les jeunes femelles de la communauté de chimpanzés de Kanyawara, dans le parc national de Kibale en Ouganda, jouent à la poupée avec des morceaux de bois.

Les chimpanzettes portent des bâtons ou les « bercent », parfois pendant 4 heures d'affilée, conservant leur « jouet » pendant qu'elles se promènent, grimpent aux arbre ou se nourrissent. Elles les emportent dans leur nid pour se reposer ou dormir (les chimpanzés dorment dans des nids individuels faits de feuilles et de branches). Lorsque les jeunes femelles jouent avec leur bâton, leurs gestes évoquent ceux d'une mère avec son petit. Cet intéressant comportement a été analysé en détail, à partir d'observations recueillies depuis 14 ans, par les primatologues américains Sonya Kahlenberg (Bates College, Maine) et Richard Wrangham (Université Harvard, Cambridge, Massachussets). Les chimpanzés de Kanyawara utilisent souvent des bâtons ou des baguettes, notamment pour fouiller dans des trous à la recherche d'eau ou de miel.

La politique du sexe chez les singes bonobos. Le jeune Ulrich, juché sur le dos de sa mère, Uma, se dirige vers un autre site de nourriture. Les bonobos passent beaucoup de temps au sol, profitant de leur accès exclusif à des végétaux qui, sur la rive droite du Congo, sont recherchés par les gorilles. © Christian Ziegler Les études menées sur les singes bonobos démontrent que ceux-ci portent haut le slogan « faites l’amour, pas la guerre ».

Un comportement exacerbé dans leur milieu naturel, au cœur de la République démocratique du Congo. Dans un coin perdu de forêt, à 80 km de la première piste d’atterrissage par un chemin de terre, le camp de Wamba, sur la rive nord de la rivière Luo, en République démocratique du Congo, jouit d’une réputation flatteuse dans le petit monde de la primatologie. Ce site a été fondé en 1974 par un scientifique japonais, Takayoshi Kano, dans le but d’étudier le comportement des bonobos (Pan paniscus), une espèce de singes qui ne ressemble à aucune autre au monde.