background preloader

Mme de La Fayette

Facebook Twitter

La princesse de Clèves - Mme de La Fayette. La princesse de Clèves, Madame de La Fayette _ scène de bal. La Princesse de Clèves, Madame de La Fayette (1678) " Mme de Clèves avait ouï parler de ce prince à tout le monde, comme de ce qu'il y avait de mieux fait et de plus agréable à la cour ; et surtout madame la dauphine le lui avait dépeint d'une sorte, et lui en avait parlé tant de fois, qu'elle lui avait donné de la curiosité, et même de l'impatience de le voir.

La princesse de Clèves, Madame de La Fayette _ scène de bal

Elle passa tout le jour des fiançailles chez elle à se parer, pour se trouver le soir au bal et au festin royal qui se faisait au Louvre. Lorsqu'elle arriva, l'on admira sa beauté et sa parure; le bal commença et, comme elle dansait avec M. de Guise, il se fit un assez grand bruit vers la porte de la salle, comme de quelqu'un qui entrait et à qui on faisait place. Mme de Clèves acheva de danser et, pendant qu'elle cherchait des yeux quelqu'un qu'elle avait dessein de prendre, le roi lui cria de prendre celui qui arrivait. . - Je crois, dit Mme la dauphine, qu'elle le sait aussi bien que vous savez le sien. Axe 1. A. B. Axe 2. A. B. Sans titre. La Princesse de Clèves, scène du bal (rencontre avec de nemours) Voici un commentaire de la scène de bal dans La Princesse de Clèves de madame de la Fayette.

La Princesse de Clèves, scène du bal (rencontre avec de nemours)

Il s’agit de la première rencontre entre la Princesse de Clèves et le duc de Nemours (« Madame de Clèves avait ouï parler de ce prince… » ). Clique ici pour lire l’extrait commenté (la rencontre entre La Princesse de Clèves et le duc de Nemours) Introduction Madame de Lafayette écrit La Princesse de Clèves en 1678, sous le règne de Louis XIV. Ce sera son plus grand succès, mais le roman suscitera également de nombreuses controverses, notamment morales, puisqu’il dépeint le tourment dans lequel est plongé la jeune Mme de Clèves après sa rencontre avec un autre homme que son mari dont elle tombe instantanément amoureuse. Le passage étudié ici est la scène de la première rencontre entre le personnage éponyme et celui qui acquerra un rôle primordial pour la suite de l’intrigue : le Duc de Nemours.

Problématiques possibles sur cette scène de rencontre : Annonce du plan. Madame de La Fayette, La Princesse de Clèves - Elle passa tout le jour des fiançailles chez elle à se parer... Bonjour tout le monde, voilà je suis nouveau sur ce forum et je viens de faire un commentaire sur la scène du bal dans la Princesse de Clèves: voilà le passage:"Ele passa tout le jour......(...)......ne put admirer que Mme de Clèves", maintenant j'aurais voulu avoir un avis par rapport à celui-ci car je ne sais pas si il est bien ou pas PS: je dois le rendre à la rentrée=14 janvier ici a Tahiti....., voilà merci beaucoup et bonne lecture Elle passa tout le jour des fiançailles chez elle à se parer, pour se trouver le soir au bal et au festin royal qui se faisaient au Louvre.

Madame de La Fayette, La Princesse de Clèves - Elle passa tout le jour des fiançailles chez elle à se parer...

Lorsqu’elle arriva, l’on admira sa beauté et sa parure. Le bal commença ; et, comme elle dansait avec M. de Guise, il se fit un assez grand bruit vers la porte de la salle, comme de quelqu’un qui entrait et à qui on faisait place. Madame de La Fayette - La princesse de Clèves - Extrait. La princesse de Clèves Ce roman a été écrit au 17e siècle mais la scène se passe au 16e siècle à la cour d'Henry II.

Madame de La Fayette - La princesse de Clèves - Extrait

C'est un des premiers romans psychologiques : cela nous montre l'histoire de Mlle de Chartres, qui a rencontré le Prince de Clèves qui tombe éperdument amoureux d'elle mais cette dernière ne l'aime pas. Ils se sont épousés. Elle va faire la rencontre du Duc de Nemours, très belle homme et Don Juan. Tout le monde est sûr que Mme de Clèves va tomber sous le charme du duc mais ayant eu une éducation très sévère et étant épouse, elle s'abstiendra. MME DE LA FAYETTE – LA PRINCESSE DE CLEVES – La rencontre.