background preloader

Discriminations salariales hommes/femmes

Facebook Twitter

Etre une femme, un handicap pour les salaires. Salaires hommes-femmes : le grand écart. Les femmes ne sont pas égales aux hommes, la preuve en 10 chiffres. Revenus-Salaires - Inégalités de salaire entre les femmes et les hommes : une estimation pour le secteur privé en Languedoc-Roussillon. Auteur : Frédéric Autran - INSEE Languedoc-Roussillon Résumé En Languedoc-Roussillon, en 2006, les femmes salariées du secteur privé effectuent moins d'heures de travail et gagnent 15 % de moins par heure de travail que les hommes. Cet écart est de 18 %, en moyenne, pour l'ensemble des régions de province. Il était de 17 % en 2001 en Languedoc-Roussillon. Les différences de salaires s'expliquent, en partie, par le fait que les hommes et les femmes n'occupent pas les mêmes emplois. Les femmes occupent, en particulier, moins souvent des postes de cadre et travaillent moins souvent dans des secteurs rémunérateurs comme l'industrie.

En supprimant les effets dus à la structure des emplois, c'est-à-dire en comparant les salariés à situations professionnelles équivalentes, l'inégalité salariale entre les femmes et les hommes est estimée à 9 %, en défaveur des femmes. Sommaire Publication Tableau 1 : les femmes effectuent moins d'heures et sont moins bien rémunérées que les hommes retour. Inégalités de revenus salariaux entre hommes et femmes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les inégalités de revenus entre les hommes et les femmes fait l’objet d’un débat entre scientifiques, sociologues et économistes pour quantifier la part qui revient à la différence biologique entre les sexes, à des préférences économiques (le nombre d’heures travaillées) ou à la discrimination sexiste.

En France[modifier | modifier le code] L’Observatoire des inégalités, constatant les inégalités de salaires entre femmes et hommes en France a tenté de les quantifier[1]. Selon ses chercheurs, l’écart global est de 27 % et se répartit entre : Selon un rapport de l'OCDE publié en décembre 2012, les Françaises gagnent 13 % de moins que les hommes, contre 9,5 % en 2000, ce qui témoigne d'un accroissement du fossé entre les revenus hommes-femmes. Évolution des salaires mensuels nets moyens[modifier | modifier le code] Évolution des salaires horaires nets moyens[modifier | modifier le code] Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Untitled. L'égalité de rémunération entre les femmes et les hommes. Dernière mise à jour le 10 janvier 2013 Synthèse Tout employeur est tenu d’assurer, pour un même travail ou un travail de valeur égale, l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes : ce principe interdit toute discrimination de salaire fondée sur le sexe. Tous les employeurs et tous les salariés sont concernés, qu’ils relèvent ou non du Code du travail. Les salariés du secteur public sont donc également visés. A savoir La négociation sur les salaires effectifs que l’employeur est tenu d’engager chaque année, vise également, comme le prévoit l’article L. 2242-7 du Code du travail, à définir et à programmer les mesures permettant de supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes. Sommaire Fiche détaillée Qui est concerné ? Tous les employeurs et tous les salariés sont concernés, qu’ils relèvent ou non du Code du travail.

Qu’entend-on par rémunération ? Qu’est-ce qu’un travail de valeur égale ? Comment contrôler l’égalité de rémunération ? Les inégalités de salaires hommes-femmes : état des lieux. 27 mai 2016 - Tous temps de travail confondus, les hommes gagnent 23 % de plus que les femmes. Près de 11 % des écarts de salaires entre les deux sexes sont inexpliqués et relèvent d’une discrimination « pure ». Le salaire mensuel net moyen des hommes, pour un poste à temps plein, est de 2 410 euros en 2014, celui des femmes de 1 962 euros, soit un écart de 448 euros, presque un demi-smic.

Les hommes perçoivent donc, en moyenne et en équivalent temps plein [1], un salaire supérieur de 22,8 % à celui des femmes (voir plus bas notre encadré méthodologique sur la façon de mesurer l’écart). Ou, ce qui revient au même, les femmes touchent en moyenne 81,4 % du salaire des hommes (1 962 divisé par 2 410), ou ont un salaire inférieur de 18,6 %. Plus on progresse dans l’échelle des salaires, plus l’écart entre les femmes et les hommes est important. Salaires en équivalent temps plein. Les écarts dépendent aussi de la catégorie sociale Salaires en équivalent temps plein.