Google confesse surveiller des milliers de comptes d’internautes pour le FBI et la CIA Google confesse surveiller des milliers de comptes d’internautes pour le FBI et la CIA On savait que la CIA et le FBI pouvaient mettre sur écoute de nombreuses personnes, voire quasiment la totalité de la population américaine, mais ce que révèle Google est très surprenant ! La firme a publié près de 1000 lettres de demande de surveillances de comptes d’internautes. Ce sont des révélations qui vont peut-être mal passer dans l’opinion publique américaine. Le géant d’Internet, Google, a publié un peu moins de mille lettres de demande de mise sous surveillance de comptes Internet d’américains. Après les mises sur écoute, ce sont donc les boîtes de courriers électroniques, les profils de réseaux sociaux voire les comptes de messagerie comme Hotmail ou Skype qui pourraient avoir été surveillés. Tout ça en vertu du Patriot Act, une loi votée juste après les attentats du 11 septembre et qui vise à contrer le terrorisme par le renseignement.
Les morts de Pukkelpop ? La faute aux pirates bien sûr Les morts de Pukkelpop ? La faute aux pirates bien sûr Au fil des ans, le piratage a été accusé de bien des maux. Il a été successivement dénoncé pour avoir financé le terrorisme dans le monde, empêché le développement de l'offre légale sur Internet, menacé l'avenir du football ou encore entrainé un chômage de masse, notamment en Europe. Nous pensions avoir tout lu, tout entendu à propos des conséquences du téléchargement illicite sur Internet. Nous nous trompions.
Le wifi libre entre en résistance La libre utilisation des ondes radio permettrait de multiplier les réseaux WiFi alternatifs et citoyens. Des réseaux indépendants et autonomes. Mais ni les opérateurs ni les États ne semblent prêts à lâcher le morceau. Sensible au lobbying des industriels des télécoms, le Conseil de l’Union européenne pourrait rejeter l’idée de rendre plus accessibles les bandes de fréquence radio, empêchant le développement de réseaux WiFi alternatifs et indépendants. Des rapports intermédiaires du Conseil oublient les amendements du Parlement européen soutenant une utilisation libre des ondes radio.

Le wifi libre entre en résistance

Le WiFi ? Un bien commun Et si l'accès à l'internet, en mode sans fil, était un "bien commun" librement partagé par tous ? C'est ce que proposent de plus en plus de réseaux comunautaires associatifs, dont Guifinet en Catalogne, et Freifunk à Berlin. Juillet 2011. Le WiFi ? Un bien commun
Google révèle la liste pays lui demandant de supprimer des liens La Grande-Bretagne et les Etats-Unis comptent parmi les pays faisant le plus de demandes au groupe internet Google pour qu'il supprime des liens ou livre des informations sur ses utilisateurs, selon des tableaux publiés lundi 27 juin portant sur le deuxième semestre 2010. C'est de Grande-Bretagne que Google a reçu le plus de demandes pour retirer des liens ou vidéos entre juillet et décembre 2010 : 93 518, dont 93 360 effectivement ont été supprimés à la demande des autorités, pour éliminer des publicités mensongères. La Corée du Sud a soumis 32 000 demandes, essentiellement pour éviter la divulgation d'un numéro d'identité national (RNN). LA FRANCE, 5e PAYS À DEMANDER DES INFORMATIONS SUR DES INTERNAUTES Dans un contexte plus politique, la police italienne a demandé à Google de supprimer une vidéo de YouTube qui critiquait le chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, et simulait son assassinat. Google révèle la liste pays lui demandant de supprimer des liens
L'ONU n'aime pas Hadopi (Tekiano) Vite Dit Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée. L'ONU n'aime pas Hadopi (Tekiano)
Le rapporteur spécial des Nations Unies pour la protection de la liberté d'expression présente ce jeudi un rapport .(pdf) sur les politiques relatives à Internet, dont les conclusions ont été anlysées par la Quadrature du Net. "Ses recommandations pour la protection des libertés fondamentales contredisent radicalement les orientations fixées par les gouvernements du G8", se félicite l'organisation, qui estime que le rapporteur "met brillamment en lumière les lignes que les gouvernements ne doivent pas franchir afin de protéger les droits fondamentaux des citoyens et la démocratie". Parmi les conclusions du rapport de l'ONU, le rapporteur spécial "prie instamment les Etats d'abroger ou de modifier les lois de propriété intellectuelle actuelles qui permettent que des utilisateurs soient déconnectés de l'accès à Internet, et de s'abstenir d'adopter de telles lois". Un rapport de l'ONU fustige la loi Hadopi et le filtrage Un rapport de l'ONU fustige la loi Hadopi et le filtrage
Julian Assange : Facebook est une "machine à espionner" A l'occasion d'une interview donnée au quotidien Russia Today, Julian Assange, le controversé fondateur du site Wikileaks, le réseau social Facebook serait « la plus terrible machine d'espionnage jamais inventée ». Toujours assigné à résidence en Grande-Bretagne pour l'affaire de violences sexuelles qui auraient été commises en Suède en 2010, Julian Assange ne reste pas pour autant silencieux. Dans une interview publiée hier, le fondateur de Wikileaks, qui a défrayé la chronique autant que son site l'année dernière, s'en prend aux réseaux sociaux et en particulier à Facebook. « Nous avons ici la base de données la plus complète du monde sur les gens, leur nom, leurs relation, leur adresse, leur emplacement, ainsi que leurs communications avec leurs proches, le tout accessible par les services de renseignements américains » explique-t-il ainsi à Russia Today. Julian Assange : Facebook est une "machine à espionner"
Trois banques seraient à l'origine de 95% des spams dans le monde Trois banques seraient à l'origine de 95% des spams dans le monde Une équipe de chercheurs pointe du doigt la responsabilité de quelques banques dans le business mondial du spam. Une poignée d'institutions financières pourrait mettre fin au spam, révèle l'Université de Californie. Une équipe de chercheurs en informatique, qui analyse les spams depuis des années, a conduit pendant trois mois une expérience osée : ils ont travaillé à recevoir le plus de spam possible et systématiquement effectué des achats sur les sites promus dans ces e-mails.
"Je n'ai plus de smartphone, j'ai tué mon compte Facebook ... et je revis !" "Je n'ai plus de smartphone, j'ai tué mon compte Facebook ... et je revis !" LE MONDE pour Le Monde.fr | • Mis à jour le Avez-vous été tenté un jour de déconnecter ? D'étouffer sous un oreiller smartphone ou iPad pour ne plus vérifier vos mails ni au coucher ni au lever ? Si cette envie vous effleure, sachez…que vous n'êtes pas seul. 53 % des Français ont répondu par l'affirmative à la question : "Avez-vous eu envie de ne pas vous connecter à Internet pendant plusieurs jours ?"
C'est officiel, la loi Hadopi est illégale selon l'ONU Dans un rapport l'Onu s'attaque aux pays qui censurent la liberté d'expression sur internet. La France avec la loi Hadopi est directement visée. Elle est contraire à l'article 19, paragraphe 2, du Pacte International relatif aux Droits Civiques et Politiques. Le rapport de l'ONU diffusé le 2 juin 2011 demande aux pays de modifier les lois qui privent les internautes d'internet même au nom de la propriété intellectuelle.
L'Iran veut créer son propre Internet, coupé du reste du réseau Pour protéger ses citoyens contre les idées et la culture occidentale, le gouvernement iranien entendrait déconnecter entièrement le pays de l’Internet mondial et de le remplacer par un réseau interne au pays. L’information peut paraître saugrenue mais c’est le Wall Street Journal qui la dévoile. L’Iran serait donc en train de se diriger vers une censure d’un nouveau type des moyens de communication : un Internet national non relié à l’Internet mondial. D’après des observateurs de la politique iranienne à l’intérieur et à l’extérieur du pays, le pouvoir iranien verrait dans ce projet un moyen de clore la lutte pour le contrôle d’Internet, la « guerre molle ». Cette nouvelle infrastructure interne serait présentée aux iraniens comme une mesure d’économie pour le consommateur et un comme moyen de renforcer le code de la morale Islamique.
Après Spotify et malgré le soutient d’Orange, Deezer vient de céder face aux Majors ! Le service d’écoute de musique en streaming a annoncé aujourd’hui la mise en place d’une limite d’écoute gratuite des morceaux disponibles, fixée à 5 heures par mois ! Si vous voulez de l’illimité faudra s’abonner à l’offre Premium à partir de 5 euros, comme chez son concurrent. Au même moment, Deeezer a dévoilé sa nouvelle version beaucoup plus rapide et développée en HTML5, mais ça, c’est presque anecdotique… On remerciera donc encore une fois les Majors pour ce nouveau bridage. Deezer aussi bridé !
Les cyber-cerbères de la fachosphère L'extrême-droite a fait d'Internet son nouveau cheval de bataille. Les militants antifascistes ripostent aussi en ligne. Diffusion d'informations et surveillance sont leurs nouvelles armes. Alexandre Gabriac et Jean-Baptiste Cordier étaient tous les deux candidats FN aux cantonales. Tous les deux ont été photographiés en train de faire des saluts nazis (pour le premier) ou entourés de personnes au bras bien tendu (pour le second). L’affaire Alexandre Gabriac a été révélée par lenouvelobs.com le 29 mars.

La guerre des Internets a commencé

En février dernier, un groupe de députés européens baptisé LEWP (Law Enforcement Working Party) a commencé à travailler en secret sur un projet de loi [PDF] dont l'objectif est de mettre en place un grand firewall européen. Soutenus par les lobbies américains, ce projet de loi aura pour but d'exclure d'Europe certains sites internet considérés comme illégaux. Tous les FAI devront alors se plier à cette loi et appliquer ce filtrage Européen.
La Turquie interdit l'usage de 138 mots sur Internet, dont "Interdit"
A Rio de Janeiro, Google Maps corrige le tir
Free, Orange et SFR accusés de « brider » YouTube
Spotify Free adopte la lecture limitée en quantité et en durée
Des députés s'attaquent encore aux ventes entre particuliers sur Internet
Une belle histoire d’amour entre Microsoft et la Tunisie
Gilles Hertzog, Libye : le blogueur de Benghazi a été exécuté en pleine rue
FRANCE 24 - Le Web libyen ne répond plus
Votre mot de passe n’a plus de secret pour le gouvernement
Google invite les fichiers Office sur le Web avec Cloud Connect (màj)
FRANCE 24 - "Speak-to-tweet" et autres solutions de contournement du trou noir numérique
Egypt Leaves the Internet
Le gouvernement Egyptien a coupé Internet
Pascal Nègre veut dégrader et limiter Deezer à quatre écoutes
Les dangers d'Internet pour les enfants largement relativisés
De la cyberguerre à la surveillance » Article » OWNI, Digital Journalism
USA : polémique autour d'un web "sur écoute"
Le decret Hadopi sur la labellisation des moyens de sécurisation
Hadopi est efficace : les Français se ruent sur MegaUpload
La censure de l’internet et la neutralit du net - AgoraVox le m dia citoyen
Lab-mentable Hadopi » Article » OWNI, Digital Journalism
L'ironie sur Facebook, motif valable de licenciement
Un journal norvégien affirme avoir les 250.000 câbles de WikiLeaks | Algerie-Focus.COM
La 1ere Guerre Informatique (GI1) - AgoraVox le m dia citoyen
Les hackers pro - Wikileaks menacent Amazon - Wikileaks / Assange - Actualités des Médias - FRANCE 2 : toute l’info télévision, presse, radio et autres médias en direct
WIKILEAKS • Julian Assange : "Ne tuez pas le messager"
Wikileaks : Dans les coulisses de la diplomatie américaine
Justice : amende et cachot pour l'équipage de Pirate Bay
Les cyberactivistes italiens : précurseurs des nouvelles contestations numériques » Article » OWNI, Digital Journalism
Prison ferme pour avoir insulté des gendarmes sur Facebook
Vie privée : la blague du patron de Google - technotes
Mulve : dix ans après Napster, la bête revient... - Peer2peer - ElectronLibre
Christian Paul (PS) : "La neutralité, talisman de l’internet libre" - Numerama
Ils recrutent des internautes pour diffuser de vrais-faux avis sur le web - nkgm sur LePost.fr
Rupert Murdoch ne veut plus entendre parler de Skype - technotes
Neutralité : un hébergeur refuse aux majors l'accès gratuit à son réseau
"Le Web est mort" ? Bizarre, son cadavre bouge encore
[pratique] Blindez vos mots de passe facilement. 
La démocratie 2.0 à l'œuvre en France pour défendre la neutralité du réseau
Google abandonne-t-il la neutralité du net ?
Début du filtrage des contenus sur Internet ? - Vu sur le web
Sarkozy le Président low tech, petite histoire d’un formidable gâchis, ou le naufrage digital de la droite française. « Engage(d), par Arnaud Dassier
Le PDG de Google prédit la fin de l'anonymat sur Internet
la gratuité existe déjà... sur internet  ! - Caleb Irri
Nous disons Liberté - Ils entendent Gratuité
POLITIQUE : WIKILEAKS - Les secrets du chevalier blanc, actualité Tech & Net : Le Point
Les blogs meurent, vive nos blogs
Sur Internet, on n’envisage pas l’anonymat » Article » owni.fr,
Wawa-mania : règlements de comptes chez les anti-Hadopi
Que pensez-vous du piratage, Jacques Bertin ?"
iPad : au delà de l'esthétique
Les enjeux d’une bibliothèque sur le web » Article » owni.fr, di
Facebook, le prochain Windows ?