background preloader

Bitcoins

Facebook Twitter

Dossier collectant tous les contenus jugés intéressants sur le Bitcoin et les sujets connexes.

Le Bitcoin. Le bitcoin. Opportunités et risques d'une monnaie virtuelle. Bitcoin : la monnaie virtuelle, une valeur refuge ? Bitcoin : un système de paiement électronique pair-à-pair. Bitcoin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bitcoin

Bitcoin (de l'anglais « bit » : unité d'information binaire et « coin » : pièce de monnaie) est une monnaie cryptographique et un système de paiement peer-to-peer inventé par Satoshi Nakamoto, qui annonce l'invention en 2008 et publie le logiciel open-source en 2009. En tant que moyen de paiement, Bitcoin est accepté par un nombre croissant de commerçants[4], incités par des frais de transaction généralement inférieurs aux 2 à 3 % pratiqués par les organismes de cartes de crédit et oscillant, pour le système Bitcoin, entre 0 et 2 % du montant de la transaction[5]. "Mineurs" de bitcoins : "Tous les mois, nous gagnons 750 euros" Il ne fait pas bien chaud, à Paris, en ce soir de janvier : 7 °C tout au plus.

"Mineurs" de bitcoins : "Tous les mois, nous gagnons 750 euros"

Pourtant, le chauffage du grand salon de l’appartement où vivent en colocation Gustave, Quentin et Cédric* est éteint. C’est que ces trois vingtenaires n’en ont pas vraiment besoin : dans un coin, un gros ordinateur, allumé 24 heures sur 24, chauffe la pièce à lui tout seul. Leur machine, qui émet sans discontinuer un vrombissement semblable à celui d’un climatiseur, est un rouage essentiel au bon fonctionnement des monnaies virtuelles, dont le bitcoin est le représentant le plus célèbre.

Bitcoin - Argent P2P libre et ouvert. Bitcoin : crypto-monnaie décentralisée ouverte et libre. Bitcoin contre monnaie électronique. Le Bitcoin, première crypto-monnaie. Comprendre le Bitcoin et la Blockchain. Qu’est-ce que la blockchain ? – Blockchain France. Définition et explication La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle (définition de Blockchain France).

Qu’est-ce que la blockchain ? – Blockchain France

Par extension, une blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Cette base de données est sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne. Blockchain. Chaîne de blocs. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chaîne de blocs

Représentation d’une chaîne de blocs La chaîne de blocs (en anglais blockchain) est une base de données distribuée transparente[1], sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle[2]. Des parallèles existent avec l'Internet (TCP-IP) car il s'agit dans les deux cas de protocoles informatiques permettant la création d'une infrastructure décentralisée.

Internet transfère des paquets de données d'un point A à un point B, alors que la blockchain permet à la « confiance » de s'établir entre des parties distinctes du système[3]. La blockchain — et ses protocoles décentralisés de vérification des échanges — pourraient avoir un impact très important pour les États, qui se trouvent questionnés dans le monopole de la monnaie et des transactions financières, mais aussi pour les banques et l’économie tout entière[4],[5],[6]. COMPRENDRE LA BLOCKCHAIN. Qu'est-ce qu'Ethereum ? Cet article constitue une première introduction à Ethereum. Il traite de façon la plus pédagogique possible des concepts de blockchain, smart contracts et DAO, sans entrer dans des détails techniques. Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement technique de la blockchain Ethereum, je vous recommande la très intéressante suite d’articles de Gautier Marin-Dagannaud, en cours de rédaction.

Ethereum, un ordinateur mondial En une phrase, Ethereum est : un ordinateur mondial, que n’importe qui peut programmer et utiliser comme il le souhaite. Ethereum. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ethereum

Ethereum[3],[4] (prononcer /e.tɛ.ʁœm/[5]) est un protocole d'échanges décentralisés permettant la création par les utilisateurs de contrats intelligents grâce à un langage Turing-complet. Ces contrats intelligents sont basés sur un protocole informatique permettant de vérifier ou de mettre en application un contrat mutuel, ils sont déployés et consultables publiquement dans la blockchain. Ethereum utilise une unité de compte dénommée Ether comme moyen de paiement de ces contrats. Monero, cette nouvelle crypto-monnaie qui concurrence le Bitcoin sur le darknet.

Sur le dark net, vous pouvez acheter de tout...

Monero, cette nouvelle crypto-monnaie qui concurrence le Bitcoin sur le darknet

Même des armes, à condition que les transactions soient sécurisées. (Crédit : DR) Loin des Facebook, Google et Amazon, dans ce qu’on appelle le "dark net" (voir We Demain n°15), une nouvelle monnaie cryptée a fait surface. Monero – c’est son nom- , promet de concurrencer le Bitcoin, cette monnaie virtuelle peer-to-peer affranchie des banques et des États avec laquelle vous pouvez acheter biens et services de toutes sortes (comme un abonnement à We Demain...). Dans les monnaies virtuelles, l’ether s’impose aux côtés du bitcoin - Le Temps. Le bitcoin doit désormais compter sur un sérieux concurrent.

Dans les monnaies virtuelles, l’ether s’impose aux côtés du bitcoin - Le Temps

Depuis le 10 janvier, l’ether, de la fondation Ethereum, a vu sa valeur sextupler, de 0,0022 bitcoins (0,9 dollar) à 0,015 (5,50 dollars). Pendant le même temps, les volumes échangés connaissaient une envolée spectaculaire, pour atteindre un pic à 27 millions de dollars de transactions mercredi dernier, contre 300 000 au début de l’année, soit en valeur deux tiers des échanges quotidiens en bitcoins. Un succès très précoce, la genèse de la blockchain d’Ethereum datant seulement de juillet 2015. Monnaie électronique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Monnaie électronique

Le terme de monnaie électronique est nouveau (loi française n°2013-100 du 28 janvier 2013 - art. 5, lois belges du 21 décembre 2009 [archive] et du 27 novembre 2012 [archive]) et est régi en France par l'article L315-1 du Code monétaire et financier qui dispose que : "La monnaie électronique est une valeur monétaire qui est stockée sous une forme électronique, y compris magnétique, représentant une créance sur l'émetteur, qui est émise contre la remise de fonds aux fins d'opérations de paiement définies à l'article L. 133-3 et qui est acceptée par une personne physique ou morale autre que l'émetteur de monnaie électronique.

"[1] Ce terme est employé de façon instable et peut s'appliquer à des réalités différentes, qui, elles-mêmes, sont en pleine évolution. Dans une conception large, une monnaie serait "électronique" dès lors qu'elle serait conservée sur des supports électroniques et utilisés par des dispositifs eux-mêmes électroniques. Crypto-monnaie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Crypto-monnaie

Sauf exceptions, la majorité des crypto-monnaies sont conçues pour que la création de nouvelles unités de monnaie soit graduelle, tout en plaçant un plafond à la masse monétaire qui sera à terme en circulation. Ceci est fait dans le but d'imiter la rareté (et la valeur) des métaux précieux et d'éviter l'hyperinflation[8].