background preloader

Comportement animal

Facebook Twitter

Quelles applications pour La zoothérapie ? La zoothérapie, ou thérapie assistée par l’animal, est un programme structuré d’interventions ou de soins qu'un thérapeute prodigue à son patient, avec l'aide ou en présence d'un animal.

Quelles applications pour La zoothérapie ?

Elle vise à maintenir ou à améliorer la santé des personnes souffrant de divers troubles, aussi bien physiques que cognitifs, psychologiques ou sociaux. La zoothérapie diffère de ce que l'on appelle les activités assistées par l’animal (AAA) qui sont plutôt destinées à motiver, éduquer ou divertir des personnes. Contrairement à la zoothérapie, les AAA, pratiquées dans divers contextes (thérapeutique, scolaire, carcéral ou autre), n’ont pas de visées spécifiquement thérapeutiques, même si elles sont bénéfiques pour la santé. Bien que certains intervenants en AAA soient des professionnels de la santé, ce n’est pas une qualification essentielle, comme c’est le cas en zoothérapie. Le fait d'avoir un animal domestique n'est pas à proprement parler de la zoothérapie. Un titre non réservé. Philosophie de l'esprit.

De la perception

L'intelligence animale et végétale. ETHOLOGIE : l'intelligence animale (2) Dans l’article précédent (voir : l’intelligence animale – 1), nous avons évoqué les problèmes posés par l’évaluation de l’intelligence des animaux et grossièrement résumé ce qu’avaient pensé du sujet les philosophes et scientifiques des siècles passés.

ETHOLOGIE : l'intelligence animale (2)

Essayons à présent – à l’aide de quelques exemples forcément arbitraires – de cerner un peu plus cette faculté d’adaptation à des situations nouvelles, cette intelligence des animaux. Au préalable, rappelons néanmoins ce que nous avons précédemment souligné : il ne faut pas trop interpréter cette intelligence à l’aune de préjugés humains et se souvenir que l’intelligence de nos amies les « bêtes » n’est pas forcément ce que l’on croit. Comment isoler des critères d’évaluation ? À la différence de la taille d’un cerveau facilement mesurable, l’intelligence est un concept abstrait : c’est le « comportement » intelligent qui est observable et, dans une certaine mesure, quantifiable. Quels critères retenir ? Nouvelle. De son enclos. Intelligence animale.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Intelligence animale

Note : Par souci de concision, cet article ne traite pas de l'intelligence des êtres humains, bien qu'ils soient eux aussi des animaux intelligents. Pour un article spécifique sur l'intelligence humaine, voir intelligence. Une comparaison du cerveau de différents mammifères. L'intelligence des animaux est un sujet qui a donné lieu à de nombreux travaux dont les résultats offrent non seulement une meilleure compréhension du monde animal mais aussi, par extension, des pistes pour l’étude de l’intelligence humaine. Des expériences scientifiques[1] ont par exemple révélé que les bébés humains se trouvent sur un pied d’égalité avec les animaux lorsqu’il s’agit d’arithmétique simple : une découverte étonnante qui met en évidence l’intérêt de la recherche sur l’intelligence animale. Pieuvre ouvrant un récipient en dévissant le bouchon de celui-ci Définition[modifier | modifier le code] Des observations étonnantes Capacité d’adaptation et esprit créateur.

Conscience (biologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Conscience (biologie)

La conscience, telle qu'elle était conçue au XVIIe siècle. Robert Fludd, Utriusque cosmi maioris scilicet et minoris […] historia, tomus II (1619), tractatus I, sectio I, liber X, De triplici animae in corpore visione. En biologie, la conscience regroupe le sens de l'éveil, la connaissance de soi et la perception de l'environnement[1]. L'étude de ce phénomène a été longtemps négligée sur le plan scientifique, faute d'outils conceptuels et expérimentaux[2], tandis qu'il faisait l'objet d'intenses débats dans les domaines de la philosophie, de la métaphysique et de la religion. En ce début du XXIe siècle, s'il n’existe pas encore d’explication complète de la conscience, les neurosciences commencent à décrypter le support biologique du phénomène de l'esprit, en particulier avec Antonio Damasio, qui montre dans son livre L'erreur de Descartes, que l'esprit et le corps fonctionnent de manière indissociable[3].

Le cerveau à tous les niveaux.